A lire également:
https://www.lemonde.fr/pixels/article/2019/03/31/comment-matrix-a-fait-passer-la-pilule-du-complotisme_5443755_4408996.html

Pour ce qui est de Matrix, il faut quand même avouer que si le premier était et reste un excellent divertissement, aux niveaux de lectures multiples satisfaisant les personnes ne cherchant que le divertissement et celles cherchant une réflexion, il faut aussi dire que son succès vient du fait qu'il fait passer un discours philosophique assez banal à travers des discours alambiqués: on se sent intelligent de comprendre le film, quand au final, il ne dit rien de si profond.
Je ne parle bien sûr pas des deux suites, qui ne sont que surenchère d'effets visuels et de dialogues pseudo-esoterico-philosophiques et qui sont d'un creux intersidéral.
J'adore le premier volet, son impact autant cinématographique que culturel est aussi indéniable qu'hallucinant. D'autant plus grand l'impact que sous couvert d'éveil on monde, on nous fait passer la pillule du sauveur mâle et blanc que les natifs de Sion (tous noirs) voient littéralement comme le messie et dont l'accolyte féminin n'est la que pour servir son ascension :)
 
Et le syndrome Trinity ? Ça dit bien des choses de notre société actuelle aussi : une femme, même géniale, passe toujours pour être moins intéressante qu'un homme, et finira toujours par être la copine de. Jamais d'être le personnage principal. C'est le personnage de Trinity qui a été choisi pour nommer ça.
Sur le sujet, y a cet article 10 films pour comprendre le syndrome Trinity, ou encore cette BD (gratuitement en ligne, mais publiée il me semble) de Mirion Malle, voir le III. Le souci avec les personnages féminins forts.

Edit : par ailleurs, j'ai été étonnée par cette phrase de l'article : "Je me suis bouffée du Raphaël Enthoven pendant des heures pour préparer mon bac, et même si le beau gosse [sic] de la philosophie m’a bien aidée".
Y a des profs qui conseillaient Enthoven ?Je signale, parce ça permettra d'éviter peut-être que des genTes lisent son ouvrage sans connaître le bonhomme, qu'il est clairement engagé (à droite). Y a qu'à l'écouter dans les médias. Donc c'est un philosophe de droite. Pourquoi pas. Mais c'est bien de le savoir, de le dire clairement. C'est plus honnête de recontextualiser l'auteur.

Pour celleux que ça intéresse, sur les orientations politiques du personnage :
- Raphaël Enthoven, ou l'éditocratie à coups de marteau (chez Acrimed), je cite la phrase d'introduction : "Raphaël Enthoven est un professeur de philosophie médiatique. Titulaire d’une chronique dans la matinale d’Europe 1 [...] », il y « décrypte une info sous un angle philo. Il fait le lien entre un événement de l’actualité et un auteur, un livre ou une pensée [1] ». En réalité, il se contente le plus souvent de nous confier sa « pensée », c’est-à-dire son opinion, au besoin relevée de quelque référence culturelle et d’un ou deux mots savants, sur la polémique du jour"

- Par Titiou Lecoq, mesurée : "Il faut être un privilégié pour penser comme Raphaël Enthoven" : je cite ici son intrduction, qui me paraît bien pointer le danger de conseiller Enthoven à des lycéen.nes qui n'ont pas forcément lu d'autres philosophes pour se faire une idée : "Essayer d’analyser du Raphaël Enthoven, c’est s’assurer des nœuds au cerveau. Ses raisonnements sont logiques et pourtant, ils aboutissent souvent à un non-sens. Comment ce miracle rhétorique est-il possible?"

- Cet article de blog, Pourquoi je n'irai pas chez Enthoven (je mets une citation qui me paraît éclairante : "Ne connaissant pas, il y a trois mois, votre travail, j’ai en effet découvert depuis qu’il était malheureusement semblable à celui des quelques rares autres « philosophes » représentés dans les médias dominants : déploiement précieux et allusif de culture légitime, mis au service de la reproduction à l’identique des préjugés sociaux et politiques les plus caricaturaux").

Edit : orthographe
 
Dernière édition :
Neo est constamment assailli par des rêves étranges et des messages cryptés qui proviennent d’un dénommé Morpheus (référence directe à la divinité grecque des rêves prophétiques).
Wabon ? Quand ça ?

Matrix est une excellente histoire de science-fiction.
La trilogie Matrix est une excellente histoire de science-fiction, d'ailleurs, même si y a 2-3 ratés de mise en scène un peu lourde.

Je trouve l'article un peu light sur les réflexions que couvre Matrix.

Le rapport à l'aliénation et au travail est beaucoup plus complexe que "on est exploité, on vient de s'en rendre compte, et franchement ça serait mieux qu'on soit pas exploités".
Les personnes "dans le système" sont complètement assimilés au système et à sa préservation (John Smith), et Morpheus dit d'ailleurs "Nous avons une règle: ne jamais libérer l'esprit après qu'il est atteint un certain âge. C'est dangereux, l'esprit résiste de toute ses forces, j'ai déjà vu ça. ".
Cypher, même s'il est "éveillé" en est venu à la conclusion qu'il vaut mieux être un ignorant aliéné, exploité, mais profiter des bienfaits du système. Et dans nos vies aussi y a cette dualité permanente, sur le fait qu'on n'aime pas l'idée d'être contrôlés et encore moins exploités... Mais que tant qu'on en tire assez de confort, on s'en acomode.
C'est l'équilibre auquel aspire les classes dirigeantes modernes pour exploiter au maximum en limitant les révoltes au minimum. Voyez comment a été géré la crise gilet jaune, en terme de communication, de mobilisation de l'opinion, la masse de John Smith contre...

Je trouve ça faux de dire que les épisodes 2 et 3 ne disent rien. Les thèmes sont différents, ça parle plus religion, rôle du sacré et de la tradition, et du fait que le cerveau humain a ce genre de besoins, et que ça doit être pris en compte pour contrôler un système d'exploitation de masse.
Y a plusieurs interprétations possibles, ma préférée étant celle que la réalité de Sion est une couche de contrôle, qui sert à contrôler les inévitables résistances à la marge. Et Neo (et ses petits copains Support), un programme qui permet aux esprits resistants d'avoir un échappatoire, c'est l'espoir, l'élu, le gars qui sauvera tout le monde si on croit en lui (bah c'est Jésus quoi).
 
C'est clairement le film culte de mon adolescence. C'est même celui qui m'a donné envie de faire le métier que je fais aujourd'hui. :shifty:

Un autre article intéressant sur Matrix et ce qu'il disait de son époque a été publié dans Slate, et je le trouve très pertinent :
http://www.slate.fr/story/174864/annee-mythique-cinema-americain-matrix-fight-club-eyes-wide-shut-sixieme-sens

Je trouve très intéressant notamment ce qui est dit sur la liberté de ton qui pouvait exister alors dans le monde de la pop culture.
 
Matrix fait partie des films avec lesquels il faut avoir grandi pour en être marqué, et surtout qu'il faut resituer dans son époque, on n'avait jamais vu ça à ce point à l'époque, en tout cas avec une esthétique aussi poussée et léchée... ce qui a eu l'immense mérite de rendre attractif et donc grand public (y compris pour les plus jeunes) un propos finalement assez abstrait et contestataire.
Depuis il y a des films qui ont été fait bien plus recherchés, construits et au propos bien mieux développé, mais Matrix reste une référence.
Et sa forme très plaisante a eu le mérite de faire envisager le monde d'un autre oeil à un tas de gamins. Je me souviens de l'avoir vu dans le bus pour le voyage en Allemagne au Collège :cretin: et que ça m'a chamboulée très très fortement. Et ça a été le cas pour pas mal de mes camarades à l'époque.

Je parle du 1 parce que les autres volets dont le seul et unique but est commercial (quand un film n'est pas écrit dès le départ comme une trilogie, et que les producteurs décident de raccrocher des wagons pour surfer sur le succès, cela se voit... et c'est souvent nul.) Le 1 était largement suffisant.
Le 2 s'ouvrant sur une espèce de scène mi-orgie mi-rave party souterraine de l'espace, vu au ciné à sa sortie, on a été un paquet dans la salle à prendre un fou-rire, du coup je n'ai même pas vu le 3... Sans regret.

Et pour une fois que la mono/non-expression permanente de Keanu Reeves est raccord avec le terme du film dans lequel il joue ! :cretin:
 
  • Big up !
Reactions : Nienke

Les Immanquables du forum

Participe au magazine !
Une info qu'on devrait traiter sur madmoiZelle ?
 
Nouvelle ou perdue ?
Pas de panique, on t'aime déjà !

La charte de respect du forum
Le guide technique &
le guide culturel du forum
Viens te présenter !
Un problème technique ?
Topic d'entraide sur l'orthographe et la grammaire
 
La chefferie vous informe
Les annonces de l'équipe concernant le forum et madmoiZelle
Rendre visite à madmoiZelle
Le médiateur du forum
Soutiens madmoiZelle financièrement
Topic dédié à la pub sur mad
Si vous aimez madmoiZelle, désactivez AdBlock !

Les immanquables
Les topics de blabla
En ce moment... !

Mode - Beauté - Ciné - Musique - Séries - Littérature - Jeux Vidéo - Etudes - Ecriture - Cuisine - People - Télévision

Envie de rencontrer des MadZ ?
Viens trouver le forum de ta ville !

Mode
Le pire de la mode
Ces vêtements qui te font envie
Ta tenue du jour
La tenue qui plaît
Tes derniers achats de fringues

Beauté
Astuces,bons plans économies & dupes
Le topic des vernis
Questions beauté en tout genre
 
Culture
Le meilleur des images du net
L'aide aux devoirs
Tu écoutes quoi ?
Quelle est ta série du moment ?
Quel livre lisez-vous en ce moment ?
Le dernier film que vous avez vu à la maison
Le topic philosophique
 
Société
Topic des gens qui cherchent du travail
Voyager seule : conseils et témoignages
Trucs nuls de la vie d'adulte : CAF, Banque, Mutuelle, Logement etc...
 
Les topics universels
Je ne supporte pas
Je ne comprends pas
Ca me perturbe
Je me demande
J'adore...
Je m'en veux de penser ça mais...

Cupidon
Le topic des amoureuses
Le topic des polyamoureuses
Les Célibattantes