Rose Venkatesan, transexuelle et présentatrice en Inde — Interview

Sujet dans 'Réactions aux articles' lancé par Roberte-, le 15 octobre 2013.

  1. Roberte-

    Roberte-
    Expand Collapse

  2. Tardigrade

    Tardigrade
    Expand Collapse
    Georges Hautecour.

    Ce qui lui est arrivé est tellement dur, j'ai eu une boule au ventre en lisant l'article. :tears:


    J'avais entendu parler de hijras dans un documentaire d'arte sur la transsexualité en Inde, on peut en savoir plus sur ce terme ? Et sur l'émission qu'elle présente ? Je me demande juste si c'est quelque chose en rapport avec des phénomènes de société / qui lui tiennent à coeur ou quelque chose de plus ordinaire ?

    Merci d'avoir donné accès à une personne dont on n'aurait sans doute pas entendu parler. Ca fait du bien d'avoir un avis de si loin ! :happy: Et merci à Rose d'avoir témoigné sur une expérience assez dure à vivre (tout le rejet de la société).
     
  3. 3l5a

    3l5a
    Expand Collapse
    Chaton-garou

    Très intéressant !

    Comme @tardigrade, j'aimerais en savoir plus sur l'émission qu'elle présente.

    Et j'aurais bien aimé avoir son avis sur l'impact de cette émission sur la société indienne, et de ses films. Elle a trouvé une chaîne pour produire son émission et ça marche, donc je suis curieuse de ce que ça dit de la société indienne et des mentalités.
     
  4. Mymy

    Mymy
    Expand Collapse
    Member of ze Rédac', membre actif des Croisé-e-s contre l'invocation de Pierre Desproges, et accessoirement beau foufouillon.
    Membre de l'équipe

    :sweatdrop: OULALA c'est corrigé merci !
     
  5. Rainbowarrior

    Rainbowarrior
    Expand Collapse

    "À partir du moment où j’ai commencé à me présenter comme transexuelle à la face du monde, j’ai très vite été confrontée aux désirs sexuels insatiables et incessants de la gent masculine.

    On me suivait la nuit quand je me déplaçais seule en scooter, je subissais les mains baladeuses dans le bus si je m’aventurais à prendre les transports publics, on me proposait tout le temps de l’argent contre des rapports sexuels et j’ai même été kidnappée deux fois. J’ai réussi à échapper au viol une fois, mais pas la seconde."

    Je me demande si les hommes ont conscience de la liberté qu'ils ont de ne pas être soumis aux désirs des autres hommes dans une société patriarcale.
    La plupart d'entre eux font part d'un tel manque d'empathie. Perçoivent le harcèlement de rue comme des "compliments". Où disent qu'ils aimeraient se faire draguer par des filles dans la rue. (Sous entendu des filles jolies bien sûr).
    En France là où j'ai vu des hommes réaliser ce que ça faisait vraiment (autrement que par compassion), c'est quand des amis hétéros sont sortis dans des endroits gays. Un ami me disait que ça lui faisait bizarre d'être regardé par autant de monde de manière sexuelle,de devoir faire exprès de pas croiser des regards, de savoir que untel te regarde du coup si tu regardes dans sa direction il va croire qu'il y a moyen.
    Où des mecs lourds, j'ai un ami à qui c'est arrivé une fois,une SEULE fois, et il en garde encore un souvenir aigu. Depuis il a décidé de plus être insistant avec les filles. Pour la première fois il avait été de l'autre côté.
     
  6. Gotmilk

    Gotmilk
    Expand Collapse
    Working Girl

    Pfiou quelle histoire... je pensais être plus "émerveillée" voir "contente" de lire un témoignage inspirant et plein d'espoir... alors certes Rose est forte, impressionnante, mais chaque article qui se passe en Inde me donne des frissons et me déprime...

    (Pas citer, merci :))
     
  7. salvia

    salvia
    Expand Collapse

    Je viens seulement de découvrir l'article puisque je rentre tout juste de plusieurs semaines passées... en Inde.

    @Roberte-
    Merci pour cette interview très touchante! Par contre je ne peux pas m’empêcher de relever ce passage:

    "j’ai également pris la mesure de l’homophobie qui règne aux États-Unis. La première chose que j’ai apprise en terme de socialisation aux USA, c’est qu’il était préférable de ne pas se balader main dans la main avec un autre homme, sous peine d’être pris pour un gay. Chose qui n’est absolument pas le cas en Inde, où le fait de se tenir par la main entre hommes est pris pour ce que c’est : une manière de se témoigner sa sympathie mutuelle."

    Qu'en est-il du fait de se tenir par la main entre un homme et une femme? Je sais que cela est très mal vu en Inde, sais-tu pourquoi?

    Il me semble qu'en occident, le fait de se tenir par la main passé un certain âge, démontre en effet un lien intime que l'on peut supposer sexuel (tout comme le fait de s'embrasser sur la joue, acte également mal vu en Inde). De ce fait on suppose automatiquement qu'un homme et une femme qui se tiennent par la main sont en couple, tout comme deux hommes ou deux femmes qui se tiendraient par la main. J'imagine que les indiens aussi supposent qu'un homme et une femme qui se tiennent par la main partagent leur intimité puisqu'ils désapprouvent ce geste qu'ils jugent inapproprié en public. Pourtant, ils n'appliquent pas cette idée aux hommes.
    N'est-ce pas le signe au contraire d'une homophobie bien plus marquée qu'aux USA puisque l'idée même que deux hommes puissent être ensemble ne semble pas leur effleurer l'esprit?

    Il est "amusant" aussi de constater que ce comportement est également présent dans d'autres pays où les femmes sont souvent cachées et reclus... Je ne sais pas trop quoi en conclure mais ça m'interpelle. Voila, désolée pour le HS!
     
Chargement...