Commentaires sur Des acteurs cisgenres jouant des personnages transgenres ? Une pièce déprogrammée à Paris

27 Août 2022
65
393
114
Pareil : la pièce était en répétition depuis 1 an : tout ce travail pour rien. Je pense moi aussi qu'un/e comédien/ne doit pouvoir tout jouer, et que ce "droit" ou plutôt cette capacité en doit pas être limité à certains rôles. Après, que ça blesse si c'est mal joué, oui. Mais c'est parce que c'est mal joué, pas parce que ce n'est pas joué par la bonne personne. Tous ça parce qu'une dame qui a vendu les droits sur un texte qu'elle a produit a eu des remords et a voulu le jouer elle même., ce que je peux comprendre.
En fait, les textes autobiographiques sont peut être des histoires trop personnelles pour les livrer ainsi : c'est toujours délicat de s'en détacher. Moralité : éviter de vendre les droits d'une autobiographie, ou alors avec des clauses de réserve en béton.
 
26 Avril 2018
78
673
1 154
Ne pas me citer, please :).

Désolée d'avance si je digresse un peu, je pars évidemment du sujet de l'article mais je vais évoquer aussi d'autres choses, qui rejoignent un peu ce sujet et que je maîtrise mieux!

C'est un sujet qui me parle beaucoup, étant moi-même actrice et issue de plusieurs minorités (étant entre autres choses autiste).

Je suis assez (agréablement) surprise des commentaires qui me précèdent.

Je me questionne beaucoup sur ce sujet, car j'ai l'impression que les choses tendent à bouger, mais pas forcément dans le bon sens.

Il est évidemment normal d'inclure le plus possible de monde, que ce soit les personnes transgenres ou issues d'autres minorités (autistes, minorités étrangères, acteurs avec handicaps x ou y, de toutes les origines, etc) mais je maintiens quand même qu'un acteur n'est pas vraiment un acteur s'il n'est capable de jouer que ce qui lui ressemble presque trait pour trait.

De ce que je vois autour de moi, que ce soit au niveau des recherches des directeurs de casting, ou des agents artistiques, on cherche de + en + à représenter tout le monde, et c'est -évidemment- une excellente chose mais hélas, parfois, c'est fait de telle sorte que ça ressemble plus à de la discrimination positive qu'autre chose.

A titre personnel, ça ne m'intéresserait pas d'être prise que pour des rôles d'autistes et, s'il est normal que tout le monde -y compris des personnes autistes, donc- aient accès à des castings/rôles, je n'aurais par exemple pas envie de jouer une autiste parce que je le suis dans la vraie vie, si une actrice neurotypique a été plus convaincante en audition.

Or, sous prétexte d'inclusivité, je vois de + en + de recherches, ou d'agences, qui se "spécialisent" dans ces profils-là, et je trouverais ça + sain que les acteurs de tous horizons soient acceptés dans les agences lambda, plutôt que l'on crée comme des "espaces dédiés" aux personnes "différentes".

Quand je vois dans mon entourage une personne autiste qui a joué dans 3 projets, et que dans les 3, elle jouait une personne autiste, je me dis que ça n'est évidemment pas un hasard, qu'elle a été prise *pour ça*, surtout quand on voit que sur la totalité des films qui sortent chaque année, on ne peut pas dire que les rôles de personnes neuroatypiques soient nombreux donc ça ne peut pas être un hasard qu'elle ne joue que ça.

Et honnêtement je pense que ça ne rend service à personne.

Concernant les chargés de casting, c'est un peu idem: on cherche de + en + des comédiens qui collent au rôle, on laisse de moins en moins la place au contre-emploi et je trouve que c'est super dommage: encore une fois, jouer sans cesse ce que l'on est, est-ce vraiment le but?

J'ai d'ailleurs eu une discussion à ce sujet avec une agente qui se "spécialise" dans les profils "différents", je colle ici une partie de mon message:
"""J'entends ce genre de discours de plus en plus et c'est une interrogation qui m'intéresse beaucoup mais je ne suis pas forcément d'accord.

Un acteur peut être merveilleux d'authenticité tout en incarnant quelqu'un qui ne lui ressemble pas.

L'une des actrices les plus admirées du monde est Meryl Streep dont la "patte" est justement de ne pas en avoir, d'être un caméléon, de pouvoir tout jouer.

Il est évidemment essentiel d'avoir plus d'inclusion et de représentativité et je suis bien placée pour le savoir, mais si désormais tous les personnages homosexuels doivent être interprétés par des homosexuels, tous les hétéros par des hétéros, etc, autant faire des documentaires à mon sens.

Sans même parler de minorités, je vois de plus en plus d'annonces qui cherchent des "vraies infirmières" pour des rôles d'infirmières (c'est un exemple), c'est souvent justifié par un besoin d'authenticité, mais à mon sens un acteur investi, passionné, talentueux est supposé avoir une palette plus variée que que sa propre expérience/sa propre personnalité.

J'ai récemment dévoré la série The marvelous Mrs Maisel, que j'ai trouvée formidable, puis je suis tombée après sur plusieurs articles dénonçant le fait que le cast ne soit pas juif (les personnages de la série le sont) et j'avoue ne m'être pas même posé la question durant le visionnage; tout simplement parce que la série est d'une qualité formidable, les acteurs y sont absolument excellents et les rôles suffisamment bien écrits pour ne pas être caricaturaux.

Je suis moi-même plein de choses, y compris juive et autiste; pourtant j'estime pouvoir/vouloir jouer autre chose et ne pas avoir à me cantonner à ça.

J'ai encore vu récemment une annonce pour une série fr et le fait de vouloir cloisonner comme ça, à mon sens, ne rend service à personne puisqu'on se retrouve avec des profils très stéréotypés: la "rebelle" devait être tatouée, la fille avec une jeunesse "difficile" devait être maghrébine etc.

Je trouve donc ce processus contre-productif mais ce n'est que mon avis :)""".

J'ai malheureusement obtenu une réponse assez bateau que je vous mets aussi.

"""Bonjour J’entends votre discours également
Il s’agit juste s’ouvrir pour un temps pour laisser la place
C’est comme pour la diversité""".

Ps: par contre je suis pleinement pour que dans les équipes artistiques, y compris à l'écriture, il y ait derrière des personnes concernées, ou au moins qu'on les/nous consulte à l'écriture du scénario.

Ps2: il est le milieu de la nuit chez moi (je suis à l'étranger) donc j'espère que je n'ai pas été maladroite dans un propos ou l'autre!
 
Dernière édition :

Querencia

ael - terminaison neutre (é-e)
24 Mai 2019
7 858
95 764
2 604
30
Bah du coup, non, ça change pas :nerd:
On a cette tendance de ne pas impliquer des personnes concernées et donc de sortir des énormités sur un tas de choses (et les films français sur la transidentité en sont un exemple flagrant) que non, un-e acteur-rice ne peut pas tout jouer, à mon sens, et encore moins quand il n'y a pas l'implication d'une personne qui s'y connait de très près sur le sujet.
Et puis on parle surtout de représentation.
A toujours voir des cis hétéro valide prendre toujours les rôles sous prétexte que "Un-e acteur-rice peut interpréter n'importe qui", bah on met de côté toujours les mêmes personnes.
Alors oui, s'iels sont recrutés, c'est d'abord sur cette base, comme l'exemple sur l'autisme, mais ça permet de les faire connaître du grand public et d'être appelé-e sur d'autres rôles qui n'ont rien à voir.
Et ça permet de ne pas sortir des trucs pourris au cinéma ou ailleurs qui vont ENCORE colporté des âneries qui ont parfois comme réalisation de renforcer les stéréotypes et les discriminations.
 
2 Juin 2021
442
6 166
504
@Asperge et cornichon Le problème dans ton discours c'est que tu pars du postulat que "tout le monde devrait pouvoir jouer tous les rôles" et que "on ne devrait pas forcer les minorités à jouer que des rôles de minorités" comme si l'on se trouvait dans un monde idéal sans discrimination. Tu emploies aussi le terme "discrimination positive" concept qui tout comme le "racisme anti-blanc" est au mieux maladroit, au pire complètement fumeux.

Dans un monde idéal où les minorités seraient considérées comme tout le monde alors oui il ne devrait pas y avoir de distinction et aucune raison de réserver le rôle d'un personnage autiste à un.e acteur.ice autiste. Après tout pourquoi lui réserver ce rôle si ces chances d'être pris.e pour un autre rôle sont les mêmes qu'une personne neurotypique ?

Sauf que ce postulat est fallacieux vu qu'il n'existe tout simplement pas. Les personnes issues des minorités ont moins de chances que les autres, c'est pas un débat, juste un fait. Il y a assez de chiffres et de statistiques qui le prouvent. Donc si une personne trans n'est considérée admettons qu'à 75% pour les rôles cis et que les rôles cis représentent 95% des rôles disponibles alors il me semble logique de préférer une personne trans pour jouer les 5% restant.

Sur 100 rôles disponibles : 95 sont cis / 5 trans. La personne trans est considérée pour 75% des positions cis (~71) et les 5 trans qu'on lui réserve exclusivement (scénario le plus extrême), soit 76% des rôles au total. La personne cis quant à elle, même si on l'exclue complètement des rôles de personnes trans (chose qui n'est déjà pas le cas mais admettons), pourra toujours prétendre à 95% des rôles.

A quel moment la personne cis est discriminée ? A quel moment ose-t-on parler de discrimination positive quand une personne cis dans cet exemple possède toujours beaucoup plus de chances qu'une personne trans pour obtenir un rôle ? Ce raisonnement s'applique partout, pour toutes les minorités.

Dans ton exemple tu mentionnes qu'une personne autiste ne joue que des rôles de personnes autistes, preuve donc qu'on la discrimine à 100% sur les rôles de personnes neurotypiques, qui sont la majorité des rôles. Cela ne lui rend pas service de jouer que le rôle de personnes autistes ? Ne jouer aucun rôle du tout lui rendrait-elle service ? J'en doute. Le problème ce n'est pas d'être considérée en priorité pour les rôles de personnes autistes mais de ne pas l'être du tout pour le rôle de personnes neurotypiques. Et si on la refuse pour ces rôles, c'est pas car "de toute manière elle est autiste, elle pourra toujours jouer le rôle d'une personne autiste ailleurs", non c'est uniquement de la discrimination de bas étage où l'on va préférer une personne neurotypique peu importe le rôle à jouer.

Pour moi ton discours sonne un peu comme celui de la gauche PS type humaniste, "on est tous égaux !", dans le monde des bisounours oui, dans la réalité ce n'est pas le cas. Donc d'abord on atteint cette fameuse égalité que l'on essaye de nous vendre matin, midi et soir, ensuite on pourra utiliser le terme "discrimination positive". Etre discriminé ce n'est pas "ne pas avoir obtenu un rôle, une fois car..." c'est avoir de manière systémique moins de chances que les autres. Sauf que voilà les personnes blanches, cis, hétéros, valides et neurotypiques en France ont plus de chances que les autres.

Parler de discrimination positive dans ce cas me fait penser aussi aux hommes qui pleurnichent que les femmes leur volent des positions dans des conseils d'administration ou autre à cause des lois / efforts sur la parité, comme si les hommes étaient désormais victimes de discrimination positive en faveur des femmes. Spoiler alert, c'est faux. Les hommes ont toujours plus de possibilités dans le monde de l'entreprise que les femmes, sont toujours mieux considérés et mieux rémunérés.

---
Mon seul problème concernant cette histoire c'est que tout se passe bien trop tard, ce n'est pas un an après le début d'une représentation qu'on se pose ce genre de questions. Je suis désolé aussi pour l'actrice qui a travaillé ce rôle pendant un long moment et va perdre son rôle.
 
26 Avril 2018
78
673
1 154
@Mayushi "Dans ton exemple tu mentionnes qu'une personne autiste ne joue que des rôles de personnes autistes, preuve donc qu'on la discrimine à 100% sur les rôles de personnes neurotypiques, qui sont la majorité des rôles. Cela ne lui rend pas service de jouer que le rôle de personnes autistes ? Ne jouer aucun rôle du tout lui rendrait-elle service ? J'en doute."

La fille en question n'est même pas comédienne donc oui, elle a été prise car autiste, a intégré l'agence que je mentionne ci-dessus et dont c'est la spécificité.
Libre à elle de se former et prouver son talent sur des rôles qui ne sont pas des rôles de personne autiste, de faire des stages, de se former, de chercher à percer par la suite.
On ne la "discrimine pas sur des rôles de neurotypiques": elle n'est pas actrice à la base, seul le temps, ses capacités ou non de comédienne nous diront si elle peut jouer autre chose.
Là où tu estimes qu'elle est discriminée, je te dis (puisque je la connais perso et que je connais le milieu) qu'elle a au contraire une jolie opportunité (et tant mieux pour elle!) de par sa neuroatypie puisque jusqu'à présent elle est employée sur ces rôles et que n'étant pas du milieu de base, elle aurait eu 0 opportunité à la base sans ça puisque c'est ce que recherchaient les RDA.
Cf aussi le casting sauvage qui cherche majoritairement des non-acteurs/acteurs non professionnels mais qui correspondent à des profils précis (que ce soit un handicap mental, physique, un physique atypique, une origine x ou y).
Je pourrais t'envoyer des dizaines d'annonces de ce type (ça ne va parler à personne puisque les films sont en prépa ou pas encore sortis mais les recherches pour Mona d'anne sophie bailly, Hawa de Maïmouna Doucouré..)
Ca ne veut pas dire que je remets pas en question les difficultés qu'on (puisque je rappelle que je suis une minorité aussi et que je travaille dans le ciné) rencontre dans la vie et dans ce milieu pour autant.

Précision: par casting 'sauvage', je n'entends pas des personnes abordées dans la rue comme certains peuvent peut-être avoir en tête. J'ai fait un raccourci, mais en gros je parlais des projets pour lesquels les chargés de casting recherchent (via annonces traditionnelles) avant tout des profils précis/atypiques comme j'écris au-dessus (déficience mentale, handicap, particularité physique, etc) et que c'est le critère principal de la recherche, voire le seul. C'est donc bien le même sujet.
 
Dernière édition :
26 Avril 2018
78
673
1 154
@Querencia concernant ton dernier passage, perso c'est pour ça que je disais qu'à mon sens il est essentiel que parmi les équipes scénaristiques, les projets soient portés par des personnes concernées (ou qu'elles soient consultées en amont), mais je persiste à penser que l'acteur, qui n'est qu'interprète, messager de l'histoire, n'est pas obligé d'être concerné.
Ce n'est pas lui qui crée le sujet ni le traitement de celui-ci.
C'est mon avis, nous ne sommes pas obligé(e)s d'être d'accord mais je voulais juste rebondir là-dessus
 

Les Immanquables du forum

Participe au magazine !
Une info qu'on devrait traiter sur madmoiZelle ?
 
Nouvelle ou perdue ?
Pas de panique, on t'aime déjà !

La charte de respect du forum
Le guide technique &
le guide culturel du forum
Viens te présenter !
Un problème technique ?
Topic d'entraide sur l'orthographe et la grammaire
 
La chefferie vous informe
Les annonces de l'équipe concernant le forum et madmoiZelle
Rendre visite à madmoiZelle
Le médiateur du forum
Soutiens madmoiZelle financièrement
Topic dédié à la pub sur mad
Si vous aimez madmoiZelle, désactivez AdBlock !

Les immanquables
Les topics de blabla
En ce moment... !

Mode - Beauté - Ciné - Musique - Séries - Littérature - Jeux Vidéo - Etudes - Ecriture - Cuisine - People - Télévision

Envie de rencontrer des MadZ ?
Viens trouver le forum de ta ville !

Mode
Le pire de la mode
Ces vêtements qui te font envie
Ta tenue du jour
La tenue qui plaît
Tes derniers achats de fringues

Beauté
Astuces,bons plans économies & dupes
Le topic des vernis
Questions beauté en tout genre
 
Culture
Le meilleur des images du net
L'aide aux devoirs
Tu écoutes quoi ?
Quelle est ta série du moment ?
Quel livre lisez-vous en ce moment ?
Le dernier film que vous avez vu à la maison
Le topic philosophique
 
Société
Topic des gens qui cherchent du travail
Voyager seule : conseils et témoignages
Trucs nuls de la vie d'adulte : CAF, Banque, Mutuelle, Logement etc...
 
Les topics universels
Je ne supporte pas
Je ne comprends pas
Ca me perturbe
Je me demande
J'adore...
Je m'en veux de penser ça mais...

Cupidon
Le topic des amoureuses
Le topic des polyamoureuses
Les Célibattantes