Pourquoi oublie-t-on certaines choses et pas d'autres ?

Sujet dans 'Réactions aux articles' lancé par Justine_, le 10 octobre 2016.

  1. Justine_

    Justine_
    Expand Collapse
    En hibernation
    Membre de l'équipe

  2. Tourterelle

    Tourterelle
    Expand Collapse

    De ce que j'ai compris de mes lectures, le cerveau est une formidable machine pour se spécialiser dans votre quotidien. Je m'explique : de base nos cerveaux peuvent apprendre n'importe quelle langue, n'importe quelle science, sport, ou à réciter l'intégrale de Jules Verne, ou encore à découper parfaitement les courgettes… C'est l'usage qu'on en fait qui va lui permettre de «choisir» ce qu'il garde ou non. Si vous lisez Jules Verne tous les jours, votre cerveau va se spécialiser en lecteur de Jules Verne. Pendant votre sommeil, il va éliminer les connexions synaptiques crées dans la journée qui ne lui semblent pas utiles, et renforcer celles en lien avec Jules Verne. À force, il sera très facile d'apprendre des extraits de ses livres, mais aucune raison pour qu'il vous soit facile de mémoriser votre numéro de sécu, puisque vous n'avez rien fait pour.
    Ce qui est rassurant, c'est qu'on peut changer à tout moment : oui, en vieillissant c'est peut-être plus dur, parce qu'il y a moins de «souplesse» neuronale. Mais on reste capable d'apprendre (et de retenir) toute sa vie ! Il faut juste cultiver les choses qu'on a envie de voir pousser en soi, et délaisser les autres : elles libèreront naturellement de l'espace pour le reste.
    Mais attention ! Le critère du cerveau n'est pas : «qu'est-ce que j'aimerais retenir» ni «qu'est-ce qu'il est bon de retenir». C'est «qu'est-ce que je fais / lis / entends au quotidien ?». Le critère n'est pas l'importance, c'est la fréquence.
     
    TennanTen, Miss Prism, Vendémiaire et 5 autres ont BigUpé ce message.
  3. Princess Disease

    Princess Disease
    Expand Collapse
    Robert le camionneur

    Je voulais dire un truc mais j'ai oublié.
     
    Kaalyn, Angy_who, Shadeluna et 2 autres ont BigUpé ce message.
  4. TennanTen

    TennanTen
    Expand Collapse
    Détendue

    Je poste près d'un an plus tard mais pas grave XD
    Je ne pourrais pas dire mieux, et c'est un truc que j'ai constaté un peu toute seule. Une fois ma mère m'a sorti comme ça "Et si t'apprenais le chinois ?".... alors ouais, si j'habitais en chine ou si je conversais avec des chinois quotidiennement oui. Or ce n'est pas le cas... je vais finir par l'oublier parce qu'aucune pratique quotidienne. Les jeunes enfants qui parlent plusieurs langues, ce ne sont pas des surdoués. C'est simplement parce qu'ils vivent au quotidien avec des gens de différentes nationalités. (C'est pour ça aussi que ça m'énerve qu'on les présentes dans des émissions TV comme s'ils étaient des singes savants qui se sont levé un matin en parlant une autre langue. Je doute fortement que ça existe).
    La mémoire c'est quelque chose qui se travaille, et si on ne se rappelle pas parfaitement de nos cours de biologie ou de maths sup' c'est que l'on fait des métiers/activités qui ne nous demandent pas de les utiliser.
    Puis je pense que le fait de plus se rappeler d'une de ses chansons préférées plutôt que de son cours de math c'est simplement parce que dans le premier on y prend du plaisir alors que le second beaucoup moins.
     
    Kaalyn a BigUpé ce message
Chargement...