Projet de roman mathématique

Sujet dans 'Forum Ecriture' lancé par JuniperLane, le 16 avril 2018.

  1. JuniperLane

    JuniperLane
    Expand Collapse

    Bonjour tout le monde,

    D’abord, je suis désolée mais je ne suis pas certaine de poster ce message dans la bonne section : dites-moi si je dois changer quelque chose ;) J’ai un projet un peu particulier et je ne sais pas comment faire pour le réaliser.

    Je suis en train d’écrire (tant bien que mal ^^) un sorte de « conte mathématique ». Je mets des guillemets parce que ce n’est pas vraiment un conte et ce n’est pas vraiment mathématique. J’écris en fait une aventure de fantasy relativement classique en m’appuyant sur la preuve du théorème de Fermat. Dans mes rêves les plus fous, l’histoire obtenue est un mélange entre Neverwhere de Neil Gaiman et Alice aux Pays des Merveilles (dans la réalité, ce n’est pas exactement ça, mais ça vous donne une idée de ce que j’essaie de faire...).

    Je souhaiterais ensuite la diffuser gratuitement de façon à toucher le plus de gens possible. Mon but n’est pas vraiment de faire de la vulgarisation, mais plutôt de montrer aux lecteurs que les maths ne sont pas la matière froide et austère qu’ils ont parfois tendance à imaginer. J’aimerais en fait que ce genre d’histoire soit aux mathématiques ce que la science-fiction est à l’astronomie : les étoiles et les trous noirs font rêver la plupart d’entre nous que l’on soit physicien(ne) ou non, ce serait merveilleux que les courbes elliptiques ou les formes modulaires en fassent autant.

    Donc voilà ma question : je cherche un moyen de diffuser cette histoire. Et si vous avez des conseils à me donner, je suis toute ouïe :d (et surtout, si vous pensez que ce projet est n’importe quoi ou ridicule ou inintéressant ou que c’est une erreur ou je ne sais pas, n’hésitez pas à me le dire, je suis moi-même un peu dubitative).

    Je voudrais juste préciser également pourquoi c’est à vous que je m’adresse. Je pourrais effectivement aller voir des spécialistes de la vulgarisation mathématique (il y en a peut être d’ailleurs parmi vous) : j’en connais quelques-uns et ce sont des gens très sympathiques. Cependant, j’ai l’impression que les sites ou les magazines de maths n’attirent que des lecteurs qui aiment déjà un petit peu les maths. Je voudrais, moi, m’adresser à celles et ceux qui ne s’y intéressent pas spécialement, voir qui ont un « blocage » ou qui vouent une haine profonde aux mathématiques. Ensuite, si je poste ce message sur ce forum plus précisément, c’est parce que le nombre de femmes mathématiciennes en France (et dans le monde) est alarmant et il est en diminution. Mon histoire ne s’adresse pas aux filles plus particulièrement, mais je serais très heureuse si ça pouvait en attirer une ou deux parmi nous :P


    Merci d’avance pour vos réponses :-)
     
    Growing Entish, Valentina-, Noelyse et 1 autre membre ont BigUpé ce message.
  2. Dana Scully

    Dana Scully
    Expand Collapse

    C'est un noble projet (surtout avec un théorème dont la preuve est si... facile :coiffe:).
    Malheureusement, d'expérience, il est difficile de faire lire des choses liées aux maths à des gens qui n'aiment pas ça. Mais d'expérience aussi les gens qui lisent des revues ou sites de vulgarisation scientifique n'aiment pas toujours les maths (au contraire), donc ça se tente. Tu peux également tenter de contacter le magazine Tangente (et son petit frère Tangente Éducation) qui est diffusé dans les CDI et auprès des profs et assos de profs, ce qui pourrait permettre de toucher un public plus large.
    Et puis, bien sûr, tu peux t'appuyer sur la partie littéraire : soumettre ta nouvelle à des concours, t'auto-publier en ligne...

    Je serais ravie de la lire quand ce sera terminé, en tout cas.
     
    _Particule, JuniperLane, shigurette et 1 autre membre ont BigUpé ce message.
  3. shigurette

    shigurette
    Expand Collapse
    On gagnera notre combat non pas en détruisant l’ennemi mais en sauvant ceux qu'on aime

    @JuniperLane Ton projet m'a l'air très intéressant et j'ai très envie de lire ton oeuvre une fois fini. Comme @Dana Scully ne te ferme pas trop au côté vulgarisateur/médiateur des sciences (en général). Tou.te.s ne sont pas forcement très portés sur les mathématiques (ni leur public). En plus même celleux intéressé.e.s par les maths peuvent après parler de ton oeuvre aux personnes qu'iels connaissent et qui ne sont pas forcement féru de math. Le bouche à oreille est important pour la diffusion d'oeuvre "auto-édité".
    Tu peux également aller creuser du côté du concours Nouvelles avancées, spécialisé dans les nouvelles mélant science et fiction (attention il y a toujours un sujet mais tu peux peut-être trouvé des pistes de où proposé/promouvoir ton oeuvre)
    Et puis après tu as tout le côté littéraires classiques...
    Et surtout si tu veux toucher celleux qui ont du mal avec les mathématiques, va falloir ne pas le présenté comme un roman mathématique, sinon c'est sûr que celleux qui font un bloquage passeront de toute façon leur chemin.
     
    _Particule, JuniperLane et Dana Scully ont BigUpé ce message.
  4. JuniperLane

    JuniperLane
    Expand Collapse

    Merci beaucoup pour vos réponses, c’est très gentil :-)
    En fait, je crains que des revues comme Tangente ne soient pas très intéressées par ce genre de travail : ce n’est pas vraiment de la vulgarisation. Si je parviens à faire ce que je veux faire, le lecteur ne sortira pas de là en connaissant plus de maths ou en comprenant la démonstration, rien de tout ça. C’est plutôt une façon de rendre les maths plus « poétiques », de rêver sur des objets mathématiques, mais sans nécessairement les comprendre. J’aimerais que ça fasse le même effet que les films de science fiction : personnellement je ne connais rien à toutes ces histoires de planètes et d’étoiles mais ça ne m’empêche pas de trouver les batailles intergalactiques amusantes :P
    Aussi, je suis d’accord que je dois faire en sorte le lecteur ne sache pas vraiment qu’il lit un truc en lien avec les maths, pas en commençant la lecture du moins : j’aimerais que ce soit un peu comme un « piège ».

    Quand j’en ai parlé à ma famille, ils m’ont suggéré de faire un blog ou un truc de ce style, mais je me dis que c’est peut être un peu trop « personnel » dans le sens où les gens qui vont me lire viendront uniquement de mon entourage...
    (Et j’ai choisi Fermat parce que c’est l’une des démonstrations qui fait apparaître les plus belles images dans mon esprit <3 )

    Et merci @shigurette pour le lien !
     
    _Particule a BigUpé ce message
  5. Kaylie

    Kaylie
    Expand Collapse
    Tourne en rond avant d'aller dormir.

    Moi je dis : tente l'édition, tout simplement ! Si tu veux le faire en mode "piège", une maison de fantasy me semble toute indiquée :frotte:
    Sinon, dans le genre, il y a les romans "Le théorème du perroquet" et "Le démon des maths". C'est de la vraie vulgarisation pour le coup, mais ça peut valoir le coup de regarder quelles maisons les publient, elles seraient peut-être intéressées par ton histoire.
     
Chargement...