skippy01

Peau lisse partout, justice nulle-part.
Non mais là, c'est grave. L'école mérite carrément une plainte pour non-assistance à personne en danger.

Ce qui m'étonne, c'est que le cyberharcèlement se soit arrêté à la fin de l'année scolaire, vu que même après avoir quitté le groupe en question, il n'y a rien qui techniquement aurait pu les empêcher de continuer, en entachant sa réputation auprès des autres, par exemple, c'est pour ça que devenir une cible sur le web sonne presque toujours comme une condamnation à vie.

Un autre truc qui me fait tiquer, c'est le «ça m'a rendue plus forte». Ce gros cliché malsain qui sonne presque comme une apologie de la violence m'énerve au plus haut point, vu que sur moi ça n'a PAS DU TOUT eu cet effet-là, bien au contraire.
 
Je suis totalement d'accord avec toi skippy01, sur le fait que l'école mérite d'être accusée de non-assistance en personne en danger. C'est juste honteux que personne n'ait rien vu, mais en soi ça ne m'étonne pas plus que ça puisque personne n'avait rien remarqué dans mon cas non plus, allant jusqu'à me placer à côté de mon principal bourreau... Par contre, ils avaient la décence de ne pas me faire la morale. En plus, il y a 10 ans, on parlait beaucoup moins de harcèlement scolaire... je n'ai mis ce mot sur ce qui m'est arrivé que récemment.

Par contre, là où je te rejoins moins c'est sur "le gros cliché malsain". Je ne voudrais revivre cette expérience pour rien au monde, mais je dois bien reconnaitre que depuis, mon caractère est beaucoup plus affirmé et que je ne me laisserais plus jamais faire, sous aucun prétexte. Mais en effet, il reste des séquelles. L'impression qu'on se moque de moi dès que j'entends des inconnus rire derrière mon dos, la barrière que je mets toujours devant les gens que je ne connais pas, la froideur sur mon visage... Ca me protège d'une certaine façon, mais ça m'éloigne de certaines rencontres aussi. Je n'aurais jamais une totale confiance en moi non plus. Mais je mords si on m'attaque, ça m'aura au moins "servi" à ça...

Je m'estime malgré tout chanceuse pour une chose : il n'y avait pas encore les réseaux sociaux à ce moment là. J'étais tranquille chez moi. J'avais tellement envie de disparaître, je n'imagine même pas si ça m'avait suivie jusque chez moi...
 
Ce témoignage fait écho à ma propre expérience où les profs me dénigraient car je n'osais plus parler en classe tellement on se foutait de moi.
Et même en imprimant les conversations pleins d'insultes (aaah, msn...), ou en le dénonçant dans une rédaction en cours d'anglais, les profs ne disaient rien...
 
En lisant ça, vraiment ma raison m'échappe et seuls mes émotions parlent. J'ai envie de trouver tous ces élèves et surtout tous ces adultes faisant partie du corps enseignant, fonctionnaires de l'état, leur mettre une bonne grosse baffe et leur expliquer la vie. Sérieux. Je sais, la violence ne résout rien toussa toussa mais je ressens juste de la colère quand je lis des témoignages comme celui-ci.
Tant d'ignorance et d'incompétence du côté des "professionnels de l'éducation" c'est affligeant, vraiment. Et ces jeunes à qui on n'a pas appris la compassion, l'empathie, qui n'ont pas conscience de la violence de leurs actes et surtout la dangerosité de ce qu'ils font. En même temps ça ne m'étonne pas, j'en ai vu des parents et/ou enseignants asséner aux petits "c'est pas bien de se moquer" et faire l'inverse constamment en critiquant Jacqueline qui a mis une jupe trop courte, tu as vu? et gnagnagni et gnagnagna. Raaaaah, ça m'énerve.

En tous cas, gros soutien aux victimes de harcèlement scolaire, courage, vous valez mieux que ça !
(et je distribue des baffes et botte des derrières gratuitement au besoin!)
 
Mais comment la prof principale et le proviseur ont pu ne pas agir? Il y avait quand même des preuves: baisse du niveau scolaire, changement de caractère et surtout capture d'écran des insultes! Je ne comprends pas comment ils ont pu fermer les yeux.
 
@ErsatzE Malheureusement, je pense que certains proviseurs ne veulent pas faire de vagues (parfois pour l'image de l'établissement...) ou alors ils ne se rendent pas compte de la gravité du harcèlement. Il y a encore beaucoup trop d'adultes qui se disent "c'est normal de se chamailler à cet âge là", ils n'ont pas conscience des dégâts psychologiques sur la victime.

Ce contenu est réservé aux membres inscrit.es. Inscris-toi par ici.
 

Les Immanquables du forum

Participe au magazine !
Une info qu'on devrait traiter sur madmoiZelle ?
 
Nouvelle ou perdue ?
Pas de panique, on t'aime déjà !

La charte de respect du forum
Le guide technique &
le guide culturel du forum
Viens te présenter !
Un problème technique ?
Topic d'entraide sur l'orthographe et la grammaire
 
La chefferie vous informe
Les annonces de l'équipe concernant le forum et madmoiZelle
Rendre visite à madmoiZelle
Le médiateur du forum
Soutiens madmoiZelle financièrement
Topic dédié à la pub sur mad
Si vous aimez madmoiZelle, désactivez AdBlock !

Les immanquables
Les topics de blabla
En ce moment... !

Mode - Beauté - Ciné - Musique - Séries - Littérature - Jeux Vidéo - Etudes - Ecriture - Cuisine - People - Télévision

Envie de rencontrer des MadZ ?
Viens trouver le forum de ta ville !

Mode
Le pire de la mode
Ces vêtements qui te font envie
Ta tenue du jour
La tenue qui plaît
Tes derniers achats de fringues

Beauté
Astuces,bons plans économies & dupes
Le topic des vernis
Questions beauté en tout genre
 
Culture
Le meilleur des images du net
L'aide aux devoirs
Tu écoutes quoi ?
Quelle est ta série du moment ?
Quel livre lisez-vous en ce moment ?
Le dernier film que vous avez vu à la maison
Le topic philosophique
 
Société
Topic des gens qui cherchent du travail
Voyager seule : conseils et témoignages
Trucs nuls de la vie d'adulte : CAF, Banque, Mutuelle, Logement etc...
 
Les topics universels
Je ne supporte pas
Je ne comprends pas
Ca me perturbe
Je me demande
J'adore...
Je m'en veux de penser ça mais...

Cupidon
Le topic des amoureuses
Le topic des polyamoureuses
Les Célibattantes