"L'image du jeune fait peur aux adultes"

Sujet dans 'Réactions aux articles' lancé par Fab, le 26 juillet 2010.

  1. Fab

    Fab
    Expand Collapse
    Frisette Chefferie
    Membre de l'équipe

  2. Eleen

    Eleen
    Expand Collapse
    Until the very end.

    J'ai lu son interview intégrale dans le magazine, et j'ai trouvé ce qu'elle disait très intéressant. Je suis d'accord quand elle dit qu'une image fausse des jeunes a été construite. Bien sûr, ceux qui ont des réels problèmes existent, il ne faut pas le nier, mais ils sont loin de représenter une majorité.
    J'ai l'impression que cette image arrange un peu, aussi. Plutôt que d'essayer de comprendre les problèmes quand il y en a, on se réfugie derrière le prétexte que ce sont les difficultés inévitables de l'adolescence.
     
  3. Karbankoojay

    Karbankoojay
    Expand Collapse
    Bam pam thank you ma'am...

    "On ne peut pas dire que tout va plus mal et que la jeunesse est de pire en pire. Seulement voilà, on met seulement l?accent sur ce qui s?aggrave?"

    Je suis bien d'accord avec ça! Je rencontre souvent des ados qui trouvent que fumer des clopes c'est vraiment mauvais pour la santé et que après on sent mauvais, qui s'arrêtent à 2 bières parce qu'ils sont déjà "grave déchirés" ( :cretin: ) et qui ont quand même conscience des extrêmes donc en gros pas d'orgies, pas de cuites, pas de bad trips!

    Mais bon, ça ça fait pas flipper la ménagère :Pff: ...
     
  4. Grand Mère Feuillage

    Grand Mère Feuillage
    Expand Collapse
    Il en va de mon devoir envers moi-même d'exploiter la nature qui m'a été confiée.

    Moi je rajouterai après avoir lu quelques unes des réactions à cet entretien, que "l'image du vieux fait peur aux jeunes..." Et pourtant pour les ados je fais partie des vieilles, mais j'ai pas envie de finir comme ça... Le jeune est en construction vis à vis de la société et c'est normal qu'on ne le comprenne pas, moi ce qui me fait flipper c'est que je ne comprends pas non plus ceux de ma génération...
     
  5. LacrimaD

    LacrimaD
    Expand Collapse

    On généralise trop les jeunes.

    On est pleins d'hormones, la plupart conscient et blasé de ce qu'on fait de nous avec le système éducatif qui nous coupe tout espoir parce qu'on est souvent abandonné. Et la plupart ne trouvent pas de moyens autre que de faire les rebelles en cartons.

    Les "vieux" nous prennent déjà pour des grands, alors qu'ils nous ont rien appris. On veut être des grands, mais ce qu'on est capable de faire et ce qu'on veut. C'est différent.

    Après, y'a les vrais problèmes avec les gosses de riches et les gosses de pauvres. (Parce que y'a pas de grandes différences entre mon meilleur ami de Neuilly et ma copine qui vit avec le chômage de son père).
     
  6. Mlle-E

    Mlle-E
    Expand Collapse
    En pleine introspection

    Y a de sujet plus énervant je trouve ! Les "vieux" d'aujourd'hui sont des "jeunes" d'hier ça on le sait toutes! Mais eux parfois on dirait qu'ils l'ont oublié! Avant on avait comme info ce qui se passait dans le village ou le quartier, maintenant avec les médias (TV, internet) tous va vite tout est relayé, déformé exagéré! Alors évidement que le "vieux" fait dans son pantalon il comprend plus rien "ça avant ça n'existait pas" non "ça avant ça ne se savait pas" voilà où est la principale différence entre nous! Avant le vie était plus courte" moins d'étude le travail commençait plutôt donc notre période de pommée de la vie où on sait pas ce qu'on veut faire dans la vie ou autre nos parents savent pas forcément la gérer! Y a pas de manuel de bon parents on apprend pas ça, comme on apprend pas entrer dans la vie, ça se fait sur le tas!
     
  7. épine de rose

    épine de rose
    Expand Collapse

    Il y a quelque chose que je n'aime vraiment pas, c'est les reportages télé sur les jeunes. Je déteste ça, parce qu'on ne montre que les extrêmes, les débordements:erf:.

    En lisant tout le sujet sur Le Monde, je retrouve exactement ce que je pense: les médias se servent des jeunes pour faire de l'audience parce que franchement, une mère qui s'inquiète pour ses enfants :confused:, va plutôt regarder le reportage sur "les jeunes et l'alcool" ou "les jeux dangeureux", que le reportage sur "les pesticides utilisés dans la culture de betteraves".

    Alors forcément, quand on voit les jeunes qui se déchirent à la vodka et fument des pétards dans les soirées, ou les skins party à Paris et en province, ça fait peur aux parents...:eek:

    Mais on ne parle jamais des jeunes en soirée qui ne boivent pas parce que ce soir là ils sont "Sam" ou qu'ils n'aiment pas se retrouver dans des états pas possibles :boxed:, ou encore de ces jeunes qui ne vont pas en soirée uniquement pour boire et fumer mais aussi pour rigoler et papoter :XD: voir danser:danse: avec ses potes.
    On n'est pas des démons, on est leurs enfants, merde!:scream:
    Ca m'énerve quand mes parents sont devant ce genre d'émissions et qu'ils me disent "Tu ne fais pas ça, hein ma chérie?" :oo: genre que tous les jeunes sont alcooliques, drogués, s'envoient en l'air trois fois dans la nuit et finissent violés, blessés ou à l'hopital pour coma éthylique.
    Ca arrive mais il ne faut pas non plus tout généraliser et se laisser manipuler par les médias!:knockout:

    ... J'avais envie de pousser moi aussi mon petit coup de gueule, désolé mais certaines choses me révoltent.
    Gros bisoux quand même!;)
     
  8. Eleen

    Eleen
    Expand Collapse
    Until the very end.

    Il faudrait aussi comprendre que le fait de boire de temps à autre à une fête n'est pas nécessairement révélateur de problèmes. On peut aimer boire trop pendant une soirée pour se détendre et s'amuser, sans être pour autant dépendant de l'alcool. Le problème, quand on parle des jeunes, c'est que c'est toujours avec exagération, et de manière négative. Les reportages montrent des Skins Party, des orgies. Pourtant, les jeunes a apprécier ce genre de fête représentent une minorité.
    Les jeunes sont toujours caricaturés. L'ado nul à l'école, accro au cannabis et ayant des problèmes familiaux ou bien le prodige scolaire à qui tout réussi. Alors que c'est faux. Ce n'est pas parce qu'on a en dessus de 20 ans que notre personnalité est inexistante. Chaque personne, jeune ou non, est unique.

    L'image des jeunes est faussée pour combler les peurs des générations précédentes. Les mentalités sont différentes d'une tranche d'âge à l'autre, et c'est seulement maintenant qu'on s'en rend compte. Alors forcément, le changement fait peur, on ne sait pas à quoi ressemblera la société comme ceux qui sont jeunes actuellement auront atteint l'âge adulte. Et comme la différence effraie, on tente de l'apprivoiser en la stéréotypant.
     
  9. AnonymousUser

    AnonymousUser
    Expand Collapse
    Guest

    L'interview est très intéressante.
    Et si comme il est dit, les problèmes des adolescents, quand il y en a, ne sont pas récents, mais que depuis peu on les regarde plus, la réaction de peu ou de rejet de la part des "adultes" n'est pas nouvelle non plus. Je pense que depuis très longtemps le fossé générationnel existe et qu'on pointe du doigt la jeunesse porteuse de tout les mots.

    " Je n'ai plus aucun espoir pour l'avenir de notre pays, si la jeunesse
    d'aujourd'hui prend le commandement demain, parceque cette jeunesse est
    insupportable, sans retenue, simplement terrible"
    Cette citation est d'Hésiode(720 avantJ.C)

    " Notre monde a atteint un stade critique. Les enfants n'écoutent plus
    leurs parents. La fin du monde ne peut pas être loin"
    Cette citation est d'un prètre Egyptien ( environ 2000avantJ.C)
     
  10. MlleAngie

    MlleAngie
    Expand Collapse

  11. épine de rose

    épine de rose
    Expand Collapse

    Edit de Themisa:

    "et sinon, nous les jeunes, on est capable de faire des choses bien, d'être responsables peut-être ? c'est pas parce qu'on a 20ans et qu'on s'amuse qu'on oublie toute prudence. ça aussi, ça serait peut-être bon d'en parler un peu à la TV..."


    Oui je suis d'accord avec toi :up:. Bien sûr qu'on fait des choses bien, mais je pense que lorsque les médias parlent des jeunes, de l'alcool, de la drogue, du sexe et tout le toutim, ça permet de dissimuler d'autres choses... Des choses qui ont peut-être plus d'importance que "les jeunes qui boivent".
    (Par exemple, depuis "l'affaire Woerth", je ne sais pas si vous avez remarqué mais on n'entend moins parler des retraites qu'auparavant.)
    Je pense qu'en utilisant l'image des jeunes, et surtout, comme tu disais, en parlant des minorités les plus extravagantes, ça permet de détourner un peu l'attention... Et rien de tel pour détourner l'attention que de bonnes histoires bien croustillantes sur les divergeances des jeunes. :moqueur:
    Les jeunes qui ne font pas les skins party & co... ça croustille pas vraiment, ça fait un peu le jeune "plan-plan", devant son ordi ou son portable, avec son i-Pod branché non-stop.:erf:

    C'est pas super vendeur quoi!

    Donc on ne montre pas ça à la télé...
     
  12. Erika75

    Erika75
    Expand Collapse
    Avaleuse de livres

    Bien d'accord. Quand la peur est au centre des motivations pour aborder des questions sociales, la caricature n'est pas loin. D'ailleurs, c'est assez irrationnel de présenter les jeunes comme un corpus social homogène. Qu'y a-t-il de commun entre un jeune élevé dans la mouvance intégriste catholique et un jeune élevé dans une famille monoparentale où la mère à joindre les deux bouts ?

    D'autre part, je rigole toujours sur les discours du genre les jeunes ne respectent plus la sexualité (on peut d'ailleurs faire l'exercice avec tout autre mot) : l'age du premier rapport sexuel na pas bougé ces vingt dernières années !
     
Chargement...