Peut-on parler d’argent entre amis ?

Sujet dans 'Réactions aux articles' lancé par Justine_, le 4 avril 2017.

  1. Justine_

    Justine_
    Expand Collapse
    En hibernation
    Membre de l'équipe

  2. Pinceau_

    Pinceau_
    Expand Collapse
    Cherche le divin en toi plutôt que le diable chez les autres.

    C'est intéressant, je m'attendais à un article parlant aussi de l'impact de faire du "business" avec des amis. Parce que je crois de plus en plus que c'est pas trop trop une bonne idée... :hesite:
     
    olaflor et Babitty Lapina ont BigUpé.
  3. Nastja

    Nastja
    Expand Collapse
    What would Joan Holloway do?

    Par expérience je dirais qu’il ne faut jamais mentionner le mot argent.
    Dans mon cercle de connaissances les salaires ne sont jamais les mêmes, les dépenses non plus. On sent vite la jalousie pointer si jamais tu gagnes plus ou alors la gêne si tu gagnes moins. Les dépenses et les charges ne sont pas égales.
    Ma pote qui gagne plus que moi se ruine peut-être en loyer et billets d’avion.


    Certains ont un rapport à l’argent très dépensier et vont donner l’impression d’être grands seigneurs, et d’autres vont avoir l’esprit économe et pas vouloir payer 7€ le jus d’orange, mais se feront traiter de pingres par ceux qui gagnent moins.

    C’est super tendu, je suis déjà tombée dans le piège à mes dépens et au final j’évite le sujet tout court. J’évite même de dire « c’est trop cher » ou « ça va le prix je trouve ». Je ne dis plus rien, je préfère dire que j’ai pas faim si je ne veux pas manger au resto (alors que je pourrais) ou sortir une autre excuse.
     
    Lifaë, olaflor, Babitty Lapina et 2 autres ont BigUpé ce message.
  4. TennanTen

    TennanTen
    Expand Collapse
    Détendue

    Tout comme toi, il y a la peur de se faire juger selon combien on gagne et comment on le gère. Personnellement j'évite de parler d'argent avec des personnes que je ne connais pas ou très peu et avec ma famille. Je me souviens que ma mère m'avait demandé de demander à ma pote combien elle gagnait et comment elle gagnait son argent parce qu'elle bossait pas. J'ai refusé, ça ne regarde personne.
     
    olaflor et Babitty Lapina ont BigUpé.
  5. MelPop21

    MelPop21
    Expand Collapse
    Un poussin égal deux.

    C'est très français comme mentalité.. Les français n'aiment pas les autres français qui gagnent plus qu'eux. C'est mal vu d'être riche. J'ai jamais compris ce raisonnement pour ma part, si t'as de l'argent j'ai envie de dire que c'est tant mieux pour toi, et que tu vas pouvoir faire plus de choses que la moyenne. Après ca m'est déjà arrivé de demander à des gens combien ils gagnaient mais c'est surtout à titre informatif, pas dans le but de les juger !
    Les "pingres" par contre m'insupportent au plus haut point. Je comprends pas les gens qui ne veulent jamais dépenser un centime, qui rechignent à aider un pote qui est dans la merde alors qu'ils ont les moyens de faire quelque chose etc.
     
    olaflor et Esilée ont BigUpé.
  6. Tzig0ne

    Tzig0ne
    Expand Collapse

    Hm non, c'est un énorme raccourci par rapport aux conclusions de l'étude. Le simple fait que les participants soient des inconnus rend le résultat impossible à transposer tel quel dans un autre schéma social.
    On peut facilement supposer que si tu fais la même expérience, mais en te disant "vous allez maintenant discuter avec votre meilleur.e ami.e, placez la chaise en conséquence", les résultats seront différents.
    Ou peut être pas, mais ça n'a pas été testé, donc...

    Par ailleurs l'expérience ne permet pas de différencier le fait de parler d'argent, du fait d'avoir une relation commune à l'argent (prêt, business, etc...).
    Bref, c'est un dispositif expérimental intéressant, mais il ne faut pas lui faire dire ce qu'il ne dit pas.

    -
     
    yuyunaâ, olaflor, Skorpions et 3 autres ont BigUpé ce message.
  7. TennanTen

    TennanTen
    Expand Collapse
    Détendue

    Il y en a certes qui sont comme ça... après ce n'est pas mon cas... ça ne me dérange absolument pas qu'une personne gagne plus que moi et se fasse plaisir. Je parle juste d'attitude, je n'apprécie pas les gens qui ont de l'argent et qui en mettent plein la vue pour montrer à quel point ils sont friqués et rabaissent ceux qui gagnent moins qu'eux.
    De demander combien gagne une personne ça ne m'a en fait jamais traversé l'esprit, je m'en fou. Mais je sais que, je ne parle pas d'argent avec des gens que je ne connais pas ou peu et avec ma famille.
    Je suis d'accord pour les pingres, ça m'insupporte aussi surtout ceux qui font un pataques pour payer le moindre centime alors qu'ils ont les moyens.
     
    olaflor et jorda ont BigUpé.
  8. Esilée

    Esilée
    Expand Collapse

    Je parle d'argent avec mes amis comme on pourrait parler de tout autre sujet. On à tous des situations super différentes, riches, pauvres, ou carrément dans la merde, et on s'entraide tous alternativement dès qu'il faut/qu'on peut. Le tabou de l'argent en France je l'ai jamais trop pigé. J'ai déjà du emprunter des sous à mes amis, et il n'y a jamais eu de soucis (contrairement à la famille...). J'ai aussi prêté/donné des sous, pareil pas de problème, quand bien même parfois on a jamais pu me rendre (ça arrive). J'en ai jamais voulu à quelqu'un de riche. Je trouve que ça n'a aucun sens, j'ai plus tendance à me réjouir pour cette personne, quand bien même je suis personnellement bien dans la merde.
     
    Lis, olaflor, Roanne et 1 autre membre ont BigUpé ce message.
  9. Gabelote

    Gabelote
    Expand Collapse
    Ouverte du lundi au vendredi, de 8h à 18h :buzy:

    @Esilée : exactement, je me reconnais beaucoup dans ce que tu racontes. J'ai pu expérimenter une vraie solidarité avec mes amis, parfois j'étais dans la merde, parfois c'étaient d'autres qui ont eu besoin de mon aide (pour des sous ou pour autre chose...). C'est bien d'ailleurs, ce qui fait la différence entre "parler d'argent entre amis " et "parler d'argent avec un-e parfait-e inconnu-e" (comme c'est le cas dans l'étude citée par l'article).
    Je comprends qu'il puisse y avoir de la gêne ou de l'envie, mais après ce n'est pas particulier aux différences de sous, ça peut s'appliquer à toutes les "ressources" réelles ou supposées de quelqu'un. Si on est mal dans sa peau/dans sa vie, on aura plus tendance à envier les autres, peu importe la raison (si c'est pas le salaire, ça peut être le physique, le caractère, le fait d'avoir beaucoup d'amis, d'être plus doué dans ses études, d'habiter tel ou tel endroit...). Si on est à l'aise avec soi-même, y'a pas de raison.
     
    Livy., Roanne, Skorpions et 1 autre membre ont BigUpé ce message.
  10. MelPop21

    MelPop21
    Expand Collapse
    Un poussin égal deux.

    @TennanTen Bah j'ai pas dis le contraire, je comprends pas pourquoi tu te sens visée par mon message.
     
  11. Roxane E

    Roxane E
    Expand Collapse

    Perso l'argent n'est pas du tout tabou dans mon cercle d'amis. On en parle, justement, pour etre sur de ne jamais mettre quelqu'un dans la merde. Si on veut faire un week-end tous ensemble, mais que l'un d'entre nous ne peut pas venir pour des raisons d'argent, eh bien il le dit, et soit l'un de nous lui prete directement l'argent (l'un de nous est d'ailleurs un peu la banque du groupe, car il s'est mis a gagner bien plus tres rapidement, et n'avait pas d'utilite pour son argent, donc il fait des "prets a taux 0 et sans limite de temps" pour ceux d'entre nous qui sommes encore etudiants quand on veut se faire des trucs tous ensemble mais que le mois est ric-rac), soit on decide tous d'un commun accord de nous partager sa part. On a meme un systeme hyper evolue de gestion des sous quand on fait des sejours ensemble, ou en gros tout est gere de maniere a ce que chacun ne paye que ce qu'il est sense payer, base sur un google doc excel qu'on a juste a remplir et qui calcule tout pour nous. On arrive a se faire des week-ends de ouf avec gros craquages de slip pour certains, sans qu'il y ait la moindre tension a la fin parce que seuls ceux qui le souhaitaient paient pour leurs exces, et tout est transparent sur qui a paye quoi (et ca gere les "on est 12 au resto, et chacun veut payer que ce qu'il a mange, allez sortons joyeusement tous notre petite monnaie et essayons d'arriver au total de la note en echangeant des billets contre des pieces parce que personne n'a le compte". Bon ben machin paye pour tout le monde, on garde le ticket et on le note dans le doc et on verra a la fin du week-end).

    Du coup tout le monde doit toujours un peu de fric a tout le monde, mais y a jamais de tensions vis-a-vis de ca. C'est ce qui nous permet de pouvoir nous eclater ensemble au maximum, sans devoir faire une croix sur quelqu'un parce qu'il est un peu ric-rac a ce moment-la. Et grace a ca on economise car on peut toujours payer les trucs en grosses quantites sans que ca ne pese sur les epaules que d'une seule personne.
     
    zazouyeah, Lis et Roanne ont BigUpé ce message.
  12. GingerBraid

    GingerBraid
    Expand Collapse

    Je ne m étais jamais rendu compte que le sujet de l.argent était tabou en France avant de lire un guide touristique rédigé en italien qui prévenait ses lecteurs que
    « parler d argent est considéré comme mal élevé par les français». Il est vrai qu en Italie on me demande plus facilement combien je gagne, combien je paie mon loyer... et je me rends compte que moi même je ne pose pas ses questions spontanément, de peur d indisposer mon interlocuteur.
    Personnellement je ne pense pas que ce soit une mauvaise chose de ne pas étaler sa fortune devant ses amis: à une époque où beaucoup galèrent c est même plutôt sympa! en revanche je trouve ça sain de pouvoir dire « Je galère en ce moment» et donc ne pas forcément participer aux mêmes dépenses que les autres (restaurants, verres...) sans passer pour un malpoli.
     
    zazouyeah a BigUpé ce message
Chargement...