Peut-on être à la fois introverti-e et extraverti-e ?

Sujet dans 'Réactions aux articles' lancé par Justine_, le 4 août 2015.

  1. Justine_

    Justine_
    Expand Collapse
    En hibernation
    Membre de l'équipe

    Pixieslechat et CaroChr ont BigUpé.
  2. CaroChr

    CaroChr
    Expand Collapse

    Oh Merci !

    Je suis toujours en train de me questionner sur ma personnalité. Pour exemple, il peut arriver qu'à certaines soirées je sois (quasi) le centre de l'attention et à d'autres une sorte de plante verte complètement dépressive.:slap:

    Alors oui, je suis adaptable mais j'ai l'impression sérieuse d'avoir plusieurs personnalités. J'ai des amis disséminés un peu partout en France et je réalise que j'adapte complètement mon attitude à mon "auditoire"... Je fais même des efforts vestimentaires et musicaux diffèrents en fonction d'oú je me trouve bien que je sache exactement ce que j'aime et ce que je suis.

    Il y a t-il une MadZ comme moi ? :lunette: Ou est-ce que tout le monde agit comme ça ?
     
    Lisianthus, Kounette, Org et 14 autres ont BigUpé ce message.
  3. Ometeotl

    Ometeotl
    Expand Collapse

    Je dirais qu'en règle générale mon côté extraverti est le plus dominant, j'aime bien socialiser, je suis plutôt enthousiaste, je suis un peu le clown de service, à souvent faire des blagues, des body-gags, être bruyante. Je m'épanouis énormément au contact de mes amis, j'aime la compagnie, je peux voir mes amis tous les jours sans me lasser, j'adore faire de nouvelles rencontres, bref je suis un animal plutôt social, quoi. :cretin:

    Et puis parfois, je ne suis juste pas du tout dans le mood.

    Je ne vais pas être déprimée ou triste, loin de-là, mais je vais me sentir d'humeur plus réservée, je vais moins participer aux discussions et me contenter d'écouter mon auditoire sans même prendre la peine d'intervenir. Je prends beaucoup de plaisir à être seule chez moi, écouter de la musique, dessiner ou à juste rêvasser. Quelques fois je vais avoir la flemme de voir mes potes et je vais préférer rester pépère chez moi à faire mes trucs.

    Et c'est aussi vrai que parfois, je n'arrive pas à cerner mes envies : il peut arriver que je sois avec des gens et je vais sentir le besoin de m'isoler puis une fois seule, je vais m'ennuyer XD
     
    Bullle, Vodkaminatrix, Oh et 4 autres ont BigUpé ce message.
  4. Valhou

    Valhou
    Expand Collapse
    Crois en toi !

    Perso j'ai découvert que dans mon club de JDR on n'hésites pas à se déguiser et déambuler dans la fac en interpellant les gens mais quand je reviens en cours ou avec des gens "banals" ben je suis intro-vertie, je ne me fais jamais d'ami.e.s dans ma classe. J'ai compris que ça dépendait des gens en fait, si tu as un balai dans le cul, que tu es sexistes etc. c'est pas la peine quoi^^'
     
    Licornichon a BigUpé ce message
  5. Pixieslechat

    Pixieslechat
    Expand Collapse

    Je me reconnais beaucoup dans ton article, @Justine_ . Effectivement, je me sens aussi bien à mon aise seule "dans ma bulle", qu'en soirée ou même entourée d'inconnus. Je m'adapte facilement à mon interlocuteur mais sans pour autant changer la personne qui fait que je suis moi. Certaines personnes se trouvent parfois troublées devant ce "trait de caractère", alors je trouve ça bien d'avoir abordé le sujet.
     
    maicpavvrai a BigUpé ce message
  6. Septuna

    Septuna
    Expand Collapse

    @CaroChr je m'identifie pas mal à ce que tu décris. Je suis à la fois très sociable, mais parfois complètement effacée. Je n'ai pas de mal à sympathiser dans une salle d'attente par exemple. Je me suis toujours très bien entendu avec mes collègues et je me sens bien dans le travail en équipe. Mais dans certains contextes, je me sens vite pas à mon aise. Les soirées où il y a beaucoup de monde par exemple, ou les séminaires d'entreprise. Je me sens vite gourde et pas intéressante, donc je me mets en retrait.
    J'ai vraiment l'impression que parfois je suis un paradoxe... En effet, je suis beaucoup dans ma bulle, mais bizarrement je n'aime pas trop la solitude. Je déteste manger seule par exemple.
     
  7. Alexiel-chan

    Alexiel-chan
    Expand Collapse

    Je me reconnais aussi en partie dans cette article (même si j'ai plus tendance à l'introversion quand même). Mais ce côté "adaptable" doit très certainement venir aussi du fait que je suis une sorte d'éponge qui s'adapte et adapte son comportement aux autres. (je m'étais bien retrouvée dans cette article là notamment : http://www.madmoizelle.com/vis-ma-vie-dancienne-eponge-96401).
    Du coup c'est pas forcément toujours facile car on fini par oublier qui on est et ce qu'on aime (enfin pour ma part), c'est peut-être pour ça que j'ai plus tendance à l'introversion pour pas trop me "fondre" dans les autres.
     
    CaroChr a BigUpé ce message
  8. laureth sulfate

    laureth sulfate
    Expand Collapse
    ambivalente

    J'arrive +/- à socialiser quand j'ai pas le choix (soirées, école, boulot) mais c'est un masque. En réalité je suis carrément renfermée depuis que je suis petite. A part 3/4 personnes de mon entourage avec qui je pourrais discuter des heures, je n'aime pas trop parler. Quand un/une pote viens me voir pour discuter un peu, je suis bien pendant 1h ou 2h, je fais des blagues et tout, mais au bout d'un certain temps j'en peux plus, faut que je sois seule, du coup je deviens renfermée d'un coup et même agressive verbalement quand vraiment j'en peux plus (on me dit souvent que je réponds sur la défensive). En soirée c'est pareil, j'arrive à être détendue 2, 3h maximum,mais après stop, faut que je parte, faut que je sois seule chez moi. D'ailleurs les soirées, bien souvent je me force à y aller, si ca tenait qu'a moi je sortirais que 2 fois par an. (Ma hantise : les soirées, avec beaucoup de monde, dont la majorité que je ne connais pas, je me sens oppréssée, prise au piège quand tout le monde vient me parler. Le pire du pire : les boîtes de nuit of course)
    Les gens que je fréquente peu me disent toujours que je suis drôle, ouverte ect mais en vrai j'arrive à être comme ça que 3, 4h dans la journée ensuite le masque tombe :ninja:
     
    OpiumDiary et Kaylie ont BigUpé.
  9. Pikach

    Pikach
    Expand Collapse
    Les dinosaures mangent l’homme. Et la femme hérite de la Terre.

    Woua, ce sujet me parle totalement !

    Je n'ai jamais réussi à me situer ! Plus jeune, c'était le même problème, en fonction de mon humeur,de l'endroit où je me situais, des personnes, je pouvais passer d'introvertie à extravertie.
    J'adore les soirées avec pleins d'amis et faire la pitre, parler comme si j'étais sur une scène de théâtre, mais je peux aussi passer une soirée géniale à regarder un film seule, jouer du piano, rester sur l'ordinateur tout une journée.

    Le problème de ce genre de personnalité c'est que ça peut être déstabilisant pour l'entourage. J'arrive toujours à mettre l'ambiance dans les petits groupes (au travail/en soirée) et mettre à l'aise tout le monde, faire de bonne blagues, divertir et lancer des sujets de conversations et à côté de ça, j'ai des moments où j'aime être seule, je fais toujours le shopping et balade en solitaire avec de la musique sur les oreilles.
    Face à des inconnus, selon ce que me renvoi comme image une personne, je peux facilement être intimidée et devenir introvertie, alors que certaines personnes peuvent me mettre totalement à l'aise et je peux me comporter de manière extravertie, la partie que je préfère dans ma personnalité... !

    C'est assez perturbant d'être comme ça, car on ne sait pas trop sur quel pied danser.
    J'adore être extravertie, je me sens bien dans ma peau, mon entourage adorent quand je suis comme ça et à côté de ça, mon côté introvertie me permet de me recentrer et faire des activités avec beaucoup de concentration, comme le piano que je pratique depuis 15 années maintenant, la couture, me faire une culture musicale, cinéma...
    Le côté introverti me pose problème quand il s'agit du travail, il renvoie l'image de ma personnalité que j'apprécie moins en société ! Je prie à chaque fois que je passe un entretien d'embauche pour que ça soit mon côté extravertie qui soit éveillé le jour de l'entretien !
     
    Bullle, Vodkaminatrix, Kaylie et 3 autres ont BigUpé ce message.
  10. Lumiciole

    Lumiciole
    Expand Collapse

    Je surnommais ces personnes des "ponts", parce que j'ai observé qu'elles étaient précieuses pour créer un lien social entre les personnes introverties et extraverties. Je le remarquais bien dans un groupe dont je faisais partie. Lorsque seules les personnes introverties et extraverties étaient présentes, le contact était faible, on avait tendance à vivre les unes à côtés des autres et non ensemble. Dès que les personnes ambivertes apparaissaient, il s'installait un échange entre tous, comme... eh bien comme s'il y avait deux routes reliées par un ou plusieurs ponts.

    Pour moi qui suis extrêmement introvertie (parce qu'autiste), je vois que la socialisation avec les personnes extraverties est tout simplement impossible sans les ambivertes. Je n'ai jamais eu de contact avec des extraverti-es sans pont, je parle aussi beaucoup moins dans un groupe s'il n'y en a pas. De ce que j'en ai observé, c'est parce qu'elles perçoivent plus facilement les différentes positions sociales, puisqu'elles goûtent un peu des deux côtés. Cela fait qu'en général, elles savent mieux faire participer chaque personne d'une façon qui lui conviendra.

    Mais effectivement, elles n'ont pas toujours une position confortable parce qu'elles sont tiraillées des deux côtés. Je pense qu'instinctivement les personnes intro et extra sentent que ça se passe mieux quand les ambi sont là, du coup elles attendent de ces personnes qu'elles jouent les intermédiaires, voire les portes paroles. Et comme souvent, les extra préfèrent la compagnie des ambi que des intro et inversement, je crois qu'il peut y avoir le sentiment de devoir choisir alors qu'on préfèrerait fréquenter tout le monde en même temps et pas se découper en deux.

    Par contre, les ambivert-es comme les autres sont sur un spectre, pas dans une case fixe. Dans le groupe que j'observais, nous avions deux ambi plus proches de l'introversion et deux de l'autre côté, à des degrés différents. C'est très intéressant dans un groupe d'avoir plusieurs types de personnes ambivertes, ça consolide encore le pont, surtout s'il y a à côté des personnes dans les extrêmes (très extra ou très intro).

    Bref, moi je les aime bien les ambivert-es et ce mot et ce mot est cool. :coiffe:
     
    AprilMayJune, OpiumDiary, Bullle et 8 autres ont BigUpé ce message.
  11. georgettelescouettes

    georgettelescouettes
    Expand Collapse
    C'est complexe ça...

    Je crois que cet article et vos témoignages me rassurent... Je n'arrivais plus trop à me définir ces dernières années. J'aime beaucoup passer de temps seule, chez moi, à faire ma petite vie, à refuser des soirées parce que je n'ai pas envie de voir d'autres personnes ; je préfère faire plein d'activités seule (shopping, sport...) mais j'ai aussi besoin de voir des gens, de ne pas rester seule, de faire la fête, d'aller au restaurant, à des concerts... Je peux parfaitement être incapable de faire la conversation à une gentille vendeuse qui fait des blagues (j'ai l'impression de refuser la socialisation dans ces cas là), tout comme me mettre à discuter avec quelqu'un dans le bus. Je suis capable de tenir de longues conversations, sur de nombreux sujets, de plaisanter, d'exposer mes idées et mes passions avec force, tout comme de refuser de parler aux autres. Dans tous les cas, je m'efforce de rester polie. Etant plus jeune à dominante extravertie, et préférant aujourd'hui plus souvent le calme et la solitude, je me demandais si je ne devenais pas une grosse rabat-joie de service... Et à y réfléchir, être extravertie jeune me donnait beaucoup d'énergie à dépenser : je me rends compte que ce n'était pas naturel et que j'en "rajoutait" un peu, pour peut-être cacher ce que je suis probablement : une ambiverte !

    :unicorn:WOUHOU MERCI POUR CET ARTICLE :unicorn:
     
    Vodkaminatrix et CaroChr ont BigUpé.
  12. CaroChr

    CaroChr
    Expand Collapse

    @Septuna : C'est bon de voir qu'on n'est pas seul !

    A contrario, j'aime la solitude et je n'ai vraiment pas peur de me retrouver seule. Pour exemple : c'est une fois toute apprêtée que j'ai décidé, le jour de l'an de l'année passée, de ne pas aller à la fête prévue et rester seule sur mon canap' (plutôt que de le passer avec des relous).
    J'ai aussi remarqué que je sociabilise plus facilement avec les personnes plus âgées et suis souvent une quiche avec les gens de mon âge.

    Bref, je pense que ça dépend vraiment de la ou les personne.s qui se trouvent en face de moi, ce qui paraît normal quand on y pense :d Je sais que je suis quelqu'un de très sensible, ce qui expliquerait le fait que je m'adapte (bien ou mal) à ce qui m'entoure.
    Ou alors, serait-ce juste de la parano ? :twisted: Datssis ze couéchtione
     
    #12 CaroChr, 4 août 2015
    Dernière édition: 4 août 2015
    Septuna et georgettelescouettes ont BigUpé.
Chargement...