Paye Ta Shnek en a « marre d'être une femme » et le fait savoir sur Facebook

Sujet dans 'Réactions aux articles' lancé par Lafastod, le 19 mai 2016.

  1. Lafastod

    Lafastod
    Expand Collapse
    Procrastination en cours.

    Mlle C. a BigUpé ce message
  2. T.K.

    T.K.
    Expand Collapse

    Quand elle dit que "visiblement, tout le monde n'a pas encore compris ce que c'est que d'être une femme dans cette société" ô combien je comprends son ressenti. Je lis les commentaires sous les articles traitant de l'affaire Baupin et ça me donne la nausée. Je lis les commentaires sous la vidéo de Marion "T'es féministe mais tu suces ?" et je me sens tout à coup désespérée. Parce que comme elle le dit "ils rient ou minimisent" cette réalité. Et puis ensuite je sors dans la rue, je passe devant un groupe de mecs et je me surprends à avoir ce réflexe, je baisse les yeux et je passe vite la gorge nouée, comme depuis trop longtemps déjà à force de subir le harcèlement de rue. Lorsque je m'éloigne d'eux, la peur, la sensation d'oppression s'évaporent, comme une proie qui a échappé à son prédateur se rappelant les fois où ça s'est moins bien passé. Mais visiblement, nous sommes des chouineuses, on ne devrait pas se plaindre, c'est dans notre tête tout ça, ou au pire on l'a bien voulu, on aime ça au fond... Et bien non, c'est réel, tristement réel.
     
    sweetonic, Mlle C., HysteriAlx et 8 autres ont BigUpé ce message.
  3. Kleiner Apfel

    Kleiner Apfel
    Expand Collapse

    Ce texte est parfait et magnifique <3 C'est tellement, mais tellement tellement ça!

    J'ai l'impression d'être assez peu touchée personnellement par le sexisme dans ma vie quotidienne, parce que je ne vis pas dans une grande ville donc pas de harcèlement sexuel, je suis dans un milieu plutôt ouvert d'esprit, ce qui ne m'empeche pas de me révolter sur le sexisme ambiant des médias, le slut-shaming, etc... Mais en lisant ce texte, je me rends compte que si, tout serait différent sans ce sexisme ! Rien que quand je me pose la question de si ma robe est trop courte, ou quand je me sens "pas féminine" si je m'habille simplement en jean-sweat, ou quand je me sens pas légitime à prendre la parole sur un sujet quelconque, quand je suis déjà cataloguée par n'importe qui par tous les stéréotypes de la fâââme parce que j'ai un vagin, ou quand ma gynéco a décidé de ma contraception pour moi, ou quand je regarde un film dans lequel le seul personnage auquel je peux m'identifier est l'amoureuse du héros qui va se faire sauver par son prince charmant...:facepalm: Tellement de choses cachées, de détails qui pourrissent la vie mais qui sont décrédibilisés, parce que bon, "c'est pas si grave".

    "C’est voir sa colère décrédibilisée en permanence, alors que la colère d’un homme est souvent vue comme courageuse. C’est voir tous ses combats moqués ou niés, aussi graves et concrets soient-ils" C'est tellement ce que je ressens :goth:

    Être une femme c'est aussi réaliser qu'on est l'exception, que l'individu lambda c'est l'homme blanc-cis-hétéro, et que nous on est l'Autre (#Simone de Beauvoir)


    Bref, j'adore ce texte, et je suis contente de son succès ! Je descends un peu voir mes autres actualités Facebook et je vois un article du Nouvel Observateur sur la robe "ultra fendue" de Bella Hadid, information de la plus haute importance bien sur :facepalm: Le chemin est encore long...
     
    sweetonic, Mlle C., Trémazane et 4 autres ont BigUpé ce message.
  4. Trémazane

    Trémazane
    Expand Collapse

    Personnellement c'est vraiment ça qui me tue. Dire qu'on représente 51% de l'humanité mais qu'on reste l'exception.
     
    sweetonic, Mischievous, Mlle C. et 2 autres ont BigUpé ce message.
  5. Kleiner Apfel

    Kleiner Apfel
    Expand Collapse

    Mlle C. a BigUpé ce message
Chargement...