Voyez-vous votre avenir sans enfant?

Sujet dans 'Blabla Général' lancé par StellaIVA, le 20 mai 2014.

  1. StellaIVA

    StellaIVA
    Expand Collapse
    Oh I'm not gonna kill ya, I'm just gonna hurt ya ... really ... really bad!

    Bonjour les Mad!!

    Je tiens à demander pardon avant tout si ce topic n'est pas à sa place.

    J'écris ici pour partager mon opinion/envie/choix.
    J'ai choisi de ne pas avoir d'enfant. Lorsque je formule ce choix, on me regarde avec les gros yeux, on me demande d'éclaircir cette idée et on me pose toujours les mêmes questions.
    Au final, je revis sans cesse la conversation ennuyeuse e sans issue. Selon le monde j'ai tort, je suis trop jeune pour me rendre compte (23 ans) et je suis un peu bête et étrange.
    Le truc étant que je ne me suis jamais vue avec des enfants. Je ne me suis jamais imaginée mariée, maman, avec une maison et un chien ou quoi que ce soit d'autre. Le truc aussi c'est que j'ai un tas de raisons que je trouve excellentes pour ne pas vouloir avoir de progéniture.
    La première étant que les gens font généralement des enfants parce que "bah c'est normal". Or, faire des enfants parce que c'est dans l'ordre des choses, je ne trouve absolument pas ca suffisant. En général je me dis que les gens qui pensent ça ne doivent pas aimer leurs enfants parce que ce sont des êtres exceptionnels à leur yeux mais juste parce que "c'est normal d'aimer ses enfants". Et encore!! Je parle là des gens qui aiment leur enfants, mais il ne faut surtout pas oublier que certains n'aiment même pas leur enfants. Eh oui c'est triste mais ca existe.
    Deuxièmement, le monde, les gens, me semblent de plus en plus égoïste. Je ne vais pas faire la fille parfaite en disant que moi je ne suis pas comme ça, biensur que je le suis, comme la plupart des gens. Ma question alors, comment peut-on faire passer la vie de quelqu'un d'autre, avant la notre lorsque l'on est égoïste? Ca me semble difficile ...
    Troisième chose; les gens sont de plus en plus ignorants, de moins en moins polis et bien élevés. Les enfants sont généralement le reflet de leurs parents.

    J'ai des tas d'autres raisons, mais j'ai déjà écrit un roman.

    Que pensez-vous de tout ca?
     
    PousseMoussue a BigUpé ce message
  2. Barya

    Barya
    Expand Collapse
    Who you jiving with that cosmik debris ?

    J'ai choisi de ne pas avoir d'enfants non plus.

    Ça fait très longtemps que je l'ai décidé d'ailleurs, quand j'avais genre 10 ans j'ai décidé que non, accoucher c'était trop douloureux et que je ne voulais pas vivre ça (véridique :lol: ).
    Après je me suis dit que de toute façon j'allais avoir une vie déjà trop bien remplie et qu'il y avait un million de choses que je voulais faire passer avant : mon boulot, mes animaux, ma vie de couple et de famille...
    Et puis enfin ma conscience écologique m'est tombée dessus et m'a fait comprendre qu'il n'y avait simplement pas de place pour un être humain supplémentaire sur cette planète.

    Aujourd'hui toutes les autres raisons se sont effacées au profit de la dernière. Pendant des années, j'ai détesté les enfants et leur contact (d'ailleurs je suis toujours très mal à l'aise en présence d'enfants, mais je me soigne), et je ne me voyais vraiment pas tomber enceinte.
    Maintenant je me rends bien compte que dans l'idée, oui, avoir des enfants, ça me plairait (merci les hormones qui parlent à ma place :lol: ).
    Et pour cette raison précise, j'espère me faire stériliser dès que je trouverai un médecin compréhensif qui ne me balancera pas à la tronche que je suis trop jeune. Parce que je ne serai vraiment pas en accord avec mes principes si je faisais des enfants maintenant, et parce que je m'en voudrai de laisser un monde dans cet état à mes enfants.

    Voilà pour moi :)

    PS : toutes mes excuses si mon message heurte des mères/futures mères, ce n'est vraiment pas le but mais je sais que ce genre de propos est souvent culpabilisant... C'est MA façon de voir les choses et elle n'engage que moi. Donner la vie ou non est un choix (quand c'en est réellement un) trop personnel pour que quiconque le remette en question.
     
    PousseMoussue a BigUpé ce message
  3. Corlynn

    Corlynn
    Expand Collapse
    A bouffé du clown

    Je me sens bien moins seule :)

    Je ne désire pas avoir d'enfants non plus. Bien que ce soit mon choix, j'ai toujours le droit à l'argument fatal : "Ce n'est pas du haut de tes 22 ans que tu peux avoir un avis sur la question. "

    Le fait est que je ne me vois vraiment pas avoir d'enfants.
    Déjà, quand j'imagine mon futur, ma carrière passe avant même l'idée d'avoir des enfants. Je ne peux pas faire autrement, je ne suis pas attirée par cette idée. Je ne suis pas certaine de réussir à gérer une vie de famille dans une société aussi incertaine. Faire un enfant est une bien belle idée mais il faut pouvoir suivre derrière.

    Peut-être que je changerais d'avis un jour ou peut-être pas.

    Voilà pour moi !
     
  4. CatLady

    CatLady
    Expand Collapse
    We are all stories in the end. Just make it a good one.

    Oh la vache je me croyais la seule à penser ça! J'en parlais tout à l'heure avec un collègue qui m'a dit : "T'as 22 ans tu connais rien de la vie et tu dis que tu veux pas d'enfant? Tu vas faire quoi de ta vie? Tu vas finir toute seule!"

    Whaou! Grosse claque dans ma gueule... Enfin c'était plutôt moi qui avais envie de lui en mettre une. On peut se réaliser autrement qu'en étant mère. C'est super un petit bébé dans les bras de sa maman, mais je ne me vois pas à sa place.

    Peut être qu'un jour je n'aurais plus le même discours, en tout cas c'est le mien un point c'est tout.
     
    PousseMoussue a BigUpé ce message
  5. Barya

    Barya
    Expand Collapse
    Who you jiving with that cosmik debris ?

    J'ai déjà eu droit à : "Ah tu veux pas d'enfants ? Bah suicide-toi alors !"
    C'était de l'humour (c'est drôle non ?) mais on ne m'avait jamais rien dit d'aussi violent. Me dire que parce que je n'avais pas l'intention d'utiliser mon utérus, ma vie ne valait pas la peine d'être vécue, c'était... Wow.

    Et comme vous, je suis jeune, je vais changer d'avis, et puis d'ailleurs c'est parce que je n'ai pas encore trouvé "le bon" que je pense ça (sympa pour mon mec...), et c'est parce que j'ai eu une enfance malheureuse aussi (mon père ne voulait pas d'enfants à la base, manque de bol il nous a eus :lol:).
     
    PousseMoussue a BigUpé ce message
  6. StellaIVA

    StellaIVA
    Expand Collapse
    Oh I'm not gonna kill ya, I'm just gonna hurt ya ... really ... really bad!

    Est ce que tu penses que ça a pu être un frein à ton envie de faire des enfants?

    Parce que mes parents n'auraient jamais dû avoir d'enfants; ils ne se sont jamais aimé, et ma plus grande sœur et moi sommes des accidents. Mon père nous a toujours claqué dans la gueule qu'on aurait pas dû exister.
    Pensez vous que ça puisse être déclencheur de ce refus?

    Et j'ai moi aussi vécu la violence des propos de chacuns "t'as qu'a te suicider", "tu finiras toute seule", "jamais personne voudra de toi". Les gens sont affreux, c'est presque insoutenable au quotidien.
     
  7. Barya

    Barya
    Expand Collapse
    Who you jiving with that cosmik debris ?

    Quelque part, c'est mon père qui m'a fait comprendre qu'on pouvait faire des enfants, et malgré ça, regretter d'avoir pris ce chemin-là (parce que mon père regrette, même s'il ne le dit pas clairement, y a des mots et des attitudes qui ne trompent pas).
    Donc oui, ça donne à réfléchir.
    J'ai aussi compris suite à certains évènements que la vie ne prend pas toujours la tournure qu'on souhaite, et que ouais, avoir des enfants dans une famille où on s'aime avec un chat, un chien et un jardin, c'est cool, n'empêche que ça peut aussi très mal tourner.

    N'empêche que. Cet éternel besoin de justifier les "anomalies" en cherchant dans leur passé une explication parce que FORCÉMENT y a un truc qui a déconné dans leur développement à un moment, ça a le don de me hérisser le poil (pour moi c'est du même niveau que dire "tu es gay parce que ta mère te faisait repasser tes slips quand tu étais petit").

    Oui comme tu dis les gens sont affreux...

    (ne pas citer)
     
    #7 Barya, 21 mai 2014
    Dernière édition: 21 mai 2014
  8. Aerlynn

    Aerlynn
    Expand Collapse
    Miss poulpe

    Je n'aime pas les enfants, je n'ai jamais eu de désir d'en avoir et quand je vois mes cousines qui en ont un deux, trois ou plus...ça ne m'enchante pas à l'idée d'en avoir aussi. qu'elles soient heureuses, tant mieux pour elles. Moi, je ne me vois pas a devoir refourger mes mioches à mère pour travailler ou devenir femme au foyer quand on en a trop.

    Je me rappelle de ces réunions de famille avec les " alors, tu as un copain? tu comptes avoir des enfants? si c'était une fille tu l’appellerais comment? et si c'est un garçon" sortaient des bouches des oncles/tantes/grands mères et généralement, je leur tirais une gueule de dégoût et leur disait que je n'en voulais pas et que ce n'était pas la peine de me reposer à chaque fois la même question, j'avais déjà pris ma décision. et toujours cet argument " booo tu es jeune, tu as encore le temps d'y penser" ou pas. alors pourquoi tu me poses ces questions c.ns! quel intérêt?

    Déjà, avec les copines de primaires et collège, elles étaient niaises, mais niaaaaises. C'est mignon quand on prend du recul, elles rêvaient de leur vie de maman. comme les pauvres japonaises endoctrinée dans leur idéale de mère au foyer. Sauf que moi, je restais silencieuse et attendait que l'on change de sujet.

     Ma mère était une nourrice, elle s'occupait de quatre mioches, quatre gamins qui m'ont bien confirmé que je n'avais aucun attachement avec ce genre d'être. entre les cris, les heures de repas, changer la couche, devoir supporter les pousses de dent, servir de bavoir.  Je préférais largement mes animaux de compagnie.

    En fait, j'ai toujours eu la sensation que si je prenais un jour ce chemin, je m’ennuierais et que je serais enfermée dans une vie où je n'y ai pas ma place, où je me sentirais triste, déprimé, juste un ventre qui font glousser les gens parce que c'est trop mignon, tu vas avoir un enfant ><". Je ne me vois pas éduquer un petit à devenir grand. Je ne me vois pas me lever à 3H du matin parce que le bébé a besoin de lait, je ne me vois pas torcher le cul de ce même être. J'admire malgré tout ces femmes qui ont des enfants, parce que je me dis que c'est un rôle difficile. un enfant, ça teste en continue, même quand tu es crevée à en mourir. un enfant ça évolue et pas forcément qu'en bien. on peut mettre au monde un être malade. On se doit de l'éduquer, de lui enseigner un minimum pour qu'il réussisse. et surtout, il ne faut jamais baisser mes bras pendant des années pour ne pas devenir un de ces parent mauvais élève.

    Donc non, je me considère comme childfree. Je le vis bien, je suis heureuse comme ça et je pense que je vivrais éternellement auprès des animaux. =)
     
  9. Iscambe

    Iscambe
    Expand Collapse
    Almostspring

    Il y a déjà ce topic qui parle du même sujet ^^.

    Sinon, pour ne pas être totalement HS, je suis enceinte de 4 mois, alors j'imagine que je vois mon avenir avec des enfants ? :yawn:
     
  10. Panties Party!

    Panties Party!
    Expand Collapse
    Joy to the jobs you don't want to do and may your dearest dreams forgive you.

    Le boulot le plus cool pour ne pas avoir d'enfants? Prof!:)
    Peu importe que je suis remplaçante parfois ou prof, je suis en contact avec des enfants, des ados, and Oh My! Oh my!:facepalm: Je ne me vois pas faire d'enfants. Non.
    Raison #1: le docteur m'a déjà averti qu'avec ma scoliose, si je fais un bébé, c'est repos dans le lit obligé! en gros, vaut mieux que je m'étouffe dans les oreillers avec la douleur... très peu pour moi.:fear:
    Raison #2: je ne sais pas si certains parent voient leur enfants comme je le vois: menteurs, toujours là à pousser mes limites, ceux qui foutent le bordel de plein gré!, etc.:slap:
    Note: Il y a des exceptions, mais trop peu nombreuses pour changer quoique ce soit.
    Raison #3: Ce monde il est trop pourri. Moi je rêve d'un monde harmonieux et de paix, mais on est loin du compte, avec la chasse à la rentabilité, la bouffe qui nous tue, l'écologie et j'en passe.:caca:
    Raison #4: la vie, c'est chiant, surtout maintenant et ça ne va pas s'arranger. T'y ajoute un enfant, et c'est la mort pendant au moins 20 ans, sacrifices sur le couple, sacrifices sur les rêves, etc.

    Conclusion: je ne veux pas d'enfants. Et j'ai aussi droit aux fameuses remarques comme quoi je suis trop jeune, et je leur réponds qu'ils ne pensent pas assez. Avec les hormones qui crient BÉBÉ, et ma volonté absolue de ne pas faire d'enfant c'est pas trop le top, mais j'ai le meilleur soutien qui soit: mon copain, il ne veut pas d'enfant non plus! :gnih:
     
    PousseMoussue a BigUpé ce message
  11. tintinnamputation

    tintinnamputation
    Expand Collapse
    Guest

    Personnellement, je me suis toujours vue avec des enfants, mais j'en ai absolument pas l'envie d'en avoir actuellement et je ne sais pas si cette envie viendra.

    Là où l'auteur du sujet a raison me concernant, c'est qu'a l'heure actuelle je les veux pour une raison totalement égoïste, je voudrais qu'il subsiste un "après moi" après ma mort, je voudrais que ma descendance puisse porter mon sang pour que je puisse en quelque sorte continuer à exister.

    C'est stupide et je l'accorde.

    D'un autre côté, j'ai peur qu'une fois vieille de me retrouver seule, ce qui arrivera d'une manière ou d'une autre de toutes façons.

    Mais dans les conneries que je peux raconter :flappie: j'ai quand même une part de bon sens qui me dit tout bas "Mais m*rde quoi, si tu ne veux pas d'enfant n'en fais pas ! T'as pas la seule à qui tu vas ruiner la vie, il faut penser à l'enfant aussi.".
    Dans la mesure où j'ai une profonde haine pour les gamins... XD

    Mais bon apparemment ça dépendrait de l'âge vu que ma mère était comme moi avant de changer complètement de point de vue.
     
  12. gab's

    gab's
    Expand Collapse

    Si je peux me permettre, ce n'est pas parce que tu fais des enfants, qu'ils seront la dans tes vieux jours.

    L'argument, "je fais des enfants, parce que je peux pas finir seule" n'est malheureusement qu'illusoire.
    Pour t'en rendre compte, il suffit d'aller dans des maisons de retraite et de voir le nombre de vieux qui ont été bazardés là, par leur gosses et qui payent mais ne viennent jamais les voir. (Après, je ne juge pas, on ne peut pas toujours accueillir ses parents chez soi quand ils ne peuvent plus vivre chez eux mais bon, de là, à les oublier ensuite.. bref)

    Et là, tu pourrais me dire, "ah mais non tout le monde n'est pas comme ça, certaines personnes s'occupent de leurs parents ou vont les voir"
    Et tu aurais raison mais en toute petite partie seulement car tu n'imagines pas à quel point, c'est courant cet "oubli" de ses propres parents. Ma soeur a fait beaucoup de stages dans des maisons de retraite, et c'est elle même qui m'a raconté combien souffraient les personnes qui se sentent seules là bas.
     
Chargement...