Ce que je retiens dans toute cette crasse, c'est le soutien et le lien indéfectible entre une soeur et un frère.
Tout le reste donne la nausée, banalisation du sexe, de la nudité, etc.
Et qu'on laisse l'idéologie de gauche en dehors de tout ça. Je connais plein de communistes qui n'iraient jamais se montrer à poil devant des enfants...
 
Jusqu'à présent j'ai toujours pensé que, quand une personne qui se dit victime d'agressions sexuelles, c'est elle même en principe qui dénonce ces faits dans un livre, et non pas par l'intermédiaire d'une autre personne..en principe c'est comme ça que la victime réagit...! Or, ce qui me choque dans cette histoire, c'est que c'est Camille sa sœur qui raconte dans ce livre ces horreurs, à la place de son frère, lui ne fait que soutenir ses propos...! C'est surprenant. Il ne se sent-il pas assez courageux pour raconter lui-même son histoire, étant donné qu'il est concerné...!!.bref....
 
@Solen-Zara Je pense que ton post est juste maladroit mais je voudrais juste signaler que "normalement" les victimes de violences sexuelles n'ont pas à se sentir assez "fortes" pour dire ce qu'elles ont subi. Normalement personne ne devrait subir des violences sexuelles. Ensuite chacun(e) fait ce qu'il/elle peut pour gérer son trauma.

Sinon, ce que j'ai compris du livre de Camille Kouchner (que je n'ai pas lu) et qui est bien expliqué dans l'article, c'est que ce n'est pas une autre révélation pour obtenir justice, mais que l'autrice analyse aussi le fonctionnement de l'inceste: le déni, l'omerta, l'isolation progressive de ceux/celles qui veulent parler. Je pense que c'est d'utilité publique d'en parler franchement, pour arrêter d'en faire un tabou.
Apparemment il y a aussi un podcast qui s'appelle "Injustices" qui revient sur ce sujet et qui a l'air très intéressant.
 
@Baba Yaga C'est drôle je connaissais pas ce cliché :rire:, moi j'avais plutôt le cliché inverse, avec Matzneff par exemple. Une "figure" de Saint Germain des Prés, né à Neuilly (et Saint Germain c'est le VIe arr, un des arrondissements les plus riches de Paris).
Oui alors j'aurais dû préciser c'est vrai parce qu'il y a beaucoup de gauches haha
La père Duhamel c'est l'idéologie de mai 68 poussée à l'extrême sur certains trucs, avec une éducation donnée aux gamins assez olé olé (sans même parler de "ça"), gauche friquée, et la recherche du pouvoir, avoir les bons amis bien placés.

Jusqu'à présent j'ai toujours pensé que, quand une personne qui se dit victime d'agressions sexuelles, c'est elle même en principe qui dénonce ces faits dans un livre, et non pas par l'intermédiaire d'une autre personne..en principe c'est comme ça que la victime réagit...! Or, ce qui me choque dans cette histoire, c'est que c'est Camille sa sœur qui raconte dans ce livre ces horreurs, à la place de son frère, lui ne fait que soutenir ses propos...! C'est surprenant. Il ne se sent-il pas assez courageux pour raconter lui-même son histoire, étant donné qu'il est concerné...!!.bref....
Vu ce qu'il a vécu et ce qu'il a réussi à faire de sa vie... Il est bien courageux. Il souhaite pas s'exprimer apparemment mais au vu du mal être de sa soeur, il l'a laissé écrire.
Ayant été sa seule confidente apparemment, ayant souffert avec lui et pour lui, ça rend le truc encore plus poignant je trouve.
 
@Solen-Zara je trouve également ton post maladroit, une victime de violences sexuelles n'a pas à subir cela et il n'y a pas de façon "normale" de gérer ça. Et il n'y a pas de réaction de "principe" pour une victime, chacun gère comme il peut...

Cependant, comme toi, cette affaire m'a fait m'interroger sur ce point également. Avant de continuer je veux juste dire que je n'ai pas suivi précisément l'affaire et que je n'ai pas lu le livre, donc je vais peut être dire des bêtises. Excusez moi et corrigez moi si c'est le cas.

Ce que je comprend, c'est que Camille Kouchner parle des violences subies par son frère durant son enfance/adolescence alors même que, lui, a toujours décidé de garder le silence. Et on ne peut pas le blâmer pour ça, car justement chacun gère le traumatisme comme il le souhaite. Ce que je veux dire (j'ai un peu peur d'être maladroite dans mes propos), c'est que ça pose la question de la réaction des proches lorsque la victime refuse de rendre publiques les violences qu'elle a subit, son histoire en fin de compte. Est-ce qu'il faut absolument parler tout de même, parce que cela fera avancer la société/aura des répercussions qu'on peut espérer positives pour tout le monde, etc ? Ou est ce qu'il faut uniquement écouter la volonté de la victime, qui peut sembler la mieux placée pour savoir ce qu'elle ressent ? C'est vraiment une question que je me suis posée face à ce livre. D'autant qu'il ne s'agit pas ici de dénoncer pour aider la victime à sortir de la situation de violence, mais de rendre publique la situation. Par exemple, il me semble évident que si je suspecte, en tant que proche, des violences sexuelles subies en ce moment même, je vais contacter les services compétents pour que la situation cesse, même si la victime refuse. Par contre, qu'en est-il une fois que les faits sont passés et proscrits aux yeux de la justice ? Et que la victime ne veut toujours pas en parler ?

Après, j'approuve tout de même ton message @Bobbie in the Sky : le livre n'est pas juste une révélation pour une révélation, et les faits sont d'ailleurs prescrits si je ne me trompe pas. Et on ne peut pas blâmer l'auteure non plus de vouloir décrire le phénomène de l'inceste et son fonctionnement tel qu'elle l'a perçu. Ca fait également partie de son vécu à elle et de son histoire. Et je pense que ce livre est nécessaire sur ce point.
 
@Solen-Zara je trouve également ton post maladroit, une victime de violences sexuelles n'a pas à subir cela et il n'y a pas de façon "normale" de gérer ça. Et il n'y a pas de réaction de "principe" pour une victime, chacun gère comme il peut...

Cependant, comme toi, cette affaire m'a fait m'interroger sur ce point également. Avant de continuer je veux juste dire que je n'ai pas suivi précisément l'affaire et que je n'ai pas lu le livre, donc je vais peut être dire des bêtises. Excusez moi et corrigez moi si c'est le cas.

Ce que je comprend, c'est que Camille Kouchner parle des violences subies par son frère durant son enfance/adolescence alors même que, lui, a toujours décidé de garder le silence. Et on ne peut pas le blâmer pour ça, car justement chacun gère le traumatisme comme il le souhaite. Ce que je veux dire (j'ai un peu peur d'être maladroite dans mes propos), c'est que ça pose la question de la réaction des proches lorsque la victime refuse de rendre publiques les violences qu'elle a subit, son histoire en fin de compte. Est-ce qu'il faut absolument parler tout de même, parce que cela fera avancer la société/aura des répercussions qu'on peut espérer positives pour tout le monde, etc ? Ou est ce qu'il faut uniquement écouter la volonté de la victime, qui peut sembler la mieux placée pour savoir ce qu'elle ressent ? C'est vraiment une question que je me suis posée face à ce livre. D'autant qu'il ne s'agit pas ici de dénoncer pour aider la victime à sortir de la situation de violence, mais de rendre publique la situation. Par exemple, il me semble évident que si je suspecte, en tant que proche, des violences sexuelles subies en ce moment même, je vais contacter les services compétents pour que la situation cesse, même si la victime refuse. Par contre, qu'en est-il une fois que les faits sont passés et proscrits aux yeux de la justice ? Et que la victime ne veut toujours pas en parler ?

Après, j'approuve tout de même ton message @Bobbie in the Sky : le livre n'est pas juste une révélation pour une révélation, et les faits sont d'ailleurs prescrits si je ne me trompe pas. Et on ne peut pas blâmer l'auteure non plus de vouloir décrire le phénomène de l'inceste et son fonctionnement tel qu'elle l'a perçu. Ca fait également partie de son vécu à elle et de son histoire. Et je pense que ce livre est nécessaire sur ce point.
J'ai regardé l'emission sur France 5 dont parle l'article, et évidemment quand émerge l'idée d'écrire, elle lui en parle. Et il lui dit en gros "je n'ai pas envie de témoigner, mais je comprends que tu en ais besoin".
Et c'est pas comme si c'était un témoignage sur le fils du voisin, c'est son frère jumeau qui a eu pour seule confidente sur le sujet sa soeur pendant 20 ans si j'ai bien compris. J'ai pas lu le livre mais je vois davantage ça comme un acte de lien indéfectible et de soutien réciproque. Je trouve ça presque plus bouleversant que l'écrit d'une victime.

Très bon article !


@Baba Yaga

Je suis un peu tatillonne mais se montrer nu devant des enfants n’est pas un problème en soi (sauf si tu fais ça seul dans un parc pour enfant on est d’accord :cretin: ) Du moins ça n’a rien à voir avec l’inceste.
Je précise ça vite fait, parce que plein de gens font le rapprochement entre naturisme et pedophilie / perversité.
Bien sûr, tout les néo-naturistes ne sont pas des pervers. Par contre, le compagnon de ma mère qui se promène à poil total devant moi dans le jardin tranquille, alors que j'ai 11-12 ans, je peux pas m'empêcher de trouver ça un petit peu dérangeant.
Apparemment, on faisait aussi mimer devant tout le monde, aux gamins de 12 ans, des actes sexuels, "pour rigoler". C'est davantage l'ensemble du climat qui était spécial.
 
Je suis un peu tatillonne mais se montrer nu devant des enfants n’est pas un problème en soi (sauf si tu fais ça seul dans un parc pour enfant on est d’accord :cretin: ) Du moins ça n’a rien à voir avec l’inceste.
Je précise ça vite fait, parce que plein de gens font le rapprochement entre naturisme et pedophilie / perversité.
Tout à fait ! J'ai vu de nombreuses fois mes parents nus. Enfant, j'ai pris des bains avec eux et plus grande, sans faire attention en rentrant dans la salle de bain ou dans leur chambre alors qu'ils étaient en train de s'habiller par exemple. Et ça n'a jamais posé aucun problème ni pour eux ni pour moi parce qu'ils m'ont toujours dit que mon corps m'appartient, que le leur leur appartient et qu'on ne se montre nu que si on le veut.

@Baba Yaga Je vois ce que tu veux dire, effectivement, de ce point de vue ça me semble beaucoup plus logique et acceptable. Et je me doutais un peu qu'elle avait du en discuter avec lui, c'était plus une réflexion générale. Dans tous les cas, son récit est certainement totalement nécessaire.
 
Jusqu'à présent j'ai toujours pensé que, quand une personne qui se dit victime d'agressions sexuelles, c'est elle même en principe qui dénonce ces faits dans un livre, et non pas par l'intermédiaire d'une autre personne..en principe c'est comme ça que la victime réagit...! Or, ce qui me choque dans cette histoire, c'est que c'est Camille sa sœur qui raconte dans ce livre ces horreurs, à la place de son frère, lui ne fait que soutenir ses propos...! C'est surprenant. Il ne se sent-il pas assez courageux pour raconter lui-même son histoire, étant donné qu'il est concerné...!!.bref....
Bonjour,
Pour avoir vu l''émission dans son ensemble, elle raconte que son frère s'est reconstruit notamment avec sa famille, ses enfants. Selon ses mots, il s'est crée "une forteresse".
Ce livre, c'est pour elle, car elle se considère comme une "victime collatérale" et surtout parce qu'elle se sent responsable. Elle dit que par son silence, elle a participé à l'inceste.
Ce livre répond à son besoin de se reconstruire. D'ailleurs, elle en a fait part à son frère qui lui a dit qu'il était ok.
Ce livre, c'est aussi pour sa famille en sens large, elle évoque plusieurs fois au cours de l'émission ses cousins, ses tantes et ses oncles... On imagine bien que d'autres personnes ont été touchées par ce drame.
Bonne journée :)
 

Les Immanquables du forum

Participe au magazine !
Une info qu'on devrait traiter sur madmoiZelle ?
 
Nouvelle ou perdue ?
Pas de panique, on t'aime déjà !

La charte de respect du forum
Le guide technique &
le guide culturel du forum
Viens te présenter !
Un problème technique ?
Topic d'entraide sur l'orthographe et la grammaire
 
La chefferie vous informe
Les annonces de l'équipe concernant le forum et madmoiZelle
Rendre visite à madmoiZelle
Le médiateur du forum
Soutiens madmoiZelle financièrement
Topic dédié à la pub sur mad
Si vous aimez madmoiZelle, désactivez AdBlock !

Les immanquables
Les topics de blabla
En ce moment... !

Mode - Beauté - Ciné - Musique - Séries - Littérature - Jeux Vidéo - Etudes - Ecriture - Cuisine - People - Télévision

Envie de rencontrer des MadZ ?
Viens trouver le forum de ta ville !

Mode
Le pire de la mode
Ces vêtements qui te font envie
Ta tenue du jour
La tenue qui plaît
Tes derniers achats de fringues

Beauté
Astuces,bons plans économies & dupes
Le topic des vernis
Questions beauté en tout genre
 
Culture
Le meilleur des images du net
L'aide aux devoirs
Tu écoutes quoi ?
Quelle est ta série du moment ?
Quel livre lisez-vous en ce moment ?
Le dernier film que vous avez vu à la maison
Le topic philosophique
 
Société
Topic des gens qui cherchent du travail
Voyager seule : conseils et témoignages
Trucs nuls de la vie d'adulte : CAF, Banque, Mutuelle, Logement etc...
 
Les topics universels
Je ne supporte pas
Je ne comprends pas
Ca me perturbe
Je me demande
J'adore...
Je m'en veux de penser ça mais...

Cupidon
Le topic des amoureuses
Le topic des polyamoureuses
Les Célibattantes