Commentaires sur Les chiffres glaçants du nombre de bébés secoués depuis la pandémie

8 Avril 2022
33
182
29
@Selket oui sur le site "Les 1000 premiers jours" ils ont tout un article dessus et j'ai trouvé ça bien qu'un site qui est officiel et qui dépend du gouvernement dise "posez votre bébé dans son berceau sans jouets ni couverture, sortez de la pièce, prenez l'air et essayez de vous détendre. Ne prenez pas bébé dans vos bras tants que vous n'êtes pas calme". Ça donne mine de rien de la légitimité au sentiment des parents et je pense que pour certaines personnes ça peut débloquer quelque chose. Genre "le document officiel me dit que je peux le faire, alors je le fait".
Effectivement, en faisant différentes recherches quand mon fils avait des coliques, j'ai trouvé ce message de prévention absolument partout, et ça m'a donné des sentiments mitigés. La déculpabilisation et le sentiment d'être normale d'une part, et le malaise d'imaginer que si c'est un problème de santé publique, c'est que c'est très fréquent.
 
8 Avril 2022
33
182
29
Olala c'est horrible! C'est quelque chose qui fait très peur quand on y pense. Nous allons bientôt être parent pour la première fois avec mon conjoint et j'ai très très peur de ça. D'avoir un moment où le cerveau disjoncte car trop de cris !
Ce contenu est réservé aux membres inscrit.es. Inscris-toi par ici.
Le pire ça doit être de ne pas réussir à voir quand on a besoin d'une pause... De ne pas réussir à reconnaître le moment où on va craquer ! Bref courage à tous les parents ! Si vous avez besoin d'une pause prenez là ! Et si vous avez besoin d'aide demandez-en ! Voilà.
Mon fils a un an, et je suis passée par ces moments-là plusieurs fois (6 mois de coliques du nourrisson ça use), le besoin de le poser et de le laisser pleurer. Le besoin de me décharger le soir sur mon mari qui travaillait à temps plein. L'envie de fuir les cris de douleur.
Je me suis sentie démunie, moins que rien, fragile et j'en pleurais en répétant à mon bébé que j'étais désolée de ne pas le consoler.
Je m'enfermais parfois dans les toilettes pour pleurer pendant qu'il s'époumonait dans son lit. Ça ne durait même pas 10 minutes, mais
moi qui voulais le materner, être toujours présente pour qu'il se sente en sécurité, ça me rendait dingue de devoir le laisser seul pour aller respirer. Pour mon bien, donc pour son bien.
Les publications récentes m'ont permis de comprendre qu'en faisant comme ça j'étais une bonne mère qui protégeait son enfant. Qu'en soufflant je prenais du recul pour mieux être présente le reste du temps. Plus patiente, plus impliquée. J'ai vite réalisé que j'avais plus d'énergie pour le partage, les sourires, pour profiter. Et ça m'a appris à prendre du recul face aux pleurs de mon enfant. A positiver, à gérer.

Courage à toi et félicitations pour ton bébé à venir.
 
8 Avril 2022
33
182
29
@Bloem On le sait que c'est pas de notre faute. La question c'est : comment échapper aux cris et confier son enfant chaque jour à quelqu'un de confiance pour se reposer.
Parfois (souvent), y'a personne quand on veut juste être tranquille.
Moi ce qui me terrifie le plus et qui me rend folle de rage ce sont les professionnels de la petite enfance qui passent à l'acte. Ils connaissent les conséquences de leurs actes.
 
5 Août 2021
355
2 795
194
30
@Sophie L Ce que je voulais dire c'est que si le bébé va bien, mais qu'il pleure, faut vraiment que les parents se déculpabilisent de ne pas réussir à calmer les pleurs, le posent en sécurité et sortent.

Même l'idée qu'on doive forcément attendre un relai pour souffler peut être nocive dans certaines situations.

Il faut pas s'en vouloir de dire de temps en temps à son enfant "je suis là pour toi et là je vais te poser un petit moment pour pouvoir me calmer et revenir disponible". Et si le parent est tellement tendu qu'il n'arrive plus à parler à son enfant alors il dit rien, le pose et sors.

Ça parait peut-être simpliste comme raisonnement mais faut vraiment arriver à se dire "je fais ce qu'il y a de mieux, j'évite de perdre le contrôle devant mon enfant, je suis un bon parent".

Et si on est dans le cas d'un enfant qui pleure énormément, penser à instaurer un rituel où on le laisse un court moment, on prend l'air ou on se met un casque sur les oreilles et on écoute de la musique.

OK un bébé a besoin de présence et d'être rassuré mais il a aussi besoin d'être en sécurité.
Alors si la situation est dure et la mère sur les nerfs il vaut mieux avoir un rituel 1 à 3 fois par jour ou la maman pose son bébé elle lui dit "Je vais me ressourcer, prendre un moment pour moi et je reviens m'occuper de toi après". Laisser bébé 10 à 20min, de plus l'entendre pleurer, et revenir après.

Le bébé va pas être traumatisé si c'est ponctuel ou ritualisé. Surtout si le(s) parent(s) est/sont disponible(s) le reste du temps.

Et d'accord avec toi il faut des relais en plus (famille, amis, professionels de santé, PMI). Penser à parler au médecin des pleurs, même s'il va pas garder le bébé, il peut rechercher une cause médicale, aider à relativiser "c'est pas de votre faute si le bébé a des coliques, ça arrive souvent".

Tout le monde devrait être sensibilisé sur les difficultés fasse aux pleures du bébé. Déjà pour éviter les jugements à l'emporte pièce et aussi pour pouvoir être présent pour son entourage ("Ne t'inquiète pas, je peux te le garder un moment. Je sais qu'il pleure et je sais que je n'y peux pas grand chose").
Bon on change la couche si ça pue, quand même, et on oublie pas le bib. XD
 
9 Janvier 2018
856
6 684
1 054
32
@Bloem Je sais que tes conseils sont bienveillants. Ça a l'air d'ailleurs tout-à-fait logique ce que tu écris, et que l'on m'avait répété maintes fois (avant et après que j'aie un puis deux bébés).
Je ne sais pas si tu es parent.e, mais pour moi ces bons conseils n'ont jamais été suffisants.
Aujourd'hui mes garçons vont bien mais j'ai quand même ressenti un isolement extrême. Et je n'ai jamais réellement trop culpabilisé, j'ai juste ressenti de la colère envers le monde entier d'être délaissée à ce point.
 

Illyria

Cat Loveuse
31 Janvier 2015
3 757
23 360
3 374
@Nakiloe Je pense que le reste, c'est peut-être les bébés qui n'en meurent pas mais qui gardent des séquelles neurologiques?
 

TheMadTink

C'est délicat comme un coup de pelle.
22 Août 2018
870
9 828
1 064
29
Effectivement, en faisant différentes recherches quand mon fils avait des coliques, j'ai trouvé ce message de prévention absolument partout, et ça m'a donné des sentiments mitigés. La déculpabilisation et le sentiment d'être normale d'une part, et le malaise d'imaginer que si c'est un problème de santé publique, c'est que c'est très fréquent.
Pas forcément :)
Quand on fait de la prévention des risques, on s'intéresse à ce qui s'appelle l'indice de criticité. C'est un indice calculé en fonction de la fréquence et de la gravité du risque. Quand la fréquence est très peu élevée (peu de cas) mais que la gravité du risque est très forte (blessures à long terme, décès) l'indice de criticité est très élevé et on va faire beaucoup de prévention autour de ce sujet.
C'est un peu ce qui se passe avec le problème des bébés secoués: sur la totalité des enfants nés chaque année en France, la fréquence est basse, mais la gravité est si élevé que la prévention reste très forte.
 
15 Mai 2013
80
628
3 764
Paris
Clairement c'est pas de poser son bébé 5-10 minutes pour pleurer un coup qui règle le problème de détresse de fond, si il n'y a pas de relai possible. Le bébé on va le retrouver dans 10 minutes et il va falloir de nouveau prendre sur soi. C'est sur la durée que ça se joue, et c'est l'accumulation d'épisodes de pleurs à gérer seul.e et la responsabilité H24 du bébé qui fait que les craquages peuvent arriver. Poser le bébé pour souffler, c est une rustine sur un pneu crevé, ça ne règle rien. Ça soulage 5 minutes. Quand ça fait 3 mois que tu gères toutes les crises , il faut largement plus que 5 minutes de pause pour retrouver la sérénité. En plus pendant que tu respires un coup c'est pas comme si le bébé t'attendais gentiment en gazouillant dans son berceau hein... ça aide pas à la décontraction de savoir qu'après tu vas devoir gérer la crise de toutes les façons... donc entièrement d'accord sur le besoin de relais réels et fiables. Il y'a des structures type "la maison verte" qui sont pas mal justement, avec des éducatrices pour aider les parents en difficulté. Mais il n'y en a pas assez
 
17 Mars 2020
339
3 618
304
104
@DocDelphine bien d’accord mais le message entier c’est souvent posez le bébé et appelez du renfort.
J’avais même lu un message qui disait de carrément sortir de chez soi et appelez une personne pour qu’on vienne nous aider. Je pense que si on en arrive là la personne appeler fera un effort.
J’en pouvais plus tout à l’heure pas au point de craquer mais j’ai posé ma fille sur son tapis d’éveil mon mec m’a retrouvé en larmes. Il m’a dit de sortir faire un tour et il gère la petite depuis son retour et il m’a dit que cette nuit il ferait une nuit blanche si il le faut.
Je sais que demain matin je redeviendrai plus confiante pour trouver des solutions et sur le fait que ça va s’améliorer.
 
  • Big up !
Réactions : Kettricken et Cendre
28 Janvier 2022
289
2 037
154
33
Quand t'as eprsonne pour t'aider en effet le problème reste présent... Tu le mets juste de côté et tu le reprend plus tard.

Je me suis déjà retrouvée assise derrière mon garage sous la pluie parce que n*1 me lançait des bouteilles d'eau (en plastique, vides- je précise) a la tête pendant que j'allaitais.
A la fin j'en ai eu ras le bol qu'il m'écoute pas, j'ai tout laissé bébé, enfant, belle mère, mari, j'ai dit bas la race je me casse.
Mais j'ai pu le faire parce que exceptionnellement j'avais des gens chez moi ! Quand je suis seule et que je veux souffler, j'ai le grand qui vient hurler derrière la.porte "maman maman laisse moi entrer s'il te plaît me laisse pas" ou bébé qui pleure. Donc non ça aide pas vraiment, c'est comme si on mettait de la crème sur du piment, ça apaise légèrement sur le coup mais ça va venir plus tard arracher la gueule.
 
8 Avril 2022
33
182
29
Pas forcément :)
Quand on fait de la prévention des risques, on s'intéresse à ce qui s'appelle l'indice de criticité. C'est un indice calculé en fonction de la fréquence et de la gravité du risque. Quand la fréquence est très peu élevée (peu de cas) mais que la gravité du risque est très forte (blessures à long terme, décès) l'indice de criticité est très élevé et on va faire beaucoup de prévention autour de ce sujet.
C'est un peu ce qui se passe avec le problème des bébés secoués: sur la totalité des enfants nés chaque année en France, la fréquence est basse, mais la gravité est si élevé que la prévention reste très forte.
Merci pour cette précision !
 

Les Immanquables du forum

Participe au magazine !
Une info qu'on devrait traiter sur madmoiZelle ?
 
Nouvelle ou perdue ?
Pas de panique, on t'aime déjà !

La charte de respect du forum
Le guide technique &
le guide culturel du forum
Viens te présenter !
Un problème technique ?
Topic d'entraide sur l'orthographe et la grammaire
 
La chefferie vous informe
Les annonces de l'équipe concernant le forum et madmoiZelle
Rendre visite à madmoiZelle
Le médiateur du forum
Soutiens madmoiZelle financièrement
Topic dédié à la pub sur mad
Si vous aimez madmoiZelle, désactivez AdBlock !

Les immanquables
Les topics de blabla
En ce moment... !

Mode - Beauté - Ciné - Musique - Séries - Littérature - Jeux Vidéo - Etudes - Ecriture - Cuisine - People - Télévision

Envie de rencontrer des MadZ ?
Viens trouver le forum de ta ville !

Mode
Le pire de la mode
Ces vêtements qui te font envie
Ta tenue du jour
La tenue qui plaît
Tes derniers achats de fringues

Beauté
Astuces,bons plans économies & dupes
Le topic des vernis
Questions beauté en tout genre
 
Culture
Le meilleur des images du net
L'aide aux devoirs
Tu écoutes quoi ?
Quelle est ta série du moment ?
Quel livre lisez-vous en ce moment ?
Le dernier film que vous avez vu à la maison
Le topic philosophique
 
Société
Topic des gens qui cherchent du travail
Voyager seule : conseils et témoignages
Trucs nuls de la vie d'adulte : CAF, Banque, Mutuelle, Logement etc...
 
Les topics universels
Je ne supporte pas
Je ne comprends pas
Ca me perturbe
Je me demande
J'adore...
Je m'en veux de penser ça mais...

Cupidon
Le topic des amoureuses
Le topic des polyamoureuses
Les Célibattantes