Rencontre avec Ludwine, développeuse

Sujet dans 'Réactions aux articles' lancé par Clemence Bodoc, le 6 août 2013.

  1. Clemence Bodoc

    Clemence Bodoc
    Expand Collapse
    Rédactrice en chef
    Membre de l'équipe

  2. Elizabeth_vigee

    Elizabeth_vigee
    Expand Collapse

    Interview très intéressante, les réseaux dont elle parle me tentent bien...
    Si seulement je n'étais pas littéraire, peut-être aurais-je pu me lancer dans l'informatique... bon, à 32 ans, c'est un peu tard pour se reconvertir je pense.
     
  3. hackergirl

    hackergirl
    Expand Collapse
    Singing in the rain

    Merci pour cette interview !

    J'avais pensé un moment a proposer un témoignage "madmoizelle et développeuse", mais j'avais pas vraiment trouvé le temps, et ce n'est pas plus mal: mon parcours est moins atypique, et le côté "tout le monde peut le faire" n'aurait pas été aussi fort.

    Je m'identifie complètement à tout ce qui est dit dans l'article, par contre. Pendant longtemps je n'étais pas trop sûre d'avoir fait le bon choix d'étude, mais aujourd'hui, j'adore mon boulot :)
     
  4. leaking_b

    leaking_b
    Expand Collapse
    Ich bin eine Kartoffel

    Vraiment super cet interview ! C'est vraiment agréable de voir un article qui explique aussi bien en quoi ça consiste de développer !
    Ca me donnerait presque envie de + m'impliquer en cours dans les matières dev haha
    Puis commencer avec du Java franchement chapeau ! :top:

    Pour ce qui est de la place des femmes dans l'informatique (attention avis basé sur ma toute petite expérience à savoir 3 stages et un en cours) ça peut être soit un atout (aux entretiens par exemple) soit totalement l'inverse, je trouve qu'il n'y a pas vraiment d'entre deux... Pour ma part les gens avec qui j'ai travaillé ont toujours été très respectueux, puis certains cherchent à savoir pourquoi et comment on commence à s'intéresser à l'informatique quand on est une fille. C'est un des cotés positifs de ce cliché car ça donne la possibilité de montrer aux gens qu'on peut être intéressante et douée dans notre domaine.

    Par contre j'ai une de mes profs qui a été un peu "traumatisée" je crois par l'attitude de certains hommes dans ce milieu au point qu'elle a choisi de ne travailler qu'avec des femmes et perso je trouve ça plutôt malheureux...
     
  5. Coffeencig

    Coffeencig
    Expand Collapse
    .

    Super article ! J'avoue que c'est un milieu qui parfois me fait de l'oeil .. Mais pour l'heure je vais voir un autre domaine, mais plus tard qui sait ... :)
    Et aussi vive le Site du Zero (meuf qui a perdu des soirées a tenter des trucs kikoo !) :rockon:

    Touche d'humour, j'ai ris l'article s'ouvrant avec une photo de mac, et que tous mes copains développeurs ou dans l'informatique se rient des Macintosh ! (d'ailleurs ils se sont bien foutu de moi le jour où j'ai acheté mon mac ... :cretin: ;) Si jamais j'ai un soucis, la réponse est "t'avais qu'à avoir un pc .." :stare:
     
    #5 Coffeencig, 6 août 2013
    Dernière édition: 6 août 2013
  6. Carolyna

    Carolyna
    Expand Collapse
    Musique Addict

    J'ai fait une licence de physique, on était peu de filles mais la plupart des mecs sont cools, je le confirme, contrairement à ce que beaucoup croient.

    Maintenant je suis plus du tout dans le milieu scientifique, mais Ludwine, je t'admire pour tes talents de développeuse. A la fac, j'ai jamais réussi à me mettre à l'informatique.
     
  7. KBi

    KBi
    Expand Collapse
    Onk Onk

    Je me suis beaucoup reconnu dans l'article, même motivations intellectuelles, amour des maths même avec des résultats pas toujours au top (le pire ayant été un 5/20 de moyenne :eek: ) et suis arrivée en informatique un peu tardivement mais un peu plus tôt quand même!

    Et en faite ma formation informatique qui commence à bac +2 a converti pas mal de filles à l'informatique! Beaucoup de mes camarades se sont retrouvé là un peu par hasard, ça s'appelle "technologies de l'information pour la santé", donc on a été quelques filles à se réorienter après médecine ou autre ou encore d'autres à prendre ça au pif "c'est cool la santé" (d'ailleurs c'est valable pour les mecs aussi mais effectif 50/50). Moi je savais que je kiffais l'informatique même si je m'étais jamais lancé toute seule (trouillarde que je suis). Au début elles n'aiment pas ça et puis elle y ont pris gout avec le temps! Et pour celles qui ne voulaient pas programmer, elles ont pu choisir une carrière dans le domaine sans programmer. Comme c'est une école d'ingénieur, on forme aussi à être chef de projet etc, et elles se sont débrouillé pour faire du management ou marketing dans ce domaine.
    En faite beaucoup des filles aujourd'hui développeuses le sont devenus un peu par le hasard de la vie et parce qu'elle étaient ouvertes d'esprit. Il y a très peu de filles qui vont en informatique parce qu'elle l'ont voulu et c'est dommage.

    L'exemple de Ludivine est assez flagrant que sans culture geek, on ne sait pas ce que c'est l'informatique alors que c'est notre économie d'aujourd'hui et c'est là qu'on trouve du boulot! Mais je crois que notre gouvernement a prévu d'ajouter la programmation au programme du lycée/collège.

    En tous cas j'ai adoré ma formation qui a combiné les deux domaines que j'aime : la santé et l'informatique. Et ça m'a amené à aimer le management et entrepreneuriat dans le sens où j'aime optimiser les processus métiers et généralement ça passe par l'informatique pour ça (bien que l'informatique ne se substitue pas à l'organisation, hein, FAUT QUE CA RENTRE DANS LA TETE DES GENS CA!). Il y a encore énormément de boulot pour nos aînés se rendent compte de l'impact de l'informatique dans l'organisation d'une entreprise et quelles est son importance et ses possibilités! Là où je suis on fait des trucs supers qui ont beaucoup apporté aux soignants etc, mais pour les trucs de bases, on est à la ramasse et personne dans la direction s'en rend compte. Quand je dis truc de base, c'est la gestion unifié des utilisateurs (vous savez la révolution actuelle qu'on peut utiliser son compte facebook sur presque tous les sites web courant...). Des exemples comme ça il y en a plein, et tout serait tellement plus fluide avec ça, mais en plus, ça permettrait de mieux manager tout, car on aurait de vrais statistiques! On pourrait faire des super analyse et trouver comment s'améliorer! J'aimerais bien faire de la business intelligence plus tard.

    Ci-dessous, la définition par wikipedia :
    Ce contenu n'est visible que par les membres validés. Rejoins-nous ou connecte-toi !

    Et j'ai choisi ce métier parce que c'est un casse-tête sans nom (raison pour laquelle j'aimais les maths), mais rassurez vous il y a des metiers moins casse tête ;)

    @Elynor : "Je regrettai de n'avoir pas fait d'école spécialisé dans l'informatique mais en même temps je n'osais pas me présenter parce que même si c'est un domaine qui m'intéresse, je n'ai pas beaucoup de connaissances ni les moyens de m'offrir les logiciels."
    Tu m'as choqué là! Les écoles spécialisé dans l'informatique, si elle te laisse t'inscrire avec ton parcours c'est que tu peux le faire! L'informatique on y vient à tous les moments de sa vie : à l'école avant le bac, juste après le bac, à bac+1+2+3+4+5+6+7+8. Au moment de l'embauche, après 3 ans d'experience, après 10 ans etc! Une fois j'ai suivi une formation pour ma boite et une de personnes qui était avec moi à cette formation était une femme de 40/45 ans qui avait pris un poste de manager car elle avait de l’expérience fonctionnelle mais elle se retrouvait à gérer des informaticiens et des projets informatiques alors qu'elle n'en avait jamais fait! Et elle était là, pour s'initier un peu plus sérieusement au développement! Donc elle s'est mis à l'informatique à 40/45 ans ! Pareil j'ai un collègue qui doit avoir aussi 45 ans et qui s'est retrouvé chef de projet informatique alors qu'au départ il faisait des maths de traitement de l'image pour la recherche (Vous savez, Fourier, ce mathématicien français qui aujourd'hui torture des générations entières d'étudiants!). J'ai envie de dire : tout mène à l'informatique parce qu'il y en a besoin partout et qu'on a besoin de profil hybride : mi informaticien mi tout ce que vous voulez. Moi avec ma formation hybride, je suis un extraterrestre! Tous mes collègues viennent soit de l'informatique soit du fonctionnelle! Comme disait Ludivine, en informatique, on cherche pas forcement les meilleurs programmeurs, on cherche ceux qui ont une tête bien formée! Il n'y avait donc aucune raison d'avoir peur de ne pas avoir assez de connaissance. Quant aux logiciels quand tu fais tes études, soit ils sont gratuits, soit ils sont fournis par ton école. Et quand tu bosse, idem.
    Mais au vu de tes stages, je vois que tu es déjà en plein de dedans!

    Sinon pour les garçons, moi j'aime être dans un milieu masculin :lalala::ordi:
     
  8. Theana

    Theana
    Expand Collapse
    Until the very end ϟ

    Mais même sans être en école, tu peux trouver beaucoup de logiciels gratuits - si tu parles bien de logiciels de programmation type IDE :)
     
  9. hackergirl

    hackergirl
    Expand Collapse
    Singing in the rain

    Non!! Bon, je ne devrais pas lancer le débat PC/Mac, ça pourrait détourner le forum du sujet principal, mais je t'assure que dans des boîtes considérées comme leader dans le milieu (Google, Mozilla, Facebook..) les mac sont beaucoup plus utilisés par les développeurs.

    Si t'as un problème sur ton Mac dans le futur, fais moi signe :P
     
  10. Coffeencig

    Coffeencig
    Expand Collapse
    .

    Merci :fleur: c'est gentil ! Et puis pour finir sur ce sujet MOUAHAHA ! Je vais pouvoir rire gaiement au nez de mes copains :moqueur:
     
  11. John John

    John John
    Expand Collapse

    "Je veux bien croire que la persévérance peut suffire à pousser les plus rétives aux maths jusqu'au bac, mais au-delà ? Pour aller jusqu'au Master ? Ne faut-il pas avoir quelque chose en plus pour réussir en tant que fille dans cette filière ?"

    WHAT ? :wut: :facepalm:

    Pour un article qui veut mettre en avant la possibilité pour chaque fille de s'engager dans la voie qui lui plaît, c'est une formulation bien maladroite...

    Bien évidemment que toutes les filles peuvent réussir dans n'importe quel domaine, du moment qu'elles sont motivées. Ou en tout cas, si certaines personnes ne réussissent pas dans une filière donnée, c'est pour des motifs qui n'ont rien à voir avec leur sexe (écoles privées aux frais de scolarité très élevés, domaines où il est difficile de trouver un stage sans piston...). Alors certes, il y a la question du sexisme au moment d'entrer dans la vie professionnelle, mais là si je ne m'abuse, on ne parle encore que de la formation, et à ce stade il n'y a aucune raison d'être freinée en tant que fille. Et même dans l'hypothèse où nos comparses masculins ne nous voient pas d'un très bon oeil (ce qui ne m'est jamais arrivé mais je le conçois), ça ne nous empêche pas d'aller jusqu'au Master, sauf en cas de contexte d'étude vraiment insupportable, de harcèlement...
     
  12. Vekahere

    Vekahere
    Expand Collapse
    Je sers la science et c'est ma joie.

    Triple big-up, j'ai pas su si c'était un genre de blague, ou une manière pas subtile de lui faire faire une petit discours "you go girls"...

    Moi je n'ai pas aimé l'article. J'ai trouvé trop récurrent ces aspects ("oulala, elle fait des maths ET en allemande, elle aime les défis", limite on entend le "hihi" derrière, et je trouve pas ça du tout... enfin je ne trouve pas que ça colle avec la ligne éditoriale habituelle de Madmoizelle quoi).

    (Bon, je m'édite sans m'éditer mais je relis l'article en détail, et je vais modérer mes propos puisque sur la deuxième (majeure) partie, la parole est laissée à Ludwine et on n'a plus les commentaires qui me dérangent)

    Étant dans le milieu (pas vraiment le même mais on va pas chipoter), je ne peux que rejoindre l'argument/l'idée que pour changer la donne (le pourcentage de filles dans le domaine math-info), il faut s'y prendre beaucoup plus tôt, et justement arrêter ces bêtises de "les filles sont nulles en math" (j'ai l'impression d'enfoncer des portes ouvertes mais vu le début de l'article...). A partir de là, il n'y aura plus non plus besoin d'avoir des sites / organisations spéciales qui promeuvent le girl-programming ou ce genre de trucs, qui me dépassent un peu.
    C'est comme si y avait un coursera ou un site du zero pour les filles, enfin, ça veut dire quoi ? Je trouve que ces démarches peuvent vraiment "back-fire" rapidement  (ça fait un peu "on a simplifié/glamorisé le truc pour que ça plaise aux fââmes"...).

    Et puis au final, c'est pas forcément vrai de dire que c'est "simple", "tout le monde peut y arriver" (je simplifie un peu mais j'ai l'impression que c'est le message -ou une dérive du message-). Non, il faut travailler c'est sur, mais ce qui est certain c'est que ce n'est pas le fait d'être une fille qui change quoique ce soit à l'histoire.
    Je comprends bien le message derrière, mais je trouve que c'est à double tranchant aussi.

    Et puis pour les Macs, bin malheureusement les gros dev que je connais sont sur mac, mais c'est des VENDUS, bouh la pomme, BOUH.
    Nous on a des pc sous diverses distributions linux. Mais on est des sales pauvres aussi :yawn:.
     
Chargement...