Commentaires sur 30 % des femmes en âge de procréer déclarent ne pas vouloir d’enfants

12 Février 2017
221
2 497
1 714
@Kaeloolagrenouille c'est fou car je ne l'avais pas conscientisé jusqu'à lire ton message, mais c'est 100% pareil avec mon mec. Pour lui ça lui a toujours semblé aller de soi que d'avoir un jour un enfant, mais dès que j'évoquais toutes les difficultés que ça peut poser (notamment en terme de charge mentale, d'organisation concrète, de finances etc), il me répondais simplement qu'il n'y avait jamais pensé et qu'il se posera la question "quand le temps viendra". J'ai du forcer un max pour qu'on discute réellement de ces sujets, car pour moi, soit tout est posé clairement sur la table, soit y'a pas d'enfant en fait.
D'ailleurs, au début où on était ensemble, quand on parlait d'enfant, lui parlait spontanément des aspects positifs (jouer avec lui, partager de beaux moments en famille, etc), alors que moi je n'avais que le négatif qui m'arrivait en tête (manque de sommeil, nécessité de s'organiser, etc). Ca m'a fait de la peine de constater que je n'arrivais que très peu à m'imaginer des choses positives à propos d'un enfant à l'époque, alors que j'y ai depuis bcp réfléchi et j'en ai très envie maintenant.
Donc oui, c'est un peu facile de dire qu'on veut un enfant quand la société entière crie aux pères qu'ils n'auront que les côtés positifs de la chose ...
 
12 Février 2017
221
2 497
1 714
Le mot "aliénation" n'apparaît pas dans l'article, c'est toi qui le dis

Juste pour rebondir sur cette partie de ton message : l'expression est bien utilisée dans l'article :
Plus les femmes sont confrontées à ces enjeux, plus elles sont conscientes des difficultés qu’ils feront peser sur une hypothétique maternité. Dont on sait aujourd’hui à quel point elle peut être aliénante.
Ce que j'ai d'ailleurs trouvé un peu extrême comme expression à employer. Sans nier toutes les conséquences négatives de la maternité pour les mères, c'est choquant, comme terme, en fait.
 
  • Big up !
Réactions : blobette
20 Octobre 2017
2 226
39 652
2 064
@alice-louve Je ne vois pas ce qu'il y a de choquant ? Il n'y a pas écrit "la maternité est aliénante", mais "la maternité peut être aliénante". Qui peut le nier ?

Sinon, j'ai l'impression qu'on ne vit pas dans la même société et qu'on ne lit pas le même magazine :lunette: Perso ce que je vois ce sont surtout des injonctions à procréer, et un discours ambiant qui sacralise toujours autant la maternité (c'est le plus beau rôle d'une fâme, hihihi :puppyeyes:). C'est pas pour rien par exemple que parler ouvertement d'IVG reste difficile.

Après, la parole se libère de plus en plus sur les difficultés à élever des enfants (et encore... certainement pas dans tous les milieux), mais c'est très bien au contraire. Il faudrait continuer à garder des oeillères et faire comme si la maternité était faite pour toutes les femmes, peut-être ?
 
4 Avril 2019
236
1 648
804
25
@Kaeloolagrenouille @alice-louve C'est une réflexion que je me suis faite aussi récemment. Je commence à être dans une situation et à un âge où ça pourrait être "le bon moment" (selon les codes actuels) d'ici quelques mois/années donc la réflexion arrive un peu plus sérieusement, même si elle a débuté, de mon côté, il y a des années. Pour mon copain, il est sûr qu'il ne veut pas d'enfant maintenant mais il pense en vouloir un jour. Pourtant, il ne s'est jamais posé de question sur la parentalité, il se voit juste avec des enfants, c'est tout.

Quand on en discute, c'est aussi toujours moi qui apporte les côtés négatifs. Non pas que je ne trouve pas de côté positif (j'adore les enfants même si je ne sais vraiment pas si j'aurais le courage d'en faire un jour), simplement que je me suis renseignée à ce sujet et que j'ai donc une vision plus complète (j'ai l'impression).

Lui, me dit que je ne vois "que le négatif", que je noirçis le tableau et que je suis influencée par les articles que je lis sur la maternité (notamment la grossesse et l'accouchement, que je vois comme de véritables épreuves à surmonter et qui sont inenvisageable pour moi à l'instant T). Sauf qu'au contraire, je pense juste avoir une vision réaliste, qui prend en compte l'impact d'un enfant sur mon corps, sur l'équilibre d'un couple, sur la vie, sur les libertés et sur le monde en général et que lui a une vision idéalisée du père qui joue avec ses enfants et qui s'en occupe gentillement. Surtout qu'il n'aime pas être entouré d'enfants actuellement et il pense juste que si c'est le sien, ça passera (j'en doute :lalala:).

Je pense que c'est lié au fait qu'être père, c'est valorisant dans la société et c'est beaucoup moins une charge (en moyenne) que d'être mère. Bon, et aussi au fait que mon copain est certain qu'il ne voudra pas d'enfants avant plusieurs années (et il dit lui même qu'il se rendra peut-être finalement compte que c'est trop pour lui).

Mais je me suis fait la promesse de ne pas faire d'enfant avec quelqu'un qui ne sera pas au minimum autant renseigné que moi (et par lui-même) sur le sujet (tant sur les questions de la grossesse/acouchement que sur les questions de santé de l'enfant, de son éducation, des papiers à gérer, des trucs à lui acheter, etc). Tant que ça ne viendra pas de lui, je refuserai (j'espère).
 
M

Membre supprimé 364647

Guest
Je suis peut-être la seule mais je suis gênée par l'idée qu'un prof essaie d'influencer l'opinion politique d'un enfant ou d'un jeune (même si c'est une opinion avec laquelle je suis d'accord).

Non, je suis très gênée aussi. Les profs qui nous parlaient politique pendant leurs heures de cours alors que ça n'avait pas de lien avec leurs cours étaient tous de gauche. Je trouvais ça gênant à l'époque et mon avis n'a pas changé. C'était déplacé.

Je pense que je suis d'ailleurs mal à l'aise en général quand on parle de politique et que la gauche est limite montré comme les gentils vs la droite qui est vilaine. C'est quelque chose que je retrouve sur ce forum et qui me met extrêmement mal à l'aise. J'aimerais plutôt qu'on permette aux enfants de développer leur sens critique. Une prof nous avait permis de faire ça en décortiquant avec nous des programmes politiques et sans nous influencer, ce qui fait qu'aujourd'hui, c'est la seule prof qui a parlé politique avec nous ET que je remercierais du fond du cœur. J'aimerais aussi qu'on leur rappelle qu'on vote dans un isoloir : chacun est libre de son vote qui demeure anonyme. C'est un des principes de notre démocratie et je trouve ça très important de ne pas se sentir influencé.
 

doudouillitsa

Mes élégances, c'est moralement que je les ai.
23 Janvier 2014
358
3 238
3 814
24
Paris
@Mentalofresh Je suis d'accord avec toi quand tu dis que les profs n'ont pas à faire de discours politiques (même si j'en ai eu des deux bords). Par contre, on a bien le droit de dire ce qu'on pense à titre personnel sur un forum. Je pense que la droite c'est de la merde et qu'il n'y a rien à sauver dans toutes ces idéologies. J'ai bien le droit de le dire. Je pense même que les gens qui votent à droite sont de sacrés égoïstes et je les enquiquine.
 
M

Membre supprimé 364647

Guest
@doudouillitsa Je parle de la ligne éditoriale, je te présente mes excuses parce que j'aurais dû être plus précise. Tu as tout à fait raison, chacun est libre de dire "la droite c'est de la merde", ou "la gauche c'est de la merde". Bien que dans le dernier cas, je pense que y aurait quand même une levée de boucliers.
 
  • Big up !
Réactions : Oldie
30 Septembre 2021
1 264
8 516
544
34
@L'Oeil de la Lune en fait, dans certaines matières, c'est littéralement ce qu'il faut faire (défendre une idéologie politique dans les sujets). Les sujets de SES de cette année, qui ont fait polémique car extrêmement orientés à droite, sont en fait d'après les professeurs de SES de mon établissement et d'autres professeurs de SES de mon entourage, très classiques. Peut-être que @poulaga confirmera (ou infirmera) ce que je vais dire, mais l'idée en spécialité SES, c'est de savoir défendre un point de vue, quand bien même on n'est pas d'accord avec.
Mes collègues de SES, qui sont à gauche voire très à gauche pour l'un d'entre eux, apprennent justement à leurs élèves à la fois à avoir du recul sur les documents présentés, et à analyser leur portée politique.

En SVT, la portée politique est forcément moins flagrante, mais elle existe aussi, en particulier quand on fait la sexualité en seconde. Mais même après quand on fait la génétique en première et en terminale, on parle aussi d'éthique, de clonage, d'IMG, etc. L'idée, c'est de dire que tout ça existe, et ça déclenche parfois des réactions assez vives (récemment, la vaccination a aussi déclenché ce genre de réactions). Je pense que ça influence forcément les positions des élèves. Certains découvrent l'existence de comités d'éthique à ce moment-là.
Pensée émue pour l'un de mes élèves d'il y a 4 ans qui m'a sorti OKLM tout un discours eugéniste en n'ayant pas du tout conscience de ce qu'il était en train de dire.
 
29 Août 2019
403
3 718
794
40
Ce contenu est réservé aux membres inscrit.es. Inscris-toi par ici.

par ailleurs tant que j’y suis je ne pense pas que l’écologie joue un si grand rôle dans le non souhait d’enfant. On peut être treeees concerné par l’écologie, l’envie d’avoir un enfant prend le pas si elle est là (mais on est pas obligé d’en faire 10…)
Pour moi c’est un argument utilisé par beaucoup pour justifier le non souhait d’enfant parce que les femmes se sentent obligées de se justifier alors qu’elles ne devraient juste pas.
Un ´j’ai pas envie ´ devrait suffire et c’est tout. 30% n’en veulent pas, les raisons je considère que ça ne regarde pas.
 
12 Octobre 2014
32
19 713
3 874
Ce contenu est réservé aux membres inscrit.es. Inscris-toi par ici.
Dans les faits des gens travaillent fort à ce que chacun ne fasse pas "ce qu'il veut" et bien des gens ne font justement pas "ce qu'ils veulent" en pratique ; voir les interdictions d'IVG aux Etats-Unis et l'engouement de certains partis européens à faire de même en restreignant son accès ou en rendant l'expérience plus pénible qu'elle n'a à l'être (voir la Hongrie).
 
Dernière édition :
4 Juillet 2018
365
5 659
1 404
Mais on peut reconnaître qu'il y a des injonctions contradictoires sans que ce soit "jouer les victimes", non ? C'est assez évident qu'il y a une forte injonction à avoir des enfants, surtout quand on est une femme. Mais en même temps il y a aussi une injonction à être une femme indépendante, surtout pas mère au foyer, à avoir plein de projets personnels ou professionnels plutôt que de s'embarrasser de mioches, etc. Perso en tant que personne qui ne sait toujours pas si je veux des enfants ou pas, je ressens les deux pressions. Parmi mes ami.e.s, le discours dominant c'est plutôt que devenir mère c'est s'enfermer, s'aliéner, céder à la pression sociale et, en plus, qu'il est aberrant d'avoir des enfants dans le monde dans lequel on vit. Ce n'est pas le discours dominant dans l'ensemble de la société, mais il existe et il a une incidence lui aussi. Je me demande souvent si à force de vouloir sortir d'une image paillettes de la maternité parfaite, je ne m'en suis pas construit une image excessivement sombre, qui ne correspond pas davantage à la réalité.
 
17 Septembre 2014
2 473
28 048
3 944
Grenoble
Je sors vite fait de mon sous-marin afin de poser une petite parenthèse ici, juste pour répondre au sujet de la ligne éditoriale du mag quant à la parentalité (qui ne serait soi-disant que peu représentée contrairement aux idéaux CF), y'a un moment j'avais fait un graphique en comptant et répertoriant les articles par thèmes sur deux semaines et j'avais obtenu ce résultat (pour la période entre le 22 août et le 05 septembre) :

Ce contenu est réservé aux membres inscrit.es. Inscris-toi par ici.

On est pas vraiment sur "deux trois articles" à destinations des personnes ayant/voulant des enfants, la parentalité fait totalement partie de la ligne édito du mag et c'est totalement assumé, je trouve que c'est un peu de mauvaise foi de prétendre le contraire en voyant qu'on a minimum 1 article sur les enfants/l'accouchement/la grossesse par jour contre un article parlant du mode de vie CF par semaine à tout casser.
 

Les Immanquables du forum

Participe au magazine !
Une info qu'on devrait traiter sur madmoiZelle ?
 
Nouvelle ou perdue ?
Pas de panique, on t'aime déjà !

La charte de respect du forum
Le guide technique &
le guide culturel du forum
Viens te présenter !
Un problème technique ?
Topic d'entraide sur l'orthographe et la grammaire
 
La chefferie vous informe
Les annonces de l'équipe concernant le forum et madmoiZelle
Rendre visite à madmoiZelle
Le médiateur du forum
Soutiens madmoiZelle financièrement
Topic dédié à la pub sur mad
Si vous aimez madmoiZelle, désactivez AdBlock !

Les immanquables
Les topics de blabla
En ce moment... !

Mode - Beauté - Ciné - Musique - Séries - Littérature - Jeux Vidéo - Etudes - Ecriture - Cuisine - People - Télévision

Envie de rencontrer des MadZ ?
Viens trouver le forum de ta ville !

Mode
Le pire de la mode
Ces vêtements qui te font envie
Ta tenue du jour
La tenue qui plaît
Tes derniers achats de fringues

Beauté
Astuces,bons plans économies & dupes
Le topic des vernis
Questions beauté en tout genre
 
Culture
Le meilleur des images du net
L'aide aux devoirs
Tu écoutes quoi ?
Quelle est ta série du moment ?
Quel livre lisez-vous en ce moment ?
Le dernier film que vous avez vu à la maison
Le topic philosophique
 
Société
Topic des gens qui cherchent du travail
Voyager seule : conseils et témoignages
Trucs nuls de la vie d'adulte : CAF, Banque, Mutuelle, Logement etc...
 
Les topics universels
Je ne supporte pas
Je ne comprends pas
Ca me perturbe
Je me demande
J'adore...
Je m'en veux de penser ça mais...

Cupidon
Le topic des amoureuses
Le topic des polyamoureuses
Les Célibattantes