Je ne peux que parler de mon expérience personnelle, mais les moments dans lesquels j'ai le plus "grandi" sont mes ruptures. On en apprend à ce moment-là beaucoup sur nous-mêmes.

Je pense que beaucoup de personnes ne sont pas prêtes à vivre leur relation de couple de façon épanouie et équilibrée, mais comment apprendre, si ce n'est par l'erreur?

Cela dit, on devrait combattre ce stéréotype qui dit qu'on serait tellement plus heureux à travers le couple que célibataire!

Une des clés pour être heureux en couple, c'est la capacité à être heureux seul. Ne pas avoir besoin d'être en couple, ne pas avoir besoin d'un autre pour nous rassurer, nous protéger, nous encourager, nous aimer... et pour cela je crois qu'il est important de comprendre ce qu'est l'indépendance émotionnelle et l'atteindre.

Une fois l'indépendance émotionnelle atteinte, il a été tellement plus évident pour moi de m'aimer, d'être heureuse seule, de m'accepter pleinement, et cela a beaucoup facilité mes relations, quelque soit cette relation: avec mes collègues, au sein de ma famille, avec mes amis. J'ai embrassé mon célibat, heureuse de ma liberté sur tous les niveaux, c'est à ce moment-là que j'ai fait les plus belles rencontres, qui se sont enchaînées, beaucoup de belles amitiés, et une très belle relation amoureuse. Nous avions tous les 2 réalisé l'importance de cette indépendance émotionnelle dans nos vies respectives, tous les 2 trouvé le bonheur dans le célibat. On ne s'est pas séduits, on s'est plus instantanément, on s'est reconnus. Une vraie rencontre, inattendue, facile, évidente. Je n'ai jamais eu de relation aussi équilibrée. et je sais que c'est parce que je n'en ai pas besoin. Tous mes besoins, c'est moi qui les comble. Je suis mon propre parent, pas lui. et vice versa

C'est chouette et ça fait envie, un tel parcours. Je trouve cela difficile ceci dit : j'étais très independante avec mon ex, je voyais toujours mes copines et je voyageais ttoujours parfois sans lui etc. Je me considerais très forte et indépendante. N'empêche que depuis que c'est fini sa dépression entraînant un problème avec l'alcool, bref très triste) ben je me rends compte que je me sens abandonnée. Il avait un côté «rassurant» et protecteur, avec des gestes très simples quand il etait bien ( me faire couler un bain et preparer une aspirine quand jetais malade) et parfois je me sentais juste si bien de sentir sa présence avec moi, son approbation etc.
Eh ben je suis bien surprise mais je me sens abandonnée ( même si vu comment il va c'est mieux qu'il soit seul un moment, il a raison) : car mine de rien quand on vit des années avec quelqu'un ben je sais pas mais MÊME si on a son côté indépendant, on a ses passions, ses amis etc. ben y a quand même ce sentiment d'abandon.

Moi je me suis dit que c'était une grosse arnaque tout ça, tout ce concept de ne pas avoir besoin de l'autre : je n'avais pas besoin de lui avant de le rencontrer je vivais bien mon célibat mais avec les années et la chaleur de certains moments peut-être anodins pour dautres mais qui me remplissait d'amour ben oui je me sens abandonnée. Après c'est vrai que depuis la rupture ( deux mois) jai fait beaucoup de choses, je me suis pas effondrée etc. Mais n'empêche quand je rentre chez moi seule je me sens orpheline un peu car il ne me demande plus ce que jai mangé etc.

Donc voilà je tadmire si tu sais vraiment etre indépendante mais je trouve que malgré tout , une rupture après des années, eh bien ça atteint profondément et ce malgré qu'on soit forte et indépendante. Je n'avais pas besoin de lui avant, mais maintenant même si je vais men sortir, j'ai ce besoin de lui qui sera là, non comblé.

Du coup ce que tu dis me rempli d'admiration et d'espoir aussi. Je me dis que peut-être si moi je travaille sur ça pendant quelques temps ( je crois qu'il me faudra bien un an pour me remettre) eh bien peut-être que je serais encoreplus solide. Mais ce qui me fait peur, un peu, c'est que jamais je n'arriverais à me laisser avoir besoin de l'autre à nouveau, que je vais devenir plus froide, plus détachée dans le risque que ce ne soit pas le bon et que ca se termine. Enfin merci pour ton partage!
 
Dernière édition :
Comme d'autres personnes avant moi, j'ai du mal avec cet article que je trouve plutôt simpliste et réducteur.

Cette liste donne un peu l'impression que si on a été un tant soit peu "endommagé" dans la vie, c'est mal barré pour notre vie amoureuse.

Et quand je lis des choses comme "Une personne mature n’a pas peur de dire ce qui ne va pas, sur un ton bienveillant" je trouve ça assez condescendant. Tout n'est pas une question de maturité. On peut être mature et avoir bien malgré nous connu des traumatismes qui ont comme tout traumatisme laissé des traces.
 
C'est chouette et ça fait envie, un tel parcours. Je trouve cela difficile ceci dit : j'étais très independante avec mon ex, je voyais toujours mes copines et je voyageais ttoujours parfois sans lui etc. Je me considerais très forte et indépendante. N'empêche que depuis que c'est fini sa dépression entraînant un problème avec l'alcool, bref très triste) ben je me rends compte que je me sens abandonnée. Il avait un côté «rassurant» et protecteur, avec des gestes très simples quand il etait bien ( me faire couler un bain et preparer une aspirine quand jetais malade) et parfois je me sentais juste si bien de sentir sa présence avec moi, son approbation etc.
Eh ben je suis bien surprise mais je me sens abandonnée ( même si vu comment il va c'est mieux qu'il soit seul un moment, il a raison) : car mine de rien quand on vit des années avec quelqu'un ben je sais pas mais MÊME si on a son côté indépendant, on a ses passions, ses amis etc. ben y a quand même ce sentiment d'abandon.

Moi je me suis dit que c'était une grosse arnaque tout ça, tout ce concept de ne pas avoir besoin de l'autre : je n'avais pas besoin de lui avant de le rencontrer je vivais bien mon célibat mais avec les années et la chaleur de certains moments peut-être anodins pour dautres mais qui me remplissait d'amour ben oui je me sens abandonnée. Après c'est vrai que depuis la rupture ( deux mois) jai fait beaucoup de choses, je me suis pas effondrée etc. Mais n'empêche quand je rentre chez moi seule je me sens orpheline un peu car il ne me demande plus ce que jai mangé etc.

Donc voilà je tadmire si tu sais vraiment etre indépendante mais je trouve que malgré tout , une rupture après des années, eh bien ça atteint profondément et ce malgré qu'on soit forte et indépendante. Je n'avais pas besoin de lui avant, mais maintenant même si je vais men sortir, j'ai ce besoin de lui qui sera là, non comblé.

Du coup ce que tu dis me rempli d'admiration et d'espoir aussi. Je me dis que peut-être si moi je travaille sur ça pendant quelques temps ( je crois qu'il me faudra bien un an pour me remettre) eh bien peut-être que je serais encoreplus solide. Mais ce qui me fait peur, un peu, c'est que jamais je n'arriverais à me laisser avoir besoin de l'autre à nouveau, que je vais devenir plus froide, plus détachée dans le risque que ce ne soit pas le bon et que ca se termine. Enfin merci pour ton partage!
coucou! c'est tout à fait normal que tu te sentes abandonnée, plusieurs années de vie commune ne s'effacent pas comme ça. Les habitudes, les rituels, et comme tu le dis, ces petites choses qui rassurent et font du bien...

laisse-toi tout le temps dont tu as besoin pour faire le deuil de cette relation, pour accepter la fin de ce chapitre de ta vie.

je ne sais plus trop où j'avais lu cela, mais je l'ai trouvé très vrai: on ne quitte pas une personne, on quitte une relation. Ce n'est pas toi qui est abandonnée, c'est la forme qu'avait votre relation. Et cette personne, si vous vous êtes respectés et aimés, ne t'a pas quittée toi; la relation entre vous telle que vous la connaissiez a pris fin, mais elle peut simplement évoluer vers une autre forme, peut-être une amitié... si vous en avez tous les 2 envie, vous pouvez toujours être présents dans vos vies respectives.

Pour l'instant tu as l'impression d'avoir besoin de "lui", mais c'est surtout de tous ces petits gestes, ces petites attentions, qui te manquent. C'est clair c'est trop chouette d'avoir une personne au quotidien qui a de l'affection, des attentions, de la gentillesse envers soi.

Mais tu peux être cette personne ;) tu peux t'apporter toi-même du réconfort, de l'attention...

être indépendant ne veut pas dire que l'on ne peut pas savourer les gestes d'une autre personne. ça ne veut pas dire que l'on ne peut pas donner, recevoir et prendre du plaisir dans les 2 sens à cela. ça veut dire que tu peux le faire pour toi-même, ça veut dire aussi que d'autres en sont également capables, ton bonheur ne repose pas sur les épaules d'une unique personne...

et si tu ne cherches pas "à trouver une personne qui prendra soin de toi" parce que tu le fais déjà très bien toi-même, tu te laisses l'opportunité de rencontrer une personne qui te correspondra vraiment, la personne dont tu n'auras pas "besoin" mais qui te fera cruellement envie. Et cela en profitant de l'instant présent, car cette personne sera peut-être ton complice pendant 1 mois, 1 an, 10 ans... peu importe, on peut avoir plusieurs belles histoires dans la vie ;)

mon amoureux actuel est hyper attentionné, il a plein de petites attentions au quotidien qui m'apportent beaucoup de bonheur, et beaucoup de gratitude envers lui. Je savoure ma chance, mais sans être dans le besoin. c'est peut-être très léger comme distinction, mais elle me fait voir la vie et les relations humaines via un autre prisme: la différence entre le besoin et la gratitude. ;)
 
coucou! c'est tout à fait normal que tu te sentes abandonnée, plusieurs années de vie commune ne s'effacent pas comme ça. Les habitudes, les rituels, et comme tu le dis, ces petites choses qui rassurent et font du bien...

laisse-toi tout le temps dont tu as besoin pour faire le deuil de cette relation, pour accepter la fin de ce chapitre de ta vie.

je ne sais plus trop où j'avais lu cela, mais je l'ai trouvé très vrai: on ne quitte pas une personne, on quitte une relation. Ce n'est pas toi qui est abandonnée, c'est la forme qu'avait votre relation. Et cette personne, si vous vous êtes respectés et aimés, ne t'a pas quittée toi; la relation entre vous telle que vous la connaissiez a pris fin, mais elle peut simplement évoluer vers une autre forme, peut-être une amitié... si vous en avez tous les 2 envie, vous pouvez toujours être présents dans vos vies respectives.

Pour l'instant tu as l'impression d'avoir besoin de "lui", mais c'est surtout de tous ces petits gestes, ces petites attentions, qui te manquent. C'est clair c'est trop chouette d'avoir une personne au quotidien qui a de l'affection, des attentions, de la gentillesse envers soi.

Mais tu peux être cette personne ;) tu peux t'apporter toi-même du réconfort, de l'attention...

être indépendant ne veut pas dire que l'on ne peut pas savourer les gestes d'une autre personne. ça ne veut pas dire que l'on ne peut pas donner, recevoir et prendre du plaisir dans les 2 sens à cela. ça veut dire que tu peux le faire pour toi-même, ça veut dire aussi que d'autres en sont également capables, ton bonheur ne repose pas sur les épaules d'une unique personne...

et si tu ne cherches pas "à trouver une personne qui prendra soin de toi" parce que tu le fais déjà très bien toi-même, tu te laisses l'opportunité de rencontrer une personne qui te correspondra vraiment, la personne dont tu n'auras pas "besoin" mais qui te fera cruellement envie. Et cela en profitant de l'instant présent, car cette personne sera peut-être ton complice pendant 1 mois, 1 an, 10 ans... peu importe, on peut avoir plusieurs belles histoires dans la vie ;)

mon amoureux actuel est hyper attentionné, il a plein de petites attentions au quotidien qui m'apportent beaucoup de bonheur, et beaucoup de gratitude envers lui. Je savoure ma chance, mais sans être dans le besoin. c'est peut-être très léger comme distinction, mais elle me fait voir la vie et les relations humaines via un autre prisme: la différence entre le besoin et la gratitude. ;)
Merci pour ces mots : ça résonne cette idée que une personne quitte la relation pas forcement l'autre personne. Et dans mon cas c'est plutôt la depression chez lui qui est trop dure a gérer avec le couple en plus mais bon c'est vrai qu'il a dit qu'il maimerait toute sa vie et le regretterait toute sa vie de ne plus etre capable....et tu as raison on peut prendre soin de soi même, jessaye de plus en plus. Mais le côté « avoir plusieurs belles relations dans une vie» ,pour moi c'est pas l'idéal car je suis hyper nostalgique et sensible et moi jaurais aimé avoir comme plusieurs personnes que je connais UNE relation sans adieu, c'est rare je sais mais jen connais. Après cest vrai que ca fait grandir les ruptures. Et ici je sais que je retiendrai que quand qqun a un problème grave lamour ne suffit pas toujours.
Enfin merci pour ta réponse, qui me motive je l'avoue :) !
 
Ce contenu est réservé aux membres inscrit.es. Inscris-toi par ici.

Pour le vivre actuellement, je vois où ta psy veut en venir ^^
Je suis en couple depuis un an avec mon copain, et c'est vrai que tous les deux on en a pas mal bavé avec nos anciennes relations, on avait tous les deux peur de se mettre en couple parce que ça avait plus été de la souffrance qu'autre chose. Et quand on s'est décidés, ça a pris beaucoup de temps, beaucoup de compromis dans la relation pour nous permettre de passer au dessus de nos complexes/peurs/insécurités personnelles. On y travaille, chacun de notre côté, mais avec le soutien et la présence bienveillante de l'autre :) parfois c'est plus compliqué, mais on en parle beaucoup, on se dit ce qui nous fait peur et pourquoi,on se rassure et ça va mieux. Et pour autant, on est très indépendants (relation à distance), même ensemble on aime bien faire des trucs chacun de notre côté, mais on se donne tout l'amour et le soutien qu'on peut donner. Le résultat c'est que, un an après, on va tous les deux beaucoup mieux, on a énormément confiance en l'autre et on s'aime très fort, sans pour autant dépendre de l'autre ^^
 
  • Big up !
Reactions : Tuna and Olea

Les Immanquables du forum

Participe au magazine !
Une info qu'on devrait traiter sur madmoiZelle ?
 
Nouvelle ou perdue ?
Pas de panique, on t'aime déjà !

La charte de respect du forum
Le guide technique &
le guide culturel du forum
Viens te présenter !
Un problème technique ?
Topic d'entraide sur l'orthographe et la grammaire
 
La chefferie vous informe
Les annonces de l'équipe concernant le forum et madmoiZelle
Rendre visite à madmoiZelle
Le médiateur du forum
Soutiens madmoiZelle financièrement
Topic dédié à la pub sur mad
Si vous aimez madmoiZelle, désactivez AdBlock !

Les immanquables
Les topics de blabla
En ce moment... !

Mode - Beauté - Ciné - Musique - Séries - Littérature - Jeux Vidéo - Etudes - Ecriture - Cuisine - People - Télévision

Envie de rencontrer des MadZ ?
Viens trouver le forum de ta ville !

Mode
Le pire de la mode
Ces vêtements qui te font envie
Ta tenue du jour
La tenue qui plaît
Tes derniers achats de fringues

Beauté
Astuces,bons plans économies & dupes
Le topic des vernis
Questions beauté en tout genre
 
Culture
Le meilleur des images du net
L'aide aux devoirs
Tu écoutes quoi ?
Quelle est ta série du moment ?
Quel livre lisez-vous en ce moment ?
Le dernier film que vous avez vu à la maison
Le topic philosophique
 
Société
Topic des gens qui cherchent du travail
Voyager seule : conseils et témoignages
Trucs nuls de la vie d'adulte : CAF, Banque, Mutuelle, Logement etc...
 
Les topics universels
Je ne supporte pas
Je ne comprends pas
Ca me perturbe
Je me demande
J'adore...
Je m'en veux de penser ça mais...

Cupidon
Le topic des amoureuses
Le topic des polyamoureuses
Les Célibattantes