Rholalaaaaa courage^^'. C'est pas facile de côtoyer un réac...

Le "on ne peut plus rien dire" c'est quand même marrant, parce que justement les gens le sortent quand on "ose" répondre que non, ce genre de phrase n'est plus acceptée en 2021. Pour une raison simple : les paroles se sont libérées, et maintenant, on ne demande plus leur avis aux cons pour leur expliquer en quoi un comportement/une phrase est blessant.e pour une population. Leur problème, c'est juste qu'on ne considère plus LEUR AVIS comme capital et prépondérant, ou qu'on ne supporte plus leurs piques sous l'effet de la peur ou de l'ignorance du fait qu'on peut dire non. Donc si, à présent, "on peut tout dire". Simplement, on n'écoute plus/ne valide plus les propos indécents juste pour conforter leurs locuteurs dans leur statut privilégié. Ha, et citer Desproges ensuite pour dire qu'il faut rire de tout, c'est la cerise sur le gâteau, étant donné que c'est souvent pour tenir des propos auxquels ce pauvre homme aurait été bien malheureux de se voir associer.

Quant à "c'était mieux avant", que veux-tu. Bah écoute papy, si t'as décidé de passer le reste de ta vie dans le malheur en ressassant le passé sans chercher à profiter de l'époque dans laquelle tu vis et de tes proches tels qu'ils sont, libre à toi, perso j'espère ne jamais faire l'erreur de croire que c'était mieux quand j'étais jeune sans prendre en compte le fait... que j'étais jeune, justement, et en pleine découverte du monde, et qu'on filtre pas mal les souvenirs de nos jeunes années. D'où cette impression. Et c'est sans doute juste une impression, mais je n'entends pas de femmes âgées sortir ce genre d'absurdité. Pensent-ils seulement, ces gens, au fait que l'époque dans laquelle ils vivent convient à davantage de personnes que l'époque à laquelle ils croient encore rêver ?

Sans compter qu'à force d'être désagréable avec tout le monde, surtout les femmes, on finit tout seul. Alors oui, c'était mieux avant... pour ceux qui ne profitent pas du moment présent ^^
 
Ici c'est plutôt le beau-frere que le beau-pere qui est team Pascal Prout, islamisation de la France et Cie...
Repas en extérieur avec sa famille et lui dimanche (le 1er depuis Noël) 1h de repas en hurlant (pas méchamment, juste apparemment, il ne peut pas s'exprimer sur ses opinions sans crier...)
"
Ce contenu est réservé aux membres inscrit.es. Inscris-toi par ici.
Bref, c'était long, bruyant ça nous a retourné pas mal avec mon mari, même si lui a pris son beauf' à part pour discuter un peu plus calmement, mais il a fait une crise d'angoisse pendant la nuit, et ne s'est calmé qu'en remplissant une demande d'immigration au Canada... (Non envoyée)
D'autant qu'on va avoir un bébé dans quelques mois, moi ça m'angoisse de me dire qu'on va devoir continuer à les fréquenter (sœur de mon mari, leurs enfants et le notre seront les seuls cousins de ce côté de la famille, des moments sympas si on fait l'impasse...) Mais je ne suis pas fan de son mode d'éducation donc ça me stresse...
D'autant qu'avant notre rencontre mon mari et eux passaient bpc de vacances ensemble tout ça... Donc je culpabilise de les éloigner.
Et mon mari est angoissé aussi parce que sa sœur est en train de changer pour se rapprocher des opinions de son mari, à la maison constamment depuis plus d'un an et qui tourne un peu en boucle sur les infos "qui lui conviennent"
(Et apparemment j'ai autant changé mon mari en féministe gauchiste que notre beau-frère a changé sa femme vers la droite réac... :rolleyes:)
 
@Saaremaa Ouch, ça a pas l'air simple en effet :sad:. Et la discussion n'est pas possible avec ta belle-sœur non plus ? Je veux dire, quand elle est seule avec son frère, parce qu'il y a souvent la dynamique de "mentalité de couple" qui peut braquer les gens pour ce genre de discussion. Histoire de voir pourquoi elle a l'air de se convaincre petit à petit de glisser sur cette pente, et peut-être lui dire que ça lui fait de la peine ?
C'est compliqué quand c'est de la famille, et je comprends pour les cousins, mais en même temps, si c'est pour être en stress/malheureux non stop quand vous les voyez, ou être flippée à l'idée de se dire que votre enfant va absorber toute cette négativité, c'est peut-être bien de mettre une limite...

J'avais une copine comme ça, qui s'est mise avec un mec sur lequel je n'avais aucune opinion de base - ils se sont mis ensemble via un site de rencontre donc je ne le connaissais pas. Première fois où ils nous invitent (on est un groupe majoritairement féminin, et il y avait mon conjoint), il avait invité un pote. La télé tournait en fond, et là, une femme voilée dit un truc à la télé (une interview, j'ai oublié le sujet mais ça n'avait juste rien à voir), et là, il sort une horreur
Ce contenu est réservé aux membres inscrit.es. Inscris-toi par ici.
et ma pote a rigolé. Moi, j'étais dans une autre conversation avec une copine et je ne l'avais pas entendu, mais mon mec, si, et il est extrêmement timide et peu porté sur la confrontation (enfin et surtout on était au début de notre relation et il ne connaissait que moi dans le groupe), du coup il a passé le reste de la soirée (où on était globalement tous mal à l'aise au fur et à mesure des remarques de plus en plus racistes et misogynes du mec, de son pote et de notre copine) hyper gêné et à vouloir se barrer au plus vite.

Ce contenu est réservé aux membres inscrit.es. Inscris-toi par ici.

Dans tous les cas, bon courage !
 
Dernière édition :
De mon côté, les deux parents de mon mec ont toujours été sexistes-islamophobes-racistes-colonialistes et tout le package... Ca fait plus de 8 ans qu'on est ensemble. Au début je m'étais décidée à ne jamais aborder le sujet ou l'esquiver si besoin, rester très cordiale, etc.
Sauf qu'ils ont très vite commencé à s'en prendre directement à moi, sachant que je ne m'inscrivait pas dans les mêmes idées. J'ai eu droit aux insultes sur les réseaux sociaux en public, sa mère a même contacté la mienne pour lui dire de me "remettre sur le droit chemin". Et en plus de ça, tous les messages qu'ils envoyaient à mon mec pour lui dire combien je n'étais pas bien pour lui...
Tout ça parce que je suis de gauche, féministe, réunionnaise d'origine indienne, très ouverte aux autres cultures etc. C'est devenu un tel enfer que j'ai coupé les ponts, il y a 6 ans. Et j'en suis très triste. Ils sont toxiques, pour moi comme pour mon copain. J'arrive pas à imaginer avoir des enfants, qui auraient des grands-parents pareils. Ca m'attriste encore plus... Je jalouse tellement ma soeur, qui s'entend si bien avec ses beaux-parents...
 
J'adore quand une personne d'une génération plus vielle commence à radoter sur du "c'était mieux avant". Selon moi ce qui marche le mieux dans ce cas c'est de garder un calme olympien, arborer un petit sourire en coin et passer en mode full sarcasme/insolence. Genre :

Raymond: De toutes façon maintenant on ne peut plus [insérer cliché réac]
Moi : C'est vrai que ca avait l'air mieux avant. Mais alors ce sont ceux de ta génération ont tout gâché non ?
Raymond : Mais non ce sont les jeunes qui n'ont plus aucun sens des valeurs !!
Moi : Oui enfin ca veut surtout dire que votre génération à été incapable d'élever correctement leur gamins ?
Raymond : Mais non bordel ! C'est la télé et les réseau sociaux qui vous mettent ces conneries dans la tête !!
Moi: Ah tu veux dire que ceux de ton âges ont courbé l'échine face aux médias, et leur ont volontairement laissé l'éducation de leurs propres enfants ? AH BAH MERCI TONTON !

Généralement a ce moment, la personne pete un câble, et avec un peu de chance on se retrouve bannie de chez elle. Ce qui donne une parfaite raison pour ne plus jamais y refoutre les pieds :rire:
Bonus : la technique est déclinable sur environ tout les sujets : écologie, religion, etc.


Sinon j'adore quand il y en a un qui commence à sortir la carte Coluche/Desproges pour parler de liberté d'expression.

Coluche et Desproges ? Tu veux parler des deux qui seraient tellement censurés, qu'ils passent encore en boucle sur Rire et Chansons ? Et c'est bizarre que tu défendes Coluche. On parle bien du mec pro mariage gay (c'était dans son programme électoral), qui a monté une asso d'aide aux démunis et qui parlait en interview de ses expériences homosexuels. Ca commence quand même vachement à ressembler à un SJW non ?
 
ma mère est des fois limite, mais j'ai assez de caractère pour ne pas hésiter à lui dire et la mettre face à ses contradictions. Par ex la dernière fois au téléphone, elle se plaignait que le fils a son conjoint ne travaillait pas à 19 ans et qu'il pourrai travailler si il le voulait, qu'il était fainéant etc etc.Ce a quoi j'ai rétorqué quelle jugeait bien vite, et qu'on pouvait dire la même chose de mon petit frère (donc de son fils) du même âge qui n'a jamais travaillé non plus de sa vie et passe sa vie scotché aux jeux vidéo, à jamais aider aux tâches ménagères et a etre engraissé au combo coca/mcdo (ce qui le rends mou autant d'esprit que de corps). Comme réponse j'ai eu droit à "mais c'est pas pareil, il est malade!"
oui,; je suis dure et cash.pour les réac j'hésite pas a entrer dans le lard!
 
Franchement surtout quand c'est des vieux, je suis adepte d'un simple "je ne suis pas d'accord..." voir d'un haussement de sourcil dédaigneux accompagné du mutisme le plus profond. Comme on dit il faut choisir ses batailles et je trouve que c'est trop d'énergie perdue surtout que passé 60 ans en général il y a très peu de chance pour que la personne change d'avis.
 
Ben moi le beau-parent réac, c'était MES parents.
Et après avoir tout tenté (sarcasme, énervement, ignorance), j'ai fini par couper les ponts.
Marre de me gâcher des week-ends. Marre de me torturer la tête pour savoir quoi dire/ quoi ne pas dire. Assez de me mordre l'intérieur de la joue quand j'entendais un x-ième commentaire raciste/sexiste/lgbtphobe/validiste etc.
Et je veux pas que mon futur enfant soit exposé-e à ça non plus. Donc merci au revoir.
 
Ben moi le beau-parent réac, c'était MES parents.
Et après avoir tout tenté (sarcasme, énervement, ignorance), j'ai fini par couper les ponts.
Marre de me gâcher des week-ends. Marre de me torturer la tête pour savoir quoi dire/ quoi ne pas dire. Assez de me mordre l'intérieur de la joue quand j'entendais un x-ième commentaire raciste/sexiste/lgbtphobe/validiste etc.
Et je veux pas que mon futur enfant soit exposé-e à ça non plus. Donc merci au revoir.

Ce n'est pas simple de couper les ponts avec sa famille. Mais au bout d'un moment quand il faut, il faut. Et avec un peu de chances ce sera peut être le déclic pour qu'ils se remettent en question. Du moins je te le souhaite :fleur:
 

Les Immanquables du forum

Participe au magazine !
Une info qu'on devrait traiter sur madmoiZelle ?
 
Nouvelle ou perdue ?
Pas de panique, on t'aime déjà !

La charte de respect du forum
Le guide technique &
le guide culturel du forum
Viens te présenter !
Un problème technique ?
Topic d'entraide sur l'orthographe et la grammaire
 
La chefferie vous informe
Les annonces de l'équipe concernant le forum et madmoiZelle
Rendre visite à madmoiZelle
Le médiateur du forum
Soutiens madmoiZelle financièrement
Topic dédié à la pub sur mad
Si vous aimez madmoiZelle, désactivez AdBlock !

Les immanquables
Les topics de blabla
En ce moment... !

Mode - Beauté - Ciné - Musique - Séries - Littérature - Jeux Vidéo - Etudes - Ecriture - Cuisine - People - Télévision

Envie de rencontrer des MadZ ?
Viens trouver le forum de ta ville !

Mode
Le pire de la mode
Ces vêtements qui te font envie
Ta tenue du jour
La tenue qui plaît
Tes derniers achats de fringues

Beauté
Astuces,bons plans économies & dupes
Le topic des vernis
Questions beauté en tout genre
 
Culture
Le meilleur des images du net
L'aide aux devoirs
Tu écoutes quoi ?
Quelle est ta série du moment ?
Quel livre lisez-vous en ce moment ?
Le dernier film que vous avez vu à la maison
Le topic philosophique
 
Société
Topic des gens qui cherchent du travail
Voyager seule : conseils et témoignages
Trucs nuls de la vie d'adulte : CAF, Banque, Mutuelle, Logement etc...
 
Les topics universels
Je ne supporte pas
Je ne comprends pas
Ca me perturbe
Je me demande
J'adore...
Je m'en veux de penser ça mais...

Cupidon
Le topic des amoureuses
Le topic des polyamoureuses
Les Célibattantes