Psychologie des tempêtes : pourquoi certains ne s'enfuient pas ?

Sujet dans 'Réactions aux articles' lancé par Justine_, le 3 septembre 2012.

  1. Justine_

    Justine_
    Expand Collapse
    En hibernation
    Membre de l'équipe

  2. blue-chaloupe

    blue-chaloupe
    Expand Collapse
    Guest

    Enfin! un article qui parle d'Isaac!
    Je rentre d'un an passé à la Nouvelle Orléans. Alors autant vous dire qu'un article qui mentionne seulement mon bled à moi (<3) ça fait chaud au coeur!
    J'ai rencontré à la nouvelle orléans des gens qui viennent des "quartiers pauvres", comme on les apelle. Les quartiers ou l'office du Tourisme vous interdit d'aller en brandissant des avertissement de toutes les choses crapuleuses qui pourraient t'arriver si tu t'y aventures. Bref. Certainnes de ces personnes vivant dans le 9th Ward, le Treme, les "projects" sont devenus mes frères, mes amis les plus chers.
    Hier j'ai appris que deux d'entre eux, un saxophoniste et un trompettiste de jazz, ont perdu leur maison. L'eau est rentrée par le toit et le planfond s'est écroulé. Juste quelques semaines avant, l'un d'entre eux s'etait fait volé sont cash, son saxophone, et cambrioler sa maison.
    Depuis qu'Isaac a frappé la Nouvelle Orléans, dans certains quartier, il n'y a toujours pas d'électricité. 5 jours pour certaines personnes, sans electricité, sans lumière, sans air conditionné (et pour y avoir vécu, je vous dit que pas de clim = insupportable).
    Je sais bien comment ça se passe dans ces cas là, quand un ouragan arrive: certains évacuent, certains restent. Alors pendant 5 jour j'ai essayé de rester en contact avec des amis pour savoir comment ils s'en sortaient.
    pour ceux qui sont resté, à la Nouvelle Orléans, on se prépare a un ouragan : on achète de la glace pour quand le congélateur sera coupé du courant, on achète de la bouffe non périssable, de l'eau, et... de l'alcool.
    car sans electricité, y'a rien d'autre à faire: on se réunit chez quelqu'un qui habite dans une partie de la ville un peu sur-élevée (le quartier français ou un quartier proche du fleuve Mississippi) et on fait une "hurricane party".
    Ca en dit long. Malgré la fatalité d'un ouragan, les gens de New Orleans ne rennoncent jamais à la fête ! le supermarché Rouses a d'ailleurs mentionné un record dans les ventes d'alcool.
    Bref, ça c'est mes petites histoires, je pourrai continuer pendant des heures. Pour répondre à l'article, je trouve l'enquête du monsieur un peu bizarre... pour avoir vécu là bas , ou des dizaines et des dizaines de fois les gens me racontaient Katrina, j'ai appris beaucoup, et surtout que les gens qui sont restés , il est vrai, n'avaient souvent pas les moyens de partir, et aussi, pas l'envie. ces gens n'ont pour la plupart jamais voyagé, ne sont jamais sortis de la nouvelle orléans ou de la Louisiane. Aussi , ils ont une famille, une communauté, des amis, des voisins à protéger. les comportements qui "n'ont pas de sens" à la nouvelle orléans, vous en trouverez plein, surtout si vous n'y êtes pas nés. Et on vous le rapellera. Alors que ça ne fasse pas de sens pour les gens que les habitants n'ont pas évacué, rapellez vous que la force de l'ouragan Katrina n'était pas prévue, et d'autre par, que la destruction de la ville viens non pas de la tempête, mais de la destruction des digues par les vagues du Lac Pontchartain. Et ça, c'etait pas prévu. L'aide humanitaire? Pas prévu non plus. Et après on se surprend du nombre de morts, on leur reproche d'être resté sur place?
    J'ai vu beaucoup de témoignages sur Twitter de gens de la Nouvelle Orléans qui se sentaient offensés des commentaires de ces genre "les gens de new orleans, ils ont rien compris après Katrina, si tu dégage pas de cette ville maintenant une bonne fois pour toute, tu ne mérite que ce qui t'arrives"... sérieusement!
    C'est vrai, si t'y a pas vécu, tu peux difficilement comprendre.
     
  3. arianrhod

    arianrhod
    Expand Collapse
    Attention, je mords Guest

    la raison de "j'ai pas de moyen de transport" ne tient pas toujours (surtout quand on parle de Katrina et de Isaac) car la police fait des rondes et peuvent emmener les personnes dans des lieux plus protégés (abris anti tempêtes/ouragan ou stades) et des bus sont mis à disposition de ceux qui veulent partir mais n'ont pas de moyen de transport. ces transport sont gratuits car sils font parti du programme de protection de la population en cas de catastrophe naturelle.

    beaucoup de ceux qui restent sont des gens agés qui ont peur de ne pas retrouver la maison qu'ils ont toujours connu (sensation de déracinement) et/ou que leur maison étant été épargnée par la catastrophe mais vide, soit vandalisée.

    je ne dis pas qu'ils ont de mauvaises raisons, juste que certaines de ces raisons ne sont pas celles qui sont dites.
     
  4. Peaudouce

    Peaudouce
    Expand Collapse
    Peau d'ours.

    Les survivant n'ayant pas quitté leur foyer. Pas "quitter".
     
  5. Mymy

    Mymy
    Expand Collapse
    Member of ze Rédac', membre actif des Croisé-e-s contre l'invocation de Pierre Desproges, et accessoirement beau foufouillon.
    Membre de l'équipe

    Oups ! C'est corrigé !
     
  6. blue-chaloupe

    blue-chaloupe
    Expand Collapse
    Guest

    Je suis d'accord que ces moyens existent, et notament pour Isaac, la ville et l'état ont bien prévu les secours etc. Cette fois, ils s'y sont pris en avance, et le système d'aide à l'évacuation, les refuges, les transports on été très bien préparés. Tout ça a été possible car les ressources ont été mise en place en avance.
    Mais pendant Katrina... les bus sont arrivés trop tard, seulement des jours et des semaines après! Et tous ceux qui ont vécu à la Nouvelle Orléans savent que la NOPD (la police) ... est disons... peu fiable! Et vu ce qui s'est passé après Katrina, les gens ont assez peu confiance en la police. c'est triste, mais ça compte!
    Pour ce qui est des stades ou les gens pouvaient se réfugier.. J'ai un pote qui m'a raconté comment ça s'est passé à l'intérieur du Superdome pendant Katrina, j'en ai pas dormi de la nuit, tellement c'est horrifiant.
     
  7. Lady Stardust

    Lady Stardust
    Expand Collapse
    Ah wham bam thank you ma'am!

    Arianrhod Entasser des gens dans un stade qui se trouve dans la ville touché par un ouragan, peut-on vraiment appeler ça une évacuation? Car si on suit ton raisonnement, les 10000 personnes réfugiées dans le Superdome ont été évacuées? Quand on voit le résultat!

    Idem, c'est bien gentil d'avoir des bus gratuits pour évacuer la ville, mais si les gens n'ont pas de proches pour les héberger ou d'argent pour se payer un hôtel, l’intérêt est tout de même un peu limité...
    Bien sûr qu'ils y a des personnes âgées qui préfèrent rester coûte que coûte, mais bon, là dans le cas de Katrina, la force de l'ouragan avait été complètement sous-estimée, ou au moins en tout cas le fait que les digues péteraient.

    Je conseille à tout le monde de voir le documentaire de Spike Lee sur Katrina en 4 parties, c'est vraiment édifiant!
     
Chargement...