Que pensez vous "Les Mémoires de guerre" de de Gaulle en terminale L

Sujet dans 'Forum Littérature / BD / Manga / Comics' lancé par Poupao, le 30 août 2010.

  1. Poupao

    Poupao
    Expand Collapse

    Coucou tout le monde !!

    je voulais savoir ce que vous pensiez du fait que les Terminale littéraires doivent désormais étudier les Mémoires de Charles de Gaulle.

    Sur le plan politique?
    Car bien que n'étant pas particulièrement fan de Charles de Gaulle (enfin a vrai dire je n'en connais pas assez pour en penser quoi que ce soit), je ne pense pas que la lecture de ses mémoires puissent nous influencer sur nos opinions futures, pourtant la polémique à ce sujet est assez énorme. :Puppyeyes

    Et sur le plan littéraire, qu'en pensez vous?
    Bien qu'il soit réputé pour être particulièrement bien écrit, je n'ai pu lire que 15 pages et je ne sais même pas ce qu'il y était écrit tellement j'ai trouvé ça rasoir !! (et pourtant j'ai lu tout le reste du programme !!)

    S'il vous plait, rendez moi l'espoir !!! :lunette:
     
  2. suspensi0n

    suspensi0n
    Expand Collapse
    Divin.

    Il existe tellement d'auteurs francophones merveilleux et fascinants, mais non, il a fallu qu'ils choisissent De Gaulle. Et même si on dit qu'il est bien écrit, rien que parce que c'est De Gaulle, ça pose des problèmes aux professeurs de littérature, qui devront mettre de côté ce qu'ils pensent sur l'homme (alors que certains d'entre eux ont peut-être participé ou au moins vécu mai 68 ) pour s'intéresser à l'écrivain. Et surtout, faire comprendre aux élèves qu'ils doivent eux aussi ne pas uniquement voir les cours sur Les Mémoires de guerre comme une rallonge de leurs cours d'histoire. Bon courage aux professeurs, comme aux élèves !


    [Edit] Je viens de voir que ce topic était un peu un "appel au secours" donc, je vais essayer de dire quelque chose de positif. Je n'ai pas lu Les Mémoires de guerre mais j'étais élève en Terminale Littéraire l'année dernière. Au programme, on avait les Pensées de Pascal, et je ne l'avais même pas lu avant la rentrée, tellement ce livre me déprimait. Ou plutôt, ce que je croyais savoir sur ce livre. J'avais en tête les clichés habituels, à savoir "Pascal dit que l'homme est misérable et qu'il faut prier, prier, prier". Et en travaillant ce livre en cours, je l'ai adoré. Pas de là à l'avoir en livre de chevet, mais essayer de comprendre ce que pensait Pascal m'a beaucoup intéressé, même si il existe plus passionnant comme livre. Donc, ne t'affoles pas, tu vas peut-être beaucoup aimer l'étude des Mémoires de guerre.

     
  3. Poupao

    Poupao
    Expand Collapse

    Merci suspensi0n, je vais me motiver avec ça :) !!
    En fait je suis même curieuse de voir comment mon prof de français va pouvoir nous rendre ce bouquin intéressant. En fait ma seule peur, et je pense celle de tout le monde, c'est la perspective de devoir le lire en entier !

    Et tu sais .Amychu., en fait je crois qu'ils ont enlevé les pensées de Pascal cette année , en plus des liaisons -_- . Je me réjouissais tellement de pouvoir lire les Liaisons dangereuses en classe! :sad:((

    Enfin en fait, le fait de Charles de Gaulle soit un homme politique ne devrait pas nous gêner, mais quand je vois mon prof de français l'année dernière qui trépignait à l'idée de le lire, sachant qu'il SURKIFFE de Gaulle, ça fait peur!

    Je sens que les cours vont tourner a la grande Apologie de C D G pour certains et au grand débat/boycott pour d'autres (du point de vue prof je veux dire).

    ...j'ai hâte :up:
     
  4. AnonymousUser

    AnonymousUser
    Expand Collapse
    Guest

    Effectivement, tu as raison. Ils ont remplacé les Pensées de Pascal par Tous les matins du monde de Pascal Quignard...
     
  5. flyspanish

    flyspanish
    Expand Collapse
    Badassius Swaggia

    Je rentre en Terminale aussi et je suis vraiment énervée d'avoir à lire ce livre. Déjà, il me semble qu'il a été imposé par l'Etat, ce qui est normalement interdit car ce sont des profs qui doivent faire les programmes, et non des politiciens. Le pire, c'est que toutes les pétitions & les manifestations n'ont servis à rien, et ça aussi c'est assez dégoutant. Au niveau du livre, j'avoue que je ne l'ai pas encore lu, je l'ai juste survolé; qu'on en étudie des extraits en histoire, je comprend tout à fait, mais l'étudier en littérature? Non. Déjà qu'il m'arrive de trouver la littérature totalement absurde, là ça l'ait encore plus. Bon, après peut-être que ce livre va surprendre hein, j'en sais rien, mais ça m'a pas l'air d'être une oeuvre majeure (mais comment juger ceci, je vous le demande).
    J'aimerais pouvoir faire quelque chose d'efficace pour qu'il ne soit plus étudié à l'avenir, mais à part pousser ma classe à sécher tous les cours où on l'étudieras en signe de protestation j'ai pas tellement d'idées.
     
  6. cherrypop

    cherrypop
    Expand Collapse
    What would Blair Waldorf do ?

    Hm.. ce n'est pas vraiment un conseil que je vais te donner, mais c'est plus pour te rassurer :) . L'année dernière je n'ai lu qu'un seul livre en entier (Beckett, que tu dois avoir cette année également) sur les 4 ?uvres proposées et ça ne m'a pas vraiment poser de problème. Enfin je pense que cela m'aurait apporter un plus, mais tu y travailles tellement toute l'année qu'à la fin même sans l'avoir lu, après toutes les recherches d'exemples, tu arriveras normalement à bien cerner les thèmes (puis par exemple pour L'Odyssée tu as un résumé avant chaque chant, et ça, c'est super pratique (y) ). Bref voilà, ne t'inquiète pas, ici c'est de la littérature que tu vas faire, et si ton prof ne se laisse pas emporter par le côté historique/politique de la chose, cela devrait être très intéressante !
    Bon courage :)
     
  7. Monies

    Monies
    Expand Collapse
    Bouquet mystère

    Je plussoie celles qui ont dit que ce n'est pas normal de voir ce livre imposé. Il faut dire que c'est le genre de bouquin qui ne peut pas être étudié objectivement (l'ouvrage en lui-même étant déjà subjectif face à l'Histoire, vu qu'on a affaire à des "Mémoires"). Je ne comprends pas pourquoi il est au programme en littérature : en histoire, d'accord (quoique), mais là... Après la lettre de Guy Môquet, voilà la dernière tentative pour réhabiliter le patriotisme dans les lycées français. Si le texte tombe au bac, priez pour que vos opinions (et celles du prof qui vous a fait étudier l'oeuvre) soient les mêmes que celles de votre correcteur... Comme Suspension l'a dit, pas mal de profs ont vécu mai 68, et là, la divergence des idées sera inévitable.
     
  8. Caracallas

    Caracallas
    Expand Collapse

    Ce qui est fascinant dans cette histoire, c'est qu'a la base, le débat doit se porter sur le thème de "De Gaulle est il un grand écrivain". Le soucis, c'est que j'ai l'impression que sans même l'avoir lu, nous avons tous un à-priori assez fou (positif ou non) sur l'idée d'étudier ce texte en cours. J'ai le sentiment que quand bien même on voudrait se concentrer sur la teneur littéraire des Mémoires, il y à l'homme d'État, l'homme politique, l'homme du 18 Juin, l'homme de la libération qui vient jouer dans la balance, tout un héritage, tout une mémoire nationale qui vient un peu "brouiller" le débat.

    De mon avis propre, les mémoires de De Gaulle devrait rester ce que De Gaulle à voulu en faire: un témoignage historique.
    Alors ensuite, l'un des aspects dérangeant est l'intronisation du Général dans les programmes dans la plus grande opacité. Ce qui bien sur dérange (et ce qui est compréhensible). Et ce qui donne du grain à moudre à ses opposants, par la même occasion, en ne renforçant pas la légitimité d'un De Gaulle écrivain.

    Par contre, si man?uvre politique il y a eu, je pense que ce serait plutôt, comme l'a déjà dit Ann, une tentative de réhabiliter un sentiment d'unité national, plus que comme une flatterie de la couleur politique en place. Parce que si, certes, de Gaulle était un homme de droite, ses opinions, ses visions et ses idées politiques sont bien éloigné de celle de notre actuel président (qui s'est d'ailleurs toujours réclamé d'une rupture face au Gaullisme).
     
  9. AnonymousUser

    AnonymousUser
    Expand Collapse
    Guest

    Cette idée ne m'enthousiasme pas le moins du monde. J'en ai discuté avec d'anciens profs du lycée et des amis qui vont passer leur BAC cette année. La plupart d'entre eux trouvent cela totalement injustifié et de trop dans un programme déjà assez chargé comme ça.
    Mettre ce livre au programme me rappelle la lecture de la lettre de Guy Moquet.
    Comme beaucoup d'entre vous l'ont dits précédemment la politique est un sujet épineux. Cela n'a donc rien à faire dans le programme du bac.
    Je comprends ce que tu veux dire suspensi0n mais très franchement on ne peut pas du tout mettre Les Pensées et Les Mémoires sur le même piédestal. Je ne pense pas que le patriostisme puisse être inculquée ainsi aux jeunes. Je crois même que l'effet escompté est tout l'inverse. Pour ne pas finir sur une note totalement négative il aurait été plus approprié de le mettre au programme en première. Après tout, la note d'oral de bac de français a beaucoup moins de poids que celle de l'écrit.
    Si j'ai le temps cette année, je me lancerai bien dans la lecture de ce fameux programme histoire de ne pas me baser uniquement sur des "On m'a dit que". Le plus dur au bac c'est le fait que l'épreuve consiste en littérature à confronter sa réflexion à un correcteur qui y adhérer ou la détester de la 1ère ligne à la dernière. Si en plus on mêle à tout ça la politique en sachant que déjà les interprétations possibles pour une oeuvre sont aussi diverses qu'il y a de bacheliers. Je trouve cela complètement absurde d'intrumentaliser ainsi l'éducation, pour moi c'est jouer avec leur avenir. C'est vraiment compliquer la vie des bacheliers qui vivront une année assez stressante comme ça avec APB et d'autres joyeusetés en tout genre :stare: .
     
  10. Shanes

    Shanes
    Expand Collapse
    Enjoy it wildly

    Je suis en Terminale et je dois donc étudier moi aussi ces Mémoires. En le voyant sur la liste je me suis dit "ne juges pas avant d'avoir lu, tu as souvent été surprise". Mais, voyant la longueur du livre par rapport au peu de temps que nous avons dans l'année, je me suis demandé si c'était bien raisonnable. De plus, comme vous l'avez toutes dit, ce ne devrait pas être le choix du gouvernement mais des professeurs (qui s'y connaissent surement mieux).
    Finalement, pour enfoncer le clou, notre prof de littérature à présenté le livre comme n'étant "pas son préféré" (elle allait dire ça un peu plus brutalement mais s'est retenu), que nous l'étudierons en fin d'année (le plus tard étant le mieux) et nous a conseillé de ne pas redoubler "pour ne pas avoir à l'étudier deux fois".
    Je n'ai toujours pas commencé la lecture et c'est fou comme ces paroles m'entousiasme !
     
  11. AnonymousUser

    AnonymousUser
    Expand Collapse
    Guest

    J'avais pas vu que ça avait fait polémique cette histoire tien, haha. (oui je suis une fille vachement au courant de l'actu lalala...)

    Je sais pas trop quoi penser, n'ayant pas lu les mémoires de De Gaulle je ne suis pas apte à dire si ça peut être ou non considéré comme de la "vraie littérature". Quant a savoir si on peut considérer De Gaulle comme un écrivain, c'est une bonne question mais il faudrait déjà savoir ce qu'est un écrivain... Je ne vois pas pourquoi il le serait moins qu'un autre en fait. Son texte n'est pas un compte rendu de réunion politique, ce n'est pas non plus un discours politique, ce sont des mémoires... On publie bien des journaux intimes de gens qui ne sont pas des écrivains, alors pourquoi pas ce texte ci?

    Quant au prétendu "choix politique", je veux bien croire que c'est un coup monté pour redorer le sentiment national ou ce genre de choses mais je pense que même un élève de terminal peut avoir suffisamment de recul pour ne pas se laisser "avoir" par le message. On n'est pas obligé d'adhérer a ce qu'on lit, la preuve je n'ai pas adhéré a ma lecture de Pascal, comme beaucoup des élèves de ma classe, et je ne vois pas pourquoi il en serait différemment ainsi. D'autant plus qu'on étudie aussi cette période en histoire, ce qui nous permet d'avoir une vision réaliste de la situation...

    Lelaina si je puis me permettre une toute petite remarque, en philo non plus on ne doit pas adhérer a la pensée de l'auteur pour commenter un texte... On doit au contraire pouvoir discuter de sa pensée, pouvoir la remettre en question, en prouver les limites ce genre de chose. Après bien sûr qu'il y a une partie où l'on doit prouver qu'on est capable de refaire l'argumentation de l'auteur, histoire de montrer qu'on a compris, en quelques sortes. Mais bon, faut pas non plus se mettre en tête qu'on doit prendre le point de vue de l'auteur, même le temps d'un devoir...

    Ann_ je dois dire que je ne comprends pas trop ton propos car a vrai dire toutes les oeuvres littéraires sont un minimum subjective, non? C'est justement l'intérêt de la littérature, exprimer quelque chose de personnel, exprimer des idées qui nous sont propres, non? Ici on étudie un texte littéraire, pas un texte historique. Bien qu'il soit historique, dans son thème, on l'étudie pour la littérature. De la même manière, les pensée de Pascal livrent une vision profondément subjective du monde, du comportement humain... Pourtant personne n'a considéré que c'était une honte d'étudier les Pensées de Pascal?

    Alors oui certes y'a un risque pour que les profs aient et donnent leur avis sur le bouquin, en même temps qu'ils le font étudier. Mais ce n'est pas leur boulot et s'ils le font quand même c'est qu'ils font mal leur boulot. Et le risque est le même pour toute lecture, non? Car TOUT écrit considéré comme littéraire comporte un message, non? Un message plus ou moins subjectif auquel on a la possibilité d'adhérer ou non, un message que le professeur peut plus ou moins bien transmettre, avec lequel il est plus ou moins en accord...

    Au final j'ai du mal a voir ce qui pose réellement problème, hormis le fait qu'on se heurte aux "préjugés" sur De Gaulle, aux "idées plus ou moins collectivement inconsciente" qu'on se fait du personnage... Et lire ce qu'il écrit est peut-être une façon d'en savoir plus, d'être mieux informé, mieux armé contre les préjugés, non?

    Ah oui aussi... J'en vois qui sont étonnés de voir que Pascal et Les liaisons dangereuses aient été remplacés. Mais ça a toujours été ainsi les programmes de littérature, les oeuvres qui sont donnés aux programmes le restent deux ans, il n'y a rien d'anormal cette fois ci...
     
  12. AnonymousUser

    AnonymousUser
    Expand Collapse
    Guest

    En fait, je me suis mal exprimée j'aurai du parler d'interprétation ou d'analyse. Ce qui m'embête c'est que comparé à une oeuvre comme Les Pensées ce livre a l'air d'être une oeuvre assez "lourde". J'ai eue des échos de la réaction de mon ancienne prof de littérature et elle n'est pas très enchantée à l'idée de devoir faire ses élèves étudier ce livre. Je crois que le plus gros problème c'est d'amener justement les bacheliers à s'y intéresser. En temps normal il n'est déjà pas forcément facile de faire passer certaines oeuvres. Je me souviens par exemple qu'on avait eu du mal avec Le guépard. Mais bon la prof avait tout de même réussi en mettant en avant les personnages et leurs caractères à nous faire oublier le côté "descriptions interminables".
    Comme tu l'as dit Leilana maintenant il faut voir ce que cela donne concrètement. Honnêtement au fond je crois que je suis un peu nostalgique du programme que j'ai eu haha.
     
Chargement...