Merci Elise de mettre des mots là-dessus. C'est d'autant plus dur quand tes parents ont acté que leur seule attente vis-à-vis de toi c'était de réussir !
Aujourd'hui j'ai presque 30 ans et je commence seulement à me pardonner d'être moi-même. Il y a encore du travail !
 
Idem par ici ! Il y a du chemin à faire pour accepter que je ne suis plus là personne que j'ai été, et encore plus de se rendre compte que je ne suis pas celle que j'aimerais être ou que j'aimerais projeter.

Non seulement j'ai du mal à me détacher de l'étudiante studieuse que j'étais jusqu'au bac (mais alors pour le coup c'était exactement la même que toi, peut-être en moins bosseuse), mais après avoir fini mon école d'art, je peine à accepter que je ne suis pas non plus l'artiste "idéale" que je m'imaginais être ou que j'aspirais à devenir il y a quelques années. Je ne sais pas si c'est clair... mais en fait pour le coup j'ai l'impression d'avoir vécu la vie d'une personne que je ne suis pas vraiment ou pas complètement, et même si je ne regrette pas, je me demande où j'en serais aujourd'hui si j'avais passé plus de temps à me connaître.

Accepter qu'on évolue, c'est aussi apprendre à se détacher de certaines valeurs qu'on conserve par habitude, pression de notre environnement ou éducation, voire parce qu'on pense vraiment qu'elles nous correspondent et qu'en les suivant on va rentrer dans ce "moule" (qu'on l'air créé nous même ou qu'il soit façonné par notre entourage ou la société ).
 
Merci pour ce petit article qui fait bien écho en moi en ce moment. La bonne élève, c'est moi aussi. Les bonnes notes c'est bien, mais quand il n'y en a plus eu, en milieu pro, et bien je me suis placé moi-même des exigences très fortes, trop fortes, intenables, cherchant une reconnaissance, puis ne serait-ce qu'une satisfaction du travail bien fait, tout simplement impossible dans le poste que j'occupais. N'en pouvant plus, je me retrouve en arrêt de travail pour quelque temps (burn-out), et en réflexion sur ce que je veux attendre de celle que je suis aujourd'hui, à bientôt 30 piges. C'est très douloureux, ce sont l'étonnement et la tristesse des autres face à ma situation que je vis le plus mal (collègues...) .
Mais je pense que l'issue sera positive, et j'espère pouvoir laisser derrière moi mon syndrome de la bonne élève, même si je sais bien que mon perfectionnisme, il fait partie de moi, je peux un peu le brusquer mais pas trop fort, pas trop vite. Cet article m'a redonné un peu de pep's et également l'envie de voir le film :clap:
 
C'est compliqué parce que ça devient ce que les gens voient de nous. En terminale je suis retombé.e dans un épisode dépressif, j'avais très peur de pas réussir à travailler, à passer mon bac, que tout le monde se rendre compte que je ne faisais que m'accrocher aux branches désespérément. Je devais tout faire pour rester lae bon.ne élève, même si ce n'était pas comme ça que je voulais qu'on me voit. Parce que oui on me voyait comme ça, et s'il n'y avait plus ça, je n'étais plus rien. Plus rien. Je n'aurais plus le seul truc bien qu'on voyait en moi, c'était comme un mensonge mais c'était mieux que rien. Et j'ai réussi à mentir, avec le dégoût grandissant de voir que ça marchait aussi bien. Je suis entré.e en prépa alors que je savais que j'avais pas la résistance nécessaire. Ça a été hyper dur de faire comprendre à mes parents que j'allais mal et de les convaincre de me laisser arrêter. Mais je me sentais aussi mal à la fac, mais je pouvais pas le dire, parce que j'allais décevoir tout le monde. Ça s'est fini à l'hôpital quand même.
Aujourd'hui je rate ma L1 pour la deuxième fois parce que je n'arrive pas à y aller et à travailler. Et je ne suis pas sûr.e de pouvoir un jour faire des études à nouveau. Et je suis obligé.e de me justifier auprès de chaque personne, parce ce que vu que je suis intelligent.e c'est même pas imaginable que les études me posent problème et soient insurmontables.
 
@Ninae @GranMerKal Troisième parcours similaire. Lycée que j'ai traversé sans grand problème ni effort parce que j'avais des facilités, mais déjà vers la fin je sentais une grosse difficulté à me concentrer, à travailler comme il le faudrait, d'autant plus que mon père était assez exigeant sans vraiment se rendre compte (ni moi d'ailleurs) de la pression et du blocage que ça me mettait. Je m'en suis rendue compte, quand toute fière d'avoir 15, 6 de moyenne au bac (je m'attendais à avoir 14 avec des efforts), je lui annonce et qu'il réagit grosso modo de cette manière : "C'est n'importe quoi, si c'était moi qui t'avais noté, t'aurais pas eu autant". Bref, il aurait pu dire : "Tu le mérite pas, je suis pas fier de toi", je l'aurais vécu pareil.
J'ai suivi mon envie en partant aux beaux arts, ça s'est pas bien passé, parce que j'avais beau adorer ce qu'on faisait, j'arrivais pas à bosser comme il fallait, j'ai commencé à sécher d'angoisse, j'ai redoublé puis abandonné, avec une très très grosse dépression chopée en cours de route (dépression qui aurait été moins profonde si j'avais pas cette peur inconsciente de décevoir mon père). Après quelques mois à me remettre sur pieds avec thérapie quand mon père m'a repêchée, je me suis réorientée en DUT, fait une première année brillante et passionnante, puis deuxième année : rebelote, lente chute, impossibilité de travailler correctement, jusqu'à une deuxième dépression, en partie due à la pression que je me mettais de devoir être à la hauteur (malgré m'être réconciliée avec mon père à ce niveau). De nouveau redoublement d'un semestre (et toujours pas très en forme, donc pas brillant), diplôme en poche, j'ai pris la première sortie possible, c'est à dire une offre de boulot dans mon stage. Tout le monde me poussait à continuer en licence, mais je suis sûre que j'avais 80% de faire une troisième dépression. Aujourd'hui, j'ai encore ce truc dans le monde du travail, mais c'est beaucoup plus facilement gérable, et même si j'aurais aimé apprendre plus de choses, je regrette pas mon choix, mon équilibre mental a pas de prix.
Mais typiquement ces dernières semaines, j'ai l'impression de pas être à la hauteur, je réussis pas à me concentrer, je sens que je suis sur un fil assez instable et faut que je fasse gaffe à pas tomber dans les vieux travers (typiquement rester paralysée par l'angoisse), et que je fasse beaucoup d'efforts pour ça.

EDIT
Bienvenue au club des perfectionnistes
Je plussoie complètement, j'étais tombée sur le cul quand m'a psy m'avait sortie ça parce que je me pensais plutôt laxiste / bordélique / brouillonne, mais c'était juste des symptômes du perfectionnisme en fait :erf:
 
Dernière édition :

Les Immanquables du forum

Participe au magazine !
Une info qu'on devrait traiter sur madmoiZelle ?
 
Nouvelle ou perdue ?
Pas de panique, on t'aime déjà !

La charte de respect du forum
Le guide technique &
le guide culturel du forum
Viens te présenter !
Un problème technique ?
Topic d'entraide sur l'orthographe et la grammaire
 
La chefferie vous informe
Les annonces de l'équipe concernant le forum et madmoiZelle
Rendre visite à madmoiZelle
Le médiateur du forum
Soutiens madmoiZelle financièrement
Topic dédié à la pub sur mad
Si vous aimez madmoiZelle, désactivez AdBlock !

Les immanquables
Les topics de blabla
En ce moment... !

Mode - Beauté - Ciné - Musique - Séries - Littérature - Jeux Vidéo - Etudes - Ecriture - Cuisine - People - Télévision

Envie de rencontrer des MadZ ?
Viens trouver le forum de ta ville !

Mode
Le pire de la mode
Ces vêtements qui te font envie
Ta tenue du jour
La tenue qui plaît
Tes derniers achats de fringues

Beauté
Astuces,bons plans économies & dupes
Le topic des vernis
Questions beauté en tout genre
 
Culture
Le meilleur des images du net
L'aide aux devoirs
Tu écoutes quoi ?
Quelle est ta série du moment ?
Quel livre lisez-vous en ce moment ?
Le dernier film que vous avez vu à la maison
Le topic philosophique
 
Société
Topic des gens qui cherchent du travail
Voyager seule : conseils et témoignages
Trucs nuls de la vie d'adulte : CAF, Banque, Mutuelle, Logement etc...
 
Les topics universels
Je ne supporte pas
Je ne comprends pas
Ca me perturbe
Je me demande
J'adore...
Je m'en veux de penser ça mais...

Cupidon
Le topic des amoureuses
Le topic des polyamoureuses
Les Célibattantes