Un semestre à l'étranger.

Sujet dans 'Etudes, stage, emplois - Le Monde de l'entreprise' lancé par Thihaly, le 7 novembre 2014.

  1. Thihaly

    Thihaly
    Expand Collapse
    Petite ourse polaire

    Coucou, je ne trouve ce sujet nulle part, mais faut dire que je galère avec le nouveau "design" du forum :rolleyes: . Donc je m'excuse par avance si jamais je demande des infos qui ont déjà été données.

    J'en appelle donc à toutes celles qui sont parties aux USA (ou simplement à l'étranger, hors Europe) avec leur université pendant un semestre. Je suis complètement perdue, et le bureau qui s'occupe de ça est toujours fermé quand j'y vais.
    J'aurais aimé partir pour mon semestre 6 à l'étranger, mais je me demandais comment ça se passait pour les partiels. Si on les passe en France ou là-bas, si ce sont les mêmes matières qu'en France ou si ce sont les matières qu'on étudie là-bas, comment on fait pour choisir ses matières, pour trouver l'équivalent, tout ça... Parce qu'en fonction de ça, il faudra peut-être que je choisisse de partir durant un autre semestre, et je voudrais m'y prendre tôt.
    Sinon, je suis bien sûre intéressée par tous vos témoignages d'études à l'étranger :puppyeyes: .

    Merci :jv:
     
  2. Calipo

    Calipo
    Expand Collapse

    Salut,

    Je ne suis pas partie aux USA, mais au Canada, pendant une année scolaire complète.

    Dans ma fac française, on a dû présenter la liste des matières qui nous intéressaient car elles devaient être validées. Je ne sais pas si c'est comme ça dans ta fac, mais dans la mienne ils sélectionnent les élèves sur dossier et entretien de motivation, et ils nous font bien comprendre qu'on a intérêt à bosser sur place, et ce dans des matières qui concernent véritablement notre cursus. Comme il y a beaucoup de choix, ils ne voulaient pas qu'on s'éparpille trop.

    Les matières n'étaient pas les mêmes que chez nous, mais comme je suis partie en fac de droit, c'est normal vu qu'on a pas le même système législatif.

    Pour les partiels de Noël et de mai, je les ai évidemment passé là-bas, et j'ai eu exactement les mêmes examens que les étudiants canadiens, on avait pas le droit de recevoir de traitement de faveur à cause de la langue. Peut-être que dans ton domaine d'étude c'est différent, mais pour nous les partiels c'était une ou deux matière en examen écrit, et pour les autres on devait écrire un espèce de mini-mémoire par matière (entre 30 et 50 pages) sur un sujet défini au cours du semestre (et validé par le professeur), assorti d'une présentation orale de 30 minutes (avec powerpoint) suivi d'une demi-heure de questions avec le professeur et la classe en fin de semestre.

    Honnêtement c'était dur, j'ai manqué mourir de trouille avant chaque présentation (et j'ai campé à la bibli pendant des jours pour écrire les mémoires), mais je regrette pas. Faut pas se mentir, c'est difficile, les facs anglo-saxonne demandent beaucoup de travail perso tout au long du semestre (tu peux pas simplement te pointer les mains dans les poches avec ton ordi sous le bras pour prendre des notes comme en France!), mais au final je parle, écrit et lit anglais couramment (je ne dis jamais bilingue parce que ça n'est pas ma langue maternelle), et surtout j'ai appris énormément (ça m'a bien aidé pour écrire mon mémoire de fin d'étude en France par exemple).

    Faut faire attention parce dans certains endroits ils ont durcit les conditions d'équivalence des notes, et de très bonnes notes aux USA et au Canada sont traduites par des notes franchement moyennes en France (genre B+ traduit en un 11...). Dans notre groupe d'étudiants français (venant de facs et domaines différents) il y en a un certain nombre qui ont redoublé au retour parce qu'il n'avaient pas eu des notes assez satisfaisantes. Donc faut pas se relâcher et travailler tout du long, parce qu'une semaine de bachotage intensif à la fin ne suffira probablement pas, et il n'est plus garanti d'avoir son semestre ou son année à tout les coups (en tout cas chez nous c'est comme ça que ça se passe, mais je sais qu'il y a d'autres facs où ils sont beaucoup moins regardants).
    Normalement c'est ta fac qui s'occupe de faire traduire ton relevé de note et/ou diplôme.

    Voilà, c'est tout, j'espère que je ne t'ai pas trop fait flipper ;)
     
  3. Thihaly

    Thihaly
    Expand Collapse
    Petite ourse polaire

    Un tout petit peu, l'histoire des mémoires et des oraux surtout... ahaha.
    Merci ça m'aide à comprendre un peu mieux. Je suis en fac d'anglais, mais je sais pas vraiment comment marchent les cursus là-bas, si il y a des filières ou alors simplement plein de matières dans lesquelles on pioche, etc ; s'il faut trouver l'équivalent, ou si on peut prendre un peu tout ce qui a un rapport (par exemple j'ai vu que beaucoup d'universités là-bas avaient des cours de culture amérindienne, c'est un truc qui me passionne, mais en France le cours qui l'évoque s'appelle Civilisation des USA, ça balaie tout le territoire et ça reste vague)... Enfin bref, j'imagine que tu sais pas trop, ça doit être différent pour chaque filière :)
    Et sinon, tu penses qu'il vaut mieux partir un semestre où on passerait peu de matières en France, où celui où on en passe le plus (dans ma fac le 2ème semestre on passe 2 voire 3 fois plus de matières qu'au 1er) ? Au niveau des examens, c'est plus facile en France alors d'après toi ? Je ne sais pas si ma question est bien claire....
     
  4. Calipo

    Calipo
    Expand Collapse


    Pour le nombre de matières, je ne peux te répondre que ce qui s'est passé dans mon cas, donc encore une fois, je ne sais pas si ça sera pareil pour toi.

    Dans la fac de droit canadienne où je suis allée, on avait entre 3 et 5 cours par semestre. ça paraît peu, mais il y a beaucoup de travail personnel et surtout, le système est conçu pour que les étudiants puissent travailler à côté (j'ai moi-même trouvé un emploi sur le campus par exemple). On ne pouvait pas en prendre moins que 3, et pour les étudiants étrangers, on nous a dit que 4 ça suffisait largement. Les examens type mini-mémoire nous prennent quand même beaucoup plus de temps que pour les élèves normaux, de même que les lectures obligatoires à faire pour chaque cours (perso on pouvait arriver facilement à 150-200 pages à lire rien que pour les cours de la semaine). Après j'étais en droit, donc c'est assez particulier.

    Quand à la difficultés des exams... impossible à dire. Pour moi les exams au Canada et les exams en France c'était le jour et la nuit. La fac de droit là-bas et celle d'ici n'ont absolument rien en commun, donc je ne pourrais pas dire que c'était plus difficile d'un côté ou de l'autre, c'est juste différent.

    Le nombre de matières en France et le nombre de matières au Canada n'était pas connecté. Je ne suis donc pas sûre que tu doives avoir exactement le même nombre de matière que les étudiants en France. Le diplôme que j'ai eu à la fin de mon année s'est basé sur les matières passées là-bas, et je n'ai pas été pénalisée parce que j'avais eu "moins" de matières.

    Et puis tu dois aussi vérifier si les matières qui te plaisent seront enseignées pendant les deux semestres, ce qui n'est pas garanti. Tu dois aussi regarder si elles sont accessibles à tous les niveaux (certaines des matières dans ma fac canadienne étaient réservées aux étudiants de premières année, donc interdites aux étudiants en échange). Il faut peut-être aussi faire attention au nombre de places disponibles. Pour nous, les cours ne devaient pas dépasser une trentaine d'élèves, donc si on ne se dépêchait pas de s'inscrire sur l'intranet, et ben on ne pouvait pas y assister.

    Normalement sur le site de la fac d'accueil tu devrais pouvoir trouver les informations. Si tu as déjà été acceptée tu devrais avoir un numéro d'étudiant qui devrais te permettre d'accéder à l'intranet et donc au listing et descriptif des cours.

    Pour le meilleur semestre, à toi de voire en fonction des matières disponibles, mais aussi en fonction de ce que tu veux faire à côté. Est-ce que tu comptes voyager un peu après le semestre, est-ce qu'à la fin de ton année d'échange tu va devoir t'inscrire rapidement dans des filières françaises qui demandent des tas de papiers et de dossiers pour le mois de juin, est-ce que tu ne te vois pas passer les fêtes de Noël sans ta famille, Est-ce que ta fac est basée au Nord (donc hiver avec neige et froid glacial), ou dans le sud des USA (tempéré hiver, horriblement chaud l'été).. c'est à toi de voire.

    Si j'étais toi, je n'hésiterais pas à faire le forcing du service d'échange de ta fac. C'est une expérience unique pour toi, donc ils devraient te donner toutes les infos nécessaires pour que ton choix soit le meilleur possible. Et si ils ne veulent pas te parler, au moins qu'ils te donnent les coordonnées des élèves partis cette année ou l'année précédente dans la même fac afin qu'ils te renseignent au mieux.
     
Chargement...