Ode à mon ancien piercing

Sujet dans 'Réactions aux articles' lancé par Melissa, le 10 février 2015.

  1. Melissa

    Melissa
    Expand Collapse

  2. Gadda

    Gadda
    Expand Collapse
    "Il se trouve que par hasard, j'ai justement un biscuit sur moi."

    Comme je comprends... Lorsque j'ai eu un peu plus de 18 ans, j'ai coupé mes cheveux très courts et je me suis fait un piercing sur la nuque. J'ai été obligée de l'enlever l'année dernière car j'étais en train de le rejeter, après près de 5 ans (j'ai de la chance, d'après le pierceur, les piercing surfaces ne durent généralement pas plus de 3 ans). Lorsque le pierceur me l'a enlevé, j'ai pleuré, pleuré, et je lui ai expliqué que non, je n'avais pas mal, mais que ça avait ét´eune partie de moi pendant 5 ans. Je ne le voyais pas, mais je le savais là, je savais qu'il me rendait différente. Maintenant, j'ai deux petites cicatrices que je n'ai pas très envie de cacher, c'est un reliquat de mon bijou perpétuel.
     
    Chalchiuhtlicue a BigUpé ce message
  3. BLS19

    BLS19
    Expand Collapse

    C'est exactement pareil avec mon anneau dans le nez, fait quand j'avais 18 ans et que je vais peut-être devoir bientôt enlever. Il fait partie de moi, de ma personnalité. Comme dirait un pote "ça tranche un peu avec le reste de ton look". Et idem, quand je suis habillée chic et tout, je ne l'enlève pas pour autant. Je ne me vois pas etre sans lui. Quand je le retire pour des entretiens je me sens incomplète. Bref je l'adore :jv:
     
    Lulla_Dirt et Chalchiuhtlicue ont BigUpé.
  4. LittleMars

    LittleMars
    Expand Collapse

    Je me reconnais dans pas mal de points dans cet article. Depuis mon entrée en fac il y a un an et demi, je me suis fait l'industriel, le snakebite, et un anneau au nez, et la semaine prochaine je me fais le smiley. J'ai eu aussi pas mal de questions étranges, genre "Mais tes deux piercings ils sont reliés dans ta bouche?!" pour mon snakebite par exemple. :stare:
    Et ces piercings font clairement partie de moi maintenant, ils m'ont aidé à m'affirmer dans mon style. C'est comme si je me sentais plus "forte", que je m'affirmais d'avantage avec eux. J'ai eu cette prise de conscience quand, il y a quelques mois, j'ai du tout enlever pour me faire opérer. Je suis restée une semaine sans piercings, et quand je sortais dans la rue au milieu de la foule, je retrouvais mon moi "d'avant-piercings", qui avait l'habitude de baisser la tête tout le temps, de souvent se dire quand elle croisait le regard de quelqu'un "si il/elle me regarde c'est parce que je dois être ridicule, il/elle doit se moquer de moi, etc". Puis j'ai pu tout remettre, et bizarrement ça allait mieux d'un coup. :cretin:
     
    Chalchiuhtlicue a BigUpé ce message
  5. Bored-Girl

    Bored-Girl
    Expand Collapse
    If you're hotter than me, does it mean I am cooler than you ?

    Bonjour !
    Personnellement, certains aspects de cet article m'ont pas mal dérangée.
    « De plus, un objet de parure influe forcément sur l’inconscient, sur la personnalité : avec mon piercing, je me sentais plus rock, plus forte. »
    Je n'aime pas du tout ce genre de généralisation. Ce n'est pas parce que ça a eu cet effet sur la personne qui témoigne que c'est " forcément " le cas pour tout le monde.
    Personnellement, mes piercings ne sont pas une carapace du tout. C'est juste quelque chose qui est là, et que parfois j'oublie jusqu'à ce que quelqu'un m'en parle.
    Ça ne me dérange pas de constamment lire des témoignages, tant que les personnes qui les écrivent gardent à l'esprit qu'il ne s'agit que de leur expérience personnelle, que des gens portent des piercings toute leur vie, et pas "pour se donner un style rock avant de se trouver".
     
    Pompoen, AncienneMembre_19 et Épopée ont BigUpé ce message.
  6. Alycm

    Alycm
    Expand Collapse
    Je suis un nuage

    Je comprends beaucoup de choses qui ont été dite dans cet article. Je crois qu'on aime nos piercing parce qu'il font partie de nous, de notre personnalité mais aussi parce qu'ils symbolisent un moment de notre vie qu'on a voulu marquer sur la peau, mais pas avec un tatouage. Moi je le vois comme ca mais je comprendrai que des filles n'aient pas eu l'occasion particuliere pour en faire.
    Mon bébé a moi, c'est mon piercing au cartilage a l'oreille droite. Okay c'est pas voyant et c'est facilement dissimulable, c'est moins galere qu'un piercing a la langue, mais Dieu sait que je le voulais depuis longtemps. C'est le fruit de ma reflexion (2 ans je crois), de ma maturité (parce que je l'ai fait pour mes 18 ans), de mon affirmation, en souvenir du lycée, du bac,... Je ne me le vois pas l'enlever un jour, surtout qu'au debut j'avais un anneau mais depuis 3 ans j'y ai un petit lezard et je l'ai adopté. Et j'applique la meme théorie pour mon piercing au tragus (à la meme oreille); je l'ai fait pour marquer mon année Erasmus en Espagne et je ne vois pas le quitter. Et j'ai mal quand j'entend une fille me dire qu'elle s'est fait un piercing parce que toutes ses copines se sont faites piercer et pas parce qu'elle le voulait elle.
    Depuis quelques temps j'ai envie de me faire l'anti-tragus, mais a l'autre oreille :happy:
    Je suis contente de voir qu'il y a des gens/filles qui ressentent la meme chose que moi :v:
     
  7. littlerudy

    littlerudy
    Expand Collapse
    En (re)construction !

     
  8. Tatie

    Tatie
    Expand Collapse
    I'm a wonderful unicorn! Call me Tatie Rainbow!

    Perso j'ai attendu plus tard pour faire mes piercings. J'ai toujours été attirée par tout ce qui était piercing tattoo, mais je considérais que ça n'allait pas avec mon look que ça ferait tâche etc. Les préjugés habituels : piercing / tattoo = rock, badass, délinquant, drogue, tout le blabla. Et puis il y avait mes parents qui n'étaient pas trop favorable à tout ces trucs là.
    Déjà mes goûts musicaux (metal, black metal, death - bon ok le death c'était surtout pour les emm**der à l'époque) n'étaient pas du tout à leur goûts, alors si en plus je me faisais trouer la peau... A l'époque je rêvais même d'être gothique juste pour voir leur tête.
    Mais quand j'ai eut 18 ans je ne me suis pas précipitée tête baissée. J'ai attendu de me trouver mon propre style, ma personnalité avant de sauter le pas.

    C'est à 21 ans que j'ai fait le premier piercing : le tragus. Ma meilleure amie en avait un et je trouvais ça tellement beau! 3 semaines plus tard je faisais le deuxième tragus, pour la symétrie. Et puis tout s'est enchaîné, pendant presque 6 mois je faisait des piercings toutes les 3 semaines, jusqu'à avoir 16 piercings sur les oreilles. Avec mon style "normal", limite BCBG, beaucoup de gens ont été surpris de voir cette transformation. On m'a dit que je faisait ma crise d'ado en retard, qu'il fallait que je grandisse, encore que ce n'étais pas parce que j'avais des piercings que j'étais une rebelle etc.
    Mais non j'étais juste fascinée. Je n'avais pas besoin de mes piercings pour me sentir plus forte, plus à l'aise, plus rock. Je les faisais comme j'aurais coupé ou teint mes cheveux (ce que je faisais aussi pas mal à l'époque). On m'a même demandé une signification pour chaque piercing. Comme "trouer" une partie de son corps était obligatoirement une étape dans son développement personnel. Par contre mes parents eux l'ont très bien pris, bon j'ai eut le droit aux petits commentaires genre "mais avec tout ces trous tu fuis pas un peu?" ou encore "toi si tu vas à la piscine c'est sur tu coule avec tout ce métal dans tes oreilles".

    Cependant le plus étonnant fut le moment où j'ai le premier et seul piercing du visage le labret, pile au milieu, quelque chose de très discret d'ailleurs. Beaucoup m'ont dit "Et au boulot ça passe? Et en clientèle?". Je n'ai jamais eut de pb à ce niveau, et pourtant à l'époque je travaillais dans le domaine médical, je rencontrais de chef de service d'hôpitaux, des gens qui payaient plus de 1000€ mon intervention (je n'étais pas payée ce prix là malheureusement XD), qui, on aurait pu croire, attendaient un certain standing mais non. De même que mon piercing à la langue n'a jamais interféré dans ma vie pro, et pourtant en-dehors du boulot j'en ai eut des réflexions disant que ça ne faisait pas pro, que ça m'handicaperait dans mon boulot etc. Par contre j'avoue que je mettais un point d'honneur à me parer de mes piercings les plus voyants quand je SAVAIS que j'allais rencontrer des gens avec des à-priori.

    Aujourd'hui j'ai arrêté les piercings, plus trop de place, peau pas assez élastique pour faire des piercings de surface etc. J'ai du abandonner à mon grand regret mon indus car après plus de 2 ans il ne cicatrisait pas. Mais je n'envisage pas une seule seconde enlever tous les autres. Mes piercings font partie de moi. Ce n'est pas et ça ne sera jamais une façon pour moi de me créer une carapace. Jamais je ne les enlèverais pour un entretiens, si mon employeur me juge pour ça c'est qu'il ne vaut pas la peine que je travaille pour lui. En quoi le fait que j'ai des piercings fait de moi une personne moins compétente?
    D'ailleurs maintenant j'ai aussi sauté le pas des tatouages, les réactions ne se sont pas faites attendre non plus mais là n'est pas le sujet.
     
    North sea et Chalchiuhtlicue ont BigUpé.
  9. Camouille la grenouille

    Camouille la grenouille
    Expand Collapse
    FROGET ABOUT IT !

    Pareil avec mon (et mes futurs) tattoo(s),, sauf que là ça se s'enlève pas, je coupe définitivement les ponts avec avant :supermad:
     
  10. Lulla_Dirt

    Lulla_Dirt
    Expand Collapse
    Love is dangerous for your tiny heart..

    Coucou, je suis l'auteur du témoignage, merci pour toutes vos réactions, que vous vous reconnaissiez dedans, ou au contraire pas du tout, ça génère toujours des échanges intéressants !

    @Bored-Girl : En prenant du recul, je comprends ta gêne, mais je ne voyais pas mon piercing comme une carapace, il m'a seulement aidé à prendre conscience de moi et de ce que je voulais être. Je me sentais plus "forte" qu'avant parce que je l'avais moi-même chargé symboliquement, et je m'en suis seulement rendue compte en le retirant. Et dire qu'un objet de parure influe sur la personnalité n'est pas une généralisation, il comporte une influence, qu'elle soit minime ou importante, que ce soit sur un ou plusieurs aspects de ta vie. Je trouve qu'un piercing/tatouage ou autre a toujours une forte charge émotionnelle.
    Après, je réitère que c'est mon expérience personnelle, et c'est d'ailleurs pour ça que ce papier est dans la rubrique Témoignages, et non pas dans une rubrique plus axée sociologie ou pop-culture. :)
     
  11. kaligan

    kaligan
    Expand Collapse
    Vacances éternelles !

    J'ai un piercing au labret et un au tragus. J'aime particulièrement celui que j'ai au tragus, mais j'ai fait les 2 sans significations... J'ai attendu de signer mon cdi pour faire celui au labret, mais il est quand même assez commun et discret alors il gêne pas. J'aimerais bien m'en faire un au septum et puis un au sein... Mais pour le nez, j'ai un peu peur des réactions et pour le sein, j'avais attendre d'avoir emménagé dans mon futur chez moi, d'ici la fin de l'été ! J'ai hâte!!
     
  12. nka

    nka
    Expand Collapse
    I have OKD - obsessive knitting disorder

    J'ai quelques piercings, j'en ai eu un que j'ai enlevé et il me manque.Celui à la langue ! J'étais au collège et je le désirais tellement, j'avais trouvé un faux piercing de langue, mais à force ça faisait une cloque sur la langue :silenced: et à 18 ans et demi mon père (contre) part en Tunisie pour une durée assez longue, il étais à peine dans l'avion que j'étais déjà chez le perceur, je suis arrivée en retard en cours de maths du coup XD je n'ai pas eu mal.Je n'ai pas zozotté.Je l'ai fait parce qu'il me plaisait ! Pas parce que j'étais la reine des fellations (pas du tout, j'aimais pas ça), ah je détese quand on me disait coquine, suceuse, ... Alors que en plus, quand on sait les faire (j'ai depuis pratiqué et appris) c'est aussi bon avec que sans pour Monsieur, ils sont 2 à me l'avoir dit et j'y crois, un piercing à la langue ne rendra pas toutes les fellations "trop bonnes" ; il peut apporter des sensations en plus, il y a même des piercings qui vibrent mais ce n'est pas nécessaire...
    Il me manque MAIS la nuit plus ou moins endormie je me l'arrache, je le coince entre les dents et je tire ma langue en arrière, je m'abîme les dents donc, j'ai même cassé le pas de vis de plusieurs billes en plastique (une nuit suffit pour bousiller une bille en plastique), je l'ai donc fait migré, il est venu très proche du bord de la langue, je passais mes journées à le croquer sans faire exprès, j'ai donc abandonné :tears:
     
Chargement...
Sujets similaires
  1. nantaise expatriée
    Réponses :
    1
    Affichages:
    1076
  2. Galibane
    Réponses :
    4
    Affichages:
    1925
  3. Eileen-Holmes
    Réponses :
    2
    Affichages:
    1073
  4. Leely
    Réponses :
    36
    Affichages:
    7037