prépa lettres

Sujet dans 'Etudes, stage, emplois - Le Monde de l'entreprise' lancé par Bzzzalias, le 6 octobre 2006.

  1. Bzzzalias

    Bzzzalias
    Expand Collapse
    Mélange instable

    voila j'aimerais savoir le niveau demandé pour en intégrer une? et également si l'histoire de compétition existe vraiment entre les eleves? enfin j'aimerais une adresse ou je puisse trouver toutes les prépa lettres de france
    merciii
     
  2. AnonymousUser

    AnonymousUser
    Expand Collapse
    Guest

    Je n'ai pas d'adresse à te donner, en revanche quelques reneignements.
    Le niveau requis dépend un peu de la prépa demandée ; on est plus exigent dans les prestigeuses prépas parisiennes qu'en province par exemple. Pour ma part c'est une prépa minucuscule en province, 21 élèves et une excellente ambiance, pas de concurrence méchante. J'ai été choisie sur dossier, avec un 13.5 de moyenne sur la 1ere et terminale, c'est bien mais disons que c'est pas 16 ou 17 de moyennes, ils ont des exigences raisonnables ...
     
  3. Mademoiselle Coco

    Mademoiselle Coco
    Expand Collapse
    a un magnifique brushing

    Bon, je vais faire un copier-coller ce que j'ai dit il y a peu de temps... C'était à propos de la prépa HEC, mais je pense que c'est excatement la même chose que pour une prépa littéraire :

    "Pour nuancer sur la prépa HEC, je n'ai pas fait les 2 années complètes, donc mon expérience est peut-être biaisée... mais moi, c'est là que j'ai eu les profs les plus sympas et les plus concernés par leurs élèves et c'est là que j'ai rencontré mes premiers vrais amis. J'étais dans un lycée très bien classé, et pourtant, on ne m'a jamais traitée comme une sous-merde et il n'y avait aucune compétition entre les élèves. Le rythme de travail était intensif mais je n'ai jamais appris autant de choses intéressantes ! Je pense qu'il ne faut pas forcément avoir une vision apocalyptique de la prépa, d'autant plus que si certains lycées sont très durs, il y en a aussi beaucoup qui sont des petites prépas tranquilles... Ca dépend de tes objectifs..."

    Les lycées organisent une voire deux fois par an des journées portes-ouvertes où tu peux rencontrer des élèves et des professeurs. Ca permet rapidement de tester l'ambiance et le niveau d'ambition des élèves.
     
  4. Reiyel

    Reiyel
    Expand Collapse
    Mélange instable

    Pour ce qui est de la compétition, y a toujours un ou deux chieurs qui vont monopoliser les bouquins et la jouer perso, mais dans l'ensemble c'est vraiment solidaire (de toute façon on peut difficilement s'en sortir en bossant seul).
    Pour ce qui est du niveau d'exigences, les Parisiennes il faut être vraiment bon, et assez souvent venir de lycées "côtés". Ils ont l'embarras du choix, énormément de gens les demandent, donc forcément ils ont plus qu'à choisir les meilleurs... Après t'as les 'grandes' prépas de province (Strasbourg, Nantes, Bordeaux, Rennes, Lyon évidemment, j'en oublie peut-être), puis toutes les autres. Perso j'ai été à Poitiers (en première année), le niveau d'exigence est pas énorme, c'est jouable sans mention au bac et avec des moyennes pas forcément extraordinaires en term (mettons 12-13). Et c'est pas trop difficile de changer de lycée en deuxième année (je suis à Rennes cette année, en deuxième année), donc je pense qu'il vaut mieux toujours demander une ou deux prépas de province dans ses voeux histoire d'être sûre d'en avoir une, quitte à changer en deuxième année.
     
  5. AnonymousUser

    AnonymousUser
    Expand Collapse
    Guest

    Il est possible de "cuber", c'est-à-dire de faire deux khâgnes.
    Il faut des résultats à la hauteur, bien entendu ; mais ça se fait, et ça n'a rien d'un redoublement, le programme étant diffèrent. Ta deuxieme khâgne est validée comme une troisieme année - si elle est réussie, mais ça c'est normal-, et non comme un redoublement ou comme une année perdue ...
     
  6. Reiyel

    Reiyel
    Expand Collapse
    Mélange instable

    Si :)

    Le niveau n'est probablement pas le même (bein déjà y a pas de linguistique en prépa), mais les équivalences sont considérées comme des équivalences de 'compétences' et non de 'connaissances' (on me l'a rabaché pendant un an et demi je n'fais que répéter :d)
    En gros on considère que t'as trimé comme une dingue pendant deux ans (ou un si t'arrêtes à la fin de la première année) donc que t'es capable de gérer pour 'rattrapper' le niveau si tu l'as pas.
     
  7. 100drillon

    100drillon
    Expand Collapse
    Soudainement optimiste

    Ben moi la soeur d'une cop a loupé son hypokhagne et vue que tu peux pas redoubler... Et elle a donc eu une équivalence en LLCE et es entré direct en 2° année. Mais c'est cool que dans la théorie prck en pratique elle a un an de retard et elle a chié son année en Fac et elle est obligé de la refaire parce qu'ele a pas réussi a rattraper le niveau des autres dans certaines "matires 'je sais pas comment ça s'apelle).
    Donc oui t'as ton équivalence mais est ce que toi tu suivra après 2 ans à faire seulement 3h d'anglais par semaine...
     
  8. AnonymousUser

    AnonymousUser
    Expand Collapse
    Guest

    Euh, en prépa t'as quand même 4h par semaine, plus l'option IEP ou renforcé ou je ne sais pas quoi en plus ; puis en khâgne tu es encore plus spécialisé quand même. Et vu les cours d'anglais, je ne suis pas sûre que le niveau soit moins bon qu'en fac ...
     
  9. Reiyel

    Reiyel
    Expand Collapse
    Mélange instable

    Copenhague> Bein perso j'ai eu en hypokhâgnes et en khâgnes des cours de merde, et Rennes est loin d'être une 'mauvaise prépa' donc bon c'est un peu le hasard.
    Et franchement j'trouve ça un peu "prétentieux" disons de dire que le niveau est le même :eek:
    Déjà parce que comme je l'ai dit, il y a des 'matières' que tu n'abordes pas (la linguistique, et puis tu fais beaucoup beaucoup moins de civi aussi par exemple), en prépa c'est essentiellement de la version et du thème quand même, et puis parce que bon, même les 'linguistes' n'ont pas toujours le temps de privilégier les langues, à ce que j'ai vu pendant cette année et demie.
     
  10. AnonymousUser

    AnonymousUser
    Expand Collapse
    Guest

    Oui, mais ce que je veux dire, c'est que prépa, c'est pas du temps perdu, et le niveau n'est pas moins bon. C'est agaçant d'entendre toujours des trucs du genre, "Mais pourquoi tu perds ton temps à faire de l'histoire, de la philo, de la géo ... alors que t'es inscrite en anglais ?" ou "Mais en anglais, tu vas pouvoir suivre en fac ?"
    On m'a toujours dit, et l'expèrience de quelques amis me le montrent, que le niveau d'anglais était équivalent.
     
  11. Reiyel

    Reiyel
    Expand Collapse
    Mélange instable

    Mouais.
    Après c'est clair que c'est pas du temps perdu, mais pour les niveaux équivalents j'ai des doutes.

    Tiens d'ailleurs pour rata il faut savoir que certaines facs, malgré l'équivalence, font rattrapper certains cours (genre la phonétique) aux anciens élèves de prépa qui arrivent en deuxième ou troisième année.
     
  12. AnonymousUser

    AnonymousUser
    Expand Collapse
    Guest

    Cela dit, pour valider mon premier semestre, il a fallu que tous les inscrits en anglais de ma prépa passent des examens, et ça n'a pas été un échec total. Comme quoi.
     
Chargement...