Ce sujet est dédié aux réactions concernant ce post : Avec l’asso Cité des Chances, ce duo invite les « jeunes de banlieue » dans la politique française
LaurenLolo_BrandyBoloko-660x400.jpg

Lire la suite ...
 
Dernière édition :
Très belle et excellente action de cette assoc' sans compter le parcours de la jeune Fille et du jeune Homme qui l'anime. :top: Merci à Madmoizelle de faire le relais de ce type d'initiative.
Il faudrait qu'elle se développe aussi dans les grandes zones péri-urbaines ou de rurbanisation. Dans ces zones aussi les Jeunes sont en majorité détournés, inintéressés à la politique car elles/ils ne sentent pas inclus dans les affaires publiques et politiques de par leur situation géographique, de par leur appartenance socio-économique, par le fait que l'école ne s'adresse pas ou plus à elles/eux, les politiques les ont oublié.es. Du fait qu'elles/ils voient leurs parents être déclassés socialement, économiquement et professionnellement au fil des années, trimant pour payer des impôts qu'ils ont l'impression qu'ils ne leur sont pas redistribués etc...
En lisant l'article j'ai eu une pensée pour elles/eux car je viens d'une de ces zones et la situation s'altère de plus en plus. Beaucoup de Gilets Jaunes sont sortis de ces zones.
 
Merci @Aïda Djoupa pour cet article. Excellente action de cette association car il est temps que ces jeunes prennent part à la politique. En effet, ils sont trop peu représentés et les politiques et les médias parlent à leur place, tout en niant la réalité. Que ce soit en banlieue ou en zone rurale , il y a trop d'inégalité. Pour avoir vécue dans les deux , les conseillers d'orientation préfèrent orienter les jeunes dans des filières professionnelles ou la vente. Pour les filles , beaucoup finissent vendeuse, hôtesse de caisse, coiffeuse. Évidemment, ce n'est pas une tare mais cela montre bien le problème.
 
Ayant grandi dans un quartier populaire il y a effectivement un décalage entre la vie politique et les milieux plus défavorisés avec un sentiment que tout ce qui touche à la vie politique est inaccessible, quand bien même on peut soi-même être politisé et avoir un avis sur la chose politique.
Merci pour cet article et de relayer cette belle initiative et félicitations à Lauren Lolo et Brandy Boloko pour leur travail.
 
Si c'est ce n'est pas de l'initiative citoyenne, une réelle implication des Jeunes, une vraie démonstration que la jeunesse n'est pas ce qu'on aime en dire , alors, déjà désabusée sur pas mal de points, je sombre dans le désespoir. Quand elle n'est pas violente la jeunesse, c'est une feignasse de première, ou alors des irresponsables on vous dit, des délinquants qu'on ne punit pas assez. Et encore, on n'a plus le droit au : faudrait une bonne guerre ça leur ferait du bien. Quoique là, on se tape une sacrée crise sanitaire avec ondes de choc social, socio-économique et culturelle. Ah oui...mais attention pas tous les Jeunes sont à mettre dans le même panier. Y'en a des biens ma brave Lucette, des qui travaillent bien à l'école, des qui portent des vrais prénoms pas des prénoms de cas sociaux ou de je ne sais où mais les Autres....
Perso' je ne viens pas d'un quartier popu' (des "cités" comme diraient certain.es). Moi je suis plutôt des mêmes bleds que @Eivlys. Ces zones rurbanisées perdues au fin fond de la très grande banlieue parisienne ou de la très grande banlieue de la métropole régionale. Merci à @Eivlys d'en parler (c'est la 2ème fois il me semble). Car dans ces zones, même combat que celui de Lauren et Brandy. On propose quoi aux jeunes ? Rien et surtout qu'elles/ils ne se mêlent pas de politique. De toute façon tout est fait pour les en détourner. Va parler de féminisme, de harcèlement (scolaire ou autre). Quant à l'accès aux études, à la formation pro' de qualité via une école républicaine équitable (même pas égalitaire), pareil c'est de la science-fiction. Et même si tu y arrives, tu as encore plein de freins : la tune en premier (tiens par exemple va te payer une école de commerce même si tu as réussi le concours d'entrée quand ta mère travaille au carrouf' du coin et que ton père est chauffeur de car ou livreur ou employé dans un centre de contrôle technique), l'accès aux écoles, aux centres de formation ou carrément à la capitale ou métro' régionale quand tu vis dans une commune à 1000 ou 2000 habitants au milieu de nulle part sans transports et si t'as pas de bagnole et surtout si tu peux pas te payer le permis etc....
Résultat : aujourd'hui nous avons une jeunesse complètement éclatée, sclérosée même entre elle car même entre elle la Jeunesse ne semble plus se parler, ne semble plus se reconnaître. Jeunesse dont beaucoup ne voient pas en quoi la politique changerait leur quotidien et comment ils pourraient s'y engager puisque si tu viens d'un quartier popu', de la cité, t'es stigmatisé, si tu viens d'où ??? C'est quoi ton bled dans les Yvelines, dans l'Essonne, dans le Val d'Oise , dans la campagne lyonnaise, dans le fin fond du Loiret etc...De toute façon, On ne te calcule même plus ou si soit pour déblatérer sur tes soi-disant défauts ou pour te plaindre mais t'es gentil.le tu restes à ta place.
Donc voir Brandy et Lauren se donner comme ils se donnent cela fait du bien et il faut que d'autres suivent et s'emparent de ce pouvoir politique que nous avons tout.es !
l’Homme et la Femme (ajout perso' excuse Ari') est par nature un animal politique, "πολιτικὸν ζῷον ". Aristote (384-322 avant notre ère)
 
L'école n'est pas ou n'est plus équitable et égale pour chacun des élèves. Ne l'a-t-elle jamais été ? Bien que l'école républicaine, gratuite, laïque et obligatoire ait été développée dès le XIXème siècle, elle a été d'abord créée pour apprendre le français à tous les petit.es provinciaux.iales, à former des ouvriers qualifiés sachant lire, écrire, compter, à inculquer les bases de la géographie française pour récupérer après 1870 l'Alsace Lorraine, couplé avec l'apprentissage des grandes dates de l'Histoire de France (le fameux roman national). Mais les hautes études, les études spécialisées restaient la panacée des classes supérieures (n'oubliez pas que HEC a été créée pour les enfants de la haute bourgeoisie qui étaient médiocres dans des études type droit ou médecine, ou écoles militaires d'officiers etc...). Je ne m'étalerai pas sur le régime de Vichy qui lui avait fait du déterminisme social notamment un des moteurs de l'école.

Après la Libération on a cru voir une école plus ouverte, plus égalitaire. Sauf que vue de l'esprit car même si des enfants d'ouvriers pouvaient parvenir à des hautes études, il y avait encore peu d'accès aux hautes études pour les classes populaires notamment. Mai 68 a rebattu un peu les cartes et on est passé à la démocratisation et massification des études mais sans réel effet sur le déblocage des filières notamment les plus prestigieuses. Bien que la volonté de développer et d'approfondir la filière professionnelle fut louable cela n'a pas réussi car à part quelques secteurs en voulant une classe d'âge de 80% de bacheliers on a balancé des élèves un peu n'importe comment à droite à gauche etc...Sans compter l'esprit français qui reste très théorique et magistral dans la façon d'enseigner ayant du mal à concevoir d'autres façons de faire....Depuis 20 ans (et peut-être plus) on est confronté à une accentuation de cette inégalité criante entre les enfants face à l'école, le parcours étudiant et la formation professionnelle qui a une profonde répercussion sur la vie professionnelle.

En 2007 S. Royal et N. Sarkozy ont mis à leur idée de programme la réforme de la carte scolaire notamment pour les lycées. Postulat de départ : donner la possibilité aux talents des quartiers, zones populaires d'accéder aux meilleurs lycées. Carte scolaire assouplie : aujourd'hui tu classes tes lycées et ceux-ci font leur marché donc assouplissement qui a eu un effet peu productif sur le postulat de départ. Tu ajoutes à cela l'autonomie de plus en plus grande des directeurs.trices d'établissement et en fait les fameux talents ne sont pas nécessairement bien servis. Parcours SUp' qui devait régler plein de questions comme l'arrivée massive en 1ère année de fac' parce que des élèves ne parvenaient pas à accéder à des filières courtes ou plus techniques et pro'. Parcours Sup sélectionne, sélectionne si bien que le gouvernement a du revoir le programme pour que les élèves souhaitant aller en fac' puissent postuler à toutes les universités et pas uniquement celles de leur zone géographique (ainsi les élèves de la banlieue parisienne peuvent de nouveau prétendent à l'accès aux universités parisiennes). La réforme du bac' est un vrai casse-tête car compliquée et si tu ne fais pas gaffe aux options, orientations ta fille ou ton fils peut se retrouver en filière technologique alors qu'il ou elle aurait voulu aller en pro', et inversement ou en pro' et techno' alors qu'il ou elle voulait être en général. Et si tu te plantes, c'est ton parcours post-bac qui se voit bouleversé et tu vois des portes qui se ferment. La licence pro' invention géniale à la base mais dès le départ tu fais une licence pro' tu ne vas pas au-delà de bac +3 donc les masters pro' te sont fermés ou bien c'est le parcours du combattant pour y accéder par rapport aux licences classiques. D'ailleurs, les calendriers sont pensés pour : les masters tu candidates en général vers mars-avril jusqu'en juillet, les résultats des licences pro' interviennent en septembre/octobre. Les écoles de commerce : ok concours d'entrée mais après ta famille a-t-elle le financement pour te payer l'école et le reste autour (surtout si tu dois quitter ta région d'origine pour aller dans une autre région sachant qu'à Paris mais dans des villes comme Lyon ou Bordeaux c'est très cher pour se loger en tant qu'étudiant). Etc...etc....

Pendant la primaire de la droite sur une des dernières élections, N. Kozuscot Morizet avait en plein débat entre les candidats de droite dénoncé le retour à l'école de Vichy c'est à dire à l'école fondée sur le déterminisme social qui ne donnait plus sa chance aux classes populaires et moyennes et commençait même à attaquer les parcours des classes moyennes supérieures. Cela avait fait sourire tous les Messieurs sur le plateau.

Alors après va parler de politique, d'affaires publiques etc...aux Jeunes ? Du moins à une partie de la jeunesse : celle des quartiers populaires, celle des campagnes, des zones rurbanisées, des zones péri-urbaines. Cela fait du monde ! Mais cela en arrange plus d'un que cette jeunesse se détourne des affaires de la cité, ne se manifestent pas ou mal. Le déterminisme social fonctionne bien en France.
 

Les Immanquables du forum

Participe au magazine !
Une info qu'on devrait traiter sur madmoiZelle ?
 
Nouvelle ou perdue ?
Pas de panique, on t'aime déjà !

La charte de respect du forum
Le guide technique &
le guide culturel du forum
Viens te présenter !
Un problème technique ?
Topic d'entraide sur l'orthographe et la grammaire
 
La chefferie vous informe
Les annonces de l'équipe concernant le forum et madmoiZelle
Rendre visite à madmoiZelle
Le médiateur du forum
Soutiens madmoiZelle financièrement
Topic dédié à la pub sur mad
Si vous aimez madmoiZelle, désactivez AdBlock !

Les immanquables
Les topics de blabla
En ce moment... !

Mode - Beauté - Ciné - Musique - Séries - Littérature - Jeux Vidéo - Etudes - Ecriture - Cuisine - People - Télévision

Envie de rencontrer des MadZ ?
Viens trouver le forum de ta ville !

Mode
Le pire de la mode
Ces vêtements qui te font envie
Ta tenue du jour
La tenue qui plaît
Tes derniers achats de fringues

Beauté
Astuces,bons plans économies & dupes
Le topic des vernis
Questions beauté en tout genre
 
Culture
Le meilleur des images du net
L'aide aux devoirs
Tu écoutes quoi ?
Quelle est ta série du moment ?
Quel livre lisez-vous en ce moment ?
Le dernier film que vous avez vu à la maison
Le topic philosophique
 
Société
Topic des gens qui cherchent du travail
Voyager seule : conseils et témoignages
Trucs nuls de la vie d'adulte : CAF, Banque, Mutuelle, Logement etc...
 
Les topics universels
Je ne supporte pas
Je ne comprends pas
Ca me perturbe
Je me demande
J'adore...
Je m'en veux de penser ça mais...

Cupidon
Le topic des amoureuses
Le topic des polyamoureuses
Les Célibattantes