Religion et Etat.

Sujet dans 'L'actu en France' lancé par Naleen, le 29 décembre 2007.

  1. Naleen

    Naleen
    Expand Collapse
    Mélange instable

    Suite à la visite présidentielle au Vatican il y a une dizaine de jours, j'aurais aimé avoir votre opinion sur les rapports qu'entretient la France avec la religion.

    D'après vous, quels sont les liens entre la France et les différentes religions ? Pensez vous qu'il y ait eu une évolution récente de ses rapports (si changement il y a eu, de quand date-il/quelles en seraient les causes, etc) ? Quelle place est accordée à la religion en France, et comment cette place varie-t-elle selon les principales religions ?
    Et à vos yeux, quels rapports l'Etat français devraient-ils idéalement mettre en place avec les différentes religions ? Quel rôle devrait-il avoir dans le domaine religieux d?une manière générale (financement des lieux de cultes, reconnaissance des religions, strict détachement/neutralité de l'Etat, rapport entre scolarité/religion/Etat etc) ?

    Plusieurs points pour élargir un peu à l'actualité :

    1) Le président, comme De Gaulle, Valery Giscard D'Estaing ou Chirac avant lui, a reçu au Vatican le titre de chanoine d'honneur de St jean de Latran (= la cathédrale du Pape).
    > Pensez-vous que ce lien symbolique entre le Vatican et l'Etat français soit une bonne chose, une simple tradition, un acte passéiste, une action fortement connetée ... ?

    2) Lors de son discours au Palais de Latran, Nicolas Sarkozy a dit : « Cela étant, la laïcité ne saurait être la négation du passé. Elle n?a pas le pouvoir de couper la France de ses racines chrétiennes. Elle a tenté de le faire. Elle n?aurait pas dû. Comme Benoît XVI, je considère qu?une nation qui ignore l?héritage éthique, spirituel, religieux de son histoire commet un crime contre sa culture, contre ce mélange d?histoire, de patrimoine, d?art et de traditions populaires, qui imprègne si profondément notre manière de vivre et de penser. Arracher la racine, c?est perdre la signification, c?est affaiblir le ciment de l?identité nationale, et dessécher davantage encore les rapports sociaux qui ont tant besoin de symboles de mémoire.
    C?est pourquoi nous devons tenir ensemble les deux bouts de la chaîne : assumer les racines chrétiennes de la France, et même les valoriser, tout en défendant la laïcité enfin parvenue à maturité. »
    > Pensez-vous que la religion catholique soit aujourd?hui encore le « ciment de l?identité national » ? Que pensez-vous, d?une manière générale de cette valorisation des "racines chrétiennes de la France" ?

    3) Un autre extrait intéressant : « C?est pourquoi j?appelle de mes v?ux l?avènement d?une laïcité positive, c?est-à-dire une laïcité qui, tout en veillant à la liberté de penser, à celle de croire et de ne pas croire, ne considère pas que les religions sont un danger, mais plutôt un atout. Il ne s?agit pas de modifier les grands équilibres de la loi de 1905. Les Français ne le souhaitent pas et les religions ne le demandent pas. Il s?agit en revanche de rechercher le dialogue avec les grandes religions de France et d?avoir pour principe de faciliter la vie quotidienne des grands courants spirituels plutôt que de chercher à la leur compliquer. »
    > Que pensez-vous de cette idée que les religions seraient actuellement actuellement considérées comme un "danger" en France ? Et de l'idée de religions-« atout » ? L?Etat doit y simplifier (et donc s?impliquer plus avant) la vie aux institutions religieuses ?

    Et pendant que j?y suis, un commentaire sur d'autres idées défendues dans l?ensemble de son discours ?
    (le discours complet : http://www.elysee.fr/documents/index.php?mode=cview&cat_id=7&press_id=819&lang=fr)
     
  2. CasualKiwi

    CasualKiwi
    Expand Collapse
    Musique Addict

    Je n'ai pas lu le discours en entier et je pense que c'est une question complexe, mais globalement, je partage l'avis de sarkozy sur cette question là. Du moins j'approuve ce qui a été dit dans les extraits que tu as cités.
    Je suis surtout d'accord sur le fait que la religion chrétienne fait partie de notre passé et de notre culture. Et je crois qu'il est difficile de comprendre la culture française si on n'a pas reçu un minimum d'éducation religieuse. Je suis étudiante en art et l'art à énormément fait référence à la religion de part le passé (puisque sa fonction était d'expliquer la bible aux croyants qui ne savaient pas lire). Et bien que j'ai reçu une éducation religieuse étant petite, j'ai oublié une bonne partie de la bible; et j'avoue qu'il y a certains tableaux, certains retables que j'ai beaucoup de mal à expliquer et à resituer. Alors je n'imagine même pas la situation dans laquelle doivent être ceux qui n'ont reçu aucune éducation religieuse. Ils ne doivent rien comprendre!
     
Chargement...
Sujets similaires
  1. afé
    Réponses :
    2
    Affichages:
    360
  2. MoniMa
    Réponses :
    17
    Affichages:
    1874
  3. Flach
    Réponses :
    61
    Affichages:
    23583
  4. Jack Parker
    Réponses :
    13
    Affichages:
    783
  5. t0tg3li3bt
    Réponses :
    1
    Affichages:
    961