Travailler à domicile : avantages et inconvénients

Sujet dans 'Réactions aux articles' lancé par Sophie Riche, le 1 mars 2012.

  1. Sophie Riche

    Sophie Riche
    Expand Collapse
    Giddy goat
    Membre de l'équipe

  2. Lizett'

    Lizett'
    Expand Collapse
    Mélange instable

    Ayant une discipline pour ne pas procrastiner (ça marche uniquement si le boulot m'intéresse à mort), et ayant besoin de faire un minimum de rituel du matin (douche-vêtements corrects-coiffure-un poil de maquillage), parce que pour que je me sente compétente il faut que le le miroir doit me renvoyer une image de moi comme personne dynamique et compétente et ça passe par un certain soin de soi, la plupart des inconvénients ne me freinent pas trop.

    Mais le dernier, putain oui. "Nan mais vu que t'es toute la journée à la maison, tu pourrais cuisiner/passer l'aspi/ aller déposer ça à la banque. Nan mais genre quand tu fais une pause, bah tu fais ça".

    Euh non erreur, si je fais une pause, je fais une pause en prenant un café, allant sur internet ou regardant un bout de série. Pas en passant l'aspi. La seule différence avec quelqu'un qui travaille "dehors" c'est que je gagne le temps de transport.

    Dans les inconvénients, tu peux aussi citer (pour les bourreaux de travail et les perfectionnistes), le fait que vu que le bureau c'est la maison, on part jamais du bureau, donc on déconnecte jamais vraiment du travail.
     
  3. Hoppípolla

    Hoppípolla
    Expand Collapse

    Malheureusement, ça ne suffit pas toujours, je dois souvent recadrer un peu mon entourage quand ils me sortent que, vu qu'il fait super beau ces jours-ci, je devrais sortir gambader dans les près.

    Sinon, je ne bosse jamais en pyjama, j'ai besoin du petit rituel douche-fringues-café pour me sentir d'attaque. Pas de souci de ce côté là, donc. Il m'arrive de procrastiner quand je redoute un projet (ennuyeux ou compliqué), mais une fois la machine lancée, tout va bien.

    Par contre, il est hyper dur de déconnecter… Il m'arrive souvent de bosser jusqu'à très tard - et d'avoir des horaires décalés du coup.
     
  4. Glouns

    Glouns
    Expand Collapse
    Cinéphile accomplie

    Je n'arriverais jamais à travailler de chez moi, mais comme je me lance dans l'enseignement, je vais de toutes façons devoir effectuer une partie de mon boulot à la maison, et je redoute déjà les crises de paresse. Je ne suis pas du tout du genre stressée donc je remets tout à la dernière minute.
     
  5. hitomiie

    hitomiie
    Expand Collapse
    Roule une pelle a la vie

    Très bien énoncé c'est exactement ça :)

    De mon côté j'ai trouvé la parade au mauvais côté: je loue un bureau dans un chouette atelier où d'autres indépendants y travaillent (graphistes, webdesigners, journalistes).

    Du coup, si la flemme est là : je reste chez moi. Si j'ai envie de manger tranquille, me préparer une chouette recette: je mange chez moi et vers les 14h je bouge à l'atelier. Si envie de bien bosser, de voir du monde: je vais à l'atelier. Etc.. juste trop bien !

    Je conseille à toutes/tous cette solution si rester seul(e) à la maison à longueur de journée vous saoule (et après plusieurs mois/année, ça tarde pas).
     
  6. Hoppípolla

    Hoppípolla
    Expand Collapse

    Y ale concept de coworking qui se développe aussi un peu partout. moins cher qu'un atelier souvent, et y a du monde pour sociabiliser ;)
     
  7. Emilie Laystary

    Emilie Laystary
    Expand Collapse
    Journaliste indépendante (VICE magazine, madmoiZelle, RTL, 90bpm, Slate, les Inrocks, Technikart)

    Sophie-Pierre Pernaut Viens travailler chez moi, nous ferons de mon studio parisien un autre pôle de la rédac, lequel sera non-soumis à la loi Évin puisque nous pourrons nous souffler de la fumée en pleine gueule [fumer clopes sur clopes en intérieur, un autre avantage du travail à domicile], et même le faire en pyjama (tu sais que je n'ai aucun problème avec ça).
     
  8. Sophie Riche

    Sophie Riche
    Expand Collapse
    Giddy goat
    Membre de l'équipe

    Et on mangerait du saucisson et du fromage et on boirait des bièèèères ? :boire:
     
  9. Symba

    Symba
    Expand Collapse
    Working Girl

    cela fait 13 ans (ah mince, quand même) que je travaille chez moi et cela me convient bien, d'autant que je suis parano, j'évite de me demander non-stop ce que pense untel ou (pire) unetelle...

    L'avantage aussi, c'est que j'ai un chien, que dis-je la prunelle de mes yeux (l'autre étant mon homme), ce qui serait difficile en travaillant toute la journée à l'extérieur, et il m'oblige aussi à me botter le cul par tous les temps pour sortir de chez moi 3 x par jour (oui parce que même si j'ai un jardin, Monsieur ne fait ses besoins que dehors)

    inconvénient quand même, c'est qu'on réceptionne les paquets, on ouvre pour tout réparateur, livreur et j'en passe, la famille passe n'importe quand (j'te dérange pas? ben maintenant que t'es là...)
     
  10. Wild Horses

    Wild Horses
    Expand Collapse
    Dingue de son mec

    Je suis en année sabbatique, je prépare mon concours chez moi depuis octobre et j'avoue que travailler chez soi c'est vraiment difficile! Des fois je me prépare bien, douche/habillé/voire maquillée, j'suis propre et bien réveillée, et ça motive énormement! Mais des fois je me traine en pyjama jusqu'à 14h et là c'est beaucoup plus compliqué de travailler... ><

    Je suis carrément d'accord avec le dernier point, comme beaucoup d'entre vous. J'ai l'impression que personne ne me prend au sérieux et que tout le monde se dit que je passe mes journées à glander sur internet. C'est vraiment énervant parfois!

    Je trouve le principe du coworking super! J'aimerais bien faire un truc comme ça, au milieu de graphiste, webdesigner, journaliste... ça doit faire de super contacts en plus d'être dans une vraie ambiance de travail tout en étant détendu. Mais en même temps quand tu commences t'as pas forcément beaucoup de moyens et louer un bureau en même temps que ton loyer c'est un vrai budget! J'ai fait quelques recherches et c'est toujours autour de 300&#8364; par mois :O Ou alors il y a aussi à la journée, plus flexible, si t'as pas envie d'y aller, t'y vas pas, t'as pas la culpabilité de payer pour rien (d'un côté ça motive aussi de te dire que tu payes pour ce bureau, ça motive à le rentabiliser!).
    Bon y a des métiers aussi ou tu bouges pas mal et tu passes pas ta journée dans une bureau donc bon...
     
  11. Heartless-Bitch

    Heartless-Bitch
    Expand Collapse
    Bof

    Je serais juste incapable de bosser chez moi. Je me laverais une fois par semaine, je fumerais 3 paquets de clopes par jour, je trouverais toujours une excuse/un truc important à faire pour éviter de bosser et je deviendrais énorme.

    MAIS, le réveil passerait à la poubelle, j'économiserais en essence et en bouffe du midi, plus personne ne viendrait me faire chier en me disant que le bruit que je fais avec mon stylo quand je réfléchi emmerde tout le monde, je serais plus obligée de vérifier que mes chaussettes sont bien de la même couleur et surtout, je pourrais mettre à fond de la musique ringarde et faire des petites chorés sans que personne me prenne pour une folle.

    Ok, je veux travailler chez moi !!
     
  12. Hypsoline

    Hypsoline
    Expand Collapse
    Pourquoi devrais-je regarder la télé ? Est-ce qu'elle me regarde, elle ?

    Haha, c'est exactement ce que je fais sur Twitter !
     
Chargement...