Deux adolescentes qui ne voulaient « pas vraiment » : témoignages autour du consentement

25 Juin 2014
220
1 017
824
Il n'y a que moi que ça choque, cette phrase:
Des hommes ont voulu faire l'amour avec Anita et Margaux
?

Il n'y a pas d'amour ou même de respect dans leurs actes. Il s'agit de viol. Je ne comprend pas pourquoi vous avez choisi ce terme.
Ce contenu est réservé aux membres inscrit.es. Inscris-toi par ici.
On ne fait pas l'amour à quelqu'un qu'on ne respecte pas, on ne fait pas l'amour à quelqu'un qu'on force, et encore moins à une personne mineure: on lea viole, ni plus ni moins.
 
Dernière édition :
19 Octobre 2011
340
1 931
4 824
strasbourg
Il y a un livre d'Annie Ernaux (très grande écrivaine) où elle raconte entre autres sa première expérience sexuelle, en 1958. Brutale, sans plaisir, mais qu'elle refuse de qualifier de viol encore aujourd'hui Ernaux écrit qu'elle avait le sentiment de "se soumettre à une loi indiscutable, universelle, celle d'une sauvagerie masculine qu'un jour ou l'autre il lui aurait bien fallu subir."
L'idée même qu'elle peut refuser ne lui vient pas à l'esprit. C'est comme ça. ça doit être normal, comme dit Anita dans son témoignage.
Le livre s'appelle Mémoire de fille, et il est exceptionnel !
 
30 Novembre 2015
3 251
23 273
3 874
Moi aussi j'ai pensé que c'était naturel d'avoir mal, que c'était normal de ne pas forcément être excitée au moment de la pénétration, avoir peur de l'acte "mais que ça va mieux pendant", que c'est normal de se forcer... Avec ce genre de conseils à la con entre lycéennes ou dans les magazines, je n'imagine pas la proportion de filles qui ont du se faire violer sans en avoir vraiment conscience. Ca me touche toujours autant ce sujet :crying:
 
11 Août 2017
153
848
104
24
Paris
C'est vraiment affligeant. Et le pire, c'est que ça arrive beaucoup plus souvent qu'on ne le croit. Des agresseurs qui disent qu'il faut "faire un effort", des victimes qui se retrouvent blâmées pour leur agression.
De deux choses l'une: Nous ne sommes pas les objets sexuels des hommes, et nous n'avons pas à nous sentir coupables pour avoir été agressées. Et une fille "qui ne veut pas vraiment" c'est une fille qui ne veut pas. Point.
 
3 Avril 2017
16
92
174
32
Olala, que vous êtes pointilleux... Moi dans ce dont parme l'article, je ne trouve pas que cela soit inapproprié. Il n'est jamais dit "deux jeunes femmes ont fait l'amour et en fait non, c'était un viol." L'article commence par "deux hommes ont voulu faire l'amour avec margaux et anita", à aucun autre moment la mention "faire l'amour" n'est réutilisée. Techniquement, rien ne nous empêche de croire que ces deux hommes ne comptaient pas faire l'amour à ces jeunes femmes. Rien ne nous dit qu'ils sont parti bille en tête pour aller violer des adolescentes. Ils voulaient probablement "faire l'amour" avec elles. De la mauvaise façon, on est d'accord. Ils se sont assis sur leur consentement et c'est ignoble. Mais les jeunes femmes témoignent ici parce qu'elles ne sont pas sûres de s'être fait violer ou non, les hommes ont été violents, immondes, indélicats, mais elles n'ont pas cédé par manque de force ou de volonté, elles ont cédé parce que ces hommes ne voulaient que faire l'amour avec elles. Parce que oui, cet article parle de la zone floue entre viol et consentement, de ces hommes qui pensent "faire l'amour" et de ces femmes qui se font violer. C'est de cela dont on parle. Je ne pense donc pas que le terme soit si inapproprié. C'est même le bon, si on y pense. Les hommes qui bafouent le consentement des femmes ne sont pas tous des pervers sexuels, souffrants de problèmes mentaux avérés. Non, dans notre société, ces hommes ne pensent rien faire de mal, ils pensent "faire l'amour". Et certaines femmes le croient aussi que c'est cela, à force.
Je ne justifie en aucune manière le comportement de ces hommes, ils me dégoutent au plus haut point, mais je ne pense pas que la rédactrice ait fait une erreur grossière en parlant de "faire l'amour" dans ces conditions.
 
3 Avril 2014
37
61
684
www.youtube.com
Effectivement, le terme peut sembler mal choisi, mais je rejoins @Linalaya sur un point : cette zone floue entre consentement, obligation, viol...
J'ai mis des années avant de comprendre que j'avais été violée régulièrement par mon ex-copain. Et je suis sûre que si je le confrontais aujourd'hui, il ne comprendrait pas que je l'accuse de viol. Nous étions dans une relation, et pour lui il était normal de faire l'amour et surtout de "faire des efforts". C'est allé très loin dans la violence psychologique, puisqu'à force de réflexions type "tu veux jamais" "je te plais pas" etc., j'ai fini par croire et intégrer complètement l'idée que j'avais un problème. Et il m'a fallut trois ans après la relation pour comprendre ce qui m'était arrivé. On s'est rencontré jeunes, on est resté ensemble longtemps et j'avais un "terrain psychologique fertile" à intégrer ce genre d'idée. Mais effectivement, je pense que dans sa tête à lui, il voulait "simplement faire l'amour". Je ne l'excuse de rien, qu'on soit bien d'accord, hein ! Il m'a manqué de respect et violée, je ne vais pas le défendre.
Là où je tique un peu plus dans l'article et les commentaires, c'est que ces hommes étaient visiblement adultes et les jeunes filles mineures. Il s'agit, en plus de viol, de pédophilie pour moi. Donc qu'ils aient eu pour intention de "faire l'amour" soit, mais avec des jeunes filles mineures. Et là on parle d'un autre type de déviance psychologique qui est un aspect hyper important qui n'est à aucun moment retransmis dans l'article (peut-être dans l'extrait audio mais étant au travail, je ne peux pas l'écouter).
 
3 Avril 2017
16
92
174
32
Olala, que vous êtes pointilleux... Moi dans ce dont parme l'article, je ne trouve pas que cela soit inapproprié. Il n'est jamais dit "deux jeunes femmes ont fait l'amour et en fait non, c'était un viol." L'article commence par "deux hommes ont voulu faire l'amour avec margaux et anita", à aucun autre moment la mention "faire l'amour" n'est réutilisée. Techniquement, rien ne nous empêche de croire que ces deux hommes ne comptaient pas faire l'amour à ces jeunes femmes. Rien ne nous dit qu'ils sont parti bille en tête pour aller violer des adolescentes. Ils voulaient probablement "faire l'amour" avec elles. De la mauvaise façon, on est d'accord. Ils se sont assis sur leur consentement et c'est ignoble. Mais les jeunes femmes témoignent ici parce qu'elles ne sont pas sûres de s'être fait violer ou non, les hommes ont été violents, immondes, indélicats, mais elles n'ont pas cédé par manque de force ou de volonté, elles ont cédé parce que ces hommes ne voulaient que faire l'amour avec elles. Parce que oui, cet article parle de la zone floue entre viol et consentement, de ces hommes qui pensent "faire l'amour" et de ces femmes qui se font violer. C'est de cela dont on parle. Je ne pense donc pas que le terme soit si inapproprié. C'est même le bon, si on y pense. Les hommes qui bafouent le consentement des femmes ne sont pas tous des pervers sexuels, souffrants de problèmes mentaux avérés. Non, dans notre société, ces hommes ne pensent rien faire de mal, ils pensent "faire l'amour". Et certaines femmes le croient aussi que c'est cela, à force.
Je ne justifie en aucune manière le comportement de ces hommes, ils me dégoutent au plus haut point, mais je ne pense pas que la rédactrice ait fait une erreur grossière en parlant de "faire l'amour" dans ces conditions.
 
  • Big up !
Réactions : KtyKonéko
25 Juin 2014
220
1 017
824
@Linalaya je ne pense pas que ce soit être pointilleux. En l'occurrence, je trouve la proposition de @Shadowsofthenight tout à fait adapté : "rapport sexuel" est un terme neutre. Il peut impliquer toutes les situations sans faire mention d'une intention. On peut utiliser ce terme pour un rapport amoureux, désintéressé, consenti, non consenti, doux, violent... Avec toutes ses nuances. Il englobe tant un rapport consenti, qu'un rapport dans la fameuse zone grise, qu'un viol etc...
"Faire l'amour" a une connotation. "Violer" a une connotation. "Rapport sexuel" n'en a pas. Il est donc tout indiqué pour désigner un flou.
"Des hommes ont voulu avoir un rapport sexuel avec Anita et Margaux" ça marche tout aussi bien.

Par contre, merci de ne pas me prêter des pensées que je n'ai pas. Je n'ai jamais dit ou pensé que ces hommes sont des malades mentaux. Ce serait un comble, étant moi-même considérée comme une "malade mentale" aux yeux de beaucoup. Joie des troubles psychiatriques :cretin:

Je suis également gênée par le fait qu'il n'y ait aucune mention de la loi vis-à-vis de "l'acte de pénétration sexuelle commis" sur un mineur de moins de 15 ans. En droit français, on considère qu'un mineur de moins de 15 ans est dans l'incapacité de donner un consentement éclairé. Et le fait qu'il ait été commis par une personne ayant autorité sur la victime est une circonstance aggravante... Et nul n'est censé ignorer la loi, isn't it?
https://www.senat.fr/lc/lc21/lc215.html
https://www.legifrance.gouv.fr/affi...Texte=LEGITEXT000006070719&dateTexte=20090513

@Tu as raison ton pseudo est tout indiqué. C'est psychophobe et statistiquement les personnes souffrant de troubles psychiques (ou tout autre personne dite neuroatypique) ne sont pas plus souvent coupable de crime que les autres... Mais sont plus souvent victimes de violences voir de crimes.
https://www.cairn.info/revue-l-information-psychiatrique-2008-10-page-941.htm
 
Dernière édition :
25 Juin 2014
220
1 017
824
@lastochka
Ne t'inquiète pas, je ne te visais absolument pas dans mon message. Sinon je t'aurai mentionné directement. Je pense avoir compris ce que tu voulais dire, et suis d'accord avec toi... Je répondais toujours à la même personne :happy:
 
M

Membre supprimé 180988

Guest
Ce contenu est réservé aux membres inscrit.es. Inscris-toi par ici.

Mon post sert pas à grand chose à part me vider un peu sur mon ressenti désolé c'est pas constructif :sweatdrop:
Mais je suis d'accord que ça relève bien d'un problème de société sur le consentement, faudrait que ce soit mentionner plus en profondeur en cours d’éducation sexuelle par exemple. Ça aiderait peut être les générations future à ne plus avoir à connaitre ce genre de traumatismes qui sait ?
 

Les Immanquables du forum

Participe au magazine !
Une info qu'on devrait traiter sur madmoiZelle ?
 
Nouvelle ou perdue ?
Pas de panique, on t'aime déjà !

La charte de respect du forum
Le guide technique &
le guide culturel du forum
Viens te présenter !
Un problème technique ?
Topic d'entraide sur l'orthographe et la grammaire
 
La chefferie vous informe
Les annonces de l'équipe concernant le forum et madmoiZelle
Rendre visite à madmoiZelle
Le médiateur du forum
Soutiens madmoiZelle financièrement
Topic dédié à la pub sur mad
Si vous aimez madmoiZelle, désactivez AdBlock !

Les immanquables
Les topics de blabla
En ce moment... !

Mode - Beauté - Ciné - Musique - Séries - Littérature - Jeux Vidéo - Etudes - Ecriture - Cuisine - People - Télévision

Envie de rencontrer des MadZ ?
Viens trouver le forum de ta ville !

Mode
Le pire de la mode
Ces vêtements qui te font envie
Ta tenue du jour
La tenue qui plaît
Tes derniers achats de fringues

Beauté
Astuces,bons plans économies & dupes
Le topic des vernis
Questions beauté en tout genre
 
Culture
Le meilleur des images du net
L'aide aux devoirs
Tu écoutes quoi ?
Quelle est ta série du moment ?
Quel livre lisez-vous en ce moment ?
Le dernier film que vous avez vu à la maison
Le topic philosophique
 
Société
Topic des gens qui cherchent du travail
Voyager seule : conseils et témoignages
Trucs nuls de la vie d'adulte : CAF, Banque, Mutuelle, Logement etc...
 
Les topics universels
Je ne supporte pas
Je ne comprends pas
Ca me perturbe
Je me demande
J'adore...
Je m'en veux de penser ça mais...

Cupidon
Le topic des amoureuses
Le topic des polyamoureuses
Les Célibattantes