Une pub Snickers inverse le harcèlement de rue… et se plante lamentablement

Sujet dans 'Réactions aux articles' lancé par Sarah Bocelli, le 27 mars 2014.

  1. Sarah Bocelli

    Sarah Bocelli
    Expand Collapse
    I had an amazing inner world before it was popular.

  2. Ewina

    Ewina
    Expand Collapse

    Je dois pas faire partie du public visé, parce que je ne comprends pas cette pub... Elle me semble longue et inutile. Et en plus je vois pas le lien avec Snickers (peut être parce que j'ai faim ?)

    Bref : ça ressemble fort à du harcèlement de rue si on considère ça comme des remarques malvenues, hors contexte voire désagréables pour les femmes qui passent (et qui n'ont rien demandé). En plus ça sent l'ironie...
    En plus c'est super sexiste, comme remarqué dans l'article : les gens qui travaillent dans le bâtiment seraient tous des beauf-machos ? Merci pour eux.
     
  3. Aalia

    Aalia
    Expand Collapse
    la vieille

    Sur les chantiers ne nous mentons pas, la proportion est quand même hyper HYPER élevée...

    (je parle que des chantiers et pas de l'ensemble du bâtiment)
     
  4. Denderah

    Denderah
    Expand Collapse
    Dragon à plumes

    Si on résume, avec ce spot, soit Snickers valide donc le harcèlement de rue, soit ils sont suicidaires.

    Rarement vu un tel cas d'auto-sabotage d'image de marque :facepalm:

    Si on concède à leur logique qui voudrait que les phrases dites dans la pub sont des compliments sympas (..), cela signifie que si ces mecs mangent une barre, ils n'auront plus faim, donc retourneront à leur comportement "normal", à savoir des remarques vraiment déplacées sur les passantes.

    Donc finalement, mieux vaut qu'ils ne mangent plus jamais de Snickers.

    Sérieusement, comment ont-ils pu produire un spot qui mène à une conclusion aussi désastreuse pour leur marque ?? :confused:
     
  5. -Laurita-

    -Laurita-
    Expand Collapse

    @Sarah Bocelli, je pense que tu as mal interprété le message de fin de la pub.
    A mon avis, "You're not you when you're hungry" n'est pas à prendre littéralement (ils ont faim = ils ne sont pas dans leur état normal = ils sont égalitaires alors que l'état normal des ouvriers, c'est d'être des gros beaufs), mais plutôt à traduire dans le sens "vous n'êtes pas vous-même quand vous êtes en chien". To be hungry, ça s'utilise aussi pour signifier qu'on a très envie de bayser. (aucune madmoizelle ne dit jamais "j'ai la dalle" après une trop longue période de célibat?)
    Dans ce sens, les ouvriers sont (selon l'ami Snickers) véritablement eux-mêmes (à savoir de braves hommes acquis à la cause féministe) lorsqu'ils ne sont pas en chien (traduit en anglais par "hungry" qui a ce double sens), soit quand ils ont mangé un Snickers.
    Donc en gros, les hommes, en vrai, sont féministes, sauf quand ils ont faim (de snickers ou de femmes). Là ils sont agressifs et sexistes.

    Ça rend la pub bien moins pire, même si je n'aurais pas aimé être à la place de ces femmes qui se font hurler que je mérite le respect. En même temps, à chaque fois que je vois des pubs qui prennent des passants comme cobayes, je prie pour que ça ne m'arrive jamais, donc ça n'a pas uniquement à voir avec le message de la pub, que je trouve globalement plutôt louable.
     
  6. Sarah Bocelli

    Sarah Bocelli
    Expand Collapse
    I had an amazing inner world before it was popular.

    Je pense effectivement que les deux traductions fonctionnent, et que Snickers a voulu faire un jeu de mot entre manger (un snickers, obviously) et "avoir la dalle", comme tu dis. Sauf que je ne vois pas trop en quoi ça arrange le message... :/
     
  7. -Laurita-

    -Laurita-
    Expand Collapse

    Ben pour moi, dans un sens ça signifie "les ouvriers sont des gros beaufs, mais la faim les détourne de leur état normal et ils deviennent féministes (ce qui ne leur est pas naturel)", dans l'autre c'est le contraire: "les ouvriers sont des mecs gentils en vrai, mais quand ils ont faim, ils ne sont plus eux-mêmes et deviennent d'ignobles beaufs". D'où la solution de la marque: éradiquer le machisme par la distribution massive de Snickers (puisque dans cette logique, il n'y a que les affamés qui sont machistes).
     
  8. Denderah

    Denderah
    Expand Collapse
    Dragon à plumes

    Vu comme ça, ça semblerait plus logique en effet. :hesite:

    Mais ça prouve aussi que leur message manque de clarté. Il n'aurait pourtant suffit que d'un gros plan sur les gars en train de manger un snickers en début de spot... (à moins que je ne l'ai loupé ?)
     
  9. Sarah Bocelli

    Sarah Bocelli
    Expand Collapse
    I had an amazing inner world before it was popular.

    Mmh, d'accord, d'accord... sauf qu'en l'occurrence, que ce soit la faim normale ou la faim sexuelle, ça ne change rien puisque l'idée de l'assouvir avec snickers - de plus, l'idée serait qu'ils sont "gentils" parce qu'ils ont faim.
     
  10. Zgu

    Zgu
    Expand Collapse

    Non pas au début, à la fin plutôt... Enfin d'après ce que j'ai compris. Un Snickers = mec rassasié = aimable, contrôlant ses pulsions de "compliments" balancés aux femmes.
    Ça me le fait aussi; là par exemple il est 13h37 j'ai pas encore mangé et je commence à bien avoir la dalle alors je me retiens de sortir parce que si je croise un mec je risque de le siffler, c'est sûr.
     
  11. DestyNova_

    DestyNova_
    Expand Collapse
    Monde de Merde.

    Ok donc le message est pas super clair mais quand il est clair c'est pas pire en fait. Puisqu'on revient sur les bons vieux stéréotypes des mecs qui ont des "pulsions" incontrôlables, avec le double sens "d'avoir la dalle" c'est presque plus glauque en fait.
    Non mais en fait c'est mieux quand les commerciaux n'essaient rien en fait. Chut. Taisez vous.
     
  12. Ilya June

    Ilya June
    Expand Collapse
    _patience_

    Leur message n'est pas clair, c'est certain! Mais je pense même que c'est fait exprès, ya plein d'interprétations possibles et, du coup, ça fait parler de la pub...

    (@Sarah Bocelli ton dernier paragraphe est très bien envoyé! J'adore:fouet:)
     
Chargement...