Est-ce que les féministes « en font trop » ?

21 Juillet 2017
144
879
454
Perso', en tant que femme, je pense que les féministes en font trop - d'une certaine façon. Pourtant, je me considère moi-même comme féministe. Ma mère nous a éduqués, mes frères et moi, exactement de la même façon et nous a apprit à ne pas voir de différence en fonction de l'identité sexuelle ou ethnique d'une personne. Du coup, je suis assez réactive au sexisme et tout et je n'ai pas peur de remettre les cons / ignorants (choisir le bon mot en fonction de la situation) à leur place.

Cependant, lorsque j'entends parler de féminisme, c'est pour des choses qui me dépassent. L'écriture inclusive, le terme "mademoiselle" qui choquait ... Je n'aime pas non plus le fait que beaucoup assimilent le féminisme aux "féminazi" à cause des folles qui considèrent que parce que t'as un service trois pièces, t'es forcément diabolique. Elles sont sexistes dans leurs propos et pour moi, c'est aller totalement à l'encontre de ce qu'est le féminisme (une égalité entre sexes et non pas faire passer la femme pour supérieure et victime).

Ce ne sont peut-être que des exemples isolés - et j'en suis même certaine - mais pour une personne comme moi qui ne s'intéresse que peu à l'actualité (même pas honte :yawn: ), ce sont les seules choses que je retiens. Comme tout humain, mon cerveau a tendance à se focaliser sur le négatif :/. Du coup, j'ose même pas imaginer pour ceux qui ne sont pas concernés ou, pire, qui s'en fichent.

Il faudrait donc, comme expliqué dans plusieurs messages avant le mien, revoir la communication. Et peut-être les combats, aussi. N'ayant aucun problème comme femme (dans le sens où je me sens bien dans ma peau et quand je suis harcelée, j'arrive pas à me dire que c'est à cause de mon sexe, j'me dis juste que le gars est un déchet), je ne comprends pas le problème avec le pronom "il" qui pour moi est neutre ET masculin. Au final, c'est le masculin qui y perd puisque le féminin à un pronom rien que pour lui - la surpuissance 8). Puis "iel pleut" ... Voilà quoi (après, j'ai peut-être rien compris au truc, mais je m'en fiche un peu car je trouve ça moche ^^").

"Fin bref. Mes pensées sont un peu brouillones et mon message doit l'être - j'suis nulle à l'expression écrite en pleine nuit donc si j'arrive à ne heurter personne, c'est déjà bien ahah. J'ai tellement envie que le féminisme bouge plus pour foutre des tartes au système quand ça manque d'égalité, mais à côté de ça, je trouve que certains combats sont tellement ... Facultatifs voire inutiles (avis purement personnel, je respecte si vous pensez autrement ^^). Quand je ne me reconnais pas dans les combats féministes, j'en viens à me poser des questions : est-ce moi qui suis trop laxiste, les féministes trop extrêmes ou la communication insuffisante ? Ça me perturbe un peu. Et j'ai l'impression que je vais me faire lyncher en postant ce message, car sur Facebook, avec du blabla comme ça, j'ai toujours 36 000 folles qui me tombent dessus en disant que je suis une honte pour le sexe féminin. Ça doit aussi jouer sur ma vision du mouvement féminisme. Et ça me fait mal au cœur, parce que c'est tellement un combat important et j'admire tellement les personnes comme les suffragettes (merci Mary Poppins pour cette découverte) que, bah, ça me rend triste de voir comment sont certaines et la vision qu'elles donnent du mouvement :erf:
 
Dernière édition :

skippy01

Peau lisse partout, justice nulle-part.
16 Avril 2017
6 789
42 631
1 654
34
@Poirouche En fait, si j'ai bien compris, tu estimes qu'une frange du héminisme est suprématiste et que certains combats te paraissent futiles.

Sauf que tes exemples de «combats futiles» sont très mal choisis.
-Pour le terme mademoiselle, il réduit la femme à son statut marital et son équivalent masculin est plus que désuet.
-L'écriture inclusive, en plus de rendre visibles les personnes trans, corrige un règle dont la misogynie a été ouvertement assumée lors de sa mise en place.
-Enfin, à titre personnel, je n'ai jamais vu personne pratiquer le suprématisme féminin sous prétexte de féminisme.
 
21 Juillet 2017
144
879
454
@Poirouche En fait, si j'ai bien compris, tu estimes qu'une frange du héminisme est suprématiste et que certains combats te paraissent futiles.

Sauf que tes exemples de «combats futiles» sont très mal choisis.
-Pour le terme mademoiselle, il réduit la femme à son statut marital et son équivalent masculin est plus que désuet.
-L'écriture inclusive, en plus de rendre visibles les personnes trans, corrige un règle dont la misogynie a été ouvertement assumée lors de sa mise en place.
-Enfin, à titre personnel, je n'ai jamais vu personne pratiquer le suprématisme féminin sous prétexte de féminisme.

J'estime qu'un pourcentage de personnes se prétendant féministes sont en réalité des personnes extrémistes qui prônent la suprématie du sexe féminin en considérant que le sexe masculin est toujours machiavélique (exemple paru dans les commentaires Facebook de mademoiselle : osef les mecs victimes de violences car ils sont souvent bourreaux donc qu'ils la ferment). Ce n'est pas parce que je n'ai jamais vu d'ornythorynques qu'ils n'existent pas.

Les exemples de "combats futiles" sont futiles à mes yeux pour les raisons déjà citées dans mon précédent message. Quant à "mademoiselle", je considère cela comme un terme mignon n'étant plus en rapport avec le statut marital au vu de l'évolution de la société (le mariage n'ayant plus la même importance qu'autrefois). Quant à employé Damoiseau pour un jeune homme, je n'y vois guère d'inconvénient puisque je trouve cela très charmant également.

Je suppose que ces combats semblent importants pour les personnes cherchant le négatif absolument. Pour ma part, j' ai eu assez d'ennuis et je considère donc qu'il faut tâcher de voir le positif. Jamais je n'ai Été dénigrée par l'emploi de mademoiselle, que du contraire, et ne comprend donc pas pourquoi ce terme doit disparaître alors que tout le monde prône l'évolution de la langue, ce qui pourrait aussi se faire via l'évolution des définitions en supprimant le côté éventuellement péjoratif de certains termes.

Edit : par pure curiosité étant donné que je ne m'y connais pas. Les trans sont des personnes nées dans le mauvais corps, mais qui du coup, se sentent plus "masculin" ou "féminin" ? De ce fait, pourquoi vouloir un pronom qui ne soit ni l'un ni l'autre ? J'ai beaucoup de mal à comprendre puisque je ne suis pas dans la situation
 
Dernière édition :
25 Avril 2013
184
863
3 744
Edit : par pure curiosité étant donné que je ne m'y connais pas. Les trans sont des personnes nées dans le mauvais corps, mais qui du coup, se sentent plus "masculin" ou "féminin" ? De ce fait, pourquoi vouloir un pronom qui ne soit ni l'un ni l'autre ? J'ai beaucoup de mal à comprendre puisque je ne suis pas dans la situation

Sur ce point, la(/les) transidentité(s) sont un peu moins simples et surtout homogènes que ce que tu sembles percevoir actuellement. C'est en fait un terme qui recouvre des situations plurielles : en particulier tout/tout le monde ne s'inscrit pas dans la binarité H/F. :) D'où les revendications que tu évoques.
 
Dernière édition :
21 Juillet 2017
144
879
454
Sur ce point, la(/les) transidentité(s) sont un peu moins simples et surtout homogènes que ce que tu sembles percevoir actuellement. C'est en fait un terme qui recouvre des situations plurielles : en particulier tout/tout le monde ne s'inscrit pas dans la binarité H/F. :) D'où les revendications que tu évoques.

C'est fort abstrait comme concept, j'ai du mal ^^' Mais je conçois mieux la revendication pour l'écriture inclusive avec cette précision, merci ! :)
 
  • Big up !
Réactions : lilolula
10 Juin 2016
291
1 950
314
Je plussoie @Clematis. Le sexisme revêt parfois un manteau "sympa à première vue" : payer l'addition au restaurant, le terme mademoiselle qui sent bon la jeunesse, porter les trucs lourds à la place des femmes, etc. Beaucoup détracteurs du féminisme sont d'ailleurs persuadés qu'on aimerait garder tous ces "avantages" et avoir le beurre et l'argent du beurre, en gros. Et lorsqu'ils entendent que non, on n'en veut pas, on passe pour des extrémistes qui ont perdu la tête.

Et je rejoins également le témoignage d' @Eko : aujourd'hui mon copain est sensible à la cause féministe, je lui ai fait ouvrir les yeux avec les très bons dessins d'Emma sur tout un tas de trucs. Maintenant il relève même les trucs sexistes qui passent à la télé, et ça le choque XD Mais il a grandi dans un monde genré, et il a adopté comme une bonne partie des hommes un comportement sexiste sans en avoir l'air : être vexé et énervé (plutôt que triste) quand il a été victime de friendzone, payer l'addition pour un rencard, trouver qu'une fille qui couche dans tous les sens c'est une cochonne...la liste est longue.
Sans jamais avoir été harceleur ou simplement lourd en drague, il a été prodigieusement énervé par les propos de Marion Séclin. Il a trouvé son ton condescendant, méprisant, il avait l'impression qu'elle s'adressait aux hommes comme à des êtres sinistrement stupides. Vexé dans son égo masculin ? Sûrement. Globalement les vidéos n'ont pas atteint leur but : la tentative de pédagogie a été balayée par une susceptibilité qui s'est transformée en haine.

(qu'on soit clair, je ne dis pas qu'elle méritait ce qu'elle a eu, rien ne justifie ça. J'expose juste un fait : avec la mauvaise méthode, le message ne passe pas.)

Or il y a des féministes qui refusent d'ajuster leur discours (voire discuter !!) avec les hommes, arguant que ce sera vain, que ça n'en vaut pas la peine, qu'on va pas continuer à leur passer de la pommade. Je comprends tout à fait cette exaspération, à la longue. Mais alors...quoi ? On casse tout ? On continue de se féliciter entre nous sur ô combien nous avons raison et les autres tort ?

A titre perso je pense qu'il faut qu'on continue à chercher des façons de communiquer efficaces (dans le sens où elles font réfléchir la cible), et qu'on laisse de côté celles qui confortent les féministes dans leurs idées et...c'est tout. Il faut qu'on ait du recul sur ce qu'on dit. Ce n'est pas parce qu'on soutient une cause qui est juste qu'on s'y prend forcément de la bonne façon.
 
26 Mars 2007
241
1 081
4 824
Est-ce que c'est nécessaire que tout le monde comprenne? La terre ne tourne pas autour de la compréhension mutuelle des uns et des autres, ce serait utopiste d'espérer un tel changement. On ne demande "que" l'égalité. Que les gens adhèrent par conviction ou obligation (sociale ou juridique) . Et tant pis si Tonton Lubrique , Dr Paternaliste et "Dragueur" Relou au chômage technique ragent dans leur coin. Si les violeurs crient à l'injustice en prison. Si Nice Guy ou le copain de la mad du dessus (désolée ,c'est tombé sur toi) trouve que quand même, elles exagèrent... Parce qu'ils n'ont "pas compris" et qu'on a pas assez "bien communiqué".
Le but étant de supprimer l'impunité, la banalisation, la récurrence et la tolérance des actes ,crimes et comportements sexistes ,pas de convaincre tout le monde, en ménageant tous les égos susceptibles.
 

skippy01

Peau lisse partout, justice nulle-part.
16 Avril 2017
6 789
42 631
1 654
34
@bébé tigre Pour moi, la réponse est clairement oui. Tant que tout le monde n'aura pas compris, la société restera sexiste, ce ne sont pas les lois qui font changer les mentalités, c'est l'inverse. Tant que la majorité de la population pensera que les féministes exagèrent, on ne pourra jamais espérer que des mesures concrètes et efficaces voient le jour.
 
26 Mars 2007
241
1 081
4 824
@skippy01 Pourtant tous les jours, tout un tas de gens obéissent à tout un tas de règles qu'ils ne comprennent pas/n'apprécient pas... :dunno:
 
  • Big up !
Réactions : Dhuoda
26 Mars 2007
241
1 081
4 824
J'ai du mal à comprendre comment tu souhaites que ces règles soient mises en place du coup ?
les solutions sont multiples: taser, grève du sexe, coups de genou dans les roubignoles, taper du pied en se roulant par terre, mettre une chaussette rouge dans leur machine de chemise blanches, pousser des cris aigus, arrêter de s'épiler, bouder, pincer très fort, le dire à leur maman, mordre, se mettre devant la tv pendant les matchs de foot, griffer, leur cuisiner un steak de soja, devenir moche, planquer la dernière bière du frigo dans le bac à légumes...
:boxing:

Ce contenu est réservé aux membres inscrit.es. Inscris-toi par ici.
 

Les Immanquables du forum

Participe au magazine !
Une info qu'on devrait traiter sur madmoiZelle ?
 
Nouvelle ou perdue ?
Pas de panique, on t'aime déjà !

La charte de respect du forum
Le guide technique &
le guide culturel du forum
Viens te présenter !
Un problème technique ?
Topic d'entraide sur l'orthographe et la grammaire
 
La chefferie vous informe
Les annonces de l'équipe concernant le forum et madmoiZelle
Rendre visite à madmoiZelle
Le médiateur du forum
Soutiens madmoiZelle financièrement
Topic dédié à la pub sur mad
Si vous aimez madmoiZelle, désactivez AdBlock !

Les immanquables
Les topics de blabla
En ce moment... !

Mode - Beauté - Ciné - Musique - Séries - Littérature - Jeux Vidéo - Etudes - Ecriture - Cuisine - People - Télévision

Envie de rencontrer des MadZ ?
Viens trouver le forum de ta ville !

Mode
Le pire de la mode
Ces vêtements qui te font envie
Ta tenue du jour
La tenue qui plaît
Tes derniers achats de fringues

Beauté
Astuces,bons plans économies & dupes
Le topic des vernis
Questions beauté en tout genre
 
Culture
Le meilleur des images du net
L'aide aux devoirs
Tu écoutes quoi ?
Quelle est ta série du moment ?
Quel livre lisez-vous en ce moment ?
Le dernier film que vous avez vu à la maison
Le topic philosophique
 
Société
Topic des gens qui cherchent du travail
Voyager seule : conseils et témoignages
Trucs nuls de la vie d'adulte : CAF, Banque, Mutuelle, Logement etc...
 
Les topics universels
Je ne supporte pas
Je ne comprends pas
Ca me perturbe
Je me demande
J'adore...
Je m'en veux de penser ça mais...

Cupidon
Le topic des amoureuses
Le topic des polyamoureuses
Les Célibattantes