Trois mecs de séries télé loin des clichés !

Sujet dans 'Réactions aux articles' lancé par Mymy, le 25 octobre 2017.

  1. Mymy

    Mymy
    Expand Collapse
    Member of ze Rédac', membre actif des Croisé-e-s contre l'invocation de Pierre Desproges, et accessoirement beau foufouillon.
    Membre de l'équipe

    #1 Mymy, 25 octobre 2017
    Dernière édition: 26 octobre 2017
    cooki10458 a BigUpé ce message
  2. Eudette

    Eudette
    Expand Collapse

    Je suis tellement d'accord sur les persos évoqués ! Mais, après la vidéo, j'ai cherché d'autres personnages de série masculins non-stéréotypés et franchement... J'en ai pas trouvé beaucoup d'autres.

    J'ai pensé à la série Arrested Development (j'ai vu les premières saisons il y a quelques années) aussi, mais on reste quand même un peu dans le cliché :hesite:

    En tout cas très bonne vidéo !
     
  3. Miss Ninja

    Miss Ninja
    Expand Collapse
    I know my value

    Je crois que tous persos masculins de Brooklyn Nine Nine pourraient rentrer dans ta liste ! On pourrait aussi ajouter Ned de Pushing Daisies aussi, il est tellement choupi !
    Perso j'aimerai bien que tu parles des séries SF avec des femmes fortes mais pas que physiquement, mais ça a ptètre été déjà fait !
     
    Kounette, ben quoi ?, shigurette et 2 autres ont BigUpé ce message.
  4. Tegami

    Tegami
    Expand Collapse
    TOUT !!!

    Je plussoie pour Ben Wyatt, je connais pas (encore) les autres.

    Sinon j'aime bien Spencer Reed d'esprits criminels, il est dans le cliché du mec super intelligent (du côté agréable de la force par contre) mais il montre son affection, il pleure et il n'est pas moqué pour ça, il sait qu'il ne correspond pas au modèle de la virilitay et il le vit bien.

    J'aimais bien aussi le Dr Huang dans New York, unité spéciale. L'acteur BD Wong est aussi un des premiers à avoir fait son coming-out et son perso dans cette série est ouvertement homosexuel mais c'est son job qui est mis en avant, pas son orientation sexuelle, ni son origine ethnique et mine de rien pour l'époque c'était pas mal (en vrai c'est pas si vieux mais on avance tellement lentement que ça me paraît une éternité).
     
    Kounette et La Dame Grise ont BigUpé.
  5. Bleu pastel

    Bleu pastel
    Expand Collapse

    @Tegami Oui Spenceeeeeer !!!! :gnih:
    J'ajouterais qu'il fait aussi preuve de beaucoup de patience pour s'occuper de sa mère alzheimer
     
  6. Kaylie

    Kaylie
    Expand Collapse
    Tourne en rond avant d'aller dormir.

    J'ajoute à la sélection Randall de This is us ! Il est noir et adopté, c'est au centre de son intrigue, mais il n'est jamais réduit à ça, ça ne l'empêche pas d'être un excellent père de famille, très attentif aux autres. Il prend soin des autres (il ne les protège pas, il en prend soin, j'insiste sur la différence) au détriment de son propre bien-être, ce qui est totalement dévolu aux femmes en général. Il est aussi surdoué.
    Vous en connaissez beaucoup des Noirs surdoués dans la fiction ? Moi non plus.
    Et des surdoués qui sont à l'aise en société et intégrés plutôt que geeks et malheureux, vous en connaissez beaucoup dans la fiction ? Moi non plus.

    Sinon, dans la merveilleuse série Penny Dreadful, le docteur Frankenstein et Dorian Gray proposent des modèles masculins différents. Ils ne cassent pas autant les codes que ceux de la sélection ou que Randall, mais ça fait quand même plaisir (et même les mecs plus stéréotypés à première vue, comme Sir Murray ou Mr Chandler, sont très profonds, très bien construits, et ne se résument jamais à leur masculinité clichée. D'ailleurs, si on y réfléchit, le côté "fort" d'Ethan est tantôt façade et protection, tantôt malédiction, et le côté "mâle puissant" de Murray ne lui a apporté que du malheur. On n'est pas du tout dans une valorisation des clichés de la virilité, au contraire, et je trouve ça vraiment intéressant, même si on ne peut pas dire que "ça change").
     
    Kounette, Beanie, Astyana et 4 autres ont BigUpé ce message.
  7. Ütie

    Ütie
    Expand Collapse
    manger-dodo

    Mmhmm... dans Extras Ricky Gervais a un personnage qui questionne un peu les normes sociales (l'épisode où il doit jouer dans une pièce de théâtre écrite par un homosexuel je crois, et où son entourage le tanne etc. me fait penser à ça) et qui sort des clichés habituels... mais c'est pas un modèle pour autant ou un personnage super sympathique... Eh beh, c'pas facile (je dois pas regarder assez de séries, merde, si on m'avait dit ça un jour :o )
     
  8. Billie.A

    Billie.A
    Expand Collapse
    #Passionfromagefondu

    Au risque de jeter un pavé dans la mare...
    Je plussoie totalement le fait de parler de représentation dans les séries télés, parce que je pense que tout transit un peu par la si on veut enfin faire bouger les limites de notre societé patriarcale. Que vraiment en s'attaquant a ce probleme la on peut faire bouger les mentalités (ou non si on reste bien confort dans nos clichés hein).
    Mais du coup... La représentation masculine c'est pas vraiment celle qui manque d'espace ni de diversité pour le coup non :dunno: ?
    Surtout que dans les exemple cités on ne parle que de mec cis, et que 2 sur 3 sont blancs et hétéros, ben du coup meme si leur caracteres sont plus travaillés que la moyenne on reste quand meme pas mal dans le cliché pour le coup...:confused:
    Franchement je pense qu'a la télé (comme partout) les mecs blancs cis sont sur-représentés, et ont acces a un panel de roles beaucoup plus importants et dominants que des personnages féminins, des personnes trans' ou racisé.e.s par exemple. (qui sont eux, a contrario, bien trop souvent enfermés dans des clichés assez désolants :facepalm:)
    Du coup en termes de représentation, remettre les perso masculins comme ca sur le devant de la scene et donner une medaille aux scenaristes en disant "Owi plus de mecs! C'est ca dont on avait besoin :clap:" Ben je comprends pas l'interet...
     
    Gypsie Mérou et ThePoppins ont BigUpé.
  9. Polaire

    Polaire
    Expand Collapse
    Aaah, le temps de rentrée... Bon bah le retour aux bonnes tisanes dans le fauteuil, avec un gros pull et un livre / une série.

    @Billie.A Je pense que éviter les "les femmes doivent être comme ça" passe aussi par montrer des hommes qui ne sont pas dans le stéréotype de la virilité, non ?
    Parce que même si on trouve plus de sortes de personnages masculins que de personnages féminins, les leur répondent souvent à un stéréotype ou un autre aussi, qu'il soit positif ou négatif (immature, fort, ne pleure pas etc...)
    Si on continue à dire aux hommes "les hommes ne pleurent pas" par opposition sous entendue avec "les femmes pleurent" (je prend vraiment un exemple grossier), ben ils vont continuer à se dire "ce que fait ou est une femme est moins bien, vu que je ne dois pas le faire". Je m'embrouille peut être un peu dans mon exemple mais je pense que la diversification des personnages doit se faire de manière mixte pour être vraiment efficace.

    EDIT: Accessoirement, je suis quasi certaine que Mad a déjà abordé le sujet des représentations féminines plusieurs fois, donc aborder aussi celui des rôles masculins ne me parait pas génant
     
    zazouyeah, Kounette, Katemoth et 1 autre membre ont BigUpé ce message.
  10. Billie.A

    Billie.A
    Expand Collapse
    #Passionfromagefondu

    @Polaire
    Oui je suis tout a fait d'accord avec toi, la diversification doit se faire de maniere globale. Mais j'ai le sentiment qu'aujourd'hui il y a deja beaucoup de diversification masculine. :dunno:
    Et d'un autre cote, bien sur que les hommes (blanc, cis, heteros toujours) souffrent egalement de certains aspect de ces cliches, mais il ne faut pas oublier que ce sont surtout eux a qui cela beneficie le plus. :sweatdrop: D'ailleurs quand tu dis "ils vont continuer à se dire "ce que fait ou est une femme est moins bien, vu que je ne dois pas le faire"." En fait ce n'est pas juste eux qui continuent de se dire ca, c'est la societe entiere qui valide et integre ca. C'est aussi pour ca que les minorites et oppresse.e.s on plus tendance a s'excuser de "prendre de la place" dans la vie de tout les jours. Parce qu'on banalise le fait que le devant de la scene c'est pour ce type d'hommes la.
    Du coup meme s'il faut je pense voir evoluer leur roles dans les series, est-ce qu'on est oblige de les mettre sur le devant de la scene comme ca une fois de plus? :confused: Est-ce qu'on ne pourrait pas plutot/aussi parler au choix, des gens a qui nuisent ces cliches (parce qu'ils nuisent bien plus aux femmes qu'aux hommes au final (en restant dans une vision tres simple et binaire de la societe desolee si c'est maladroit :ninja: )), ou alors parler des autres cliches raciste, sexistes, homophobe, transophobe etc... a eviter et a remplacer dans les series?

    C'est plus une reflexion ouverte qu'autre chose mais voila, je trouve dommage que sur un mag' feministe, on remette les hommes en victimes et en premiere page quand on aborde le sujet de la representation, Oh combien vaste et interessant.
     
    ThePoppins a BigUpé ce message
  11. Mymy

    Mymy
    Expand Collapse
    Member of ze Rédac', membre actif des Croisé-e-s contre l'invocation de Pierre Desproges, et accessoirement beau foufouillon.
    Membre de l'équipe

    En fait, j'ai l'impression que quand je dis « 3 mecs de série qui changent », tu entends « ...car ce sont les hommes les plus discriminés dans notre société surtout les cis blancs hétéro, les meufs sont déjà super diversifiées plus la peine d'en parler » ! :cretin:

    La diversité des personnages masculins est un sujet très peu évoqué surtout en France donc j'avais envie de traiter de ce thème un peu original pour ma première vidéo, car il me passionne ! Ça ne veut pas dire que j'ignore les autres problématiques liées à la représentation :fleur: j'en parlerai probablement dans le futur d'ailleurs.

    Et oui deux de ces persos sont blancs et hétéros, je l'admets, mais pour moi la diversité passe aussi par de petites choses, comme la personnalité ou l'attitude. Par exemple Jessica Jones est à mes yeux un personnage féminin « qui change » même si elle est blanche et hétéro, ce n'est pas là que réside sa différence.
     
    Kounette, Polaire, ben quoi ? et 1 autre membre ont BigUpé ce message.
  12. Blakeney

    Blakeney
    Expand Collapse
    Cool cool cool

    Coyote dans Grace et Frankie, le frère de Piper dans Orange is the New Black.
    Jake dans Brooklyn Nine Nine, qui commence en étant l'archétype du "man-child" puis qui est développé en perso fier du succès pro de sa copine Amy. Tous les personnages de cette série en fait (Captain Holt <3)
     
    zazouyeah, Kaylie, shigurette et 1 autre membre ont BigUpé ce message.
Chargement...