« Vous êtes un passionné, Mozart. »

Sujet dans 'Réactions aux articles' lancé par cassiopEe, le 10 novembre 2005.

  1. cassiopEe

    cassiopEe
    Expand Collapse
    rire jaune

    Ce sujet est dédié aux réactions à l'article « Vous êtes un passionné, Mozart. ».
    J'attends impatiemment ton opinion et tes réactions !
     
  2. AnonymousUser

    AnonymousUser
    Expand Collapse
    Guest

    Non, ça ne m'a jamais attirée en fait =/.
     
  3. lisa-loup

    lisa-loup
    Expand Collapse
    Cassoulet!

    non...je ne joue de rien...on m'a offert une guitare y'a deux ans (mon frère en est un passioné), et j'ai pas vraiment eu le temps de m'y mettre. pourtant j'aimerais savoir jouer. Mais bon, je verrais ça plus tard...
     
  4. Hurry

    Hurry
    Expand Collapse
    Joyeuse de vivre

    Moi aussi j'ai du endurer le solfège, j'ai même eu droit au cours de pré-solfège et de rytmique quand j'avais 5 ans. J'ai commencé le piano quand j'avais 6 ans. Et puis, à cause des auditions qui me pesaient, des changements de professeur et du manque de motivation à l'époque j'ai fini par arrêter. J'avais 13 ans je pense. Pourtant, j'adorais cet instrument et la satisfaction que j'éprouvais à en jouer était immense. Encore aujourd'hui, quand je traverse la maison et que je passe devant mon piano, j'éprouve un soupçon de frustration mélé au regret.
     
  5. fairy-tale

    fairy-tale
    Expand Collapse
    Complètement paumée

    J'ai fait du piano pendant 3ans. (6 à 9ans )
    J'aimais bien le piano, mais "apprendre", ça me saoulait.
    Quand j'ai déménagé, j'ai pas continué à prendre des cours, je ne voulais plus.
    aujourd'hui, je regrette un peu quand même ...
    Je me dis que j'aurai du continuer, et tout et tout.
    Mais bon, en ce moment j'ai vraiment pas le temps pour faire quelque chose en plus donc je ne reprendrais pas.
     
  6. Lousky

    Lousky
    Expand Collapse
    Blogueuse Québécoise

    Je joue du piano depuis 6 ans et j'adore ça! J'aime jouer de tout... autant des trucs populaires (Pierre Lapointe, Coldplay, etc...) que du Mozart ou du Bartok!

    Mais mon compositeur préféré restera toujours chopin...
     
  7. AnonymousUser

    AnonymousUser
    Expand Collapse
    Guest

    J'ai commencé le Solphège cette année et l'année prochaine,j'aurais mes premiers cours de piano.Cet instrument me fascine et j'ai hâte de commencer et de savoir en jouer.

    (l)
     
  8. super-euca

    super-euca
    Expand Collapse
    tête en l'air

    Formation classique pour moi aussi, mais en école de musique. Douze ans de hautbois pour l'instant, je suis toujours des cours, j'ai fini mon cursus de solfège il y a déjà cinq ans. En école de musique, le plus dur, c'est de trouver les bonnes occasions : contrairement au conservatoire, faut s'accrocher pour trouver des trucs intéressants à faire, il faut motiver ses profs pour faire une audition commune, etc. J'essaie de sortir le plus possible de ce cadre d'école de musique, de faire des stages d'orchestre, de travailler avec piano, de pousser pour que les choses se fassent.

    J'ai joué quatre ans dans un trio d'anches (basson clarinette hautbois), j'aimerai bien recommencer, à un niveau plus élevé. C'est jouer avec les autres qui est intéressant, la musique, c'est fait pour partager. En orchestre notamment, je joue dans deux harmonies, une dont je me passerai et l'autre où j'ai encore pas mal de choses à apprendre et partager, mais j'aimerai vraiment intégrer un symphonique.

    Répétitions, concerts, boulot personnel, bordel avec les anches, ça prend beaucoup de temps mais ça fait complètement partie de moi. L'exigence, le stress, les examens c'est gonflant, mais ça fait partie du jeu, et le jeu vaut la peine je crois.

    Le choix de l'instrument, je ne me souviens pas tellement bien, j'étais toute petite. Mes parents m'emmenaient à des concerts et puis à la fin d'un, j'ai décrété que je voulais faire du hautbois. Rétrospectivement, c'était quand même le choix d'un instrument peu connu réputé difficile, je suis très reconnaissante envers mes parents de ne pas avoir influencé mon choix.
     
  9. super-euca

    super-euca
    Expand Collapse
    tête en l'air

    Et puis, oui, ça fait déjà un bout de temps que j'ai commencé, j'ai toujours bossé et progressé et malgré tout, je crois que je commence seulement à vraiment jouer du hautbois.
     
  10. Cocktail Citron

    Cocktail Citron
    Expand Collapse
    Si tu savais!

    Mes tantes sont musiciennes toutes les trois, j'ai connu ma passion pour la musique très tôt, car ma mère étant tout le temps à l'hosto avec ma soeur, j'étais chez ma grand-mère tous les jours, où vivaient mes trois tantes musiciennes, et elles me montraient leurs instruments, m'apprennaient un peu à jouer... . J'avais 6 ans lorsque j'ai démarré le solfège, avec en même temps l'apprentissage du saxophone alto, que jouait une de mes tantes. Mais j'avais trop de mal avec ça : un saxo c'est très lourd, et très difficile à jouer, du moins à cet âge.
    J'ai donc stoppé durant quelques années, mais j'ai continué la flûte à bec.
    Puis à neuf ans, une de mes tantes, lors d'un stage, nous a joué de la guitare sèche, et ça a été le grand coup de foudre.
    Je ne parlais plus que de guitare, j'empruntais des guitares sèches pour jouer, etc. Si bien que pour mes dix ans, ma famille s'est cotisée pour m'offrir une guitare, une vraie de vraie.
    Mon plus beau cadeaux d'anniversaire sûrement.

    J'ai commencé les cours de guitare et repris le solfège (évidemment il a fallu tout recommencer) mais hélas je n'ai tenu que trois ans... me jette pas la pierre, avec le théâtre, le collège, et évidemment l'adolescence et les vannes des autres, j'ai cédé.:confused:

    Cela dit je continuais de jouer seule dans ma chambre, j'avais déjà pas mal de connaissances avec mes tantines musiciennes, et je pêchais des partitions ici et là, queje travaillais. Si des notes, clés, mesures m'étaient inconnues, j'appellais une de mes tantes lol.

    Malheureusement à 12 ans j'ai cassé le silet, j'ignore encore comment car je prenais grand soin de ma guitare, mais toujours est-il qu'il m'a fallu attendre près de trois ans avant d'avoirles moyens de le faire réparer. Eh oui, ça coûte très très cher ces petites bêtes!µ

    Evidemment, quatre mois après la réparation, je suis devenue sourde... . Mais c'est là que la guitare devient un instrument génial : grâce à sa grosse caisse de raisonnance qui est contre moi, je peux percevoir la musique grâce aux vibrations, et aux 5% d'audition qu'il me reste.
    Je me souviens de toutes les mélodies que j'ai entendue, et grâce à l'accordeur électrique, j'essaie de les reproduire. Et c'est là que le solfège m'a servi, car pour reproduire les mélodies, il faut à peu près connaître les notes sur lesquelles sont basées les sons, surtout quand on est sourd.
    Evidemment c'est pas facile, et je n'ai appris à jouer que 3 mélodies depuis ma surdité, mais je persévère et j'aime beaucoup ; mon exutoire principal est l'écriture, mais parfois la musique me manque tellement que, en jouer, sentir contre moi les airs que j'aimais, ça me fait vraiment du bien.

    Voilà, avec ce roman, j'espère avoir répondu à tes questions mdr.:)
     
  11. Para-kiss

    Para-kiss
    Expand Collapse
    Etat larvaire

    2 ans de piano/solfège. J'ai abbandonné, j'étais jeuuune, j'étais conneeeee. J'ai regretté aussi.
    Et puis cette année, j'ai commencé à jouer de la basse =) Pas vraiment passions, mais plus que loisir ^^ (malgré le fait que oui, je suis une vrai merde en musique)
     
Chargement...