Non M. Macron, on n’est pas « humilié » par une loi qui répare une injustice sociale

Sujet dans 'Réactions aux articles' lancé par Clemence Bodoc, le 17 février 2017.

  1. Clemence Bodoc

    Clemence Bodoc
    Expand Collapse
    Rédactrice en chef
    Membre de l'équipe

    ----- Publicité -----
  2. Kaus Australis

    Kaus Australis
    Expand Collapse
    Qui a quoi?

    C'est de la démagogie c'est ça? :eh:

    Non parce que je cherche comment on peut employer sincèrement le terme "humiliés" pour les désigner.
    Il cherche juste à récolter des voix parmi la droite, taper sur les décisions prises pendant le précédent quinquennat c'est facile.
    A aucun moment il ne leur donne raison, mais le fait de prendre pitié pour eux parce qu'ils ont été "silenciés" (et encore, qui est-ce qu'on entendait partout à la télé, qui ramenait sa gueule partout en permanence, puis qui dégueulassait ma ville avec des tags roses et bleus jusque sur les murs des facs? C'est chiant à nettoyer le vandalisme c'est pas cool), ouais, non, tu te tires une balle dans le pied Macron.

    J'espère juste que ça permettra à beaucoup (très beaucoup!) de remarquer le caractère d'opportuniste du môssieur, il veut tout le monde derrière lui mais il marche sur ses oeufs avec la grâce d'un rhinocéros alcoolique :stare:
     
    Laoragwen, PousseMoussue, sinae et 37 autres ont BigUpé ce message.
  3. Gabelote

    Gabelote
    Expand Collapse
    Momentanément en pause

    edité
     
    #3 Gabelote, 17 février 2017
    Dernière édition: 11 avril 2018
    Laoragwen, Cornélie, Miss_Bubulle et 37 autres ont BigUpé ce message.
  4. Loulalilou

    Loulalilou
    Expand Collapse
    j'ai un grain de folie qui a poussé dans ma tête, je danse, je danse, je danse

    :yawn::yawn::yawn:
    Macron qui tente de séduire l'intégralité du spectre politique français:
    [​IMG]

    "Oui alors je suis pour la PMA" versus "Les gens de la Manif pour tous ont été humiléééés"
    "la colonisation c'était un crime" versus (et je cite):
    (cimer la vision de la France apportant la ci-vi-li-sa-tion aux peuples colonisés).

    "Cette terre est chargée d'histoire, chargée de politique au sens noble du terme. C'est bien sûr une terre mitterrandienne, c'est aussi la terre de Bérégovoy" versus "la liberté c'est d'abord la sécurité" (devise d'extrême droite)

    //edit : apparemment il y a 3 mois il disait aussi ça:
    Ce mec n'a honte de rien....
     
    #4 Loulalilou, 17 février 2017
    Dernière édition: 17 février 2017
    Laoragwen, Peace&Love&It;3, Shewrites et 44 autres ont BigUpé ce message.
  5. Folle Furieuse

    Folle Furieuse
    Expand Collapse

    @Shadowsofthenight Attention avec les phrases sorties de leur contexte... Il l'utilise ici pour justifier le délit d'entrave numérique à l'IVG, envers lequel il est favorable. Tu remarqueras d'ailleurs la double utilisation du "parfois", qui permet bien d'insister sur le "possible" sans faire de généralité. Son expression "pas d'avortement heureux" est très maladroite, j'en conviens. Cependant, il est je pense nécessaire de rappeler que J.-L. Mélenchon est le seul homme politique à proposer d'inscrire le droit à l'avortement dans la constitution afin de le rendre inaliénable.

    Pour le "pari positif du malentendu"... Il y a deux options : soit c'est un grand naïf qui se voile la face sur l'homophobie, soit il a dit ça pour quand même avoir le droit à son interview dans Famille Chrétienne. Dans un cas comme dans l'autre : :mur:

    PS : Et c'est MélEnchon :taquin:
     
    Miss_Bubulle, Lis, Gytha-Ogg et 9 autres ont BigUpé ce message.
  6. LiGie

    LiGie
    Expand Collapse
    * You're my end and my beginning *

    Quel est le problème avec l'expression "pas d'avortement heureux"? (c'est une vraie question hein).

    Je veux dire, je sais bien que pour certaines personnes, c'est un acte bien vécu mais je doute que ce soit un événement "heureux" qu'on fait de gaieté de cœur... Effectivement l'emploi du "parfois" nuance bien le propos donc j'avoue que je trouve ces propos plutôt justes. En tout cas, je préfère de loin ça aux "avortements de confort" de Mme Le Pen !

    Bref, c'est un peu HS.

    Macron, bon bah...il a vraiment les dents qui rayent le plancher. (et il a un de ces MELONS, mon dieu, ses meeting c'est juste hilarant...)
     
    babooz92i, Lis, Heran. et 7 autres ont BigUpé ce message.
  7. Folle Furieuse

    Folle Furieuse
    Expand Collapse

    @LiGie L'expression "pas d'avortement heureux" caresse dans le sens du poil les détracteurs de l'IVG qui utilisent l'argument erroné "l'IVG traumatise". Certes, l'avortement est un acte difficile à faire de gaieté de cœur en raison de ses implications morales et physiques, mais même si c'est le cas pour certaines femmes, personne n'a le droit de les juger. Il faut arrêter de juger les intentions et les émotions des femmes qui avortent, que ce soit positivement ou négativement. D'où la maladresse de l'expression de Mélenchon : c'est une forme de jugement, à bannir de toute discussion sur l'IVG.
    Je salue ta comparaison avec l'expression employée par Le Pen, tout à fait appropriée : c'est pour cela que j'ai qualifié celle de Mélenchon de maladroite, et non pas d'intolérable, contrairement à celle d' "avortement de confort". Cependant, cela m'attriste qu'un homme qui semble mettre autant de conviction dans la lutte pour les droits des femmes soit aussi peu pointilleux dans le discours qu'il emploie pour en parler...

    J'espère t'avoir apporté quelques éclaircissements :fleur:
     
    Miss_Bubulle, Lis, Freehug et 7 autres ont BigUpé ce message.
  8. Neverland90

    Neverland90
    Expand Collapse

    Et dire que c'est probablement notre futur président....
     
  9. Chips

    Chips
    Expand Collapse

    Lis et Clemence Bodoc ont BigUpé.
  10. TheEvilMarmotte

    TheEvilMarmotte
    Expand Collapse
    ''J'ai les ongles longs comme l'hiver''

    @Liza Radley Peut-on vraiment parler d'humiliation, d'une atteinte à la fierté et à la dignité, de ces personnes ? A-t-on nié leur droit et leur humanité ? Parle-t-on d'insultes ou d'agressions "cathophobes" ? A-t-on parlé de dérogation permettant aux maire.esse.s de ne pas marier deux personnes dont la religion allait à l'encontre de leurs""principes"" ? Pas à ma connaissance (mais je n'ai pas le savoir absolu).

    Non à la place, ils ont pu faire leurs manifestations dégoulinantes de haine et de bêtise, crier des slogans qui donnent envie de pleurer et tenir des propos qui font douter de l'humanité. Alors, oui, face à une telle vague d'horreur, il y en a qui ont réagi (parfois plus ou moins justement)...par le rire et le ridicule, pas par une incitation à la haine ou des insultes. Une réaction que je trouve bien "gentille" par rapport à tout ce qui a été dit et ce qu'il se dit encore à la MPT. Je veux pas tenir de compte, mais ce serait quand même bien si pour chaque propos homophobe émanant de ces personnes, il y avait une blague les tournant en ridicule (en tout cas, ça me donnera un peu plus foi dans les Français.es).

    Ces gens (enfin surtout leurs idées) ont été moqués, raillés, tournés en dérision, mais pas humiliés (à mon sens).

    Et enfin, je ne pense pas qu'on puisse mettre au même niveau "cathos" et "LGBT+" (le terme "homo" étant réducteur) d'un côté, on parle de ce que certain.e.s font (pratiquer une religion) et de l'autre, ce que certain.e.s sont (être attirées par...) et puis le "ratio" est clairement déséquilibré : pour combien de """"blagues""""" homophobes, on a de blagues tournant les catholiques tradi (donc pas tous les catholiques déjà) en dérision ? (pas beaucoup, je crois).

    J'ai peut-être oublié l'inclusif, donc n'hésitez pas à me reprendre au besoin.
     
    Laoragwen, Miss_Bubulle, Lis et 22 autres ont BigUpé ce message.
  11. Kaus Australis

    Kaus Australis
    Expand Collapse
    Qui a quoi?

    leaking_b, Hysope, TiaDalma et 11 autres ont BigUpé ce message.
  12. cerizz'

    cerizz'
    Expand Collapse

    Quand je vois qu'il defend la MPT (parce que oui dire qu'ils ont été humilié c'est clairement les défendre et les plaindre. Et c'est hallucinant.) et que je remets ces propos en perspective avec la façon dont il s'est recrié et "défendu" quand les médias ont lancé la rumeur sur son éventuelle homosexualité... Je me dis il serait pas un peu beaucoup homophobes Macron?
     
    TheEvilMarmotte a BigUpé ce message