Commentaires sur Au Royaume-Uni, les jeunes se droguent de plus en plus pour échapper à la réalité anxiogène

2 Juin 2021
443
6 178
504
@Nefertii Avant l'ère internet on pouvait pas trop facilement parler de drogue, c'est des choses qui étaient propre à des sous-cultures, donc à moins d'être dans un milieu particulier où l'on parlait de drogue ouvertement forcement on en entendait pas parler.
J'ai pas le souvenir de beaucoup de films récents où les drogues dures sont vraiment encensées, c'est le plus souvent montré sous un angle négatif. En dehors de peut-être Breaking Bad (et encore).

Sinon une drogue est un médicament non autorisé, c'est uniquement ce qui sépare une substance d'une autre, la législation selon les pays, le cannabis est bien légal dans certains Etats aux USA. Le mot est le même en anglais pour une raison "drug", la seule différence avec ce qu'on appelle drogue en France c'est la légalité, on dira "illegal drugs" pour parler de la drogue et "drug" ou "prescription drug" pour parler des médicaments. Et certains médicaments légaux en France peuvent être interdits à l'étranger.

Après tout l'héroïne était un médicament avant (merci Bayer), et même si c'est une drogue désormais, on a une pléthore de médicaments avec des effets quasi similaires. La morphine est bien considérée comme un médicament et pourtant détournée ça sert de drogue aussi. On prescrit de l'Adderall à tout va aux USA pour soigner les TDAH, y compris chez les enfants/ados mais c'est des amphetamines.

Puis bon en France vu la quantité d'antidépresseurs qu'on prescrit il y a aussi beaucoup d'abus et au final c'est comme de la drogue, quand tu détournes un Valium c'est pareil. C'est même les drogues "de rue" qui prennent les noms des médicaments, on appelle littéralement les benzos de rue "Blues" au Royaumme-Uni, en référence au Valium de Roche car la pilule est bleue, c'est la même substance chimique. Une légale, l'autre non.

Je pense qu'on sous-estime la présence des drogues dans le quotidien à cause de l'omniprésence des médicaments, on parle beaucoup de cocaïne, de crack, de LSD ou ecstasy tout en oubliant qu'une des premières sources c'est les médecins et les pharmacies... L'étude dans l'article le montre. Page 23 sources de la drogue : ami.e.s 33.2% / dealer 20.8% / médecin.e 19.2% / boutique vendant des médicaments en accès libre 13%. Sachant qu'une partie de la drogue venant des "ami.e.s" peut aussi provenir d'une prescription. Au final les dealers c'est 20%, si on ajoute internet (Darknet + réseaux sociaux) c'est 30% de la drogue seulement.
 
30 Janvier 2009
5 081
18 533
6 144
34
Lille
@Moeria Demande leur quand même pour être sur. La coke ça ne se voit pas, ça se consomme rapidement et en cachette (pourquoi d'ailleurs? ça a l'air de faire partie du folklore), on ne m'aurait pas dit que untel ou untel en prenait et les effets associés, je ne l'aurais pas forcément soupçonné.

Là où dans le Nord c'est flippant, c'est que ce n'est pas juste associé au milieu de la nuit (alors qu'il y a 10 ans quand j'en avais 20, c'était les barmans ou les ingés sons qui tenaient leur nuit avec). Même un ingénieur, un ambulancier, un médecin, un représentant commercial en prenne régulièrement le samedi soir chez eux. (j'ai volontairement omis encore une dizaine de profession, des fois que ce soit reconnaissable)
Le seul point commun entre eux c'est qu'il y avait une autre addiction avant (le tabac et/ou l'alcool et/ou le cannabis)
Les seules personnes qui n'en ont jamais pris sont les non fumeurs et qui font attention à leur consommation d'alcool.
 
24 Août 2013
1 348
16 789
5 674
@Lune0103 :

Tout à fait d'accord. Avant de rencontrer mon ex, la drogue autour de moi c'était "Le cannabis ça va mais au delà c'est trop dangereux/mal". Par contre en fréquentant mon ex qui était proche des milieux electro, je me suis retrouvée à trouver banale une soirée où les 3/4 des invités sont sous coke/ecsta/LSD, 3MMC ou kétamine.

Ce qui est fascinant avec la coke d'ailleurs c'est qu'avant d'en prendre le discours des consommateurs est toujours "C'est de la merde. Franchement je regrette d'avoir commencé, n'en prends surtout pas, ça n'apporte rien de bon" pour devenir après "T'en veux ? Allez juste une petite ligne, t'inquiète." Fort heureusement, leur discour de début de soirée est encore bien frais dans ma mémoire à ce moment là donc je me suis jamais laissée tenter.

Ce contenu est réservé aux membres inscrit.es. Inscris-toi par ici.

Bref je confirme, l'entourage y fait pour beaucoup. La drogue est passée d'un truc hyper tabou à hyper banal dans ma vie pratiquement du jour au lendemain uniquement parce que j'ai été introduite à un milieu différent du mien. (Et j'y suis encore, malgré la séparation j'ai gardé des amis rencontré par le biais de mon ex).
 
21 Février 2014
669
6 762
5 274
@Moeria je suis assez d'accord avec @Gringo sur le fait qu'il y a probablement plus de personnes qu'on le pense qui consomment. Dans mon entourage, je pense qu'il y a beaucoup plus de personnes qui ont déjà pris de la drogue que de personnes qui n'y ont jamais touché, et ce n'est pas que j'évolue dans une sphère électro/rave, c'est juste que les gens savent que je ne juge pas, donc se sentent libre d'en parler là où je peux entendre.

Après je vis/ai vécu dans des villes avec des mondes de la finance et de la nuit pas mal développés, et c'est deux groupes qui consomment BEAUCOUP (est-ce qu'il y a plus coké que les gens qui bossent dans la finance?), donc il y a peut-être un truc où ça banalise pour le reste de la population, mais comme je l'ai dit, c'est pas vraiment mes mondes (je fuis d'ailleurs les finance-bros comme la peste :rire: ) et pourtant j'entends régulièrement des gens parler de leurs prises de drogues récentes, de la soirée jeux de société-coke, à l'ayahuasca avec un chaman, en passant par la MD à un festival ou le joint pour se détendre d'une journée difficile. Et dans de nombreux cas, ces personnes ne parleraient pas de leur consommation avec n'importe qui, et si ils ne les racontaient pas, tu ne pourrais pas deviner, parce que ce n'est pas écrit sur leur tête. Probablement que si tu sais reconnaître les "tells" associé à une drogue x ou y et que tu les croisais sous influence tu te douterais de quelque chose, mais c'est même pas forcément si évident (même si je suis pas complètement d'accord que la coke ça se voit pas, surtout quand tu connais quelqu'un de base.. si tous les mauvais côtés de sa personnalité sont de sortie et qu'elle a beaucoup d'énergie et de conviction right now.. elle a peut-être pas un rhume).

Pour vivre aux UK en ce moment, j'ai beaucoup de compassion pour les jeunes dont parle l'étude qui prennent de la drogue pour gérer leur anxiété, parce qu'il y a sacrément de quoi être anxieux, et bonne chance pour avoir accès à un professionnel de la santé mentale :erf:
 
7 Novembre 2014
25
224
2 889
36
Ben non mais vraiment je cherche, mais parmi tous les gens dont j ai pu être proches, y en a qu un seul qui pourrait dire "après tout pourquoi pas", et pourtant je suis pas du genre à juger. Mais c est vrai que je cotoie peu de fumeurs et de buveurs, qui ne sont pas forcément en couple avec des gens qui fument et boivent, donc ça doit calmer le jeu. Ca et les enfants, quand on a pas d enfants je pense que c est plus facile de se dire que c est pas si grave, mais quand on passe la trentaine et que les enfants se multiplient, c est beaucoup plus compliqué.
Après je connais personne du monde de la finance (ca fait très Loup de Wall Street non ? ^^) mais oui ils ont toujours été connus pour se mettre la pression entre eux et manger ou être mangé, et c est une réputation qui leur colle un peu à la peau. Pareil pour les rave party.
 
  • Big up !
Réactions : Alzire
21 Février 2014
669
6 762
5 274
C'est peut-être vraiment un truc de zones géographiques hein, parce que perso je connais plusieurs personnes avec enfants qui ont consommé/envisagent de re-consommer quand l'enfant sera plus grand/consomment quand ils n'ont pas la responsabilité de l'enfant. Ceci dit, c'est généralement des consos plus light (autant au niveau du type de substance et de la fréquence/intensité) qu'avant d'avoir des enfants (et les exemples que j'ai de personnes qui n'ont pas modifié leur comportement ne sont pas ceux qui vont gagner des prix de parentalité par ailleurs..).
Après je ne connais pas des masses de gens qui ni ne fument ni ne boivent (aux UK c'est quand même le loisir numéro 1) hors raisons de santé (du type alcoolique/addict en recovery). Mon mec et moi faisons partie des gens que je connais qui buvons le moins que je connais :hesite:
 

Les Immanquables du forum

Participe au magazine !
Une info qu'on devrait traiter sur madmoiZelle ?
 
Nouvelle ou perdue ?
Pas de panique, on t'aime déjà !

La charte de respect du forum
Le guide technique &
le guide culturel du forum
Viens te présenter !
Un problème technique ?
Topic d'entraide sur l'orthographe et la grammaire
 
La chefferie vous informe
Les annonces de l'équipe concernant le forum et madmoiZelle
Rendre visite à madmoiZelle
Le médiateur du forum
Soutiens madmoiZelle financièrement
Topic dédié à la pub sur mad
Si vous aimez madmoiZelle, désactivez AdBlock !

Les immanquables
Les topics de blabla
En ce moment... !

Mode - Beauté - Ciné - Musique - Séries - Littérature - Jeux Vidéo - Etudes - Ecriture - Cuisine - People - Télévision

Envie de rencontrer des MadZ ?
Viens trouver le forum de ta ville !

Mode
Le pire de la mode
Ces vêtements qui te font envie
Ta tenue du jour
La tenue qui plaît
Tes derniers achats de fringues

Beauté
Astuces,bons plans économies & dupes
Le topic des vernis
Questions beauté en tout genre
 
Culture
Le meilleur des images du net
L'aide aux devoirs
Tu écoutes quoi ?
Quelle est ta série du moment ?
Quel livre lisez-vous en ce moment ?
Le dernier film que vous avez vu à la maison
Le topic philosophique
 
Société
Topic des gens qui cherchent du travail
Voyager seule : conseils et témoignages
Trucs nuls de la vie d'adulte : CAF, Banque, Mutuelle, Logement etc...
 
Les topics universels
Je ne supporte pas
Je ne comprends pas
Ca me perturbe
Je me demande
J'adore...
Je m'en veux de penser ça mais...

Cupidon
Le topic des amoureuses
Le topic des polyamoureuses
Les Célibattantes