Pourquoi les journalistes télé coupent-ils toujours la parole aux invités ?

Sujet dans 'Réactions aux articles' lancé par Anouk Perry, le 6 avril 2016.

  1. Anouk Perry

    Anouk Perry
    Expand Collapse
    Membre de l'équipe

    Tante Clara a BigUpé ce message
  2. Méli67

    Méli67
    Expand Collapse
    Entraîneuse de boxeuse

    C'est très intéressant! (et bravo pour la clarté de l'explication malgré la complexité)
    En revanche je pense que le titre, bien qu'accrocheur, n'est peut-être pas le plus adapté :fleur:: en cliquant, je m'attendais plutôt à un sujet de type explication sur le fait que les interviewés (en tous cas ceux qui ont eu une "bonne" formation presse...) ne répondent quasiment jamais à la question posée mais utilisent juste un mot de la question pour développer un sujet qu'ils avaient préparé et qu'ils souhaitent traiter, par exemple. Et du coup, pourquoi les interviewers vont parfois couper la parole aux invités pour essayer de les obliger à répondre vraiment à la question posée, pas juste d'utiliser leur temps d'antenne comme tribune pour parler de ce qu'ils veulent, ou pour les prendre par surprise afin qu'ils répondent de façon spontanée...
    Ca serait intéressant d'avoir un témoignage là-dessus! Perso maintenant que je l'ai remarqué je bloque dessus à chaque interview que j'entends :shifty: (faites l'expérience, comparez la façon dont un politique chevronné répond à une interview par rapport à un jeune syndicaliste par exemple...)
     
    Bananou, Maia Chawwah, Frazzle et 1 autre membre ont BigUpé ce message.
  3. CrystalEnki

    CrystalEnki
    Expand Collapse

    Article très intéressant !

    Par contre j'ai l'impression que pour certaines émissions (je parle au pluriel mais je pense juste à "On n'est pas couché" en faite...) ça reste de la pure impolitesse. Sachant que c'est prè-enregistré et que ça peut être coupé si l'invité s'attarde trop ou si le timing ne colle pas, je ne suis pas sûre que le coupage de parole excessif se justifie vraiment, non ?
     
    lalaya, Judith Layton, Soledad M. et 7 autres ont BigUpé ce message.
  4. Anouk Perry

    Anouk Perry
    Expand Collapse
    Membre de l'équipe

    Alors effectivement dans le cas des émissions en plateau enregistrée, les interview peuvent être coupées. Mais ça fait prendre du retard au tournage + au montage ... Ce qui embête pas mal de monde en fait :shifty:.

    Beaucoup d'émissions aujourd'hui sont certes enregistrées mais dans les conditions du direct, il n'est donc pas question de prendre du retard pour filmer quelque chose qui ne va pas être diffusé.

    Le montage d'une émission peut prendre beaucoup de temps alors si on peut éviter, on évite. En plus, il n'est pas si simple de couper au montage quelqu'un au milieu d'un long discours, des fois il perd tout son sens. Enfin, ça peut coûter cher en heures supp' si l'ensemble de l'équipe doit rester plus tard juste parce qu'un invité était trop bavard (enfin quand les prods payent les heures supplémentaires :troll:)

    Sinon, j'en ai pas parlé dans cet article parce qu'il traite principalement des interviews dans les JTs et émissions en direct, mais il y a certaines émissions (je pensent à celles de témoignages) qui établissent un « scénario » à l'avance des sujets à traiter et des choses que chaque invité doit dire. À partir de là, il arrive que le/la présentateur-trice coupe la parole pour conduire l'invité sur ce qu'il ou elle veut entendre.
     
    #4 Anouk Perry, 6 avril 2016
    Dernière édition: 7 avril 2016
    Faye Valentine, Autea, lalaya et 7 autres ont BigUpé ce message.
  5. Naria

    Naria
    Expand Collapse

    Quand le journaliste ne "cadre" pas son invité, ça ressemble souvent à Tata Fernande qui prend le micro au mariage de sa fille pour avoir son 1/4 d'heure de gloire :lunette: Les politiques sont forts pour ça, surtout quand c'est pour ne pas répondre à la question...
     
    Volatile, lalaya, Tante Clara et 2 autres ont BigUpé ce message.
  6. duendecita

    duendecita
    Expand Collapse
    étrange alliage!

    Un article intéressant dans la précision qu'il apporte, merci!

    Néanmoins on aurait pu s'interroger à la fin, ou à un endroit (même en quelques lignes), sur la légitimité de ce fonctionnement. Le fait d'être dans une société où la télévision est un média de divertissement qui se base sur l'audience (puisque sur le financement publicitaire etc.) et dont le but n'est donc plus que le spectateur entende un avis argumenté, développé, ou un reportage d'analyse fine (ce qui demande forcément plus de temps) mais bien qu'il s'amuse, qu'il ne zappe pas, qu'il reste sur cette chaîne absolument...
    En fait la part économique du système médiatique télévisuel qui prend le pas fort souvent sur l'éthique et la responsabilité qu'implique le métier de journaliste est selon moi à questionner. Il y a d'autres modèles économiques viables qui sont proposés (le Monde Diplomatique avait fait un dossier là-dessus par exemple, Acrimed - action-critique-média- en parle aussi) mais personne n'en parle, comme si la seule solution était de "jouer le jeu".
    Ce système a d'ailleurs un énorme impact sur les conditions de travail, les journalistes sont obligés de faire des reportages en un temps extrêmement court, et quand on doit aller aussi vite, est-ce qu'on peut vraiment bien faire sont travail? Rester à l'écoute? Creuser?
     
    Shadeluna, Volatile, lalaya et 13 autres ont BigUpé ce message.
  7. Lifaë

    Lifaë
    Expand Collapse
    "Of course it is happening inside your head, Harry, but why on earth should that mean it is not real ?"

    Tiens, c'est sympa d'avoir une explication sur ces grossiers personnages que sont les meneurs d'interview :cretin:
    C'est vrai qu'on a tendance à oublier tout ce qu'il y a derrière et à ne voir ça que comme une simple discussion...

    Personnellement, ce qui m'exaspère le plus, c'est quand plusieurs politiques sont interviewés en même temps, et qu'ils se coupent mutuellement la parole / continuent à parler en même temps que quelqu'un d'autre, le tout en gueulant, pour essayer de prouver qu'ils ont plus raison que les autres (ou disons, moins tort). Et que le pauvre présentateur doit essayer de remettre tout ce beau monde au pas x)

    Enfin bref, merci pour ce sympathique article, j'ai appris des choses :happy:
     
  8. PlumeRouge

    PlumeRouge
    Expand Collapse
    Études en torture littéraire

    @duendecita je me suis fait justement la réflexion ! On peut pas juste dire "parce que c'est comme ça" ; si on conforte les gens dans le fait qu'écouter trop longtemps quelqu'un est ennuyeux, qu'on ne s'étonne pas s'ils adhèrent aux raisonnements les plus simplistes qui tiennent en peu de mots et basent leur vote là-dessus... Tous autant que nous sommes nous perdons en qualité d'attention, et c'est dangereux pour notre intelligence collective. On peut même se demander : quelle utilité concrète peut avoir un échange de très brèves répliques, qu'est-ce qu'on peut en apprendre ? Finalement c'est bien creux, ça passe le temps plus que ça n'informe. Et si les politiques en question parlent longtemps sous forme de langue de bois, qu'on laisse faire : c'est d'autant plus visible, alors que des formules courtes peuvent sembler efficaces tout en étant aussi creuses.
    Alors oui, vous allez me dire que ce sont les impératifs économiques, mais ils sont évoqués ici comme un état de fait sans être remis en question ; je ne dis pas que j'ai une solution alternative, mais ça mérite quand même d'y réfléchir... La publicité de fait pas non plus trop de bien à nos cerveaux et puis bon ce consumérisme à l'heure où nos ressources sont limitées, voilà quoi x)
    Je sais que l'article avait plutôt vocation à expliquer "comment ça marche", mais cela le rend peut-être un peu trop fataliste de ne pas mettre ne serait-ce qu'un minuscule accent critique, peut-être en conclusion ?
    (en espérant que vous n'ayez pas zappé ce trop long post :P)
     
    Shadeluna, Faye Valentine, lalaya et 10 autres ont BigUpé ce message.
  9. Naudhiz

    Naudhiz
    Expand Collapse
    Mélange instable

    Je suis d'accord avec @duendecita et @PlumeRouge. Pour moi cet article est un bon exposé du fonctionnement de la télévision mais c'est ce fonctionnement même qui me dérange : il est évident que le but principal n'est pas d'offrir à penser au public mais bien de maintenir son attention pour garantir un score d'audimat et éviter qu'il ne zappe au moment des pubs.... Ceci explique pourquoi je ne supporte plus la télé :slap: Le système entier est à repenser si on veut sortir de cette boucle, mais je ne suis pas sûre que les grosses pointures qui gèrent tout ça souhaitent en sortir. A long terme, peut-être que c'est ça qui signera la mort de la télé (si mort il y a) : le public, lassé d'être pris pour des cons/vaches à lait/insertcoinhere, finira peut-être par se tourner vers des médias qui offrent de vrais reportages :paillettes:
     
    jorda, lalaya, Judith Layton et 6 autres ont BigUpé ce message.
Chargement...