Quand l'histoire rencontre la musique : la chanson en ancien babylonien

Sujet dans 'Réactions aux articles' lancé par Audrey Hepbrune, le 16 décembre 2014.

  1. Audrey Hepbrune

    Audrey Hepbrune
    Expand Collapse

  2. Eilinel Myrdun

    Eilinel Myrdun
    Expand Collapse
    ...

    Oh mon Dieu, mais c'est magnifayque ! :puppyeyes:
    L'intonation, la musique, c'est surréaliste, on dirait qu'on est entrain d'écouter un peuple chanter dans un roman fantasy, sauf que là c'est du vrai !:dowant:
    N'empêche son travail est intéressant, il est vrai qu'on ne sait rien des sons et des accents des langues mortes. Ce qu'elle fait est très utile pour les films et séries historiques.
     
    Geny et Biunoctium ont BigUpé.
  3. Lady Stardust

    Lady Stardust
    Expand Collapse
    Ah wham bam thank you ma'am!

    Article super intéressant :jv:

    Bon maintenant j'ai envie d'apprendre une langue akkadienne comme le babylonien :neutral:
     
  4. Philaminte

    Philaminte
    Expand Collapse

    C'est vraiment beau ... et envoutant! :puppyeyes: Et cet article est très intéressant, c'est cool de parler d'un sujet comme celui-ci !
    Ce contenu n'est visible que par les membres validés. Rejoins-nous ou connecte-toi !
     
  5. Sweetberry

    Sweetberry
    Expand Collapse
    Roule une pelle à la vie

    Génial ! Pour le travail et pour le rendu, c'est vraiment chouette !
     
  6. Reifferscheidt

    Reifferscheidt
    Expand Collapse
    La Castiglione.

    Très intéressant !! C'est magique de découvrir une langue disparue. Mais je me demande comme elle a fait pour être "sûre" que la prononciation soit celle qu'elle chante... Ou alors, le doute subsiste et c'est une interprétation ?
     
  7. Fruits

    Fruits
    Expand Collapse
    Mangez des froutse

    @Reifferscheidt D'après l'article, la prononciation est une interprétation. On n'a pas de trace orale de cette langue (:gonk:), alors ils se sont basés sur les autres langues sémitiques plus connues pour s'en faire une idée.

    Cela dit, si on prend simplement l'exemple du latin, rien ne nous dit que la prononciation qu'on utilise actuellement est vraiment celle des locuteurs de l'époque (prononciation qui a d'ailleurs probablement varié au fil du temps). La génération de nos grands-parents a appris à dire "rossé" pour rosae alors que moi j'ai appris "rossaé". Pareil pour Pater Noster qui est in caelis, où je crois que l'Eglise le prononce "tchélis" alors que j'aurais dit "caélis".

    Ce contenu n'est visible que par les membres validés. Rejoins-nous ou connecte-toi !

    C'était l'intervention de Super Linguiste :supermad:

    Merci pour cet article très intéressant qui m'a permis de découvrir le concept de langue très-morte. Super Linguiste a honte de ne jamais en avoir entendu parler :ninja:
     
    Roonie, Antidopaminergique et Castette ont BigUpé ce message.
  8. Reifferscheidt

    Reifferscheidt
    Expand Collapse
    La Castiglione.

    Merci @Fruits pour tes remarques. C'est vrai que le latin que j'ai appris (jusqu'en prépa.. arghh) n'a pas la même prononciation que celui de l’Église... ça en dit long sur la pratique et les évolutions d'une langue !
    Mais c'est vrai que cette vidéo m'a mise toute chose (cette expression :rire: !), le passé lointain le devient beaucoup moins !
     
  9. Castette

    Castette
    Expand Collapse
    Don't you know, they're talkin' about a revolution

    Wouaouh c'est fascinant ! Le deuxième morceau (Ishtar's Descent) m'émeut particulièrement... Merci de nous faire découvrir ça !
     
  10. Llianne

    Llianne
    Expand Collapse

    D'abord merci pour cet article, super intéressant! Je suis moi-même étudiante en archéologie du proche orient ancien, et j'étudie les langues cunéiformes depuis trois ans, et je trouve l'initiative de cette compositrice absolument géniale. Pour ce qui est des questions que j'ai vu sur la prononciation des sons, effectivement c'est en grande partie de l'interprétation, mais l'akkadien (le babylonien et l'assyrien sont en fait des dialectes de l'akkadien) étant une langue sémitique, et qui ressemble énormément dans sa grammaire, son vocabulaire et sa conjugaison (en tout en fait ^^) aussi bien à l'hébreu qu'à l'arabe, on est a peu près sur (pour autant qu'on le sera jamais concernant une langue parlée il y a 2000 ans) de la prononciation des sons.
    Et quand à ton commentaire: "Bref, celui qui te lit de la poésie en cunéiforme est un superbe intello au QI très impressionnant et au patrimoine génétique plutôt intéressant. Ou un gros malade. En « général » (autant que cela soit possible avec les genre 20 personnes qui sont capables de l’écrire et de le traduire) c’est les deux." Alors oui, je confirme, côtoyant des étudiants et chercheurs en archéo depuis maintenant 6 ans, ce sont TOUS, sans exception, de grands malades (et je me compte dans le lot). Quand on décide de consacrer sa vie à étudier des petits clous sans aucune assurance d'accéder à une carrière au delà de caissière chez simply passé la soutenance de thèse, on est clairement pas très sain d'esprit :joy:
     
    Antidopaminergique, Belle-de-nuit et Reifferscheidt ont BigUpé ce message.
  11. Belle-de-nuit

    Belle-de-nuit
    Expand Collapse
    A quelques millimètres de gencive d'atteindre la sagesse éternelle !

    Super intéressant !

    ça me fait penser à cette chanson dans l'une des langues du Seigneur des Anneaux (mon cerveau refuse de se souvenir de laquelle il s'agit) :
     
  12. Geny

    Geny
    Expand Collapse
    « Il ne faut pas vendre la peau de l'ours... surtout... surtout s'il n'est pas d'accord avec le prix. »

    Depuis l'article ici, je vais souvent sur le site de Stef Conner pour voir quand l'album va sortir.
    L'album est maintenant disponible pour précommande pour livraison en janvier et sur Itunes y'a quatre chansons pour 9.99, enfin dans les extraits, car elles sont drôlement numérotées peut-être qu'il y a en plus si on achète l'album.
     
Chargement...