Typologie des phrases sexistes que j'entends en soirée (et idées de répartie)

Sujet dans 'Réactions aux articles' lancé par Miquette, le 9 mai 2015.

  1. Miquette

    Miquette
    Expand Collapse
    La comtesse de la Miquetterie prend sa retraite ! La comtesse de la Miquetterie.

  2. Sew'

    Sew'
    Expand Collapse
    "Aboli bibelot d'inanité sonore." Comprenne qui pourra. ^_^

    Personnellement ce que j'entends régulièrement en soirée comme phrases à propos de filles ayant une sexualité épanouie et respectueuse est qu'elles sont des "putes", "salopes", "pièges à hommes", "incapables d'avoir une relation stable"... J'ai beau essayer de convaincre mon "auditoire" que ces filles-là sont respectueuses d'elles-mêmes, qu'il y a toujours consentement, qu'elles ne viendront jamais forcer un mec avec un bazooka ou autre, l'étiquette reviendra toujours. Difficile d'être une femme libérée assumant sa liberté sexuelle au XXIème siècle avec de tels commentaires...

    Sinon autre phrase sortie un jour devant moi "Les filles doivent être moins intelligente que ce qu'elles sont si elles veulent espérer sortir avec un homme." (Plus ou moins dit comme ça) Donc les hommes sont incapables d'assumer les femmes comme elles sont et les femmes n'ont pas le droit d'être pleinement elles-mêmes si elles veulent "trouver l'amour"? Cette phrase est dégradante pour les deux sexes...
     
    Etp, Belphegor82, LovelyLexy et 15 autres ont BigUpé ce message.
  3. Justine DSB

    Justine DSB
    Expand Collapse

    Une fois en soirée, un jeune homme m'a demandé : "hey, t'as de jolies jambes! Elles ouvrent à quelle heure?" j'ai trouvé ça très sexiste et pas drôle en plus. Attention la répartie que je lui ai mis dans la gueule:"Elles ouvrent pas aujourd'hui. C'est férié mec!"
     
    Etp, Carabimba29, eloylö et 15 autres ont BigUpé ce message.
  4. Magentalia

    Magentalia
    Expand Collapse
    Au fin fond de la bibliothèque de Poudlard.

    Et comment tu as fait pour ne pas gifler ces gens là ? :fleur:
    Non mais sérieusement, j'ai du mal à communiquer avec les gens racistes, sexistes, homophobes et toute la clique, parce que le pire c'est qu'ils CROIENT en ce qu'ils disent et... JE SAIS PAS, c'est tellement évident pour moi que ça me met hors de moi.
    Et je déteste aussi que ces mêmes personnes décrédibilisent ma parole sur ces sujets là, en mode "T'es une gamine donc t'en sais rien.", donc non seulement tu as tort, MAIS L'ÂGE NE VEUT RIEN DIIIIIIIIIIIIRE. :non:
     
    Etp, Ptitepousse, Castette et 10 autres ont BigUpé ce message.
  5. missdusud

    missdusud
    Expand Collapse
    Imagine all the people, Living life in peace...

    ça me rappelle qu'une fois (bon, c'était sur internet, mais ça vaut le détour) en discutant du système sociétal (qui pollue et détruit la terre pour nourrir à peine la moitié de la population mondiale avec de la viande) avec plusieurs mecs, l'un d'eux a dû penser que je n'étais pas apte à réfléchir là-dessus, car "les femmes n'y connaissent rien, mais elles parlent" et il a donc décidé d'imposer son idée, sa vision de la meilleure chose faire en me décrédibilisant au passage et terminant la conversation d'un "ah les femmes et leurs salades (dans tous les sens du terme)"
    parce que je disais que pour protéger la planète il fallait consommer moins de viande (et lui a résumé ça à "bouffer que de la salade") [HASHTAG]#intelligence[/HASHTAG] :clap: et Mr jesaistout affirmer haut et fort que je disais n'importe quoi et que l'élevage ne mettait absolument pas la planète en danger; à ce moment là, je me suis sentie toute petite, totalement insignifiante puisque visiblement mon sexe faisait que je n'avais pas le droit de penser au fonctionnement de notre monde; je me suis vraiment sentie comme une moins que rien et j'ai alors pensé que c'était probablement ce que les femmes d'il y a quelques années vivaient quotidiennement; ça m'a foutue un coup terrible pendant plusieurs jours (c'était la première fois qu'on me faisait sentir aussi ridiculement insignifiante), je n'arrêtais pas d'y penser; comment pouvait-il se permettre de me donner si peu d'importance ?
    comment pouvait-il croire que sa paire de cou*lles le rendait plus malin, plus réfléchis, plus clairvoyant que moi ?
    et surtout pourquoi avait-il entamer la discussion avec moi, si dès le départ, il se foutait de mon avis ? :sad:
    surtout que contrairement à ce qu'il laissait entendre, il y a des preuves que l'élevage pollue énormément pour pratiquement rien en produit fini; mais non du moment que j'étais une femme, je disais forcément des conneries et je devais laisser ça à "ceux qui s'y connaissent" A.K.A les bonshommes; il n'a même pas à un seul moment ne serait-ce que fait mine de m'écouter, il m'ignorait royalement...

    enfin bref, je suis rapidement passé à autre chose, mais quand même, je plains les prochaines qui vont tomber sur lui... :sweatdrop:
     
    #5 missdusud, 9 mai 2015
    Dernière édition: 15 mai 2015
    LovelyLexy, Castette, Boogie et 13 autres ont BigUpé ce message.
  6. Lerena

    Lerena
    Expand Collapse

    J'ai eu droit à un beau moment de gêne avec ma mère, devant un reportage télé. Reportage sur les sites de rencontres et les rencontres "mauvaises" qui peuvent avoir lieu. On a le témoignage d'une femme qui s'est fait avoir par une photo flatteuse et une conversation Internet agréable, qui a voulu réaliser un fantasme avec le mec en question.

    Elle arrive chez lui, ses yeux sont bandés sans qu'elle ne puisse le voir et elle réalise, après un petit moment, que l'homme dont elle réussit difficilement à voir la silhouette ne semble pas du tout avoir le corps d'athlète qu'il lui décrivait et qui était sur ses nombreuses photos.

    Elle lui demande s'il lui a menti, il dit "oui", la viole et lui révèle ensuite qu'il est un mec d'une soixantaine d'années. Réaction maternelle : "Ah ouais, mais elle est conne aussi... Et elle était juste venue pour la baise, quoi.".

    Moment de gêne. Je ne trouve pas quoi dire sans qu'elle me soupçonne d'avoir le même genre de fantasmes (ce qui est un peu le cas, mais c'est pas forcément le truc dont j'ai envie de parler à ma mère), donc je réplique un faible "Faut pas oublier que c'était elle la victime, c'est vrai que c'était naïf d'accepter un premier rencard chez lui (aparté : je pense m'inscrire prochainement sur des sites de rencontre et je ne prendrais le premier rendez-vous que dans un endroit public et bondé, histoire d'être un petit peu plus "safe"), mais voilà".

    Ce que j'entendais, derrière, c'était "elle l'a bien cherchée". Et je me demande vraiment si ma mère me resservirait ce même discours si jamais je me retrouvais dans pareille situation... Ca m'a étonnée d'elle parce qu'elle n'a pas de propos franchement sexistes, habituellement (à part un brin de slut-shaming).

    Sinon, comme je fais régulièrement des soirées jeux vidéo, on m'envoie parfois des "Tu gères pour une fille" ou ce genre de trucs. Bref, l'habituel...
     
    Etp, LovelyLexy, missdusud et 2 autres ont BigUpé ce message.
  7. Camman

    Camman
    Expand Collapse

    Entendu cette semaine "Je comprends pas que vos mecs vous laissent sortir" :confused::eh:
     
    clairebelgato, Etp, Skorpions et 14 autres ont BigUpé ce message.
  8. Mathiildeeee

    Mathiildeeee
    Expand Collapse
    « Une erreur reste une erreur, même partagée par une multitude d’imbéciles. » (Fanfiction)

    Un jour, au Ru, j'étais assise avec des amis d'une amie. Et ils discutaient d'une fille qui s'était fait violé (perso, je sais pas si c'est vrai, je me méfie des rumeurs, enfin bref) et il a rajouté "en même temps, vu comment elle s'habille ... Il y a que le train qui lui ait pas passé dessus" ! Woah, niveau ! J'ai donc demandé à voix haute si je pouvais lui jeter mon yaourt dans la gueule ! Et son pote l'a grondé ! "Il faut pas dire ça devant des filles !" Bah oui, t'as raison ! Parce que le penser tout seul, c'est vraiment plus intelligent ! BANDE D'ABRUTIS ! Hum, pardonnez mon énervement.
    Mais j'ai les mêmes débats avec ma meilleure amie (je l'aime vraiment beaucoup, c'est pas pour rien qu'elle est ma meilleure amie mais on est jamais d'accord sur rien, excepté le mariage homo et l'avortement. En même temps, je suis pas sûre que j'aurais accepté qu'elle soit contre. Passons.) et quand elle traîte des filles de salopes, je lui demande toujours : qui lui a donner le pouvoir suprême de juger quelqu'un ! Qui a dit qu'une femme avec plusieurs amants étaient une salope ? J'ai tendance à répondre "la religion" mais je suis pas sûre d'être réellement optimiste ! ^^
    Je ne sais pas trop quelle est la conclusion de ce texte. A part que quelques fois, quand je croise ces gens persuadés que l'homophobie, le racisme, le sexisme sont un avis, j'ai envie de pleurer.

    PS : la dernière phrase est tirée d'une citation de Guy Bedos : "Le racisme n'est pas une opinion, c'est un délit".
    PPS : j'ai tapé ma dernière phrase pour être sûre qu'elle était bien de Guy Bedos, et aux vues des réponses de Google : c'est fou le nombre de gens qui ne cite pas leurs sources ! :O
     
    LovelyLexy, littlesoutherly, Arianette et 5 autres ont BigUpé ce message.
  9. Telcontar

    Telcontar
    Expand Collapse
    Blessed are the cheesemakers.

    En lisant l'article et vos réactions, je me dis que j'ai de la chance... C'est vrai que j'évolue en soirée dans un milieu très restreint, avec des gens ouverts et féministes, même s'ils ne le savent pas tous. Oui, car y a quelques années, mes amis avaient du mal à comprendre que je me revendique féministe, et j'ai eu une magnifique réponse "Nan mais moi je ne suis pas féministe, je suis égalitariste. Parce que les féministes, elles veulent la suprématie."

    J'entends parfois des phrases du genre "Les femmes sont comme ci, les hommes sont comme ça" au milieu de la conversation, ce qui me hérisse toujours un peu... Il m'arrive d'entendre souvent cela de la part de gens d'une culture totalement différente de la mienne, ou d'une autre génération, et qui n'ont aucune notion de la construction des normes genrées, donc j'y vais doucement, pour ne pas m'imposer, pas les braquer. Je réagis souvent par un petit "Ah bon, tu penses?" pour pouvoir lancer la conversation sur des bases posées et saines, et qu'on puisse chacun exposer notre point de vue, et comprendre ce que l'autre pense et pourquoi. (Oui, je vis dans le monde des Bisounours, entourée de Bisounours.)

    Une phrase qui m'a bien marquée, c'était en automne dernier à un festival de cinéma, je sortais d'un très beau film sur un lycéen sud-coréen homosexuel qui a une vie bien difficile car c'est un lycéen sud-coréen homosexuel. Le gars qui m'accompagnait à la séance, une très vague connaissance, n'avait pas aimé le film, qu'il avait trouvé ennuyeux. Soit. Mais quand je lui dis que je l'ai beaucoup aimé, il me sort "C'est bien un film de gonzesses! Vous aimez bien voir des mecs pleurer." J'ai répondu que j'avais été touché par le personnage, son parcours, que je ne savais pas ce qu'était un "film de gonzesse". J'aurais bien aimé lui répondre que ça se voyait qu'il n'avait jamais fait son coming-out au lycée, et qu'il n'avait aucune empathie, mais comme je ne voulais pas m'énerver, je l'ai fermée.
     
    Etp, LovelyLexy, Miquette et 2 autres ont BigUpé ce message.
  10. Williie

    Williie
    Expand Collapse
    Made in Ireland, the country of Clover and sheep <3

    Je passe sur les commentaires sexistes qui le sont j'ai rien à redire là-dessus ça m'aurait cassée les cacahuètes aussi !! Uu'
    Par contre sur le débat élevage vs Culture, oui l'élevage pollue mais les cultures aussi. Même quand t'achète du bio, suivant d'où il provient, malgré la réduction d'intrants (pesticides, herbicides et j'en passe) et autres traitements, la législation autorise des apports. Modérés certes mais il y en a quand même.
    Après c'est une boucle. Si tu veux avoir des cultures pérennes qui respectent l'environnement, c'est bête à dire, mais tu as besoin de l'élevage qui produit de la viande, du lait, etc, mais aussi du fumier. Et on appel pas le fumier "l'or noir" pour rien, la terre en a besoin dans son processus d'humification. (Je ne parle pas ici d'élevage industriel qui pour moi est une aberration).
    Si tu veux quelque chose de plus détaillé et de plus concret je ne peux que te conseiller de regarder le très bon documentaire "solutions locales pour désordre global"
    C'est la façon dont on cultive et on élève nos animaux qui sont mauvaises. Mais à mon sens vouloir supprimer toute forme d'élevage c'est aussi une erreur. Il faut un équilibre et notre société est loin de l'avoir trouvé uu'
     
    Etp, sinae, MinetteA et 6 autres ont BigUpé ce message.
  11. Cy.

    Cy.
    Expand Collapse
    JAIME LE VANDAME

    Comme bon nombre d'entre vous, depuis que j'ai pris la petite pilule du féminisme, j'appréhende certaines soirées.
    Tu sais, quand tu sens que tu glisses irrémédiablement vers un débat passif-aggressif qui va prendre des heuuuures, ou cette agréable soirée d'été devient UN ENFER de questions posés avec un air narquois.

    Ce contenu n'est visible que par les membres validés. Rejoins-nous ou connecte-toi !
     
    Etp, LovelyLexy, Midnight Rain et 30 autres ont BigUpé ce message.
  12. Calypso13

    Calypso13
    Expand Collapse

    Déjà, à commencer par un point qui est essentiel: le féminisme ça ne concerne pas que les femmes. Oui, les homes sont féministes, ou peuvent l'être. Le féminisme c'est juste vouloir que les femmes aient les même droits que les hommes, en tout point, c'est juste vouloir une égalité homme-femme tout simplement. Ca c'est primordial, parce que beaucoup d'hommes sont féministes mais ne le savent même pas! Mon père est féministe, une grande partie de mes amis également.
     
    Etp, Belphegor82, Alixxsss et 3 autres ont BigUpé ce message.
Chargement...