Nos Racines — M. et ses trois nationalités

Sujet dans 'Réactions aux articles' lancé par Melissa, le 28 décembre 2014.

  1. Melissa

    Melissa
    Expand Collapse

  2. aduegg

    aduegg
    Expand Collapse
    Je lis madmoizelle et je n'ai pas de culotte !

    Très beau texte, belles réflexions, merci! :) Cette rubrique est trop bien :puppyeyes:
     
  3. Dr Aubergine

    Dr Aubergine
    Expand Collapse
    Machine créative, folle incomprise.

    Je rappelle quand même qu'Israël avait envahi le Liban depuis 1978 et jusqu'en 2000 et qu'il y'avait eu pas mal de guerres avec ce pays avant la "petite" guerre de 2006.

    Et je trouve ça bizarre que tu parles d'une "barrière de langue" car j'ai l"impression qu'une grande majorité de la population libanaise maitrise au moins une langue en plus de l'arabe (le français ou l'anglais en général). Mais bon après ça dépend beaucoup de la région où ta famille habite au Liban..
     
    Sélavy a BigUpé ce message
  4. happychondra

    happychondra
    Expand Collapse

    Je suis allée au Liban plusieurs fois (étant aussi libanaise d'origine), mais je n'ai eu aucun problème pour communiquer là bas ! Les libanais sont des cracks en langues étrangères, et j'ai été étonnée de voir le nombre de gens qui parlent parfaitement le français là bas..

    Hormis cela, c'est un très joli témoignage, que j'approuve. Être issu(e) d'un mélange d'origine apporte une richesse culturelle dont il faut être être fièr(e), envers tous les stéréotypes. ;)
     
    Sélavy a BigUpé ce message
  5. Lilyboo

    Lilyboo
    Expand Collapse

    Etant à l'origine de ce témoignage, j'ai pas pu résister à l'envie de vous répondre (avec ce compte que j'ai très peu utilisé, j'espère que je ne me trompe pas et qu'il n'y a pas de case présentation à passer?).

    Tout d'abord les commentaires positifs me font chaud au coeur merci! :) Merci à Melissa également pour avoir bien voulu l'arranger et le publier :)

    Ensuite, je veux préciser que je ne vais pas en vacances à Beyrouth ou une autre grande ville mais dans des petits villages. J'ignore si dans certains des villages libanais on parle français, mais dans les miens on ne le parle pas du tout, et je communique exclusivement en anglais la bas, et même si ça progresse je ne suis pas bilingue. C'était pire quand j'étais plus jeune -d'où la barrière de la langue dont j'ai parlé. Et les vieux du village ne parlent que libanais. Je n'ai jamais réussi à avoir une vraie conversation avec mon grand père par exemple.

    Voilà j'espère que c'est plus clair à présent ^^
     
    Lemon Curd et Fab ont BigUpé.
  6. soshishi

    soshishi
    Expand Collapse
    Loading

    Didon didonc, ce serait pas la photo de l'actrice qui joue dans Caramel ? J'ai cliqué sur le lien en voyant sa tête avant d'en lire le titre!

    En tout cas super témoignage, tu me donnes envie de découvrir le Sénégal. Et le Liban. Et même redécouvrir ma France tiens!
     
  7. Lilyboo

    Lilyboo
    Expand Collapse

    Il s'agit de Hasbaya. Parfois je vais à Karaoun où j'ai quelques cousins. C'est deux villages au sud est, dans les montagnes.
    Honnetement j'ai jamais vu qui que ce soit parler français là bas, je m'en souviendrais crois moi. Tout le monde parle libanais et pour me faire comprendre j'utilise parfois l'anglais. Je ne l'ai pas dis mais je vous rejoins évidemment sur ne fait que beaucoup de libanais parlent bien le français! J'ai pu le voir à Beyrouth et puis j'ai de la famille éloigné qui le parle bien, qui ont appris le libanais/français/anglais à l'école à égalité. En revanche, dans le lieu de mes vacances, c'est loin d'être le cas :)

    Il y a seulement le grand pere avec qui je ne parle pas qui a grandi au Liban et y a été scolarisé oui. Il a rencontré ma grand mère au Sénégal ensuite quand il est venu y trouver du travail. (Alors oui, actuellement il vit au sénegal mais ne parle pas français. Ou juste les bases quoi. Il parle très bien le wolof en revanche). Les autres sont nés au Sénégal et parlent français :)
     
  8. Kyalie

    Kyalie
    Expand Collapse

    Voilà qui rappelle des souvenirs ! Pour le coup, j'étais dans la situation inverse : étant française fille d'expat, j'ai vécu en Afrique de mes 9 ans à mes 16 ans.
    J'avais beau être dans des écoles françaises, il y avait beaucoup de Libanais, seulement un ou deux Français et le reste c'était un peu de tout ; Polonais, Russe, Bulgare, Belge, Canadien, Togolais, Camerounais et j'en passe ! Quelques mix aussi, du style Danois-Ghanéen, Canado-Singapourienne, Coréenne-Turque-Française, Américain-Arménien-Français...
    Ghana, Nigéria, j'ai aussi vécu un an à Madagascar mais l'expérience n'était pas du tout la même, la présence française y était bien plus forte (moins l'impression d'être une exception) et beaucoup de Malgaches à l'école française.
    Mais je n'ai pas retiré grand-chose de cette expérience, à part peut-être une philosophie assez globale : les ados d'où qu'ils viennent ne sont pas bien différents. Je n'ai jamais eu l'impression qu'être de différentes origines 'apportait' fondamentalement quelque chose, si ce n'était au contraire la preuve que nous étions très semblables. Il n'y avait aucune discussion sur la religion, et jamais il n'était question des pays d'où l'on provenait - la seule expérience de ce genre à laquelle j'aie pu assister c'est lorsque la franco-turque et le franco-arménien sont sortis ensemble, ça ne s'est pas très bien fini pour des raisons assez évidentes...
     
Chargement...