Pourquoi les psy n'ont pas toujours raison : l'expérience Rosenhan

Sujet dans 'Réactions aux articles' lancé par Justine_, le 14 mars 2011.

  1. Justine_

    Justine_
    Expand Collapse
    En hibernation
    Membre de l'équipe

  2. Peaudouce

    Peaudouce
    Expand Collapse
    Peau d'ours.

    Preum's! Super les articles de Justine, je suis fan :)

    J'apprends pas toujours grand chose étant donné que mon copain est en master 1 de psychologie du travail, mais ça reste super intéressant et je trouve très intelligent de faire partager ce genre de connaissances aux Madz.

    Big up :Pom:
     
  3. Lapsus.

    Lapsus.
    Expand Collapse
    Everything is fine.

    L'expérience me laisse un peu septique. Ma première réaction à été de trouver tout ça inutile et affligeant : après tout si on consulte un psy c'est qu'on en a besoin donc soit on s'engage a ne pas mentir. Je vois pas l'utilité de ces "faux patients", après tout si quelqu'un vient annoncer qu'il entend des voix, je trouve ça un peu logique qu'un psy s?inquiète et diagnostique quelque chose. Après, est ce que l'internement en HP a été imposé ou proposé ? Parce que ça change un peu tout quand même.

    Si j'étais psy et qu'un patient qui entends des voix veut se faire interner, j'hésiterais pas bien longtemps. Après, comme c'est souvent revenu, il n'y a pas de science exacte en psycho, on peut jamais vraiment être sur, mais le but c'est d'aider au mieux. (par contre le coup des faux patients repérés qui n'étaient même pas là, c'est chaud ><)

    Chouette article en tout cas.
     
  4. Nasty Wasp

    Nasty Wasp
    Expand Collapse
    Mélange instable

    Article super intéressant.

    Mais effectivement, il est surement à prendre avec des pincettes.
    De nos jours, tout le monde va chez le psy, pour un ongle pété, parce que c'est la mode, des fois aussi pour de vrais raisons, c'est devenu hyper courant. Mais c'était pas le cas en 1972, où les personnes concernées l'auraient plutôt fait en cachette et pas forcément de leur plein gré. J'imagine qu'à cette époque, quand une personne se pointait dans un HP en demandant à être interné, on soupçonnait pas spécialement le canular. Les connaissances n'étaient pas les même non plus...

    Du coup je ne sais pas trop quoi en retirer comme information, à part que les psy et les gens ont évolués en 40 ans...
     
  5. Lapsus.

    Lapsus.
    Expand Collapse
    Everything is fine.

    En même temps niveau canular euh... "Ah ouais c'est trop délire je suis dans un HP et j'suis même pas malade, je les ai bien eut ! ", je pense pas que ça soit vraiment courant.

    Terra Incognita : S'il consulte un psy, il est conscient d'être mythomane non ? Puis bon, je parlais généralement hein, j'imagine bien qu'il y ai des cas délicats x)
     
  6. Lady Dylan

    Lady Dylan
    Expand Collapse
    Hazel Tellington

    Je crois que ce qui est intéressant et à retenir, ce n'est pas tant le fait qu'ils arrivent à se faire interner, c'est qu'ensuite tous leurs comportements soient analysés comme des comportements dus à la maladie (ex : le fait de prendre des notes serait lié à la schizophrénie).
     
  7. Lapsus.

    Lapsus.
    Expand Collapse
    Everything is fine.

    Je trouve pas ça choquant moi. C'est logique, les médecins partent de l'idée d'avoir a faire a des malades, alors ils analysent ce qui peut nous paraître complètement idiot a nous puisque nous savons qu'ils ne sont pas malade. Peut être que le fait d'écrire beaucoup révèle vraiment quelque chose sur de véritables patients mais que là vu la situation, ça donne plutot envie de rire de ces médecins.
     
  8. Justine_

    Justine_
    Expand Collapse
    En hibernation
    Membre de l'équipe

    L'article a été édité pour répondre sur ce point... Il n'y a aucune intention anti-psy, bien au contraire, juste une réflexion sur d'éventuels travers liés à la profession (qui ne sont pas systématiques mais dont on ne peut nier l'existence) :)


    Ce n'était pas vraiment mon propos : aucune science n'est réellement exacte, et toutes se basent sur les propos/interprétations de ceux qui les créent. Encore une fois, je voulais simplement souligner la complexité de travailler sur "l'individu" et les écueils qu'il peut y avoir, d'où l'importance d'une pratique professionnelle constamment remise en question.
    Pour répondre à tes autres questions, les patients ont en effet tous été internés du premier coup... Mais je n'ai pas d'info sur le laps de temps qu'ont pris les médecins pour leur décision !


    Yes :)
     
  9. Lady Von Duck

    Lady Von Duck
    Expand Collapse
    Blame It On The Boogie

    Un sou est un sou !

    bon j'ai l'impression d'être un peu hors sujet là
     
  10. Collapsus

    Collapsus
    Expand Collapse
    , et j'entends les herbes de ton rire.

    (En tous cas, mille big up pour la capture d'écran de Vol au dessus d'un nid de coucou.)​
     
  11. audemika

    audemika
    Expand Collapse
    Amoureuse

    Bonjour, étant moi-même psychologue clinicienne je trouve le sujet très intéressant et je n'avais pas connaissance de cette étude. Je trouve que le métier de psy est un métier à haute responsabilité et qu'il faut se remettre sans cesse en question. Il ne faut pas oublier notre part d'impuissance et ne pas se prendre pour Dieu! Il faut être à l'écoute de ce nous disent les personnes qui viennent nous voir et s'intéresser à leur histoire personnelle, leur environnement...
    Après, les maladies psychiatriques ont biensûr une part importante de culturelle. La même personne n'est pas étiquettée malade mentale selon sa culture, c'est l'ethnopsychiatrie. Les symptômes psychiatriques ne sont pas les mêmes pour la culture occidentale et orientale notament. Ce qui me paraît logique, respectons nos différences culturelles après tout et ne faisons pas du néo-colonialisme sous couvert d'être le pays des (pseudos) bien pensants!
    Donc article très intéressant et effectivement les psy doivent sans cesse se remettre en question!
     
  12. Justine_

    Justine_
    Expand Collapse
    En hibernation
    Membre de l'équipe

    Pierre qui roule n'amasse pas mousse !
    :) BAM !

    Big up indeed ! Exactement, ne pas jouer à l'apprenti sorcier/apprenti Zeus, et être constamment sur le fil :)

    C'est toute la complexité des hôpitaux psy, et les incohérences des "règles" en place... Je ne parle même pas des surcharges de services qui mènent à des situations invraisemblables ! J'espère en tout cas que ton parcours là-bas a connu une fin plus apaisante, que tu as pu obtenir une aide cohérente et que tu vas mieux <3
     
Chargement...