Prévention dans les facs ok mais quid des autres ecoles (iut/prepa/ecoles d'ing).
Après pour la recherche ils sont mignons mais le secteur est complètement bouché, plus de subventions. Alors perso je préfère rester à un diplôme d'ing et trouver de l'emploi.
Une bonne nouvelle, il y a bien une filière scientifique majoritairement féminine: la prepa bio (70% de femmes)
Du coup parité hommes femmes atteinte dans le metier de veterinaire et dans les ecoles d'agro et geol^^
Par contre le vice président du concours ens filière bio se plaignait que seulement 50% de filles presentent le concours alors qu elles sont 70% en prepa bio, et la majorité des personnes qui veulent se réorienter à la fin de la 1e année dans ma promo sont des filles...
 
les femmes se montrent moins enclines à se lancer dans la recherche pour pouvoir remplir le rôle de femme que leur assigne la société.

En quoi la recherche empêcherait plus les femmes de "remplir leur rôle" que de travailler dans un supermarché, qu'être CEO dans une multinationale ou pilote de chasse?
De plus si j'ai choisi d'avoir une vie de famille et de limiter mes heures de travail, c'est parce que la nature m'a dotée d'ovaires, d'un utérus et d'un temps de gestation de 9 mois. Mes envies de maternité ne sont pas dictées par la société et les conséquences de ces envies sur ma disponibilité sur le marché du travail ne sont pas dictées par une société patriarcale ou par je ne sais quel complot anti-femme mondial. Si vous vous sentez capable de laisser votre enfant que vous avez porté pendant 9 mois immédiatement après sa sortie parce que vous considérez que travailler c'est plus épanouissant, libre à vous. Mais arrêtez de considérer que celles qui abandonnent la sacro-sainte "carrière" (c'est quoi une carrière d'ailleurs? Lécher assez longtemps pour être léchée?) sont des victimes de la société. Pour moi c'est l'inverse. C'est la société qui dicte d'aller bosser à en crever toute la vie et que rester au foyer pour s'occuper de la famille c'est de la fainéantise coûteuse et égoïste.
 
@Clarisse Le but ici n'était pas de dénigrer les femmes qui choisissent d'être mère au foyer ou de faire passer leurs enfants en priorité.
Seulement comme tu le dis, on peut faire de la recherche et vouloir des enfants. Or la recherche, c'est quoi ? C'est un doctorat jusqu'à 26 ans. C'est un ou plusieurs post-doctorats, jusqu'à 30 ans. Après il faut que tu trouves un travail stable (ce n'est pas obligatoire, mais c'est conseillé). Si tu dois donner des cours, tu ne choisis pas toujours tes horaires, et il faut les préparer, ce qui est difficile au début. Et bien entendu, il y a tout le travail derrière. Bien sûr que des gens y arrivent, mais ce n'est pas évident pour autant, et si tu veux plusieurs enfants, commencer à 35 ans, ce n'est pas forcément facile (sans jugement sur les gens qui le font, mais il faut avouer qu'il est plus facile d'avoir des enfants avant 35 ans).
Dans les autres métiers, c'est dur également, personne ne le nie. Mais le ministère de la recherche n'a pas vocation à aider les caissières ou les pilotes de chasse :hesite:

Si tu regardes la courbe d'évolution d'une carrière, les années où la carrière commence véritablement sont les années où les couples souhaitent des enfants en règle générale (donc 25 - 35 ans). Au niveau de la grossesse, c'est forcément un handicap, et on ne peut rien y changer. Mais pour le reste ? Pourquoi est-ce que le congé parental, les congés enfants malades, sont pris principalement par les femmes ? Pourquoi devraient-elles sacrifier leur carrière et pas les hommes, alors qu'eux aussi veulent des enfants ?
Oui, il y a l'amour des enfants, tout ça tout ça, mais à chacun sa pensée : on peut les aimer à vouloir rester près d'eux pour les éduquer et leur offrir des choses non financières, on peut les aimer à vouloir évoluer dans sa carrière pour être un modèle de travail et leur offrir des choses financières, etc, et tous ces choix sont aussi louables que d'autres (et parfois compatibles). Sauf qu'actuellement, dans le cas n°2, tu te fais léser. Personne ne t'oblige à laisser ton enfant, mais tu devrais avoir le droit de le faire, et le père aussi.

Au passage, il est également possible de ne pas vouloir d'enfant, et on te mets quand même des bâtons dans les roues au cours de ta carrière. Est-ce normal ?

EDIT : Le rôle que nous assigne la société, par ailleurs, n'est pas une critique. Par exemple, tu aimes le rôle de mère qui t'es assigné, soit. En revanche, tu ne sembles pas aimer celui de travailleuse, et c'est ton droit également. Il faut différencier rôle traditionnel et rôle qu'on souhaite.
 

JAK-STAT

Margoulin
De plus si j'ai choisi d'avoir une vie de famille et de limiter mes heures de travail, c'est parce que la nature m'a dotée d'ovaires, d'un utérus et d'un temps de gestation de 9 mois
Ah c'est pas parce que tu le souhaitais ? c'est lié à tes organes génitaux ?

Si vous vous sentez capable de laisser votre enfant que vous avez porté pendant 9 mois immédiatement après sa sortie parce que vous considérez que travailler c'est plus épanouissant, libre à vous
Tu sais il y a des gens qui aiment leur travail en fait. Et on peut aimer ses enfants et ne pas souhaiter diminuer son temps de travail ou cesser de travailler. Toi t'en as pas envie, mais juge pas celles qui voient les choses différemment. T'as beau mettre un petit "libre à vous", ça ne parvient pas à cacher ton désaccord.

Bref ton message est basé uniquement sur ta petite personne.

On dirait bien que tu ignores tous les commentaires que reçoivent les femmes lors des études ou du travail, parce que ce sont des femmes, et que le rôle d'une femme est de faire des gosses et de s'en occuper. Moi je le vis déjà, alors que j'ai que 20 ans.
 
Bonjour,

Juste un petit témoignage pour nuancer. Il n'y a pas d'un côté le monde des "working-girls" acharnées et de l'autre celles des "maternantes" prenant des mois et des mois de congés maternité. Il y a autant de façons de faire que de femmes et leurs envies de vivre leur maternité et leur travail. Qu'on cesse de nous imposer (même entre nous) des modèles figés. Je suis enseignante-chercheuse, j'ai 4 enfants, la première à 27 ans alors que je n'avais pas de poste fixe. Pour chacun de mes enfants, j'ai fait le choix de revenir à plein temps à l'issu de mon congé, de continuer à travailler à distance avec mes collègues et étudiants, de façon réduite bien sûr, mais jamais totalement déconnectée. Parce que j'aime mon travail de façon viscérale. Je les ai allaités longtemps, la dernière presque deux ans, je les ai portés, maternés de façon qu'on peut appeler "proximale", etc. C'est tout autant une part fondamentale de moi. Et ce n'est pas incompatible. Et si j'ai eu des réflexions, bien sûr ("pondeuse", "c'est pour les allocs", "va falloir arrêter là", "tu vas quand même pas faire un quatrième", etc), ces personnes n'ont pas le pouvoir de changer ma façon de vivre les choses. Soyons bienveillantes les unes envers les autres... J'ai eu la chance d'être dans un environnement de jeunes maîtresses de conférences, et on s'est "relayées" pour assurer nos enseignements les unes des autres pendant nos congés maternités. Des collègues hommes ont également été un vrai soutien de ce point de vue. C'est une vraie chance et tout le monde ne peut pas l'avoir, hélas. Les collègues machos, ouvertement sexistes, ne sont pas forcément "récupérables", mais en faisant remarquer gentiment à d'autres qui balancent du sexisme ordinaire que ça peut être blessant, les comportements évoluent. Ne nous trompons pas de lutte, ce n'est pas les façons de faire de telle ou telle qu'il faut reprimer, mais bien les critiques qui leur sont faites, qu'elles soient du genre à les renvoyer à la maison parce qu'elles n'ont rien à faire en science / en politique / en étude supérieure de trompette (choisissez), ou du genre à critiquer leur absence au boulot parce que pendant ce temps là ça n'avance pas.
Pensées bienveillantes à toutes....
 
  • Big up !
Reactions : MAAAL
Pour revenir au sujet du sexisme à l'université et des discriminations. Dans la fac où j'étudie, un groupe de signalement de comportement sexiste/homophobe/raciste a été formé. J'ai moi-même porté plainte pour harcelement et je suis heureuse d'annoncer que mon professeur s'est fait renvoyé!
Les choses changent lentement mais sûrement!
 

Les Immanquables du forum

Participe au magazine !
Une info qu'on devrait traiter sur madmoiZelle ?
 
Nouvelle ou perdue ?
Pas de panique, on t'aime déjà !

La charte de respect du forum
Le guide technique &
le guide culturel du forum
Viens te présenter !
Un problème technique ?
Topic d'entraide sur l'orthographe et la grammaire
 
La chefferie vous informe
Les annonces de l'équipe concernant le forum et madmoiZelle
Rendre visite à madmoiZelle
Le médiateur du forum
Soutiens madmoiZelle financièrement
Topic dédié à la pub sur mad
Si vous aimez madmoiZelle, désactivez AdBlock !

Les immanquables
Les topics de blabla
En ce moment... !

Mode - Beauté - Ciné - Musique - Séries - Littérature - Jeux Vidéo - Etudes - Ecriture - Cuisine - People - Télévision

Envie de rencontrer des MadZ ?
Viens trouver le forum de ta ville !

Mode
Le pire de la mode
Ces vêtements qui te font envie
Ta tenue du jour
La tenue qui plaît
Tes derniers achats de fringues

Beauté
Astuces,bons plans économies & dupes
Le topic des vernis
Questions beauté en tout genre
 
Culture
Le meilleur des images du net
L'aide aux devoirs
Tu écoutes quoi ?
Quelle est ta série du moment ?
Quel livre lisez-vous en ce moment ?
Le dernier film que vous avez vu à la maison
Le topic philosophique
 
Société
Topic des gens qui cherchent du travail
Voyager seule : conseils et témoignages
Trucs nuls de la vie d'adulte : CAF, Banque, Mutuelle, Logement etc...
 
Les topics universels
Je ne supporte pas
Je ne comprends pas
Ca me perturbe
Je me demande
J'adore...
Je m'en veux de penser ça mais...

Cupidon
Le topic des amoureuses
Le topic des polyamoureuses
Les Célibattantes