Quatre héros de notre enfance qui auraient tout à fait pu être des héroïnes

Sujet dans 'Réactions aux articles' lancé par Esther, le 30 juillet 2017.

  1. Esther

    Esther
    Expand Collapse
    Mélange instable
    Membre de l'équipe

  2. 0h-dear

    0h-dear
    Expand Collapse
    Entourée de personnes merveilleuses ! :rainbow:

    Je suis pas sûre de comprendre le besoin de transformer des personnages masculins en personnages féminin pour forcément s'identifier :hesite:

    Et dipsy dans les teletubbies, on le classe comment du coup ?
     
    DvasssT, Nyxi, Onomatopée et 1 autre membre ont BigUpé ce message.
  3. Babitty Lapina

    Babitty Lapina
    Expand Collapse
    Éleveuse de rêves naissants

    @0h-dear Je sais que personnellement j'ai beaucoup de mal à m'identifier à des personnages masculins. En particulier quand j'étais plus jeune. Pourtant la littérature ne comporte pas des masses de personnages féminins principaux. Certes, il y en a beaucoup, mais ce n'est rien comparé au nombre de personnages principaux masculins. (Je parle de littérature, parce que je m’intéresse surtout à la place des femmes dans la littérature pour mon blog. Mais je pense que cela peut s'appliquer à d'autres médias !)

    Du coup je trouve ça vraiment cool cet article, car il montre qu'au fond tout ces personnages auraient pu être féminins. Qu'être un personnage féminin ne signifie pas devoir correspondre à cahier de charges spécial fille. Cela me rappel cet article sur Madmoizelle qui parlait d'une question reddit où un type demandait comment écrire un bon personnage féminin. Au final c'est juste savoir écrire un bon personnage. Faire subir le sexisme à son personnage n'est pas forcément nécessaire si aucune situation s'y prête.
     
    #3 Babitty Lapina, 30 juillet 2017
    Dernière édition: 30 juillet 2017
  4. Wéro

    Wéro
    Expand Collapse

    J'ai eu plein d’héroïnes à qui je voulais m'identifier quand j'étais gamine, du coup je rejoins un peu l'avis de @0h-dear (par contre j'ai pas la réponse concernant Dipsy :yawn:). Je pense en particulier à Yoko Tsuno, cette nana est vraiment géniale : électronicienne, qui voyage dans le temps et dans l'espace, avec un humanisme à toute épreuve. Oh wait ! Mais ça aurait pas un petit côté Doctor Who des fois :hello: ?.... Et puis il y a avait aussi Lyra Belacqua, les héroïnes du Club des Cinq et du Clan des Sept (c'est un peu daté mais ça fonctionne encore pas mal), Alice, les Cat's Eyes, Buffy, Max dans Dark Angel, et j'en passe.

    Après, en tant que fille, je ne me suis jamais posé la question de savoir si je pouvais m'identifier à un personnage parce qu'il était un garçon. Je m'identifie à un personnage parce qu'il me parle et que je m'y retrouve un minimum. Ce n'est pas forcément le cas dans le sens inverse : j'ai l'impression qu'on part du principe qu'un petit garçon ne pourra pas s'identifier à un personnage féminin, aussi génial, fort, badass, parfaitement écrit soit-il. Je le vois avec mon petit cousin de 4 ans, depuis qu'il est entré à la maternelle, c'est fini les héroïnes, place aux "vrais bonhommes" :sad:
     
    Chess Fenrir, Onomatopée, Bananou et 1 autre membre ont BigUpé ce message.
  5. mielou35

    mielou35
    Expand Collapse

    Suis-je la seule qui trouve harriet trop moche comme prénom ? ça m'a beaucoup trop choqué !!!
     
    pikalovescoke a BigUpé ce message
  6. Nyxi

    Nyxi
    Expand Collapse

    Même réflexion à une nuance près : mon neveu (5 ans) adore la Reine des neiges, il se prenait pour Elsa donc pas de problème en soi pour s'identifier à un perso féminin en étant un garçon. Par contre, d'après sa mère, depuis qu'il est à l'école il se fait un peu moquer par ses camarades et donc il "n'assume" plus trop d'aimer la Reine des neiges. Par exemple, au resto, les plateaux pour enfants avec les jouets sont soit avec Cars soit avec la reine des neiges. Sa mère lui prend un reine des neige, il râle parce qu'il voulait Cars. Alors la question est : voulait-il vraiment le cadeau Cars (il a découvert Cars avant la Reine des Neiges et était fan) ou il n'a pas assumé le plateau "fille" en public ?

    J'aimerais bien savoir comment se comportent les enseignants de mon neveu par rapport à cette question.

    Personnellement, je me suis identifiée quasiment à aucun perso féminins petite, il a fallu attendre l'adolescence et des héroïnes comme Buffy ou Scully. Dans les dessins animés que je regardais (et j'en regardais beaucoup), les perso féminins m'ont très souvent énervés (a part peut-être Nadia et le diamant bleu :hesite: mais j'en garde très peu de souvenir) mais j'ai pas souvenir de m'être "identifié" pour autant aux perso masculins. Je m'inventais toujours des scénarii (je passais mon temps à ça) où j'étais un perso en plus, fille mais avec les attributs des perso masculin (fan des chevaliers du zodiaque, j'étais une chevalier avec l'armure version garçon quoi).
    Je crois que j'ai jamais vu un personnage où je me suis dit "ça pourrait être tellement moi/j'ai tellement envie d'être elle/lui !" :hesite:

    EDIT APRES AVOIR LU L'ARTICLE : Je ne suis pas d'accord pour les 2 premiers exemples pris : le changement de genre aurait eut des conséquences sur l'histoire/relation avec les autres personnages. Pour Harry Potter, si JK Rowling avait écrit un perso féminin, toute la "relation" avec Rogue/Snape aurait été différente et c'est quand même un très gros point du scénario donc bof... (et JK Rowling a été "fortement encouragée" à prendre ses initiales après avoir écrit l'histoire, pas avant, donc aucun rapport).
    Quand à Anakin (je l'avais oublié lui mais j'étais ado quand les films sont sortis), pareil, le changement de genre aurait un impact super important ne serait-ce que parce que la grossesse se serait "elle/lui" qui se la tape et c'est pas un petit rhume une grossesse ça a forcément un impact sur la psyché du perso et bon... du coup, Anakin meurt après l'accouchement ou pas ? Ca change un peu tout en fait...
    Pour les 2 autres exemples, je trouve que la "démonstration" fonctionne beaucoup mieux.
     
    #6 Nyxi, 30 juillet 2017
    Dernière édition: 30 juillet 2017
    Quiet., Timey Wimey Geeky, Wéro et 3 autres ont BigUpé ce message.
  7. Syloene

    Syloene
    Expand Collapse
    Les licornes doivent trouver qui est notre Saint Fromage. Les armées des Roquefort, Maroilles et Cabécou sont en marche. À vos baguettes !!!

    Coucou les filles, pour ma part je ne me suis jamais identifiée au Héros masculins, par contre je m'imaginais très bien pour être leur amoureuse, la fille dans l'ombre sans qui ils ne seraient rien. D'ailleurs, mon préféré était le grand Albator, et bizarrement je dois avoir besoin d'un psy car tous mes ex lui ressemblent... Mais Harriet Potter j'aime assez le concept ;)
     
    AngelTen Richard II a BigUpé ce message
  8. GingerBraid

    GingerBraid
    Expand Collapse

    Ben perso quand j étais petite je m identifiais aux personnages féminins comme masculins sans vraiment y réfléchir.
    Parmi les filles de fiction qui m ont le plus marquée il y avait:
    Claude dans le Club des cinq
    Judy dans Papa longues jambes
    Mary dans Le jardin secret (je l aimais bcp, la petite de 10 ans qui se sentait une vieille dame a l intérieur <3)
    La petite soeur du Messager d Athenes
    Cassandra dans Le chateau de Cassandra
    Et la petite sirene bien sur X)
     
    AngelTen Richard II et Quiet. ont BigUpé.
  9. Ivy-Vinyl

    Ivy-Vinyl
    Expand Collapse
    Chrysalide

    Je ne comprends pas pourquoi des héros masculins devraient être féminisés pour incarner le "Girl power".
    Ils sont bien tels qu'ils sont comme le sont aussi les héroïnes de notre enfance. Ok Madmoizelle s'adresse aux femmes mais de là à dire que tel personnage serait mieux si il était féminin c'est un peu pousser le bouchon.
    Genre le fait d'être de sexe féminin rendrait le personnage encore mieux ou un truc du genre. Enfin c'est comme ça que j'interprète le truc. En plus ça tombe sous le sens qu'un personnage pourrait être masculin ou féminin (je me base sur les codes classiques des contenus pour jeunes et enfants) dire que Harry pourrait être Harriet c'est bizarre.
    Je réagis rarement aux articles mais là je comprends pas du tout là où on veut en venir.
    Ou alors c'est juste un prétexte pour parler de la madbox ?
     
    Skyechu, Veepaeonia, DvasssT et 5 autres ont BigUpé ce message.
  10. Neverland90

    Neverland90
    Expand Collapse

    On a quand même quelques héroïne pour les enfants:
    - Sophie (Les malheurs de Sophie)
    - Claude, Annie (Le club des cinq)
    - Lyra (A la croisée des mondes)
    - Susan, Lucy, Polly, Jill (Narnia)
    - Fantômette
    - Miss Marple
    - Alice Roy...
    Après, c'est clair qu'il y a une discrimination quand il s'agit de personnages féminin, en plus il me semble que JK Rowling a préféré faire d'Harry Potter un homme justement pour que ça se vende plus.
     
    Syloene, pikalovescoke, just_in_case et 1 autre membre ont BigUpé ce message.
  11. Chlope

    Chlope
    Expand Collapse

    Quand j'étais gamine, ce n'était pas le genre mais le caractère du perso qui m'empêchait de m'identifier à lui. Par exemple, j'adorais la double trilogie d'Ewilan et la série Harry Potter, mais aucun perso ne me correspondais, du coup, comme une autre mads l'a dit plus haut, quand j'aimais un livre, une série ou un film, je m'inventais un perso en plus, parfois même deux, ça m'allait très bien comme ça. Après tout la fiction ça sert aussi à développer sa propre imagination.
    Maintenant je ne m'appuie plus sur les histoires des autres mais j'invente carrément les miennes, ça va plus vite ^^
    Tout ça pour dire que la guerre des genres ça va bien 5 minutes, mais au final c'est la personnalité qui compte
     
    #11 Chlope, 30 juillet 2017
    Dernière édition: 30 juillet 2017
    Syloene, DvasssT, sinae et 1 autre membre ont BigUpé ce message.
  12. just_in_case

    just_in_case
    Expand Collapse
    Oui, j'aime les chats.

    Je lis vos commentaires et j'y vois des trucs très intéressants : comme beaucoup, je me suis identifiée à pas mal de persos dans mon enfance indépendamment du genre, c'est avant tout le caractère qui m'attirait. Mais cet article permet quand même de souligner que les personnages féminins sont sous-représentés, ce qui est problématique. Et je remarque aussi qu'en tant que filles on n'a pas forcément un panel de personnages féminins suffisant pour s'y identifier, et surtout que s'il est acceptable pour une fille de s'identifier à un personnage masculin (par défaut, des fois on n'a pas vraiment le choix) l'inverse est peu probable tant le féminin est vu comme négatif. Vous voyez beaucoup de petits garçons assumer qu'ils sont fan de La Reine des Neiges par exemple ? Je ne suis pas sûre.
    Je pense qu'il faudrait quand même insister sur la représentation des femmes dans tous les supports culturels pour atteindre une vraie parité (je ne sais plus les chiffres mais je crois qu'on est clairement pas dans du 50-50 concernant le genre des personnages principaux dans les livres), et pour que les garçons aussi puissent s'identifier à des personnages féminins crédibles et non stéréotypés. Ces dernières années je pense que ça va un peu mieux (je pense notamment à la fantasy et aux nouvelles sagas dystopiques comme Hunger Games, etc) mais on est pas sortis de l'auberge malgré tout
     
    BastetAmidala, ~*Galaxy*~, Babitty Lapina et 1 autre membre ont BigUpé ce message.
Chargement...