Une ancienne égérie Lego critique le marketing genré

Sujet dans 'Réactions aux articles' lancé par Lady Dylan, le 12 février 2014.

  1. Lady Dylan

    Lady Dylan
    Expand Collapse
    Hazel Tellington

  2. Pikwik

    Pikwik
    Expand Collapse
    "Je ne suis pas qu'un physique, j'ai aussi un cerveau."

    Joli article, joli retour de la part de cette petite fille!

    Pour rebondir sur le post précédent, il faut dire aussi que beaucoup de gens ne réfléchissent pas avant d'acheter ce type de jouets : "c'est une petite fille à qui je dois offrir un jouet, je vais au rayon fille".

    C'est rose, ça brûle la rétine mais c'est forcément ça qu'il lui faut et qui lui plaira. On fait la même chose pour les garçons mais là, il n'y a pas de retour négatif. On n'entendra pas ceux qui voudrait jouer à la poupée, parce que c'est "bizarre" et qu'aujourd'hui encore, beaucoup sont choqués d'entendre ça! Donc on n'entendra pas les garçons se plaindre de n'avoir droit qu'à des jouets de garçon... Tristesse.


    Et non, à mon humble avis, le marketing ne répond pas à la demande. Il la crée. De ce fait, il va créer les besoins chez le consommateur, via la publicité, et attirer une nouvelle clientèle qui en redemandera. C'est comme ça que ça a toujours marché et que ça continue.


    Je suis pour ma part contente d'avoir pu jouer aux Lego non genrés de l'époque, mais aussi aux Playmobil, aux petites voitures avec mon frère, à la poupée avec ma soeur. D'avoir eu la chance de grandir à la campagne et de préparer de la bouillasse pour les sangliers (à base de champignons, glands, boue et autres fleurs des champs... un vrai délice!), fait de la balançoire avec les voisin(e)s, des cabanes dans le jardin et dans la maison, descendu les escaliers sur un matelas, escaladé des arbres, découvert et raconté mille choses invraisemblables, d'avoir lu autant de livres magnifiques. J'ai joué avec le nécessaire du docteur et celui de la ménagère, la petite épicerie et l'établi, parce que tout ça était vendu pour les enfants, filles et garçons. Tout ça sans trop de télé (déjà trop genrée et pas qu'un peu... Pensez à Goldorak, Olive et Tom, Candie, princesse Sarah etc... oui. J'ai 30 ans. Et alors?) et sans console...

    Les enfants n'ont pas besoin de tout ce que vendent les magasins de jouets, ça me fatigue de lire tout ça : c'est surtout aux parents de faire attention et d'avoir l'intelligence de laisser grands ouverts les yeux et les oreilles de leurs enfants. Pour leur offrir un avenir où ils auront le choix d'être qui ils veulent être.


    Aujourd'hui je suis archéologue :boire:, et c'est un métier très féminin malgré la difficulté du travail, alors qu'on pense tous que c'est un métier de mec (bon, OK, on ne déborde pas de féminité mais bon...). Et je pense, à l'instar de Rachel Giordano, que mes activités ludiques de petite fille ont largement contribué à faire de moi qui je suis aujourd'hui. Et j'espère bien offrir ces mêmes opportunités à mes futurs enfants, quel que soit leur sexe.

    (:facepalm: Désolée de la longueur de ce post, je suis un peu fatiguée de tomber sur du "genre" partout depuis un mois...)
     
  3. bonbec

    bonbec
    Expand Collapse
    Crunch Crunch

    C'est exactement la question que je me pose en ce moment, au sujet du marketing genré! la poule ou l'oeuf?
    Pour vendre plus il faut trouver de nouveaux marchés là où il n'y en avait pas et comme tu le dis pour certains parents cette séparation garçons/filles devait plus ou moins se "justifier", les préjugés sexistes existaient avant le surdéveloppement du marketing du jouet.

    L'évolution de l'offre encourage encore plus cette demande genrée : personnellement mes parents ne se souviennent pas d'une séparation aussi stricte dans les rayons jouets quand j'étais enfant (donc il y a 15-20 ans en gros).
    Probablement cette stratégie de segmentation fondée sur le genre est malheureusement rentable pour les fabricants de jouets, s'ils se sont engouffrés dedans (il faudrait que je voie les chiffres un de ces 4).


    Ce contenu n'est visible que par les membres validés. Rejoins-nous ou connecte-toi !


    Je crains qu'on en voie encore longtemps dans les rayons de ces produits genrés. J'aimerais faire lire Elena Belotti à certains, mes parents l'ont lu et grâce à cela j'ai pu jouer aux legos et aux polly pocket, et mon frère aux voitures et à la cuisinière.
     
  4. Kristeva

    Kristeva
    Expand Collapse

    Je suis allée récemment dans un magasin de jouets, et j'ai été effarée de découvrir la moitié du magasin bleue et noire, l'autre rose ! Les legos  et playmobils étant bien sûr dans le rayon bleu c'est-à-dire pour garçons !! Dans mes souvenirs ce n'était pas comme ça !!

    Par ailleurs je trouve qu'il n'y a pas que les jouets pour filles qui sont plus genrés. Par exemple je cherchais des legos "neutres" (persos classiques et briques toutes simples), il n'y en a quasiment plus. La plupart des boîtes sont des legos "franchisés" basés sur des films de combat/SF (qui représentent des combattants, monstres, véhicules de combat etc), et les legos plus axés "vie quotidienne" représentent des métiers techniques, mécanos, réparateurs, pompiers, aéroport, station d'essence... Bref que des trucs très "virils/machos"... Comme si les garçons ne pouvaient s'intéresser qu'à la guerre et aux bagnoles !!
    Bien sûr il en reste quelques uns plus "neutres" (maison etc) et dans certains métiers sont représentées des femmes ("la chimiste", "la scientifique" etc) mais c'est franchement pas la majorité...

    Il n'y a guère que Playmobil qui fasse encore de tout et sans genrer... Vive Playmobil !!

    Et sinon pour bosser en ce moment en pédopsy, je constate que les enfants se conforment énormément à ça. Si un jeu/vêtement/livre est clairement identifié comme étant destiné à un genre, les enfants de l'autre genre ne s'y risqueront pas, car c'est important pour eux de respecter les "règles sociales". Dans l'ensemble, ils ne sont pas encore assez mûrs pour prendre du recul vis-à-vis de ces normes.
    Par exemple, les petites filles que je vois n'imaginent pas demander des legos "classiques" à leurs parents, ça ne leur vient même pas à l'idée.
    Bref pour moi il ne suffit pas que les parents proposent tous les jeux à leurs enfants, le marketing genré ayant beaucoup de poids sur les enfants ceux-ci ne peuvent tout simplement pas "s'autoriser" certains jouets.

    Sinon effectivement certains parents doivent se dire "les poupées sont pour les filles, les voitures pour les garçons, c'est l'ordre des choses etc", mais la plupart ne se posent pas trop de questions, ils achètent par habitude, ou en fonction des intérêts et demandes de leurs enfants ("si je lui offre tel jeu qui est un jeu de garçon, elle n'en voudra pas"). Donc si les enfants se conforment au marketing... la boucle est bouclée...

    (J'espère que mon commentaire n'est pas trop brouillon!)
     
    #4 Kristeva, 12 février 2014
    Dernière édition: 12 février 2014
  5. clo_

    clo_
    Expand Collapse
    Etat larvaire

    Je suis allée au Lego Store de Lille (oui nous avons un Lego Store voyez-vous 8)).

    Certes, il y a une petite partie en entrant à gauche "Lego Friends" avec du rose etc. Mais tout le reste est unisexe, LOTR, Star Wars, Lego technic, et autres monuments internationaux.



    Les mômes dans la boutique allaient autant à droite qu'à gauche.
     
    yuyunaâ a BigUpé ce message
  6. Kristeva

    Kristeva
    Expand Collapse

    Bien sûr je parle d'UN magasin, pas de tous, et de mon ressenti...
    Perso je trouve que Star wars et le seigneur des anneaux ça reste assez genré... Des batailles, des armes (je parle des jouets hein, les films c'est pas que ça bien sûr), bref tout pour que les garçons expriment leur agressivité naturelle (lol) ! Et le packaging est bien genré quand même... Dans le genre neutre je pense plus à des scènes réalistes et de la vie quotidienne. Mais les filles aussi peuvent jouer à la guerre hein pas de souci !!
     
  7. bonbec

    bonbec
    Expand Collapse
    Crunch Crunch

    C'est sans doute HS mais ce qui est frappant au sujet du jeu que tient Rachel Giordano en 2014, c'est qu'il ne laisse aucune place à l'imaginaire de l'enfant. On lui a complètement prémâché l'histoire (une journaliste qui va faire une interview pour le plus beau gâteau du monde).
    Bon après ça n'empêchera pas les gamins de se faire leurs délires persos sur ce camion..

    Il y avait un dessin des Triplés qui m'avait marqué quand j'étais petite: un adulte offrait une poupée à deux petits garçons. 5 minutes après elle s'apercevait que les garçons jouaient avec les poupées certes... mais en faisant "vroumvroum" et en les frottant sur le parquet comme si c'était des petites voitures.

    Le message sous-jacent du dessin: "que voulez-vous ma bonne dame c'est ancré en eux, les garçons aiment les jeux de garçons, les filles aiment les jeux de filles"
    Alors après le madame figaro n'est pas un magazine des plus avant-gardistes me direz-vous :innocent:
     
  8. Lady Von Duck

    Lady Von Duck
    Expand Collapse
    Blame It On The Boogie

    Plus ça va plus je me dis que mon problème numéro 1 en tant que maman sera de préserver mes enfants de la pub :facepalm:
     
  9. Claudine_de_Lyon

    Claudine_de_Lyon
    Expand Collapse
    Bébé-entrepreneuz!

    Je me souviens d'un génialissime documentaire sur Arte, dans la série "Design". Il racontait toute l'histoire de Lego depuis les origines. Et effectivement leurs anciennes pubs n'étaient pas genrées.
    Et on y voit entre autres un des premiers spots TV (je ne me souviens plus de la date, mais c'est grosso modo dans les années 60) ou Lego est présenté comme un jeu pour toute la famille!
    L'autre aspect intéressant de l'histoire, c'est que Lego s'inscrit dans une longue lignée de jeux de construction et de cubes, qui sont apparus à la fin du XIXème siècle. Les pédagogues de l'époque recommandaient ces jouets pour le développement des enfants. Et les visuels présentés étaient nettement moins genrés, voire pas du tout.

    (D'ailleurs le "rose pour les filles, bleu pour les garçons" n'est absolument pas une tradition! C'est encore une invention du XXème siècle... Et quand on voit le rose et les "Lego Friends" n'ont été introduits que dans les années 90, c'est vraiment dérangeant... Du coup peut-on vraiment parler de "régression"?? Ou plutôt d'une évolution malsaine? :sick2:)
     
    #9 Claudine_de_Lyon, 13 février 2014
    Dernière édition: 13 février 2014
  10. clemessi

    clemessi
    Expand Collapse

    @Lady Von Duck   My thought precisely. D'ailleurs c'était si clair dans ma tête que  j'ai accouché de ma fille le 24,et résilié notre abonnement box le 29 (premier truc que j'ai fait en sortant de la maternité :) ;). Par ce que j'ai retourné le problème dans tous les sens, et je vois pas trop comment c'est possible d'éviter la pub aux gosses si tu les laisse regarder la télé vu comme il y en a de plus en plus: quand gamine y avait une page de pub dans l’émission en prime time, maintenant il y en a 3, je trouve ça incroyable...
    (d'aucun pourra me dire à raison qu'on peut garder la télé et ne pas laisser les gamins la regarder, mais honnêtement je suis pas sure que la pub fasse beaucoup de bien non plus à des adultes, donc quand on veut regarder un truc maintenant, c'est en catch up sur internet) 
     
Chargement...