Arrêtons de couper le frein de langue des bébés, alerte l’Académie de médecine

21 Janvier 2022
180
1 196
144
Merci pour cet article !
Décidément, les modes s'appliquent à tout et n'importe quoi... je sens que si un jour j'ai un enfant, je consulterais ces listes de praticiens... pour les éviter soigneusement. Je ne vais pas voir des professionnels de santé pour suivre une mode qui touche à la santé, je viens pour qu'ils soignent véritablement, donnent de vraies infos, pas pour leur payer leur prochaine voiture au détriment de la santé
 
15 Juin 2020
13
115
189
31
Mais... Entre 4 et 10 % c'est beaucoup non ? Je fais partie des parents qui se sont fait avoir (peut être ?) On a coupé le frein de lèvre de notre fille: grosses difficultés d'allaitement a la maternité, elle ne tête pas assez et ne grossit pas car ne peut pas physiquement retrousser sa lèvre. les sages femmes et pédiatre soulignent que son frein de lèvre est peut être court. Ça a été confirmé plus tard par un ORL aussi. Du coup la décision de le couper a été horrible a prendre avec tous ces articles qui disent que c'est une mode ! On fait comment si on peut plus faire confiance à l'avis des médecins ? Et puis son papa l'a eu de coupé aussi à la maternité à la naissance c'est pas non plus une pratique qui date d'aujourd'hui ? On saura jamais si on a fait le bon choix mais physiquement la différence se voit! Bref encore un stress pour les parents qui galèrent avec aucune réponse fiable nulle part.
 
21 Janvier 2022
180
1 196
144
@julrouss je pense que dans ton cas, comme il y avait des difficultés avant et une amélioration après, il s'agit de vraie médecine
Désolée si mon post t'a paru accusateur, je suis hyper chatouilleuse sur les dérives médicales et ça me fait peur
 
  • Big up !
Réactions : Guerrière-75
17 Décembre 2021
278
4 005
154
@Azurhibis Je ne suis pas spécialiste, c'est vrai que c'est dommage que ce ne soit pas dit dans l'article, mais j'imagine que c'est comme toute intervention chirurgicale, même minuscule : il y a le risque de se louper et d'abîmer autre chose au passage (il se passe pas mal de trucs sous notre langue, mine de rien), d'une réaction allergique à l'anesthésie locale si on en utilise une, que ça fasse mal si on n'en utilise pas, que ça cicatrise mal...
Techniquement, un frein de langue trop court (qu'il pourrait être justifié de couper, du coup) peut gêner l'élocution, la prononciation de certains sons, etc, donc j'imagine qu'un frein trop coupé ou mal coupé/mal cicatrisé peut peut-être gêner la parole aussi ?

Pour réagir à l'article en lui-même : effectivement, quand on voit des augmentations pareilles du nombre d'interventions/diagnostic, il y a lieu d'appeler à la vigilance. Je trouve d'ailleurs assez dingue qu'il n'existe pas en France de chiffres sur tous les actes médicaux pratiqués. Cela dit, 4 à 10%, ce n'est pas si peu que ça non plus, ce n'est pas absurde de considérer un problème au frein de langue comme cause éventuelle quand on constate des difficultés.
Est-ce que ça n'est pas aussi révélateur d'un manque d'accompagnement à l'allaitement ? Couper le frein, c'est plus rapide que de passer du temps à conseiller, repositionner, réconforter... Les quelques femmes que je connaissais, il y a certes bien 5 ou 8 ans, qui avaient demandé une intervention sur le frein de langue de leur bébé, quand elles rapportaient des difficultés lors de l'allaitement pendant plusieurs mois, tout ce qu'on leur répondait, c'est qu'elles n'avaient qu'à donner le biberon. Peut-être qu'un meilleur accompagnement aurait résolu leur problème, je n'en sais rien (la frénotomie a eu l'air de fonctionner dans leur cas), mais si c'est maintenant devenu si facile et courant de faire couper un frein, je me demande si ce n'est pas juste une façon de se débarrasser des mères qui "râlent"... Genre, "c'est bon, on a fait un truc, soit contente et reviens pas" ? :shifty:
 
9 Mars 2018
19
155
679
Je ne pensais pas sortir de ma grotte ainsi mais là, je ne peux pas m'empêcher d'intervenir.
En tant que kiné maxilo-facial, je suis assez surprise de cette alerte. L'une des premières choses apprises lors de ma spécialisation, c'est que l'on a au contraire beaucoup diminué le nombre des freinectomies chez le nourrisson depuis les années 80 où l'opération était pratiquée bien plus régulièrement. Il faudrait que j'ai plus d'informations pour parler de cette augmentation citée dans l'article. Mais peu importe, c'est surtout que je sens venir le méli mélo à des kilomètres... Alors voilà, j'enfile ma plus jolie blouse pour une minute information médicale.

Le frein de langue, ce petit bout de tissu qui raccroche notre langue au plancher buccal, est souvent court selon la littérature scientifique, mais en pratique, il gêne rarement au point de devoir avoir recours à une opération. En général, le fait de l'étirer suffit à rendre la liberté de mouvement nécessaire à la langue pour son bon fonctionnement. Voyez ça comme une couture trop serrée sur votre manche de t-shirt: difficile de bouger le bras sans forcer. C'est grosso modo pareil pour notre langue.

Il est important d'avoir une langue mobile à titre curatif et préventif. Un frein trop court empêche la langue de se placer correctement au repos (au palais), lors de la phonation (mais ça ne s'entend pas souvent) et lors de la déglutition. Ça peut engendrer dans l'immédiat des problèmes chez les nourrissons pour se nourrir, mais la plupart du temps, personne ne se rend compte de rien, et c'est rarement le médecin traitant ni le pédiatre qui s'en inquiètera. (Parce que la maxillo-faciale est un domaine très méconnu, y compris dans le corps médical.)

C'est comme ça que l'on finit avec des ados qui ont le bout de la langue littéralement attaché à leur gencive inférieure sans jamais avoir entendu parler d'opération - avec tous les problèmes qui peuvent suivre derrière. Sans qu'aucun médecin n'ait jamais posé les yeux dessus.

Alors je ne dis pas, les opérations abusives, ça doit bien exister comme pour tout ce qui concerne la médecine. Mais à ce jour, il y a bien plus d'enfants et d'adultes avec les problèmes liés à un frein trop court que de problèmes liés à une freinectomie. Autant je suis pour dénoncer les actes abusifs, autant il faut veiller à ne pas devenir franchement suspicieux à ce sujet non plus. Car j'insiste, la liberté de mouvement de la langue, c'est super important.

Si vous avez le moindre doute, le mieux est encore de prendre l'avis d'un spécialiste (ou d'un second). Du reste, essayer de vous détendre ! Il y a de bons et moins bons soignants, mais globalement, on fait tous de notre mieux !
 
28 Janvier 2022
215
1 482
144
32
@Budgies le pédiatre du CHU où j'ai accouché pour mon premier lui a coupé le frein de langue a 3j de vie, sans anesthésie, le petit a rien dit et aucune goutte de sang. Apparemment pour les nouveaux nés ces freins ne sont pas reliés par des nerfs.
Avant, les tétées me faisaient pleurer. Juste après, au sein, aucune douleur.
 
30 Avril 2017
2
3
1 064
24
Je pense que j'ai le frein de la langue trop court, j'arrive à peine à tirer la langue, mais à part ce petit désagrément je n'ai pas l'impression que ça me pose de problèmes dans la vie.
Je ne savais pas que c'était un truc fréquent vu que je connais personne d'autre qui tire la langue aussi mal que moi.
 
  • Big up !
Réactions : Mindala Jinka
9 Mars 2018
19
155
679
@Poppyna un frein trop court peut engendrer fausses routes, névralgie faciale, maux de tête et douleurs cervicales entre autres choses. Ce sont les problèmes liés les plus courants, mais ça ne signifie pas qu'ils sont systématiques ni même qu'ils vont apparaître un jour.
Tant mieux donc s'il n'y a aucun souci ! Mais c'est bien d'être informée si jamais des soucis arrivent un jour :)
 
17 Décembre 2021
278
4 005
154
@Poppyna un frein trop court peut engendrer fausses routes, névralgie faciale, maux de tête et douleurs cervicales entre autres choses. Ce sont les problèmes liés les plus courants, mais ça ne signifie pas qu'ils sont systématiques ni même qu'ils vont apparaître un jour.
Tant mieux donc s'il n'y a aucun souci ! Mais c'est bien d'être informée si jamais des soucis arrivent un jour :)
Je ne savais pas pour les maux de tête, tiens !
C'est courant d'intervenir sur un frein trop court sur un adulte ? Si on sait qu'on a un frein de langue court (difficulté à tirer la langue, problèmes d'allaitement bébé), et qu'on a fréquemment des maux de têtes ou dans la mâchoire, quel médecin pourrait nous en dire plus, pour savoir si c'est lié ou s'il y a quelque chose à faire ?
 

Les Immanquables du forum

Participe au magazine !
Une info qu'on devrait traiter sur madmoiZelle ?
 
Nouvelle ou perdue ?
Pas de panique, on t'aime déjà !

La charte de respect du forum
Le guide technique &
le guide culturel du forum
Viens te présenter !
Un problème technique ?
Topic d'entraide sur l'orthographe et la grammaire
 
La chefferie vous informe
Les annonces de l'équipe concernant le forum et madmoiZelle
Rendre visite à madmoiZelle
Le médiateur du forum
Soutiens madmoiZelle financièrement
Topic dédié à la pub sur mad
Si vous aimez madmoiZelle, désactivez AdBlock !

Les immanquables
Les topics de blabla
En ce moment... !

Mode - Beauté - Ciné - Musique - Séries - Littérature - Jeux Vidéo - Etudes - Ecriture - Cuisine - People - Télévision

Envie de rencontrer des MadZ ?
Viens trouver le forum de ta ville !

Mode
Le pire de la mode
Ces vêtements qui te font envie
Ta tenue du jour
La tenue qui plaît
Tes derniers achats de fringues

Beauté
Astuces,bons plans économies & dupes
Le topic des vernis
Questions beauté en tout genre
 
Culture
Le meilleur des images du net
L'aide aux devoirs
Tu écoutes quoi ?
Quelle est ta série du moment ?
Quel livre lisez-vous en ce moment ?
Le dernier film que vous avez vu à la maison
Le topic philosophique
 
Société
Topic des gens qui cherchent du travail
Voyager seule : conseils et témoignages
Trucs nuls de la vie d'adulte : CAF, Banque, Mutuelle, Logement etc...
 
Les topics universels
Je ne supporte pas
Je ne comprends pas
Ca me perturbe
Je me demande
J'adore...
Je m'en veux de penser ça mais...

Cupidon
Le topic des amoureuses
Le topic des polyamoureuses
Les Célibattantes