Comment le maquillage peut t'aider à gérer tes complexes

20 Août 2018
1 083
864
584
25
Ce sujet est dédié aux réactions concernant ce post :

Comment le maquillage peut t'aider à gérer tes complexes
maquillage-aide-complexes.jpg
 
25 Juin 2014
422
2 279
1 714
Je sais pas, il y a quelque chose au fond de moi qui n'arrive à être d'accord. :hesite:
Je ne sais pas trop pourquoi encore, alors je vais essayer de poser mon ressenti :

Être à l’aise avec son visage ne veut pas forcément dire ne pas se maquiller. Car dans ce cas là, pourquoi on n’arrête pas aussi de se couper les cheveux, de mettre des bijoux ?

C’est pas naturel non plus, mais c’est sympa de se décorer et de se pomponner, non ? Le maquillage, c’est un accessoire comme un autre !
Ce qui est proposé dans l'article c'est un maquillage qui a pour but de camoufler les défauts, les complexes (en attendant de s'aimer, certes, mais le résultat est le même : il cache). Il n'est donc pas sur le même plan que la coiffure ou les bijoux, qui ne camouflent pas ce que l'on trouve laid chez nous. La coiffure et les bijoux ont pour but d'être beau en eux même.

Ensuite le fait d'attendre la disparition spontanée de ses complexes pour arrêter de les camoufler avec du maquillage... Je ne sais pas, je doute un peu que ça fonctionne :dunno: On attend qu'ils disparaissent par la grâce du saint esprit ?
Après c'est sur qu'attendre qu'ils disparaissent en ne se maquillant pas et donc en détestant sa tronche en plus... C'est peut être pareil.:yawn: Mais en même temps je n'ai pas envie de pleurer quand je me démaquille le soir devant ma "vraie" tête. :ko:
 
20 Février 2014
1 523
9 526
2 694
Personnellement, j'ai trop de difficultés à accepter mon visage pour porter du maquillage. Dans ma situation, je pense que ça aurait plus l'effet de me faire fuir mes problèmes, et que je vivrais trop mal le retour à la réalité chaque soir. Aujourd'hui, j'arrive à me regarder dans le miroir sans trop de difficulté, donc je pense que je suis sur la bonne voie, mais j'attends quand même d'être plus à l'aise avec mon apparence pour envisager de me maquiller régulièrement. Je connais trop de personnes qui n'osent pas sortir sans être maquillées. Des personnes qui ont fait le choix de se maquiller pour camoufler ou arranger une apparence qu'elles jugent disgracieuse et dont je me demande comment elles feront pour accepter un état auquel elles se confrontent si peu. Je n'ai pas envie de me mettre dans la même situation.

Par rapport à la comparaison avec les vêtements, justement, j'ai des complexes physiques situés sur des zones telles qu'ils sont en principe couverts par des vêtements, et je suis persuadée que ça freine mon acceptation de ces parties de mon corps. Je n'aime pas mon visage, mais j'en pleure pas non plus. Pareil pour mes mollets, que j'ai rapidement été "obligée" de découvrir. Par contre, les complexes cachés sous les vêtements, ce pour lesquels j'ai l'option (voire l'obligation) de ne pas les révéler la majorité du temps, ce sont les plus tenaces. Chaque été, c'est un peu une claque à la figure. Si j'avais vécu en maillot de bain ou nue, sans me trouver belle, je pense que j'aurais moins mal en y étant confrontée...

Mon expérience, c'est que modifier ou camoufler son apparence n'est un jeu anodin que lorsqu'on a un rapport relativement bon/serein avec son apparence de base. Sinon, on bascule rapidement dans la dépendance vis-à-vis de ce "jeu" et/ou on retarde notre acceptation de nous-même. Visiblement, ça ne s'est pas passé comme ça pour l'auteure, mais je serais tout de même plus hésitante à recommander à des gens qui ne s'aiment pas de tout simplement camoufler ce qui les gêne pour arranger leur problème. Ce procédé peut être à double tranchant.
 
15 Avril 2015
3 000
20 513
2 574
27
Lyon
Perso, j’ai de l’acné. Au quotidien c’est pas beau mais au pire j’en m’en fiche.

Par contre, je fais un métier médical dans lequel je dois parfois prendre des décisions sur des questions de vie ou de mort (#dramaqueen).
Les gens dont je m’occupe doivent donc avoir confiance en moi. Et honnêtement je doute qu’ils aient confiance en une jeunette qui a l´air d’etre en plein milieu de sa puberté tout simplement.

C’est là que le maquillage intervient et m’aide à prendre cette « légitimité » que je ne me trouve pas mes boutons.


Ok c’est pas hyper body positive, mais pour le moment ça plaide à palier à ce manque de confiance.
 
23 Septembre 2013
2 876
8 597
3 864
Je comprends pas où on veut en venir dans cet article :hesite: Si je récapitule ce que j'en ai compris c'est qu'on est complexé, notamment parce qu'on est bombardé d'images de "LA beauté" auxquelles on se compare constamment, or le maquillage permet de transformer son visage pour le rendre plus semblable à "LA beauté" donc ce serait con de s'en priver, et puis finalement un jour on finira par s'accepter. J'ai l'impression que le message est un peu contradictoire, moi j'entends "la comparaison est nocive, pour remédier aux problèmes qu'elle engendre transforme toi pour ressembler à ce à quoi tu te compares, en attendant d'arrêter de te comparer". Je trouve le raisonnement chelou :hesite:
Il y a aussi un truc qui me chiffonne dans l'article c'est de mettre sur le même plan le fait de se faire un maquillage charbonneux parce qu'on est dans une période rockeuse et que ça colle à l'esthétique générale du truc et le fait de se maquiller pour faire paraître ses lèvres plus charnues parce qu'on veut ressembler à une personnalité médiatique qui représente "LA beauté". Il me semble que ça a pas grand chose à voir quand même :hesite:
Ce serait intéressant d'ouvrir un peu sur l'image, son pouvoir, comment on est manipulé (allez point complot, bim :lol:) par ces images, sur le fait que ces personnalités médiatiques auxquelles on se compare ne jouent clairement pas dans la même cour niveau apparence physique, etc. J'ai l'impression que cette problématique est un poil vite évacuée.
 
17 Novembre 2016
381
16 347
1 694
Moi non plus je comprends pas le but de l'article. On dirait que c'est la nouvelle idée du siècle "hey regardez les filles, j'ai une trop bonne idée, et si pour supporter nos complexes on se maquillait ?!". C'est pas un peu le cas déja ?
Pourquoi on se maquille ? Parce qu'on a intégré en tant que femme, qu'il faut toujours être plus jolie que ce qu'on est déja, donc se maquiller pour moi c'est déja un signe d'un complexe. Je précise que je maquille pas pour cacher des choses mais parce que j'ai l'impression que je serais jugée plus positivement si j'ai du maquillage. Mais j'ai bien conscience que ça devrait pas être comme ça dans l'absolue.
 
3 Février 2015
291
2 538
1 704
@Lounala totalement d’accord avec toi. Je me maquille par convention sociale pour paraître plus jolie et plus confiante en moi et non pour camoufler quelque chose. Dans l esprit de beaucoup : non maquillage = négligence. Et les rares fois où je vais travailler sans me maquiller on me demande si je vais bien et j ai souvent l impression qu on me prend moins au sérieux, ou qu on me juge « moins en forme que d habitude ». C est vraiment dommage mais je n arrive pas encore à passer outre ces jugements
 

KtyKonéko

adulte à temps partiel & autrice de fanfiction
22 Septembre 2014
667
5 578
2 564
Vulcain... nan, je plaisante. Vénus
www.fanfiction.net
je ne comprends pas trop ce que veux dire cet article...
Je ne comprends pas l'intérêt de vouloir ressembler à un autre personne, c'est déjà si difficile de savoir qui on est, alors pourquoi se compliquer la vie à être un·e autre?
Autant j'aurai rêvé d'avoir l'intelligence d'une Marie Curie, ou le talent de Tolkien pour écrire, autant ressembler physiquement à une star me parait plus que toxique.

d'aussi loin que je me souvienne, je ne me suis jamais trouvée belle, mais je me suis toujours maquillée. J'ai commencé à 15 ans, dans les années 80. À moitié pour faire comme les autres, à moitié pour faire semblant de croire que je pouvais être jolie. Rapidement, cela a été un moyen de faire comme si j'avais confiance en moi.
J'ai longtemps fait plus jeune que mon âge, le maquillage m'a aidé à avoir l'air adulte et digne de confiance quand j'ai commencé à travailler. C'était mon «masque de grande personne».
Mon visage nu est celui de ma vie privée. Je ne sors que très rarement sans maquillage

J'aime me maquiller, je le fais pour moi. Je collectionne les palettes. Et je change de couleur tous les jours, c'est plus ludique. À une collègue qui m'en avait fait la remarque, je lui avait rétorqué que je change aussi de petite culotte tous les jours, alors pourquoi avoir toujours la même couleur sur les paupières?

Ce qui m'a aidé à prendre réellement confiance en moi, ce n'est pas le maquillage. Le maquillage n'est qu'un masque. Faire semblant de croire qu'on a confiance en soi, c'est un bon début positif, mais ce n'est en aucun cas suffisant
Ce sont un certain nombre de prises de consciences, quelques personnes bienveillantes... et l'aide d'un psy (je partais de très-très loin dans le genre manque de confiance et soi et peur des autres) qui m'ont aidé à acquérir cette confiance. Je ne me sens toujours pas belle, mais à mon âge, je m'en contrefiche.
 
21 Septembre 2015
167
1 652
1 714
Je suis en pleine lecture de "Beauté fatale, Les nouveaux visages d'une aliénation féminine" de Mona Chollet, qui sort des évidences qui sont bonnes à lire : le but des boîtes de cosmétiques, c'est de vendre des cosmétiques. Evidemment si tout le monde est bien dans sa peau, peu de gens en acheteront... donc on nous refile un bon vieux complexe mode beauté en nous mettant tout le temps, partout, des nanas affamées, des corps beaucoup plus beau que les nôtres. Ce qui nous présente en plus la beauté comme LA voie de la réussite pour la femme.

Je ne critique pas l'actrice de l'article car on est beaucoup à tomber dans ce syndrome de Stockholm là. Mais il faut qu'on sorte de cet engrenage : les cosmétiques à cette échelle c'est très récent dans l'histoire de l'humanité, en plus d'être nocif pour notre peau et l'environnement. Peut-être que c'est pas une fatalité ces complexes qui nous sont imposés par les vendeurs de cosmétiques non ?

(Et pour reprendre les propos de l'auteur : vouloir être belle, c'est un droit. "Le problème, c'est que dire cela à une femme aujourd'hui revient un peu à dire à un alcoolique au bord du coma éthylique qu'un petit verre de temps en temps n'a jamais fait de mal à personne")
 
28 Juillet 2014
1 005
3 471
2 474
En lisant les commentaires, je m'attendais au pire dans l'article, et finalement on peut voir que ce n'était pas le message initial de l'article, mais il est vrai que les personnes plus fragiles peuvent le prendre comme ça.
La pensée de l'autrice est intéressante, et on comprends pourquoi son message lui semble gentil, mais j'ai l'impression que le souci réside dans cette phrase : "Je pense qu’on se compare rarement (du moins j’espère) à des personnes qui sont, physiquement, nos opposées.". Non, justement. C'est bien en cela que réside le problème et la source des complexes. Si une personne est belle et nous ressemble excepté ses oreilles ou son nez, est-ce que ça change fondamentalement quelque chose ? Si plein de femmes se teignent les cheveux, rêvent d'avoir les yeux bleus ou d'être minces, c'est que quelque part elles aspirent à ce qui est opposé à elles. Qu'on préfèrent s'inspirer d'une femme qui nous ressemble vaguement parce que c'est plus simple à atteindre, c'est normal, mais ce ne sont pas les seules qui provoquent les complexes.

A propos de vouloir ressembler à une célébrité... Déjà, à titre personnel, je trouve ça flippant. Se maquiller pour ressembler à son idole, c'est à peu près du même acabit que de faire de la chirurgie dans le même but (à ceci près que ce n'est pas définitif). J'ai pas regardé les vidéos, rien que l'image me met mal à l'aise. En plus, il faut savoir que les stars ont le bon maquillage fait par une professionnelle, avec le bon éclairage en permanence... C'est irréaliste dans la vraie vie, et c'est d'ailleurs pour ça que les photos des paparazzi de célébrités sans maquillage et dans une lumière dégueu ont l'air de montrer que ces personnes sont "moches" (alors que si on y regarde mieux, ce n'est pas vrai).

Si je devais donner un conseil aux personnes qui tentent de cacher leurs complexes en se maquillant (et ça n'engage que moi, je sais que malheureusement certaines personnes ont un avis différent et en profitent pour se moquer) : le maquillage ne cache rien. Peut-être que si vous passez trois heures à faire du contouring machin avec des milliers de produits, ça estompe en effet vos complexes, mais la vérité c'est que pour la plupart des personnes, vous ne serez pas foncièrement plus belle ou laide sans maquillage. Si vous avez des boutons, on le verra sous le fond de teint ; si ce n'est pas le cas, on verra que votre visage est recouvert d'un pâté. Si vous avez un nez un peu gros ou petit, une personne proche de vous verra sa taille ; de même pour les lèvres ou les yeux. Donc vraiment, faites comme vous voulez. Si vous voulez vous tartiner de fard, de blush, de fond de teint ou je ne sais quoi, et que ça vous fait plaisir : allez-y. Si ce n'est pas votre truc, ne vous forcez pas. Le maquillage peut mettre en valeur les éléments que vous aimez de votre visage, mais il ne vous rendra jamais "belle" (et pas besoin, ceci dit ;) ).

Concernant la pression de la société en revanche, je comprends que ce soit plus compliqué.
Personnellement, j'ai commencé à me maquiller pour me faire accepter des autres (mais à l'époque c'était un simple trait de crayon), puis j'ai continué parce que ça me permettait de m'affirmer et d'avoir l'air adulte (je fais très jeune). Aujourd'hui ça me plait, et je le fais toujours quand je n'ai pas la flemme, mais c'est un complexe, parce que je vis dans un environnement masculin où à se pointer avec des robes et du maquillage, bah on se fait bien remarquer. Et quand on est la seule de sa promo puis au boulot à se promener comme ça, bah forcément on se sent ridiculement coquette. Aujourd'hui ça fait quelque part partie de mon combat quotidien que de pouvoir arborer des attributs "féminins". Par rapport à toutes ces personnes qui se sentent obligées de porter du maquillage, je me sens vraiment privilégiée.
Bref, comme on dit souvent, le plus beau maquillage qu'il soit c'est la confiance en soi, et même si c'est très dur à obtenir, c'est quelque chose qui restera toujours davantage possible que de changer complètement son corps et son visage :fleur:
 
25 Juin 2014
422
2 279
1 714
@Dulsao Je comprend ton point de vue, si c'est ce qu'a voulu exprimer l'article, alors je suis passée à coté. Tu as tout à fait raison, la confiance en soi ne règle pas tout, et personne ne devrait humilier les femmes qui se maquillent ou font de la chirurgie à cause de leur complexes.
Mais j'avoue que le ton de ton message n'est pas très agréable, et me semble un peu disproportionné au regard des commentaires postés avant ? Personne n'a voulu culpabiliser les gens qui camouflent leur complexes, on est toutes dans le même bateau (coucou les poils aux pattes que j'enlève alors que j'ai pas envie). Il a juste été noté que ce besoin de camoufler tout ce qui ne va pas est créé de toute pièce par une société patriarcale. Chose que l'article a complétement oublié pour se centrer sur "le maquillage-camouflage c'est comme les cheveux ou les bijoux" "le maquillage c'est ludique" "regarde ouah y a même des gens qui changent de tête".
Je pense que l'article aurait pu s'articuler sur un autre axe :
1. Humilier les femmes (ou s'auto-humilier) qui se maquillent/font de la chirurgie pour camoufler des défauts c'est NON car :
- ça aide temporairement à se sentir mieux
- la pression de la société est énorme donc pas de mal à flancher devant the entière putain de société, c'est normal.
 

Horion

Trans NB/HellaSlytherin
18 Janvier 2016
961
9 827
1 454
Ce qui me chiffonne perso c'est souvent ce qu'on entend dans les milieux feministes qui jugent une personne qui se maquille, mets des robes, utilise de la chirurgie. Parfois je ressens autant d'injection sociale dans ce milieu que dans d'autres. Si tu t'epiles toujours tu n'es pas vraiment considéré comme une "bonne feministe", etc...ça me gongle autant que ce que la société nous renvoie comme standard. Moi qui pensait que le féminisme pronait le fait de faire ce que l'on veut avec son corps sans subir des jugements de ses soeurs...
Je ne dis pas que j'ai lu ce genre de commentaires ici. C'est ce que j'entends en général dans la vie ou dans le ton de certains articles.

Personnellement je me trouve jolie au naturel, malgré mes grosses traces d'acne, mes cernes, mes boutons qui font encore des siennes, 20 kg en plus par rapport à mes 18 ans. Pourtant j'adore me maquiller. À force de l'utiliser pour me cacher mes défauts, j'ai pris goût à changer régulièrement de make up. J'ai quelques belles palettes de fards à paupière, j'adore varier les couleurs et les adapter en fonction de ma tenue. Je me teins les cheveux car je n'aime pas trop mon roux blond, je préfère un jolie roux pétant. J'adore mettre des robes. Je me sens d'ailleurs beaucoup plus à l'aise en robe qu'en pantalon, parce que ma morphologie en bouteille d'orangina et mieux camouflée par une tenue qui me sert la taille mais cache mes grosses fesses. Qui pourtant sont aujourd'hui à la mode.

Je n'ai jamais trop suivi les modes. Je m'inspire de ce qui me plaît, je prends ce que j'aime. Par exemple en make up j'adore l'hightlighter. C'est une super invention. Je préfère un très léger contouring mais j'adore le blush bien rose en mode poupée de porcelaine.

On peut également aimer le look, le make up d'une star et le reproduire pas par injonction sociale mais parce que ça nous plait et ça correspond à ce qu'on a envie de ressembler. C'est pas pour autant qu'on ne se plaît pas au naturel. Ça serait mentir que de dire que ces goûts ne sont pas en lien avec leq standards de beauté. Mais on peut aussi avoir fait une grande introspection de soi même pour s'accepter et aimer avoir une tête différente le lendemain. Parce que le changement c'est cool et que c'est possible :).

Pareil la chirurgie ça m'intéresse dans le temps. Notamment pour dans une dizaine d'année m'enlever mes poches sous les yeux. Car c'est familial et je trouve pas ça très jolie. Vieillir me dérange pas du tout mais j'ai la possibilité de vieillir mieux, pourquoi s'en priver ? Pareil mes seins ont plus d'une taille de différence. J'envisage un jour de les accorder à la même taille. Pourtant je les aime comme ça. Mais si j'ai l'argent de le faire je préférerais les avoir à la même taille. Je le ressens plus depuis que je porte plus de soutif. L'un tire et l'autre non. C'est pas top pour mes articulations (J'ai une polyarthrite).
Pareil je pense à me faire une liposuccion un jour, quand j'aurais reperdu mes 20 kg. Pourquoi ? Parce que c'est aujourd'hui le seul moyen de retirer les adipocites formés et donc de ne pas reprendre aussu vite qu'avant et de pouvoir se faire plaisir sans penser à la balance. Pourquoi j'ai envie de reperdre du poids alors que j'adore mes formes ? Parce que je le sens sur mes articulations suffisement abîmées par ma maladie et que ça sera mieux sans.

Bref laissez nous tranquille avec nos artifices. On peut le faire tout en s'acceptant au naturel. Parce que c'est cool :).
 

Les Immanquables du forum

Participe au magazine !
Une info qu'on devrait traiter sur madmoiZelle ?
 
Nouvelle ou perdue ?
Pas de panique, on t'aime déjà !

La charte de respect du forum
Le guide technique &
le guide culturel du forum
Viens te présenter !
Un problème technique ?
Topic d'entraide sur l'orthographe et la grammaire
 
La chefferie vous informe
Les annonces de l'équipe concernant le forum et madmoiZelle
Rendre visite à madmoiZelle
Le médiateur du forum
Soutiens madmoiZelle financièrement
Topic dédié à la pub sur mad
Si vous aimez madmoiZelle, désactivez AdBlock !

Les immanquables
Les topics de blabla
En ce moment... !

Mode - Beauté - Ciné - Musique - Séries - Littérature - Jeux Vidéo - Etudes - Ecriture - Cuisine - People - Télévision

Envie de rencontrer des MadZ ?
Viens trouver le forum de ta ville !

Mode
Le pire de la mode
Ces vêtements qui te font envie
Ta tenue du jour
La tenue qui plaît
Tes derniers achats de fringues

Beauté
Astuces,bons plans économies & dupes
Le topic des vernis
Questions beauté en tout genre
 
Culture
Le meilleur des images du net
L'aide aux devoirs
Tu écoutes quoi ?
Quelle est ta série du moment ?
Quel livre lisez-vous en ce moment ?
Le dernier film que vous avez vu à la maison
Le topic philosophique
 
Société
Topic des gens qui cherchent du travail
Voyager seule : conseils et témoignages
Trucs nuls de la vie d'adulte : CAF, Banque, Mutuelle, Logement etc...
 
Les topics universels
Je ne supporte pas
Je ne comprends pas
Ca me perturbe
Je me demande
J'adore...
Je m'en veux de penser ça mais...

Cupidon
Le topic des amoureuses
Le topic des polyamoureuses
Les Célibattantes