Parfaite !

Sujet dans 'Blabla Général' lancé par Edoenya, le 30 novembre 2012.

  1. Edoenya

    Edoenya
    Expand Collapse
    Do mi sol do do sol mi 

    J'ai cherché dans le forum (peut-être mal !) et je n'ai rien trouvé concernant ces filles tellement parfaites qu'on a du mal à les détester. :facepalm:
    Qui sont-elle ? Comment est la fille parfaite qui vit à côté de chez toi ? On a toute une Bree Van De Kamp près de nous . Elle est comment la tienne ?
     
  2. Lenehän

    Lenehän
    Expand Collapse
    Quand je ferme les yeux, des floraisons phosphorescentes apparaissent et se fanent et renaissent comme des feux d'artifice charnus.

    Ma meilleure amie. Elle est blonde, grande, magnifique, avec un visage vraiment parfait, un corps de surfeuse, elle fait du triathlon par pur plaisir, elle habite depuis quelques années dans une île paradisiaque à l'autre bout du monde où au vu des nouvelles qu'elle me donne, elle passe son temps à la plage, entourée de mecs plus beaux les uns que les autres. Ah, et elle est adorable, gentille, elle ne juge personne à l'apparence, mais en même temps elle est super drôle.
    Oui, c'est LA fille parfaite :facepalm:

    (:jv:<3)
     
  3. Lenehän

    Lenehän
    Expand Collapse
    Quand je ferme les yeux, des floraisons phosphorescentes apparaissent et se fanent et renaissent comme des feux d'artifice charnus.

    Une autre fille (oui, je trouve souvent les gens parfaits) qui est dans ma classe de prépa. Elle est très grande, avec un style vraiment à elle, elle a des dents très bizarres (un peu "cassées"), une drôle de masse de cheveux, tout ça lui donne un charme vraiment particulier. Je la trouve super belle en fait. En plus elle est vraiment calée en cinéma, et quand elle raconte des anecdotes, elle les raconte comme dans un film. C'est assez drôle. Enfin, bref, j'admire les gens dont la personnalité transpire dans chacun de leurs gestes, dans leur style, et tout ça.

    Moi je n'ai pas l'impression d'être parfaite pour quiconque :sad:
     
  4. Jeanne des brums

    Jeanne des brums
    Expand Collapse
    Il faut savoir ce que l'on aime, et rentrer dans son HLM manger du poulet aux hormones.

    En voyant ce sujet, je me suis dit "tiens, @Shield va probablement s'interroger sur l'idée de perfection là" :lol:
    Bingo ! Et une fois n'est pas coutume, je me retrouve pas mal dans ce que tu as dit. Je fais toujours en sorte de ne pas employer le mot "parfait" quand je parle de quelqu'un, comme si c'était un principe que je m'étais donné de ne jamais parler en termes de perfection (parce que, désolée de ma vérité générale au ras des pâquerettes, mais je pense que la perfection n'existe pas).
    Donc bon, pareil, en théorie et si je pense rationnellement, je trouve que la perfection n'existe pas et tout.

    Mais dans les faits, c'est vrai qu'il m'arrive parfois (pas souvent), de façon ponctuelle, à un moment précis, de trouver qu'on ne peut déceler aucun défaut chez la personne en face, qu'on ne peut rien lui reprocher. Et comme l'a dit @April Wheeler, du coup je trouve aussi que notre vision de la perfection est relative, que ce qu'on appelle "perfection" n'existe pas en soi, mais n'existe justement qu'en comparaison avec autre chose (donc par définition ne peut pas être appelé perfection :lol:).

    Une de mes meilleures amies me fait souvent cet effet-là par exemple. Mais c'est comme Shield, en fait les moments où je la trouve vraiment exemplaire, c'est parce que je la vois comme la correction d'un de mes défauts, à moi. Comme si elle était un version améliorée de moi, qu'elle avait mes qualités, et qu'en plus, mes défauts lui avaient été gommés. (quelle sale égocentrique j'ai l'impression d'être :lol:).

    Parfois, j'ai cette impression qu'elle n'a rien qui fait qu'elle ne peut pas être aimée. Par exemple, quand je vois à quel point elle arrive à passer au dessus des choses, la distance qu'elle arrive à prendre avec ce qui la fait souffrir, la capacité qu'elle a à ne pas rester dans la léthargie mais à toujours rebondir. Là je la trouve exemplaire, et si quand elle agit de la sorte, elle ne fait rien d'énervant, je crois qu'inconsciemment, à ce moment-là, je la trouve un peu "parfaite" puisque je n'ai rien à lui reprocher.

    Et puis je l'admire aussi beaucoup quand je m'attarde sur sa simplicité. J'ai l'impression qu'elle est transparente aux autres, qu'elle dit ce qu'elle a sur le coeur quand ça lui devient trop pesant, qu'elle vit au lieu de cogiter, qu'elle est dans le présent et non dans le passé. Pareil pour son humour très spontané, pas forcément intellectualisé. J'adore, elle me fait rire tout en restant simple. Et je me dis que tout le monde doit aimer cet aspect de la personnalité, je n'arrive pas à imaginer que l'on puisse trouver sa simplicité dérangeante pour quelque raison que ce soit. Donc pareil, dans ce moments-là je l'admire énormément.

    J'aime aussi son ouverture d'esprit. C'est une fille qui ne se prend pas la tête, passe peu de temps à cogiter ou à remettre en question les choses, mais par contre, quand on lui soumet des réflexions, elle arrive à s'y intéresser même si ce n'est pas dans son fonctionnement "normal" de le faire. Je trouve ça super d'être à la fois simple et à la fois capable de sortir de sa simplicité quand quelqu'un en face est demandeur. En fait, je trouve qu'elle ne se regarde pas le nombril (chose que j'ai souvent l'impression de faire quand je poste ici) mais qu'elle est capable de regarder son nombril quand on l'y incite.

    Et puis physiquement, je ne la trouve pas parfaite (je ne serais pas sensible à sa beauté si ce n'était pas ma meilleure amie je crois), mais il y a des fois où, pareil, je regarde tout ce qu'elle a et que je n'ai pas (des gros seins par exemple :lol:), et où je me dis "mais en fait elle n'a pas mes défauts, et elle a en plus mes qualités, donc comment quelqu'un pourrait me préférer physiquement à elle ?". Mon raisonnement dans ces moments-là est d'ailleurs très bête et une nouvelle fois égocentrique, puisque même s'il y a une beauté qui serait quantifiable (la fameuse "beauté mathématique" des grecs ou je ne sais quoi là), et des critères de beauté qui reviennent plus souvent, trouver quelqu'un beau est quand même quelque chose d'extrêmement subjectif. Et je sais que ce que je vois comme un défaut chez moi pourra être vu comme une qualité par quelqu'un d'autre. Je sais tout ça, mais j'ai du mal à relativiser quant à ses qualités : j'ai l'impression que tout le monde doit bien reconnaitre que ce que je considère comme des qualités chez elle en sont bel et bien.

    En fait, je crois que j'ai tendance à me comparer (physiquement, intellectuellement) à elle parce que l'on a quand même des points communs. Et ça m'a longtemps valu un petit complexe d'inféririté, mais il suffit que je me raisonne pour réaliser que c'est bête. Il y a des choses que j'ai et qu'elle n'a pas, c'est juste que forcément, je ne les vois pas clairement, puisqu'il s'agit de moi.

    Et, autre chose (putain désolée du pavé, je ne pensais que ce topic me donnerait autant envie de jacquetter), je crois qu'il est "plus facile" d'admirer quelqu'un qui est extrêmement différent de soi. Par exemple, physiquement, je pense qu'il est plus doux, plus agréable, de contempler la beauté d'une fille très ronde quand on est très mince. Parce que dans tous les cas, nos physiques sont tellement différents qu'il n'y a même pas cette impression d'être face à une "version améliorée de soi-même". C'est juste une personne complètement différente, quelque chose que l'on ne sera jamais, et alors il n'y a pas de frustration, juste une admiration "pure" et désintéressée (je trouve).
     
  5. Mitchie

    Mitchie
    Expand Collapse
    une lumière dans la brume

    J'en ai rencontré une ces temps ci et je vais pas mentir je suis un peu jalouse.
    Elle a juste un an de plus que moi, et j'ai l'impression qu'elle a en dix de plus tellement elle a plus vécue, plus d'expérience de vie, plus indépendante que moi.
    C'est le fille belle, charismatique, drole, sympa, gentille, sociable, qui reussit tout ce qu elle entreprend, qui voyage partout dans le monde, a qui il arrive toujours des trucs cools.
    Le genre de fille qui te font sentir bien fade.
     
  6. Mandorle

    Mandorle
    Expand Collapse
    In the afterglow of the rapture

    Même si en soi je trouve que la perfection n'existe pas, c'est vrai que l'idée que je m'en fais retient souvent mon attention.
    Pour l'apparence, je préfère les physiques un peu plus particuliers (même si bien sûr je reste très influencée par les normes de beauté). J'ai une amie qui a un visage très beau mais complètement improbable (elle a un nez, un menton, des pomettes très particuliers) en plus d'une couleur de cheveu très rare, du coup physiquement elle me fascine complètement. La beauté "parfaite" attirera beaucoup moins mon regard, tout simplement parce qu'on est tellement abreuvés d'images qui la montrent que c'est limite blasant. Par contre, d'un point de vue vestimentaire, la perfection (que je définis comme des vêtements plutôt classiques et coupés de façon presque mathématique - c'est le genre de style qui pour moi représente le plus l'idée que je me faits de la perfection, même si d'un point de vue esthétique j'en aime pleins d'autres) retiendra bien plus mon attention, parce que c'est quasi artistique dans la conception du vêtement, et que ça relève également du choix de la personne qui le porte.

    Après, du point de vue de la personnalité, je suis fascinée comme @Zvezda par les gens très organisés et énergiques, parce que c'est vraiment un fonctionnement que je ne comprends pas mais que j'aimerais bien avoir. Il y a aussi les personnes qui parviennent à se construire une personnalité sociale très affable et lisse (mais en même temps avec un genre de charme), enfin je sais pas comment dire, mais même si ça m'agace, j'ai toujours envie de savoir comment sont ces personnes dans l'intimité, comment leur cerveau fonctionne, parce que même si c'est superficiel quelque part j'admire la capacité à ne laisser entrevoir de soi que ce que l'on souhaite (parce que au contraire j'ai toujours l'impression de me révéler trop, de m'étaler contre mon gré). Bref, les gens "parfaits" me donnent plus envie de les décortiquer pour savoir ce qui fait leur "perfection", comment elle se construit.
    Pour l'envie, c'est plutôt les personnes qui ont mes qualités et qui en ont en plus d'autres; je m'en suis toujours bien sortie pour mes études, mais les personnes qui sont aussi douées pour ça et qui en plus ont une personnalité charismatique et intéressante me fascinent autant qu'elles m'agacent, parce qu'elles me donnent l'impression de n'être qu'un bulletin de notes - pour le coup, c'est vraiment une question d'égo :cretin:
    Mais c'est assez indépendant du sexe de la personne en fait ! Ce sont des traits qui peuvent m'agacer ou me fasciner tout autant chez les garçons que chez les filles.
     
  7. Chandernagor

    Chandernagor
    Expand Collapse
    Mamiezelle. Si vous êtes nouvelle, perdue, que vous ne savez pas à qui parler, n'hésitez pas à m'écrire!

    Je ne trouve pas grand chose à ajouter concernant la relativité de ce qu'on considère comme étant la perfection. Je crois quand même que dans un contexte donné, elle peut exister. On peut dire que tel pas de danse a été parfaitement exécuté ou que telle personne est "parfaite" pour tel poste parexemple. Mais du coup les critères précèdent la personne ou la chose qui s'y conforme parfaitement, et c'est au regard de ces critères que l'on juge. C'est aussi pour ça qu'il est impossible d'établir un idéal de perfection humaine :il faudrait déjà s'accorder universellement sur ce qu'est une intelligence, un physique et une personnalité parfaits! C'est absolument impossible, et c'est tant mieux, dans le cas contraire, ça voudrait dire que nous serions tous formatés sur le même modèle et que les différences culturelles auraient été complètement effacées. Effectivement, on se ferait chier dans un monde pareil (même si on ne s'en rendrait probablement pas compte :cretin: ).

    Après je crois qu'idéal de perfection ou pas, nous sommes tous nécessairement contraints de nous comparer, voire de nous confronter aux autres.

    On peut effectuer, occasionnellement ou pas, des comparaisons qui tiennent du domaine de "l'avoir" : "par rapport à moi, telle personne a telles qualités, tels défauts, telle situation, telle réussite dans la vie,etc". Ce type de comparaison a pour point de départ les failles que l'on se connait, ou nous donne le sentiment d'en avoir. Je pense qu'à ce niveau-là, plus on est heureux de soi et de ce qu'on a, moins on ressent l'envie d'aller voir ce que les autres ont/sont de plus. Au delà de ça, aussi heureux qu'on puisse s'estimer dans le présent, personne ne nait en s’estimant parfaitement abouti sur le plan de la personnalité et en revendiquant aussi bien ses qualités que ses défauts. Nos personnalités ne se construisent pas par hasard, c'est dans l'interaction, dans l'altérité que notre gout ou notre aversion pour tels ou tels traits de personnalité se révèlent à nous-mêmes, et c’est en se comparant et en se confrontant aux autres qu’on prend conscience de ce qu’on est et de ce qu’on aspire à être (après on agit en conséquence ou pas). Tout ça mis bout-à-bout représente un idéal que l’on conscientise plus ou moins. Je dis ça parce que même si on ne reconnait à personne le fait d’être parfait, ça n’empêche pas de se faire une idée plus ou moins précise, évolutive, cohérente et conscientede la perfection. Je ne me risquerais surtout pas à avancer mon point de vue defaçon tranchée et définitive, mais c’est un peu l’idée que je me fais de tout ça.

    En tout cas, à l’heure actuelle, j’ai beaucoup d’admiration pour les personnes posées, réfléchies, sereines, cultivées et heureuses d’être ce qu’elles sont et qui n'ont pas constamment de se justifier (à leurs propres yeux et aux yeux des autres) pour se rassurer. J’aspire à me sentir plus sûre de moi, et à trouver une façon de m’épanouir suffisamment pour ne plus me sentir insécurisée par ce que les autres font mieux que moi. C’est un peu mon idéal du moment, et j'y travaille :happy:
     
  8. Lenehän

    Lenehän
    Expand Collapse
    Quand je ferme les yeux, des floraisons phosphorescentes apparaissent et se fanent et renaissent comme des feux d'artifice charnus.

    :yawn:


    Sinon, j'ai une perception très bizarre de la perfection je crois. Je n'arrive pas bien à m'expliquer, mais c'est quand les défauts des gens sont parfaits aussi je crois, enfin qu'ils sont "aimables", qu'ils font partie de la personnalité de la personne, ne lui enlèvent rien de sa perfection et même lui en donnent plus. Ça me fascine.
     
  9. Nickel.

    Nickel.
    Expand Collapse

    Ben, si ça existe. Et moi alors ? Vous m'oubliez ?

    (oui bon, j'me suis vraiment sentie obligée d'la sortir, celle-là...)
     
  10. Mandorle

    Mandorle
    Expand Collapse
    In the afterglow of the rapture

    C'est vrai que c'est un peu perturbant hors contexte :cretin:
     
Chargement...