Question (pas si) con Est-ce ok d'avoir des fantasmes sexistes ?

Bonjour,

Je profite de l'anonymat du web pour partager une réflexion sur à ma sexualité.
Je sais que le journal a déjà couvert une question similaire (le fantasme du viol) donc pourquoi pas en parler ici. Je vais détailler pour que vous compreniez tout en évitant les crudités.

Je pratique le BDSM depuis plusieurs mois avec un partenaire masculin. Nous nous sentons proche d'une branche du BDSM qu'on appelle "gentle", c'est à dire que nous sommes davantage attirés par l'aspect affectif de notre dynamique que de l'imagerie classique qui peut découler de ces pratiques (mais chacun a le droit d'aimer le latex et les fouets bien sûr).
Concrètement j'apporte à mon partenaire le sentiment de protection dont il a besoin, et lui m'apporte la dévotion et l'obéissance dont j'ai besoin. On se fait confiance et c'est top.

J'ai la chance d'avoir un partenaire au même niveau de déconstruction que moi sur la question du genre et c'est indispensable. Dans notre fonctionnement c'est lui qui pose sa tête sur mon épaule durant les films, moi qui fait la "grande cuillère" pendant nos câlins, moi qui le pénètre aussi. J'ai l'impression qu'on s'émancipe de nos rôles pré-établis et je suis très contente de ce qu'on construit, très contente d'accepter enfin ce que je suis.
Cependant nous aimons également dépasser ce cadre et verser dans d'autres pratiques qui me questionnent davantage (pratiques consenties je précise).

Dans cette relation où j'ai le contrôle je réalise que je prends du plaisir à explorer des jeux de rôle dans lequel je suis un homme et où mon partenaire est une femme, en modifiant nos apparences, nos actes, la façon dont on s'exprime envers l'autre... Nous nous réapproprions des clichés de genre mais en inversant les rôles ce qui est loin d'être anodin. Je me projete en homme, celui qui d'ordinaire a le contrôle, et je m'imagine "retirer la virilité" de mon partenaire exerçant mon contrôle sur lui.
Je suis un peu dérangée par ces fantasmes. J'ai l'impression amère d'être rattrapée par un "ordre naturel" des choses et que mon esprit cherche à me ranger dans une case, alors que je veux simplement m'épanouir dans la sexualité que j'ai envie d'avoir, dominer mon partenaire sans jugement.

Une part de moi sait que mon intimité et mes valeurs sont distinctes, que je dois pas culpabiliser et m’accommoder de tout ça, mais d'un autre côté je trouve dommage d'avoir tant progressé dans ma vie intime pour que des visions rétrogrades viennent ternir le tableau.

Qu'en pensez-vous ? Avez-vous déjà été confrontée à des fantasmes qui allaient à l'encontre de vos valeurs ? Comment le vivez-vous ?
Merci et bonne soirée !
 
Je ne suis pas trop calée en la matière et je n'aurais pas de réponse "scientifique" à t'apporter. Il doit bien y avoir des chercheureuses qui ont étudié ce type de phénomène et en ont tiré des conclusions.

De ma seule expérience personnelle, je considère le fantasme comme une source d'excitation (sexuelle ou autre) qui n' a pas vocation à se réaliser car sa réalisation ne porte pas le même potentiel d'excitation. Le fait de le réaliser dans une mise en scène ou un jeu de rôle ne revient pas à vivre concrètement la situation.

Par ailleurs, le fantasme est, à mon sens, dépendant de notre environnement, de notre culture, de la société dans laquelle on évolue. Que ton fantasme se rapporte à un enjeu de domination est assez courant, et qu'il implique la domination des hommes sur les femmes est un miroir de ce qu'on peut connaître dans une société patriarcal.

Enfin, le fantasme porte une part de transgression. Dans ton cas, l'inversion des rôles et notamment la dévirilisation de l'homme est un élément transgressif par rapport à notre société qui fait peser une pression sur les hommes pour être viril.

Donc à mon sens, c'est difficile de concilier le fantasme et la volonté d'être toujours raccord avec nos valeurs. En revanche, il faut se poser des questions lorsque le fantasme n'en est plus un et devient un élément qui influence nos valeurs.
 
  • Big up !
Reactions : FloralFury
Merci de ta réponse :)

Je suis complètement d'accord avec toi sur l'idée selon laquelle nos fantasmes pourraient être influencés par notre construction sociale, et qu'il serait donc assez logique d'y retrouver des marqueurs de notre société (ici la symbolique patriarcale).
En revanche je n'avais pas pensé à l'aspect transgressif qui me paraît pertinent ! Et rafraîchit un peu l'image que je me fais de tout ça :)

De mon côté j'ai lu des articles de presse féministe sur le sujet (rien en français malheureusement). Chacun se fera son avis mais il y a un peu deux écoles :

-Ce n'est pas la même chose si la mise en place de ces fantasmes à lieu uniquement dans le cadre d'un jeu codifié, consenti et respectueux par et pour les deux partis.

-On peut toujours requestionner et réécrire ses fantasmes et sa sexualité.
 
Je pense que les deux points de vue sont valables.
- la matérialisation du fantasme par un jeu de rôle est complètement déconnectée de la réalisation concrète de la situation fantasmée. Je vais prendre l'exemple le plus extrême : le fantasme du viol. Quelqu'un qui fantasme sur la situation où ielle est victime de viol n'a pas envie de subir un viol réellement et ne considère le viol de manière excitante que dans le cadre de son fantasme.
Quelque part, si on passe dans la réalisation réelle du fantasme, ce n'est plus un fantasme. On n'est plus dans un imaginaire mais dans le réel.
- comme tout imaginaire, celui de nos fantasme peut être remodelé si on arrive à en identifier les "racines" et à être assez conscient de sa construction mentale pour parvenir à dépasser ses schémas inconscients (je pense que nos fantasmes sont modelés par des schémas plus ou moins conscient).
 
  • Big up !
Reactions : Kmarlou
Est-ce qu'on contrôle vraiment ses fantasmes ?
Le fantasme est-il conditionné par la société et peut-il être modifié ?

Par exemple j'ai des pensées intrusives assez violentes. Toutefois je suis incapable de les contrôler et elles viennent de manière totalement impromptue.
Plus jessaye de les contrôler, plus je me rapproche du TOC et des techniques d'évitement qui en réalité renforcent leur intensité, le nombre de fois où elles apparaissent et ma détresse en passant.

Si on considère qu'un fantasme fonctionne un peu comme une pensée intrusive alors pour moi c'est difficilement contrôlable et surtout ce n'est ni modifiable, ni le résultat de notre société. Ça vient comme ça.
 

Les Immanquables du forum

Participe au magazine !
Une info qu'on devrait traiter sur madmoiZelle ?
 
Nouvelle ou perdue ?
Pas de panique, on t'aime déjà !

La charte de respect du forum
Le guide technique &
le guide culturel du forum
Viens te présenter !
Un problème technique ?
Topic d'entraide sur l'orthographe et la grammaire
 
La chefferie vous informe
Les annonces de l'équipe concernant le forum et madmoiZelle
Rendre visite à madmoiZelle
Le médiateur du forum
Soutiens madmoiZelle financièrement
Topic dédié à la pub sur mad
Si vous aimez madmoiZelle, désactivez AdBlock !

Les immanquables
Les topics de blabla
En ce moment... !

Mode - Beauté - Ciné - Musique - Séries - Littérature - Jeux Vidéo - Etudes - Ecriture - Cuisine - People - Télévision

Envie de rencontrer des MadZ ?
Viens trouver le forum de ta ville !

Mode
Le pire de la mode
Ces vêtements qui te font envie
Ta tenue du jour
La tenue qui plaît
Tes derniers achats de fringues

Beauté
Astuces,bons plans économies & dupes
Le topic des vernis
Questions beauté en tout genre
 
Culture
Le meilleur des images du net
L'aide aux devoirs
Tu écoutes quoi ?
Quelle est ta série du moment ?
Quel livre lisez-vous en ce moment ?
Le dernier film que vous avez vu à la maison
Le topic philosophique
 
Société
Topic des gens qui cherchent du travail
Voyager seule : conseils et témoignages
Trucs nuls de la vie d'adulte : CAF, Banque, Mutuelle, Logement etc...
 
Les topics universels
Je ne supporte pas
Je ne comprends pas
Ca me perturbe
Je me demande
J'adore...
Je m'en veux de penser ça mais...

Cupidon
Le topic des amoureuses
Le topic des polyamoureuses
Les Célibattantes