Qui est Rafaël Rozendaal ?

Sujet dans 'Réactions aux articles' lancé par Emilie Laystary, le 6 septembre 2011.

  1. Emilie Laystary

    Emilie Laystary
    Expand Collapse
    Journaliste indépendante (VICE magazine, madmoiZelle, RTL, 90bpm, Slate, les Inrocks, Technikart)

    Ce sujet est dédié aux réactions concernant cette actu : Qui est Rafaël Rozendaal ?.

    Merci d'utiliser ce post pour publier vos commentaires et vos avis ;)
     
  2. Brunissende

    Brunissende
    Expand Collapse
    I was an alien

    En tout cas je me suis éclatée avec le PQ.


    :shifty:
     
  3. PetiteMénade

    PetiteMénade
    Expand Collapse
    Sans culotte et sans scrupule.

    Oh je connaissais pas du tout et je trouve ca plutôt habile, il y en a qui sont fascinants comme Carnal fury ou un peu flippant comme More darkness, Out in the wind lui est presque émouvant et Anoying curser trop saoulant, déconseillé pour les dyslexiques ^^
    Chouette découverte !

    Oh et Broken Self me fait du bien ^^
     
  4. Caféine

    Caféine
    Expand Collapse
    Alive (N'out of control)

    J'aime bien l'idée des mini-sites (un peu chronophages mais souvent wtf). Chercher l'éventuelle interaction est presque ludique, même si je doute que ce soit le but recherché. Il est créatif et même si je ne le connaissais absolument pas, ça me plaît assez.

    Par contre désolée, mais personnellement je n'ai pas envie d'appeler ça de l'art. Pour moi c'est un travail graphique, pas artistique. Question de goûts j'imagine, je veux bien être ouverte d'esprit et admettre que l'art est autre chose que des bustes en marbre et des natures mortes, mais je ne suis pas vraiment sensible à ça.

    C'est bien pour lui qu'il soit reconnu (enfin apparemment il l'est), maintenant j'espère juste (c'est très égoïste) qu'on ne va pas vouloir nous le "vendre" comme un artiste hype à suivre absolument pour avoir l'air branché, parce que c'est ce qui arrive parfois quand quelqu'un semble sortir de l'ordinaire...

    Bon bref je dois avoir l'air méchante, mais c'est juste mon avis personnel, je tiens à insister :shifty:
     
  5. Enesque

    Enesque
    Expand Collapse
    Energie à revendre

    Je connaissais et j'adore depuis des années ses mini-sites!
     
  6. bonne&pratique

    bonne&pratique
    Expand Collapse
    Roule une pelle a la vie

    Pour moi qui travaille conjointement dans le milieu du web et des arts, là je ne cautionne pas du tout d'appeler ce travail artistiques. C'est un joli travail technique, certes, sans être fascinant non plus, avec une belle idée créative derrière, mais ça reste des modules ludiques.
    Ouvrir l'appellation artistique avec ce genre de travail, c'est l'ouvrir à de nombreux domaine du web comme le webdesign, l'animation, les capacités du flash...

    (merci quand même à madmoizelle.com d'essayer de susciter l'engouement pour autre chose que des histoires de mecs ou de fringues)
     
  7. Croquelicot

    Croquelicot
    Expand Collapse
    It's a TRAP² !

    Je suis assez d'accord avec la plupart des commentaires précédents : je ne considère pas que ce soit de l'art.

    Par contre, le rouleau de papier toilette n'est pas inépuisable (oui, j'ai testé).

    8)
     
  8. Emilie Laystary

    Emilie Laystary
    Expand Collapse
    Journaliste indépendante (VICE magazine, madmoiZelle, RTL, 90bpm, Slate, les Inrocks, Technikart)

    :exclaim: Attention, on ne dit pas "artiste" tout court mais "net-artist". C'est à prendre avec de la distance : sous-entendu, si art il y a sur Internet, ceci en serait. Habituellement, tout a une utilité sur Internet. Ces sites n'en ont pas, si ce n'est qu'ils ont été crées pour être appréciés tels qu'ils sont. Voilà le rapprochement avec l'art en général - sa gratuité.

    Pour extrapoler un peu comme j'aime tant le faire :
    Avec la pérennisation d'Internet, esthétique, concept et technique se sont pas mal mélangés. C'est ce qui brouille les différences entre artiste ("numérique"), directeur artistique, communiquant, graphiste (pour le compte de quelqu'un ou non) et codeur (celui qui met vraiment la main à la pâte). Et c'est aussi ce qui fait que l'on a tant de mal à envisager certaines prouesses du web comme créations artistiques à part entière.

    Rafaël Rozendaal, à l'instar des premiers artistes du mouvement net.art (aujourd'hui mort) en 1995, se définit en tout cas comme artiste : il parle de "toile" quand il évoque une page html.

    Évidemment, certains lèveront les yeux au ciel (comme pour les surréalistes à l'époque : "exposer un bidet, c'est de l'art ?") - je comprend que la tentation d'y voir une supercherie est grande.

    Mais sa démarche revendiquée ("l'Internet comme anarchie"), son concept ("une toile, une page, une oeuvre"), la gratuité de ce qu'il fait (la différence avec le graphiste qui fait du beau pour servir la com' de l'utile, pas du beau pour la contemplation du beau), sa volonté de faire réagir (par l'absurdité, la curiosité, l'énervement, l'incompréhension, l'enthousiasme pour les couleurs)... arrivent à me convaincre.

    J'y vois un concept numérique donc j'y vois un net-artiste.
    Mais c'est subjectif et je suis ravie de voir que l'art peut encore susciter des suspicions. Pouvoir dire "c'est de la merde" reste à mon sens le seul vrai rempart contre la marchandisation de l'art.

    Quant à la question de savoir s'il est un artiste hype : pour le moment, je ne le vois cité que par des étudiants en arts numériques, des graphistes ou des codeurs de chambre. Il n'a pas l'air d'être dans une démarche d'autopromotion agressive. C'est déjà ça.
     
  9. Silver-

    Silver-
    Expand Collapse
    dans l'attente d'un miracle

    j'a-dore!