« The Book of Ivy », une dystopie qui sort des sentiers battus

Sujet dans 'Réactions aux articles' lancé par Sarah Bocelli, le 3 mars 2015.

  1. Sarah Bocelli

    Sarah Bocelli
    Expand Collapse
    I had an amazing inner world before it was popular.

  2. Gunnm

    Gunnm
    Expand Collapse

    Alala je m'étais dit que je l'achèterais pas :halp:

    Mais la curiosité va prendre le dessus, surtout que pour une fois que l'édition est aussi badass en VF qu'en VO (il me semble avoir vu que même le dos est stylé, contrairement à 90% des livres en français), ça fait plaisir !
     
  3. Elyon_64

    Elyon_64
    Expand Collapse
    Whatever works

    Aaaah je suis une grande fan du genre et je pense que je vais me laisser convaincre ! La description donne envie !
     
  4. Mawika

    Mawika
    Expand Collapse
    *Procrastination mode ON*

    Pourquoi ai-je lu "Ce jour-là, ce qu’il reste de Winterfell, la famille qui a perdu face aux Lannister"
    Ce contenu n'est visible que par les membres validés. Rejoins-nous ou connecte-toi !
     
    JoySHE, Hoolahop, Patatelalex et 5 autres ont BigUpé ce message.
  5. Zgu

    Zgu
    Expand Collapse

    Et moi j'ai lu "Ainsi, cinquante nuances plus tard," :facepalm:
     
    JoySHE, Hoolahop et Mawika ont BigUpé ce message.
  6. JoySHE

    JoySHE
    Expand Collapse
    Da Burn Out

    @Mawika Ah je me sens moins seule, j'étais venue dire la même chose. J'ai cru un instant que @Sarah Bocelli nous avait trollé :yawn: Sinon, ça m'intrigue :hesite: Allez pouf dans ma PAL !
     
    Mawika a BigUpé ce message
  7. Sarah Bocelli

    Sarah Bocelli
    Expand Collapse
    I had an amazing inner world before it was popular.

    Ahaha et grâce à vous j'ai cru que j'avais vraiment écrit ça et qu'il était temps que je consulte XD
     
    JoySHE et Mawika ont BigUpé.
  8. Freehug

    Freehug
    Expand Collapse
    Œil en goguette

    Les auteures de ces dystopies pour ados ont vraiment un souci avec les prénoms des copains de l'héroïne... Entre Pita (l'homme-kébab ?) dans Hunger Games, Quatre dans Divergente (non mais sérieux... Quatre ? Pourquoi pas soixante-douze ?) et Bishop dans celui-ci... Oh et puis le mec de 50 nuances de bullshit si on traduit son nom il s'appelle Chrétien Gris. Tenez- je vais écrire ma dystopie romantico-cucul et appeler le mec de l'héroïne Sel Fin, qu'on voie si ça passe :yawn:
     
  9. Gunnm

    Gunnm
    Expand Collapse

    Justement y a une vraie raison dans l'histoire pourquoi 4 et pas 72 ! Et c'est qu'un surnom Quatre, il a un vrai nom ce garçon, les surnoms parfois c'est con :langue:
     
  10. Tatie

    Tatie
    Expand Collapse
    I'm a wonderful unicorn! Call me Tatie Rainbow!

    Arg! Je l'ai (déjà fini) en une petite soirée, faut vraiment que j'apprenne la patience Y_
    Mais du coup le 2° tome est pas prévu avant novembre 2015 (en VO). NOVEMBRE 2015!!!! POURQUOAAAAAAAAAA?!!!!!!
     
    Literaryyousaid a BigUpé ce message
  11. Literaryyousaid

    Literaryyousaid
    Expand Collapse

    Je suis une grande fan des dystopies jeunesse ! Ca m'a permis de découvrir la dystopie classique en plus !
    Je connaissais pas The Book of Ivy mais cet article me donne plus qu'envie de me mettre à cette trilogie ! J'imagine à quel point c'est frustrant d'attendre la suite ! Malgré la romance qui pourrait être un peu mielleuse ton avis dessus nous convainc que y a bien plus que ça dans cette trilogie ! Le concept a l'air bien rôdé :d
     
  12. abou333

    abou333
    Expand Collapse

    (ça voulait pas mentionner....)

    J'ai aussi découvert les dystopies classiques par la dystopie jeunesse! J'ai moins honte maintenant d'avoir lu et aimé la série Uglies, et ensuite d'avoir lu Le meilleur des mondes et d'avoir aimé tout autant, alors qu'il ne s'agit pas du tout du même registre ni du même public cible. J'ai 26 ans et j'aime la littérature pour ados :supermad:
     
Chargement...