Pourquoi c'est mal vu d'avoir des poils quand on est une femme ?

Sujet dans 'Réactions aux articles' lancé par Lise F., le 10 mai 2017.

  1. Lise F.

    Lise F.
    Expand Collapse

    ----- Publicité -----
  2. Mariviere

    Mariviere
    Expand Collapse

    C'est drôle parce que j'écrivais justement un texte sur ça hier soir. "Devrions-nous vraiment souffrir pour être belles ?"

    Qui ne s'est pas fait dire pendant son enfance qu'il faut souffrir pour être belle ? Surtout qu'on DOIT être belles, coûte que coûte.

    Je vais m'éloigner un peu mais nous sommes définitivement influencées (et influencés) par les images que les médias nous envoient : suffit de regarder la sur-utilisation du filtre Snapchat avec la couronne de fleurs. On voit bien qu'il a été créé pour rendre un visage plus "beau", et bien trop l'utilisent...
     
    Kinahok, AStarShinesBright, Thedreaming et 7 autres ont BigUpé ce message.
  3. Melle Sosostris

    Melle Sosostris
    Expand Collapse
    Survive.

    C'est drôle...j'ai aussi écris dessus il y a quelques semaines. Mais oui on ne demande pas aux hommes de s epiler comme nous le faisons. La barbe de 3 j est vue comme sexy par exemple. Certains s epilent mais beaucoup pas du tout alors que chez les femmes il y a cette volonté de nous infantiliser.
     
    Kinahok, Lord Griffith, Lis et 1 autre membre ont BigUpé ce message.
  4. ErsatzE

    ErsatzE
    Expand Collapse
    Carpe Diem

    J'aime beaucoup son analyse des gens qui commentent ton corps, en utilisant "la liberté d'expression" comme excuse. Je n'arrivais pas à formuler dans ma tête ce qui me dérangeait tant à propos de ça (outre le fait qu'ils n'ont pas à juger le corps des autres) et elle a mis les mots dessus: ils cherchent à faire pression sur toi et à obtenir une réaction de ta part. Tout s'éclaire!
     
    Kinahok, Thedreaming, Karamelle et 4 autres ont BigUpé ce message.
  5. Sarah_Belmas

    Sarah_Belmas
    Expand Collapse
    Dominum sui esse

    Concernant les personnes qui daignent exprimer leur point de vue sur les femmes qui gardent leur pilosité, sous prétexte de liberté d'expression (utilisée à tort et à travers, en long, en large et en quinconce depuis janvier 2015), je ne ferai pas de long discours juste deux petites citations: "Si ce que tu as à dire n'est pas plus beau que le silence alors tais-toi." Et une autre petite chose que j'ai vu circuler sur Facebook hier....
    [​IMG]
     
    Bikerbae, iableauco, woux et 10 autres ont BigUpé ce message.
  6. Lunafey

    Lunafey
    Expand Collapse
    Une communauté qui empêche le dialogue, les points de vues alternatifs et la critique est une communauté malade.

    Big-up à ma grand mère qui m'a donné des étrennes pour "aller m'épiler parce que c'est vraiment pas soigné" :cretin: Désolée mais non, je suis une femme pubère, j'ai des poils, et j'ai pas envie de les enlever :P
    J'aime beaucoup cette youtubeuse, sa vidéo sur la musculature féminine était très bien aussi !
     
    Kinahok, yuyunaâ, bimbadaboum et 5 autres ont BigUpé ce message.
  7. Melle Sosostris

    Melle Sosostris
    Expand Collapse
    Survive.

    Les egyptiens s epilaient pour motif religieux, le poil etait consideré comme impur et sale.
     
    yuyunaâ, Mariviere, Bombs et 6 autres ont BigUpé ce message.
  8. Lunafey

    Lunafey
    Expand Collapse
    Une communauté qui empêche le dialogue, les points de vues alternatifs et la critique est une communauté malade.

    Les pratiques d'épilation sont différentes selon la classe sociale, le sexe, la culture, et l'époque. En Égypte antique les nobles enlevait chaque poil de leur corps, y compris les sourcils et les cheveux afin de se séparer un peu plus des autres animaux. En Europe de la Renaissance c'était le haut du crâne afin de donner l'illusion d'une plus grande intelligence.
    Mais est-ce que dans notre société où il n'y a pas d'injonction à s'épiler les cheveux, la totalité des sourcils, où le dessus du front, on le fait ? Non..: Parce qu'il n'y a pas d'injonction à le faire. Ce qui montre bien que l'épilation n'est pas une histoire de préférence personnelle (puisque les gens s'épilent selon la norme de leur culture, personne ne s'épile le haut du crâne aujourd'hui, tout comme personne ne met de corset si serré qu'il détruit les organes, et pourtant tout le monde le faisait à une époque et eux aussi se disaient sûrement que c'était une préférence personnelle), et n'a pas non plus de règle universelle, et donc qu'elle est régie par des diktats sociaux. Il n'y a pas de "c'est plus joli", il y a un "on nous apprend dans tel pays que telle manière de s'épiler est jolie, et cette vision de ce qui est joli changera à la prochaine mode". L'épilation pubienne était par exemple réservée aux prostituées il y a quelques décennies, et c'était considéré comme très vulgaire par madame tout le monde, et maintenant c'est l'inverse.

    Aujourd'hui la pilosité enfantine est considérée comme désirable, mais ce ne fut pas toujours le cas puisque les poils pubères étaient autrefois considérés comme hautement sexuels (et donc à cacher) et ça changera encore sûrement ! La youtubeuse a bien raison de mettre en avant le sous-texte qu'il y a derrière le fait d'encourager les femmes à avoir une pilosité d'enfant (propreté, mais vulnérabilité et hiérarchie) et la façon dont les gens perçoivent les femmes qui y échappent (saleté, mais force et indépendance).

    En soi, rien n'empêche de suivre cette norme, c'est même complètement compréhensible puisque c'est un facteur de désirabilité sociale et qu'il est très très difficile psychologiquement d'aller contre (cf travaux sur le conformisme) et peut même nous fermer des portes professionnelles. Cependant, il convient de ne pas se mentir à ce sujet et pourquoi pas se renseigner sur l'histoire du poil pubère à travers l'histoire et les cultures, ne serait-ce parce que c'est super intéressant :d (de la même manière que les autres normes liées aux vêtements, à la posture, au maquillage, à la répartition graisseuse, au teint etc etc ! La différence avec celles-ci étant que l'épilation provoque des problèmes hygiéniques puisqu'elle augmente le risque d'infections et de maladies sexuellement transmissibles, donc pointer du doigt ces problèmes est une bonne chose)
     
    #8 Lunafey, 13 mai 2017
    Dernière édition: 13 mai 2017
    Pau La, Camaeleon, Kinahok et 34 autres ont BigUpé ce message.
  9. Maud Kennedy

    Maud Kennedy
    Expand Collapse

    Pourquoi les poils seraient moches sur une femme et pas sur un homme? Pourquoi ce serait moche sur les jambes et sous les aisselles et pas sur la tête ou les bras??? (bien que pour les bras,il y a de plus en plus de gens qui s'épilent en intégralité).
    Le fait que Cléopatre s'épilait ne veut pas dire pour moi que ce n'est pas une injonction patriarcale. Les critères de beauté changent selon les époques. Il fut un temps où une femme devait avoir des courbes et être voluptueuse pour être considérée comme belle. Aujourdhui,c'est la minceur voire l'extrême minceur qui est valorisée. Ca ne m'étonnerait pas que les poils aient été vus de façon différente au cours des siècles.
     
    Pau La, Kinahok, AStarShinesBright et 6 autres ont BigUpé ce message.
  10. Lunafey

    Lunafey
    Expand Collapse
    Une communauté qui empêche le dialogue, les points de vues alternatifs et la critique est une communauté malade.

    Si si, la société encourage à avoir une pilosité d'enfant et non pas juste "pas de poil visibles" puisque les poils non liés à la puberté sont parfaitement acceptées : cheveux, cils, sourcils, et dans une moindre mesure bras. Les seuls poils considérés comme indésirables sont bien ceux qui apparaissent à la puberté (sexe, jambe, aisselles), et donc la seule pilosité acceptée chez les femmes est bien celle des enfants :) Je sais bien que c'est une idée dérangeante mais c'est un fait : dans notre culture et notre époque, l'injonction à retirer totalement les poils ne concerne que les poils de puberté.
    Pour les mots associés aux femmes épilées/non épilées, c'est pas moi qui l'invente, ce sont les mots qui ressortent en majorité des études demandant à différentes populations leur vision (le même type d'étude que celles qui cherchent à évaluer la dimension chaleur/compétence que les gens ont de différentes populations, ça permet d'évaluer les stéréotypes implicites et explicites).
    Comme je l'ai dis, il est parfaitement compréhensible de suivre une norme, on suit tous des normes (politesse, vêtements, posture, langage...), en parler n'est pas une attaque, nul besoin de se justifier à se propos ^^
     
    #10 Lunafey, 13 mai 2017
    Dernière édition: 13 mai 2017
    Pau La, Kinahok, Laoragwen et 28 autres ont BigUpé ce message.
  11. PetitePaille

    PetitePaille
    Expand Collapse

    @Lunafey
    J'ai du mal à comprendre notre rapport avec nos poils et le côté enfantin recherché avec l'épilation.
    Parce que si j'ai bien compris d'après toi on chercherait à supprimer seulement les poils qui ont commencé' à faire leur apparition au moment de la puberté mais ce n'est pas le cas pour les poils des jambes.
    Je me rappelle tres bien quand j'étais en primaire avoir plein d'amies avec des jambes "velues". Et pourtant les jambes ça doit faire parti des endroits qu'on épile le plus. Je pense pas qu'on puisse parler de puberté à 7 ans.
     
  12. Lunafey

    Lunafey
    Expand Collapse
    Une communauté qui empêche le dialogue, les points de vues alternatifs et la critique est une communauté malade.

    àPetitePaille Tu as déjà vu un bébé avec des jambes velues ? :cretin: En effet moi aussi j'avais des jambes poilues et non plus duveteuses jeune, mais c'est bien lié au développement des hormones sexuelles et donc la puberté, c'est une des premières manifestations des caractéristiques sexuelles secondaires et elle arrive autour de 8-10 ans chez de nombreux enfants, parfois plus tôt :happy: La puberté se met en place lentement, avant l'âge auquel elle "boum".
    J'ai du mal à comprendre ce qui n'est pas compréhensible personnellement XD : les seuls humains qui ont naturellement la pilosité qu'on attend d'une femme sont les enfants prépubères (duvet partout, poils aux cils, sourcils, et cheveux, pas de poils de puberté), aucun autre groupe d'humain, c'est assez simple :happy:
    Après, libre à vous de penser que seuls les poils de puberté sont indésirables chez les femmes mais valorisés chez les hommes, par hasard, sans que ça n'ai aucun lien avec la puberté et ce qu'elle évoque, mais le lien est pourtant évident du côté des sciences humaines. Quand on creuse du côté des stéréotypes implicites on se rend compte très vite que les gens associent des mots particuliers à des pilosités particulières et qu'il en ressort ce dont la youtubeuse parle.
     
    #12 Lunafey, 13 mai 2017
    Dernière édition: 13 mai 2017
    Camaeleon, Alonso, AreCNE et 15 autres ont BigUpé ce message.