Vos échanges linguistiques

Sujet dans 'Voyages & Villes du Monde' lancé par Jade., le 6 septembre 2007.

  1. Jade.

    Jade.
    Expand Collapse
    Noir c'est noir

    Venez raconter vos souvenirs d'échanges linguistiques, bons ou mauvais, vos anecdotes, vos impressions,...
    Quels étaient vos rapports avec votre correspondant? Comment s'est déroulé votre séjour dans la famille d'accueil, comment votre correspondant s'est il/elle adapté à votre environnement...???

    Je me lance: j'ai déjà participé à un échange linguistique avec un lycée américain et ce fut une experience... pour le moins hors du commun.
    Mes relations avec ma corres se limitaient à se dire bonjour le matin (et encore), on n'avait absolument rien à voir, elle ne parlait pas un mot de français, et d'ailleurs ça ne semblait pas trop l'interesser, elle n'a fait aucun effort pour venir vers moi et elle a eu le culot de dire à sa prof de français que je ne lui parlais pas...Finalement, j'ai beaucoup plus échangé avec ses parents, ses ami(e)s et...son chat...:rolleyes:
    Hormis cet aspect, j'ai découvert un pays, une culture très differente de la mienne, c'est un voyage qui m'a permis de dépasser certains clichés, mais aussi d'en verifier d'autres...
    J'ai fait et vu des trucs assez extraordinaires pour moi, petite française: New York, Harvard, j'ai visité un lycée américain qui semblait sorti de Lizzie McGuire, j'ai assisté à un concert de rock protestant, j'ai fêté Halloween dans un quartier qui ressemblait à s'y meprendre à celui de Wisteria Lane,...
    C'est vraiment une experience que je ne regrette pas, et j'en garde un souvenir que mes mauvaises relations avec Caitlin n'ont pas réussi à entacher.

    En ce qui concerne son sejour en France, je ne sais pas trop ce qu'elle en aura retenu.
    Les seules choses qui l'interessaient c'était les boites, les garçons, et le shopping.
    En sortant du train elle s'est jetée à mon cou (petite fauxcul), mais par la suite, elle ne s'est pas révélée plus communicative qu'avant. En fait, ma famille n'était là que pour l'heberger et ne semblait pas l'interesser outre mesure. Bon, elle s'est quand même tenue correctement, comparé à d'autres américaines qui refusaient de finir leur assiette si elle contenait autre chose que du jambon purée, et qui draguaient le père de famille...:rolleyes:
    Je n'ai pas gardé contact avec elle. Elle a oublié sa veste chez moi et ne l'a même pas réclamé :eek:

    A vous...! :d
     
  2. endza

    endza
    Expand Collapse
    Force du Mal

    C'est cool, dans l'histoire t'a gagné une veste :P
    Mais bon c'est dommage de tomber sur une correspondante "blasée", alors que l'expérience pourrait être si enrichissante ! Enfin, au moins toi tu as su profiter de ton voyage !

    Sinon moi j'ai pas fait d'échange réellement, je suis juste allée dans une famille de la banlieue de Londres en 5eme, c'était assez glauque, les gamins dormaient par terre, la maison envahie par les fourmis... et la mère célibataire ramenait un mec différent tous les soirs... :confused:
     
  3. Jade.

    Jade.
    Expand Collapse
    Noir c'est noir

    Endza>>>Sauf que pour une américaine , elle était quand même très menue, donc je rentre même pas dans sa veste! ;)
    J'ai entendu dire qu'en Angleterre, il arrivait que certaines familles soient payées pour recevoir des étudiants étrangers, à partir de là, faut pas trop s'attendre à ce qu'ils mettent les petits plats dans les grands... :confused:
    Tu n'as pas demandé à changer de famille en Angleterre?

    lylie: s'il existe, je ne l'ai pas trouvé...
     
  4. endza

    endza
    Expand Collapse
    Force du Mal

    C'était juste pour une semaine, j'ai pas voulu faire d'histoires... Et pis j'étais quand même trop contente d'aller à Londres (1er séjour à l'étranger) !!!!
     
  5. Jade.

    Jade.
    Expand Collapse
    Noir c'est noir

    Oui, l'essentiel c'est que tu n'en sois pas restée à cette mauvaise impression et que tu ai aussi profité de ton séjour!:d
     
  6. Constanz

    Constanz
    Expand Collapse
    ?

    J'ai participé deux fois à un échange linguistique avec l'Allemagne, au collège.
    Normalement, on devait garder la même correspondante à chaque voyage, mais pour des problèmes divers, j'en ai eu quatre différentes.

    Pour ce qui est de l'accueil, ce n'était pas vraiment réussi. Disons que j'habite au fin fond de la campagne, donc une fois rentrée à la maison, on s'emmerdait sec. Ma première correspondante était limite dépressive et ne parlait jamais. Elle s'enfermait dans sa chambre et ne mangeait que ce qu'elle avait rapporté. La deuxième, on s'entendait mieux mais elle était plus âgée que moi et pas vraiment sur la même longueur d'onde.
    Je garde par contre un très bon souvenir de mes séjours en Allemagne, même si la première fois ma correspondante et sa famille ne s'occupaient absolument pas de moi. Le premier jour, j'ai mangé une pizza, et le reste de la semaine j'ai dû me contenter de croissants et de bretzel, puisque ma corres ne mangeait rien ou presque et ne voulait pas s'emmerder à me préparer quelque chose. Et quand on rentrait le soir, elle me laissait dans sa chambre et partait en me disant de ne pas bouger. La journée, c'était mieux, soit on assistait à des cours, soit on visitait la région. Le second séjour s'est bien mieux passé. J'était hébergée par son oncle et sa tante, car sa maison était trop petite. Ils étaient adorables, ils essayaient même de me préparer de la cuisine française pour que je ne soit pas dépaysée. Ma correspondante se démenait pour m'emmener aux quatre coins de la ville voir d'autres français, ou en invitait chez elle. Bref, ils étaient géniaux. Je suis d'ailleurs retournée chez eux deux ans plus tard. Nous sommes toujours en contact, et j'espère qu'elle pourra un jour venir me voir en France.
     
  7. Spleen

    Spleen
    Expand Collapse
    Trop de boulot

    Moi j'ai juste accueilli une américaine pendant une semaine. Donc, je n'ai pas découvert de pays, mais ça m'a quand même permis de faire connaissance avec elle et apprendre plein de choses sur sa façon de vivre. Ma corres' était très cool, très polie, on s'entendait super bien, on parlait beaucoup. Bon, en anglais uniquement, parce qu'elle ne savait presque rien en français et était un peu trop timide pour essayer, donc comme je me débrouillais en anglais, on communiquait comme ça.
    A part pour la nourriture ou elle était très, disons... méfiante vis-à-vis de ce qu'elle ne connaissait pas (la pauvre n'a presque rien mangé de la semaine!), elle était ouverte et voulait connaître tout ce qui faisait ma vie en France : la musique que j'écoutais, mon lycée, mes amis, mes soirées, ma ville, la région. En fait, ouais, à part la nourriture qui la bloquait complètement, tout était super, et j'en garde un super souvenir. Le voyage chez elle n'a pas pu se faire, mais c'est pas grave, parce qu'on a passé une super semaine toutes les deux!
     
  8. Delphine75

    Delphine75
    Expand Collapse
    Roule une pelle à la vie

    Je me souviens que quand j'étais en 6ème, ma soeur avait reçu une canadienne de 17 ans, qui venait de Toronto grâce à un échange organisé par le lycée. Elle s'appelait Jennyfer et elle était super gentille, l'embêtant c'est qu'elle était végétarienne alors un jour ma mère avait acheté un plat genre "ratatouille provençale" chez Picard et elle avait tellement aimé qu'elle avait demandé la recette à ma mère lol, mais comme c'était un truc acheté...:rolleyes:

    Je me souviens aussi que je lui avait fait des crèpes aux champignons et qu'elle avait adoré :d, j'étais fière car à l'époque j'étais petite.

    Et sinon on lui à fait visiter Paris, et on l'a amené à Disneyland, au resto chinois... Que des bons souvenirs!

    Et quelques jours après qu'elle soit rentrée à Toronto, c'était au tour de ma soeur de partir chez elle, et c'était super, sa famille l'a super bien accueillie et lui a dit que si on voulait passer quelques jours de vacances à Toronto on étaient les bienvenue.

    Ma soeur m'a raconté que les petits frères de Jennyfer arrosaient la pelouse le soir et que le lendemain matin ça leur faisait une patinoire, j'avoue que cette anecdote m'a toujours intrigué.

    Bref on est resté en contact quelques années et puis la distance à fait que nous ne nous sommes plus vraiment recontacté, mais je pense que si nous leur donnions des nouvelles, ils se souviendraient de nous et seraient ravis de revoir ma soeur :d
     
  9. Cory

    Cory
    Expand Collapse
    Femme sage.

    En classe de 4ème, on a eu des correspondants allemands (c'est d'ailleurs entre autre pour ça que j'ai fait allemand, parce que les années d'avant je les voyais dans la cour quand ils venaient à Paris, et of course ils étaient beaux :P ). Le problème, c'est que j'ai fait allemand en 2nde langue, et qu'en décembre au moment du voyage, je n'avais que quelques mois d'allemand derrière moi :o Donc en famille, c'était un peu catastrophique, je parlais anglais avec ma corres' mais pendant le repas c'était silence (aaah, les repas, du pain de mie dégueu, de la charcuterie dégueu, et des bâtonnets de poivron ou de concombre, TOUS les soirs :eek: ). Sinon, les visites étaient chouettes, on a vu de belles villes, des musées intéressants, c'est vraiment le rapport avec la famille qui m'a embêtée le plus. Puis au niveau scolaire, c'était chouette de voir comment ils fonctionnaient, j'ai bien aimé découvrir le train de vie différent du nôtre. (Et euh, mention spéciale au sol chauffant dans la salle de bain :cool: )
    En mai, les correspondants sont venus à Paris, chaque matin je disais au revoir à ma mère en lui disant que je n'en pouvais plus d'avoir ma corres' sur le dos :o Bref, la correspondance n'a pas duré bien longtemps en dehors de cette année d'échange.
     
  10. Eärane

    Eärane
    Expand Collapse
    Une margarita à la main

    J'ai du faire en tout 5 échanges linguistiques. Le premier, ça a été en Angleterre, et je ne me souviens plus de grand chose à part que ma coress' n'était pas très bavarde et que j'ai déclenché l'alarme de leur maison en pleine nuit :P
    Le deuxième, c'était la même année en Allemagne avec une chorale dont je faisais partie. La mère parlait très bien français, heureusement pour moi d'ailleurs qui ne parlait pas un mot d'allemand. J'étais dans la famille avec une autre française donc le contact n'a pas été très poussé avec la famille, on parlait essentiellement français, et en plus notre coress' est tombée malade, donc elle n'a pratiquement rien fait avec nous.?
    Après, j'ai fait une semaine dans une famille en Espagne, mais on ne faisait rien d'autre que manger, se laver, et dormir là-bas en fait. Il n'y a eu aucun échange, on n'avait que 2 ans d'espagnol derrière nous, et on ne savait pratiquement rien dire du tout.

    Les deux dernières ont été bien plus enrichissantes déjà parce que j'étais plus âgée, et que ça s'est vraiment bien passé. Deux années de suite, je suis partie dans le sud de l'Italie, à Matera, pour un échange linguistique avec un lycée italien de la ville. Déjà, les italiens sont très chaleureux et je suis tombée sur deux correspondantes vraiment sympathiques, qui essayaient de me faire sortir le plus possible, de voir les autres français dans la ville, qui faisaient des efforts pour parler français, qui me demandaient de les corriger etc. En plus de ça, le groupe avec lequel je suis partie était génial, et les visites superbes.
    Elles sont ensuite venues chez moi (celle de la première et de la deuxième année), elles ont été polies, elles parlaient en français et arrivaient à communiquer avec mes parents, elles mangeaient à peu près tout ce qu'on leur donnait.
    Non vraiment, c'était des expériences superbes.
     
  11. Silverchair

    Silverchair
    Expand Collapse
    En quête de motivation

    J'ai eu les voyages de classe comme tout le monde avec la nuit chez l'habitant (rémunéré) donc je ne le compte pas.
    J'ai eu une correspondante anglaise (de Bristol) quand j'avais 13/14 ans.. Elle est venue deux semaines chez moi et je suis allée deux semaines chez elle. Elle était complétement jetée du caisson cette fille, une hystérique.. elle marchait pieds nus dans la cour de mon collège en gueulant les quelques insultes françaises qu'elle connaissait, elle voulait embrasser tous les garçons. Bizarrement, quand je suis allée à Bristol, ça s'est mieux passé, on s'entendait mieux mais honnêtement, il n'y aurait pas eu cet échange, je n'aurais jamais cherché à la rencontrer :P
    Après je suis allée un mois dans une famille aux Etats-Unis à Gurnee, petite bourgade à côté de Chicago, j'avais 15 ans, ça s'est très bien passé, même si la guerre en Irak nous a causé quelques engueulades, je veux dire, c'était constructif, j'ai vraiment vu le mode de vie d'une famille typique américaine!
    Après, à 16 ans, je suis allée en stage linguistique à Plymouth au sud de l'Angleterre, un truc avec des cours le matin et du sport l'après midi. C'était marrant mais bon, encore, la famille était rémunérée, ça ressemblait plus à une colonie de vacances ou on fumait des joints en cachette qu'autre chose!
     
  12. Voodoo.

    Voodoo.
    Expand Collapse
    La vie est ailleurs

    J'ai été deux semaines en Russie et j'ai reçu deux correspondantes différentes.
    Il faisait -35 à Moscou, j'ai cru que j'allais perdre la moitié des mes membres, j'étais incapable d'avaler quoique ce soit tellement la nourriture était grasse et pleine de chou. J'ai perdu sept kilos, je suis revenue le teint verdâtre, et ma correspondante mentait comme une arracheuse de dents pour trouver des prétextes pour m'enfermer.
    Bref, l'horreur absolue, à part le matin que je passais en compagnie de mes camarades français, haha.
     
Chargement...