Quand Ségolène passe du rose au rouge

Sujet dans 'Réactions aux articles' lancé par Denis, le 6 avril 2009.

  1. Denis

    Denis
    Expand Collapse
    En pleine digestion.
    Membre de l'équipe

  2. Lolli

    Lolli
    Expand Collapse

    "des propos qui visent à "surfer sur les angoisses des gens, dans l'espoir d'en tirer profit au plan politique"

    Cette phrase sort de la bouche d'un mec de droite?? hahahahahahaha
    Magnifique auto-description.
     
  3. Denis

    Denis
    Expand Collapse
    En pleine digestion.
    Membre de l'équipe

    Ségolène Royal tient une forme olympique. Voici ce qu'elle a déclaré hier à Dakar : «Quelqu'un est venu ici vous dire que ?l'homme africain n'est pas entré dans l'histoire?. Pardon pour ces paroles humiliantes et qui n'auraient jamais dû être prononcées, et qui n'engagent pas la France. Car vous aussi, vous avez fait l'histoire, vous l'avez faite bien avant la colonisation, vous l'avez faite pendant, et vous la faites depuis.»

    Le quelqu'un en question, c'est bien évidemment Nicolas Sarkozy.

    Ce matin, les amis du président protestent vigoureusement (LeFigaro.fr)
     
  4. AnonymousUser

    AnonymousUser
    Expand Collapse
    Guest

    J'ai beau être membre du PS, je trouve qu'elle abuse grave sur les deux coups.
    Le truc sur le Sénégal, ben elle a raison sur le propos, mais ça n'est pas à elle de faire des excuses. Elle veut juste se faire remarquer et ... ça marche.
    Quant aux patrons retenus par leurs employés, quelles que soient les crasses des patrons, les employés méritent d'être jugés, comme il serait bon que les patrons le soient plus souvent et plus fréquemment s'ils ont outrepassé leurs droits.
     
  5. Lolli

    Lolli
    Expand Collapse

    Haha les réactions a l'ump, "elle ridiculise notre pays"... Mais juste LOL
    C'est l'hôpital qui se fou de la charité, vraiment... Genre Sarko il nous ridiculise pas, haha, la bonne blague... /blasée
     
  6. AnonymousUser

    AnonymousUser
    Expand Collapse
    Guest

  7. Silverchair

    Silverchair
    Expand Collapse
    En quête de motivation

    Il s'est excusé publiquement.. mais je trouve que ce type de réactions montrent également qu'il y a toujours une (grande) partie de la droite française conservatrice et qui tient ce genre de propos, comme l'expliquait je ne sais plus qui sur canal hier soir!
    Sinon, c'est pas pour la défendre, mais qu'est ce qu'elle prend cher! Pour une fois qu'elle avait le PS derrière elle..
     
  8. AnonymousUser

    AnonymousUser
    Expand Collapse
    Guest

    Je comprends sa réaction. Et je la soutiens. A force de se foutre de la gueule des gens, faut bien qu'un jour, il y ait des révoltes.
     
  9. AnonymousUser

    AnonymousUser
    Expand Collapse
    Guest

    Pour ce qui est de Dakar, j'estime qu'elle a raison. Dire que ce n'est pas à elle de faire des excuses, je ne sais pas.. C'est une citoyenne française qui est, comme nous tous, représentée par Sarkozy à l'étranger vu que la fonction du Président est avant toute une fonction de représentation (normalement). Quand Sarkozy tient des propos d'un mépris et d'une grossièreté hallucinante ce n'est pas Monsieur Sarkozy qui insulte l'Afrique, c'est la France. Alors qu'en tant que française elle présente des excuses, je n'y vois rien d'étonnant ou de déplacé. On a élu un type qui méprise tout et tout le monde, qui insulte à tout va (du français lambda à tout un continent), qui ne respecte ni son gouvernement, ni ses citoyens, ni qui que ce soit.. Alors que de temps en temps quelqu'un présente des excuses et que le reste du monde (scandalisé par la grossièreté de notre président, rappelons-le) se souvienne qu'on n'a pas tous choisi d'être représentés par ce type, je ne vois pas le mal que ça peut faire. Enfin en soi, je m'en fiche qu'elle présente des excuses, j'ai juste du mal à comprendre pourquoi l'UMP lui tombe dessus au lieu de se confronter au vrai problème. Pour ce qui est de Zapatero, mon opinion sur les excuses de Royal est un peu plus nuancée, mais je trouve dommage que ça devienne le coeur de la polémique plutôt que l'attitude de Sarkozy.
     
Chargement...